La négation

ă : ne …pas

La négation simple est marquée par l’ajout de la particule ă à la fin de la phrase.

Elle peut se combiner avec les particules ko , sɔ́ , ma , ɖĕbǔ , , kpɔ́n , vɔ́vɔ́ .

…ko …ă : pas encore

…sɔ́ …ă : ne …plus

ɖĕbǔ, ɖĕ …ă : pas du tout

Elle se rencontre avec les substantifs tels que : endroit, : personne, : chose.

kpɔ́n : ne … jamais

On l’utilise seulement dans les phrases exprimant une action passée.

vɔ́vɔ́ : même pas

ma

Elle se place entre le sujet et le verbe.

Elle est souvent renforcée par la particule nɛ́ .

Elle peut être en corrélation avec la particule interrogative à .

Elle renforce la particule négative ă , ou négative-interrogative acé ou .

Avec ó , c’est une négation forte qui exprime une défense.

Avec gɛ́ , elle signifie pas même .

La négation ma entre dans la formation de nombreux mots composés (en particulier des qualificatifs qui sont de véritables propositions relatives plus ou moins elliptiques). Maɖemaɖe : en vain, sans effet. Májɛ́májɛ́ : qui n'est jamais arrivé. Mavɔmavɔ : sans fin, éternellement. Manywɛ́tɔ́ : ignorant. Jɔmakú : immortel. Matííntɔ́ : défunt. Mɛmasitɔ́ : impoli. Jimakplɔ́n : mal élevé. Temanɔmanɔ : sans arrêt.

nɛ́

nɛ́

Particule qui renforce ma . Elle se place en fin de proposition.

ó

Elle exprime la défense (phrases impératives), l’interdiction ou le refus (dans des propositions subordonnées ou complétives).

Elle peut s’associer aux particules ma ou kun .

gɛ́ : pas même

kún

Elle peut donner plus de force à une phrase négative.

Ou bien elle s’emploie dans le style indirect.

gbeɖé : jamais

fíɖé : nulle part