Les interrogatives indirectes

ají acéjí

La particule se met en fin de phrase pour marquer l’interrogation indirecte ou une interrogation répétée.