Quelques proverbes fongbe du Bénin

Nous vous proposons quelques proverbes fongbe avec leur signification profonde (écrit en italic) et littérale.


[Abondance]
Abondance de biens ne nuit pas.
Celui qui est rassasié ne l'est jamais de viande.
Xogɔtɔ nɔ gɔ lan xo ă.

[Accomodation]
Faute de grives, on mange des merles.
Le chien a manqué et c’est le mouton qui est en train de chasser.
Avun wɛ han bɔ lɛngbɔ ɖo gbe nya wɛ.

[Adaptation]
On s’adapte facilement à toutes situations.
On a lancé une grenouille par-dessus la palissade : maison là-bas, maison ici.
E sɔ bese nyi do kpa gudo : dɔn xwe ɖe xwe.

[Adieu]
A se revoir, certainement.
Le Mina a vu un fruit lisé pas encore ouvert. - Quand il s’ouvrira, nous nous rencontrerons.
Gɛnnu mɔ lisɛ glo. – E kɛ ɔ mi na kpe
Se dit familièrement avant de quitter quelqu'un.
Un oiseau a regardé un autre oiseau. - Le départ approche.
Xɛ ɖe kpɔn ɖe. - Zunzɔn ya.

[Aide]
Il faut s'entraider.
C'est une main qui lave l'autre.
Alɔ ɖe wɛ nɔ klɔ alɔ ɖe.
Aide-toi, le ciel t’aidera.
C’est « ne permets pas » qui est « à Dieu ne plaise ».
Ma lɔn o wɛ nyi Mawu ma lɔn o.
Si tu ne fais rien pour moi, je suis bloqué.
Un homme était tombé au sommet du mont Gbowele et il ne pouvait se relever. - J'ai fait de la montagne ma maison.
Nya j'ayi ɖo Gbowɛlɛ sota bɔ tecici glo. - Xwe wɛ un wa nu so.

[Amitié]
Les vrais amis ne se séparent pas.
La dent et la langue ne restent pas en rancune.
Aɖu kpo ɖɛ kpo nɔ nɔ kɛn ă.
Ceux qui vont ensemble ne sont pas toujours les meilleurs amis.
La plante du pied ne découvre pas son ventre au chemin.
Afɔkpakpa nɔ ɖɔ xomɛ nu ali ă.
Les bons comptes font les bons amis.
Si la dette est réglée, la dette est coupée.
Axɔ su ɔ axɔ nɔ gbo.
Avec un véritable ami, on ne craint rien.
Si quelque chose vous coule dans la barbe, elle coule sur le menton.
E jɛ atan mɛ ɔ, e nɔ jɛ gba mɛ.

[Analyse]
Jusque-là je comprends. A partir de là je ne vois plus rien.
A l'endroit où s'arrêtait ma connaissance du pays, c'est là que la nuit m'a surpris.
Fi e un nywɛ ayi yi do ɔ, e wɛ zan ku do mi ɖe nɛ.

[Apparence]
L'apparence est trompeuse.
La dent rit, autre est le for intérieur.
Aɖu ko nu : xomɛ ɖo vo.
S'emploie pour parler d'un homme à l'extérieur avenant mais à l'âme méchante.
L'écorce de l'arbre est lisse, l'intérieur est raboteux.
Atin wu ɖiɖi, xomɛ kacakaca.
On ne peut être et avoir été.
La pierre qui a manqué l'oiseau ne revient pas en arrière pour le frapper.
Hwan din xɛ ɔ nɔ lɛ wa xo xɛ ă.
Vous verrez si la réception est bonne au vase qu'on vous apporte pour vous laver les mains.
Si la visite sera bonne, c'est dans le lavement des mains qu'on le voit.
Jonɔgbe na nyɔ lɔ, asihwlɛnsin mɛ wɛ e nɔ mɔ ɖe
L'habit ne fait pas le moine.
Le poulet est beau mais sa litière est en mauvais état.
Koklo nyɔ ɖɛkpɛ bɔ adɔtɛn tɔn ka gble.
Peut se dire d'une personne qui paraît très douce mais est au fond très violente.
Une hyène a avalé un petit scorpion. – C’est si petit et pourtant c'est savoureux.
Nya hu ti sɛ do hɔn : nukun ce ɖo hɔnlinu.

[Ardeur]
Je fais tout mon possible pour la réussite d’une affaire.
La crevette a dit, que si ce n’était pas bon, elle mettra la tête et le pied dedans.
Degɔn ɖɔ e ma vivi a ɔ, emi na sɔ ta kpo afɔ kpan d’e mɛ.

[Assistance]
Tu peux compter sur moi, je viendrai.
L'oiseau "acɔ" aura beau crier, j'irai à la maison.
Acɔ na bo ɖo finfan wɛ ɔ, un na wa xwe.

[Attention]
Tu as évité ce que tu connais, mais tu n'échapperas pas à ce que tu ignores.
Lorsque le cakatu est sorti vous avez trouvé son glo. Avez-vous trouvé le moyen d'échapper à l'hyène dévorante ?
Cakatu wɛ tɔn bɔ mi mɔ glo tɔn. Hla sɔ ɛ ɖu le ɔ mi mɔ à ?
Tu t'y prends mal, tu n'auras rien.
Un homme allait recevoir le Fa et a renversé son bokɔnɔ. On lui dit : Est-ce bien pour l'initiation au Fa que tu viens ?
Nya xwe Fa yi gbe bo yi zin bokɔnɔ tɔn dɛ. E ɖɔ : Fayiyi nu wa wɛ jɛn a ɖe nɛ à ?
Occupe-toi de tes affaires, de tes oignons.
Une femme en travail voit arriver un voleur : Occupe-toi plutôt de l'enfant que tu mets au monde.
Nyɔnu ɖo vi ji wɛ bɔ ajotɔ wa xwegbe : Kpe nukun vi e ji a ɖe ɔ wu.

[Attitude]
On connaît quelqu'un à son comportement.
Si l'on voit la tortue, on sait que ses os sont courbes.
E mɔ logozo e, e tuwun ɖɔ xu tɔn gban.
Le comportement révèle le coeur de l'homme.
C'est le comportement que l'on suit, car le comportement, c'est l'homme.
Jujɔ wɛ e nɔ xwe do, ɖo jujɔ wɛ nyi gbɛtɔ.

[Aubaine]
Se dit vis à vis d'un protecteur.
La bête qui suit l'éléphant ne se fait pas mouiller par la rosée.
Lan xwe do geli nɔ xo amyɔsun ă.
Une aubaine qui fait grand plaisir.
Un homme tend un piège à une perdrix et attrape un éléphant. - Y a-t-il un bonheur plus grand que cela?
Nya ɖe ɖo fɛca nu asɔ bo wli ajinaku. -Nunyɔnumɛ ɖe hu le à ?

[Autorité]
Les grands sont au-dessus de la justice.
Si l'hippopotame casse la pirogue, on ne le juge pas chez le roi.
Dɛgbo gba hun ma ɖɔ hwɛ ɖ'axɔsu xwe.


[Avertissemnt]
A bon entendeur, salut !
Si tu es un homme à ignorer, tu ignoreras. Mais si tu es un homme à comprendre, tu comprendras.
A nyi dɛɛnvi ɔ a na dɛɛn. A ka nyi nywɛvi ɔ, a na nywɛ.

[Avertissemnt]
Mise en garde du supérieur vis à vis d'un inférieur qui prend trop de risques.
Le sorcier à la tête dure ne dit pas que son fils a la tête dure.
Aze syɛn ta ko nyi ɖɔ azevi syɛn ta ă.
A bon entendeur, salut !
Si on parle à une personne avertie, elle comprend. Si on s’adresse à un ignorant, il ne saisit pas.
E ɖɔ nu nywɛvi ɔ, e nɔ nywɛ. E ka ɖɔ nu dɛɛnvi ɔ, e nɔ dɛɛn.

[Avilissement]
On ne se déprécie pas soi-même.
Une vendeuse de beignets ne dit pas que les siens sont froids.
Aklanɔ ɖe nɔ ɖɔ emitɔn fa ă.

[Bien d’autrui]
Donner à César ce qui est à César.
Quand le propriétaire de la chèvre vient chercher sa chèvre, on ne lui répond pas qu'elle a une cordeau cou, c'est-à-dire qu'elle est attachée.
Gbɔno nɔ byɔ gbɔ bɔ e nɔ ɖɔ gbɔ ɖo kanmɛ a ?

[Bilan]
Il faut finir le travail avant d'en faire le bilan.
C'est quand la guerre s'arrête que l'on raconte la guerre.
Ahwan wɛ nɔ gbɔ, co e nɔ ɖɔ ahwan xo.

[Bonheur]
Pour vivre heureux, vivons cachés.
Si le gombo se gonfle de graines c'est qu'il reste sous les feuilles.
Fevi na hlɔn ɔ ama glɔ wɛ e nɔ nɔ.
Pour vivre heureux vivons cachés.
Un poisson a dit ce bon mot au fond du fleuve : Il faut se faire oublier.
Hwevi ko do nubyaxa ɖo sabɔ : Yɛ wɛ e nɔ jɛ.
Pour vivre heureux, vivons cachés.
Un poisson a dit ce bon mot au fond du fleuve : C'est à l'ombre que l'on tombe.
Hwevi ko do nubyaxa ɖo sabɔ.

[Bravoure]
Qui ne risque rien n'a rien.
Un mulot se fait prendre au piège en mangeant une noix de palme. - Il vaut mieux mourir d'avoir mangé quelque chose que de mourir de n'avoir rien mangé.
Afin ɖu dexlohun bo sɔ fɛca. - Nuɖe ɖu bo ku ɔ, e nyɔ hu nuɖe ma ɖu bo ku.

[Capacité]
Pour pouvoir aider quelqu'un, il faut être en état de le faire.
On ne prend pas quelqu'un sur les genoux quand on est accroupi.
E no ɖo ayi syansyan bo nɔ sɔ mɛ ɖ'akɔn ă.

[Changement]
La vie est changeante, les jours se suivent et ne se ressemblent pas.
La vie est une branche de palme au bord de l'eau, elle frappe vers la droite, elle frappe vers la gauche.
Gbɛ ɔ tɔdema wɛ, e nɔ xo yi ɖisi, e nɔ xo yi amyɔ.

[Charité]
Charité bien ordonnée commence par soi-même.
Si un bokono ne fait pas sa propre divination, il ne procède pas à celle d'autrui.
Bokɔno ɖe ma kan etɔn a ɔ, e nɔ kan mɛ tɔn ă.
Charité bien ordonnée commence par soi-même.
On demande de l'eau à une vieille femme de Tindji : - Qui en trouve pour que moi j'en trouve ?
E byɔ sin nyɔɖaxo ɖo Tɛnji : Mɛ nɔ mɔ bɔ nyɛ na mɔ o ?

[Commérage]
Attends, tu vas en entendre d'autres.
Ne mange pas tel quel, je vais piler l'igname pour toi.
Ma can te o, na so agu nu we.

[Communauté]
Le clan prime sur l'amitié.
On ne fait pas la bénédiction du clan pour l'ami cher.
Akɔ ɖɛ ma xo nu xɔntɔnsatɔ.

[Compensation]
A quelque chose malheur est bon.
L'arbre que le vent a renversé ne rencontre pas le vent.
Atin e jɔhɔn mu e nɔ kpe jɔhɔn ă.

[Concentration]
J'ai d'autres chats à fouetter.
Le Legba du village a réclamé son beignet de haricots. - C'est que toi tu n'as pas d'autres préoccupations.
To Lɛgba byɔ dokɔ. - Ayi wɛ jɛ do nu wɛ.

[Concision]
La vérité n'est pas dans un interminable propos.
Un chat a pris de la viande dans une marmite de sauce filante. - Une parole sans fin n'est pas une parole.
AwIl sɔ lan ɖo nɛnu zɛn mɛ. - Xo lɛɛ nyi xo a.

[Conduite]
J'ai mes raisons d'agir ainsi.
L'animal qui ralentit sa marche a ses raisons d'agir ainsi.
Kanlin e kpo zɔn e ɔ, ayi tɔn ɖo xo tɔn mɛ.

[Confiance]
Peut se dire lorsqu'on se met sous la protection d'un être puissant Dieu, autorité, supérieur.
Le poulet du roi des Aja a piétiné l'oreiller du roi des Ayonu. Ce dernier dit : le bétail manque de respect envers son supérieur.
Ajaxɔsu koklo t’afɔ Ayɔxɔsu kɔɖonu ji. - E ɖɔ : lan nɔ ba ha lannyitɔ.
A qui d'autre pourrais-je m'adresser si ce n'est pas à vous ?
Celui qui ne vole pas son père, qui volera-t-il ?
Mɛ e ma j'ajo do tɔ tɔn a ɔ, mɛ w'ɛ na j'ajo do.

[Confrontation]
Pour traiter telle affaire, il faut un confrontation.
C'est dans le rapprochement des poings qu'on éprouve le plaisir du pugilat.
Sɛ kpɔ mi mɛ wɛ akodokwin nɔ vivi ɖe.

[Conséquence]
Il s'entête dans sa position et provoque ainsi une réaction violente.
La souris qui mange sans bouger se fait piétiner par le propriétaire.
Ajaka ɖu ma sɛ a ɔ, xwetɔ nɔ t'afɔ ji tɔn.
Si tu ne t'y prêtais pas, cela ne t'arriverait pas.
Si le mur ne se fend pas, le lézard n'y entre pas.
Do ma kɛ a ɔ, alɔtɔ nɔ byɔ mɛ ă.
Il faut supporter les conséquences de ses actes.
On invite un tam-tam et sa voix n'est pas pénible à entendre.
E nɔ da hun bɔ gbe tɔn nɔ vɛ se a.
Cet acte aura des conséquences.
Une buse a attrapé un chaton. - Les choses n'en resteront pas là.
Gangan wɛ sa awi vi. - Nu na wa nɔ wu.
On a acheté pour toi cette boisson, tu dois la boire !
Le cabri qui est parti dans la forêt ne revient pas à la maison.
Gbɔ e yi zunkanmɛ ɔ, e sɔ nɔ wa xwe a.
La réussite dépend de toi.
Pour que ton rouet tourne bien, cela dépendra de la qualité du coton.
Kɛkɛ na nyɔ we ɔ avɔkan wu e na sin.
On récolte ce qu’on a semé.
C'est ce qu'on a mis dans la tontine qu'on ramasse.
Nabi e do su mɛ ɔ, e wɛ e nɔ bɛ.
On récolte ce qu’on a semé.
La chose que l'on plante, c'est elle qui pousse.
Nu e do ɔ, e wɛ nɔ wu.

[Consolation]
Mot de consolation à un impatient.
Il ne tombe plus de pluie et on en demande la raison à Migan. - Elle finira bien par tomber.
Ji gbɛ jija b'ɛ kanbyɔ Migan. - E lin kaka ɔ, ja jɛn na ja.

[Constance]
l faut achever ce que l’on a commencé.
Si on n’a pas refusé de lier, on ne refuse pas de traîner par terre.
E ma gbɛ bla a ɔ, e nɔ gbɛ dɔn d’ɛ ă.
Petit à petit, l'oiseau fait son nid.
C'est peu à peu que le vin de palme s'écoule goutte à goutte et remplit la gourde.
Kpɛɖe kpɛɖe wɛ atan nɔ kun bo nɔ gɔ go.
Petit à petit, l'oiseau fait son nid.
Petit à petit, l'oiseau fait son nid.
Kpɛɖe kpɛɖe wɛ xɛ nɔ w’adɔ tɔn.
Petit à petit, l'oiseau fait son nid.
Goutte à goutte, le vin de palme tombe et remplit la gourde.
Tewun tewun atan nɔ kun bo nɔ gɔ go.

[Contentement]
Sache reconnaître tous les avantages de ta situation.
Huppe ! Cette chevelure te sied. Ne permets plus qu'un autre oiseau ne la prenne.
Ahlinhan ! Da'yɛ jɛ we. Ma sɔ lɔn nu xɛ ɖe yi o.
Abondance de biens ne nuit pas.
L'abondance de feuilles ne gâte pas le bo.
Ama jɛ ama ji nɔ hun bo à.
On n’est pas plus mal malgré le changement = bravade.
On a lancé le crapaud par-dessus la palissade et il est tombé dans le puits. – Ici, la maison, là-bas, la maison.
E nyi bese gbɔn kpa ta b’ɛ jɛ dotɔ mɛ. – De xwe, dɔn xwe.

[Contrecoup]
Il faut tirer les conséquences de ce que tu as fais.
Si tu touches au beignet de haricot, tu te saliras avec l'huile.
A ɖ’alɔ ata wu ɔ, a na va'mi.

[Contribution]
Voilà ma contribution.
L'écureuil a uriné dans le lac Nohoué. - Je viens d'y ajouter ma part.
Awasagbe ɖ'aɖɔ do Nɔxwe mɛ. - Ɖe jɛn un wa ɖ’e mɛ nɛ.

[Convoitise]
Il faut se contenter de son sort et ne rien entreprendre qui surpasse les moyens dont on dispose.
Le froid que l'on sent est à la mesure du vêtement que l'on porte.
Avɔ e ɖo mɛ wu ɔ sin avivɔ wɛ nɔ sin mɛ.

[Courage]
Qu'on ne craigne rien.
Un bois ne casse pas dans la main du caméléon. Doucement Lisa.
Atin mɔ nɔ wɛn d'aganma'lɔ mɛ. Dɛdɛ Lisa.
Qu'on ne craigne rien.
Un bois ne casse pas dans la main du caméléon. Le caméléon fait tout doux.
Atin mɔ nɔ wɛn d'aganma'lɔ mɛ. Dɛdɛ Lisa.

[Crédit]
Si tu n'as pas d'argent, ne me fais pas la cour.
Si tu ne peux payer comptant, n'achète pas mon beignet de manioc à crédit.
Akwɛ caa ma ɖ’asi towe hun, ma xɔ ɖowungoli ce axɔ o.

[Critique]
Il ne faut pas prêter le flanc à la critique.
Si tu marches comme un poulet, on te donnera du maïs.
A zun koklo zɔnlin ɔ e na na agbadekun we.
Il ne faut pas prêter le flanc à la critique.
On a mangé de la pâte sans en donner au menteur. - On ne manquera pas d’histoires.
E ɖu wɔ tɛ adingbannɔ. - Xo taa han.

[Croyance]
Le jeu ne vaut pas la chandelle.
Une panthère poursuivit une antilope jusqu'à un marécage. - On ne va pas s'arracher les griffes à la chasse d'un vaurien.
Kpɔ nya agbanlin xwe do wekomɛ. - Mɛ na ɖo nuvɔnɔ gbe mɛ ba yi sun fɛn ?
Je ne crois que ce que je vois.
Le fils d'un aveugle est allé à la chasse et a tué une gazelle : Si je ne touche pas ses cornes, je ne croirai pas.
Nukuntɔnnɔ vi yi gbe bo hu agbanlin : Alɔ jɛn un na ɖo zo tɔn wu cobo ɖi.

[Curiosité]
Se dit à un curieux.
Le petit cochon a demandé à sa mère pourquoi sa bouche est longue. - Si tu réfléchis, tu le sauras.
Agluzavi kan byɔ nɔ tɔn ɖɔ etɛ wu wɛ nu tɔn ɖi ga aji. - A lin kaka ɔ, a na wa tuwun.

[Débrouillardise]
Chacun fait comme il peut pour se tirer d'affaire.
C'est avec le bâton qu'on a en main que l'on tue le serpent.
Kpo e ɖo mɛ’si ɔ wɛ e nɔ hu dan na.

[Déception]
Je croyais que tu étais quelqu'un, mais tu ne vaux rien.
Le fleuve en crue a débordé et coule jusque devant le portail du roi des Aja. - Je croyais que c'était un vrai fleuve, mais il y a tout juste de quoi faire la vaisselle.
Tɔ ɖi sin gbɔn Ajaxɔsu hɔnto. - Emi vɛ do tɔjɔtɔ wɛ sin b'ɛ nyi kaklɔsin.

[Décision]
Il faut supprimer le mal à la racine.
L'excrément qui est au derrière du mouton, le fait d'aller au marché ne l'essuie pas.
Adi e ɖo gbɔ yonu e ɔ, aximɛ yiyi wɛ nɔ sunsun sin à.
C'est le moment de s'en aller.
Maintenant, le bâton est tombé sur la tête du chien jusqu'à la maison.
Din ɔ, kpo jɛ avun ta kaka xwe.
Qui veut la fin veut les moyens.
Si quelqu'un veut aspirer la moelle, qu'il aille acheter un os.
Enyi mɛɖe na gbɔn cɔncɔn hun, mɛ ɔ ni yi xɔ xu.

[Défi]
Si tu prétends être fort, je le suis aussi.
La potasse forte a rencontré le tabac fort.
Akanmu glagla kpe azɔ glagla.
Tant que je suis vivant, personne ne prendra ma place.
On ne s'amuse pas avec la coquille de l'escargot tant qu'il est vivant.
Akwete ma ku a ɔ, go tɔn nɔ da ayihun ă.
Défi lancé par Béhanzin à son frère Agoli-Agbé.
Le bousier ne roule pas des selles liquides. Le Dahomey lui glissera entre les doigts.
Zege bli mi ma bli xomɛsla. - Danxomɛ na fan d’alɔ mɛ n’i.

[Délivrance]
On peut dire cela devant une tâche qu'on trouvait difficile alors qu'un autre survient qui s'en acquitte avec la plus grande aisance.
Un homme portait le cadavre de son père et l'hyène s'en est emparé. - Sur moi, tu commençais à peser.
Nya hɛn tɔ tɔn cyɔ bɔ hla wa yi. - Nyɛ wɛ a nɔ ba na kpɛn.
Se dit lorsqu'on est délivré d'une difficulté dont on ne savait comment sortir.
Une femme d'Ahwanjigo a perdu son enfant. - Le destin m'a délivré de ma tâche.
Vi ku nu Ahwanjigɔnu. - Sɛ ɖe hwɛn mi.

[Demande]
On a une langue pour demander les renseignements.
Lorsqu'on connaît le nom du propriétaire, on ne s'égare pas sur le chemin de la maison.
E nɔ tuwun mɛ nyi bo nu xwe nɔ bu ă.

[Demande]
Peut se dire à un quémandeur.
Après trente accouchements une femme se fait raser les cheveux du front : va-t-elle manger le pays ?
Nyɔnu ji vi gban bo fɔ nukɔn : to ɖu gbe w’ɛ ja à ?

[Départ]
Quand on veut quitter quelqu’un pour rentrer chez soi.
Le bâton est tombé sur la tête du chien jusqu'à la maison.
Kpo jɛ avun ta, kaka xwe.

[Dépendance]
Ta réussite dépend de moi.
Si mon balai ne balaie pas devant ta porte, il n'y poussera que des herbes folles.
Akiza ce ma za hɔn towe to a ɔ, gbe jɛn na wu.
Je ne dépends pas de toi.
Lorsque le maître de l'oiseau n'engendre pas d'oiseau, les enfants trouvent forcément quelque chose pour s'amusent.
Hweenu wɛ xɛnɔ ma ji xɛ a ɔ, nuɖe jɛn yɔkpɔvu lɛ nɔ do da ayihun na.

[Déroute]
Sauve qui peut !
Le lion a poussé des dents. - Le malheur est arrivé dans la région.
Kinikini wu aɖu. - Adla jɛ gbe ji.

[Descendance]
J'aurai toujours un successeur. Si je meurs, tout n'est pas fini.
Le bananier qui a donné un régime a un petit pour lui succéder.
Kwekwe kpo azan ɔ e nɔ ɖo vi donu.

[Désespoir]
Il ne faut jamais se décourager.
Un homme a cultivé un champ et a semé des pierres. - Il dit : au cours d'une année, on essaie tout.
Nya ɖe lɛ gle bo do awinya. - E ɖɔ xwe su ɔ, nu bi ɔ tɛn e nɔ tɛn kpɔn d'éji.

[Désobéissance]
Se dit à quelqu'un qui désobéit ou refuse de donner ce qu'on lui demande.
Gandoba a mangé de la pâte et n'en a pas donné à son mari. - Il y a pour toi le moment d'aller se coucher.
Ganɖoba ɖu wɔ tɛ asu tɔn. - Xɔ yi hwenu wɛ ɖe nu we.

[Destin]
Pour le meilleur et pour le pire.
Si on a mangé ce qui est doux, on doit aussi manger ce qui est amer.
E ɖu vivi ɔ, e nɔ ɖu vlɛ mɔ.
Pour le pire et le meilleur.
Tu as mangé la grenouille et tu as refusé la tête ?
A ɖu bese bo gbɛ bese ta a ?

[Détente]
Il faut se détendre un peu.
La poule ne reste pas autant sur ses oeufs, les puces l'envahiraient.
Koklo nɔ nɔ azin ji sɔ mɔ ă, yɔ na x'ɛ.

[Difficulté]
On n'amasse pas des épines sur le chemin que l'on emprunte.
On n'amasse pas des épines sur le chemin que l'on emprunte.
Alixo ɔ e nɔ gbɔn ɔ e nɔ kple wun ɖo a.

[Dignité]
Il faut savoir tenir son rang, sinon on vous manquera d'égard.
Si l'on mange le haricot en camarade avec les enfants, ils en arrivent à mettre des crottes de mouton dans votre plat.
E ɖ'abɔbɔ gbɛ do xa yakpɔvu lɛ wɛ ɔ, gbɔ mi kwin wɛ ye nɔ cyan do ka mɛ nu mɛ

[Discrétion]
D'ordinaire, on ne crie pas sur les toits ce qu'on a l'intention de faire.
Ce qu'on va faire, c'est dans à l'intérieur ventre de la personne que cela reste.
Nu e e na wa ɔ, mɛ xomɛ wɛ e nɔ nɔ.

[Discussion]
Les choses ne sont pas encore terminées entre nous.
Un revenant poursuit quelqu'un dans Hunjava. - Il dit qu'il arrive.
Kuutɔ nya mɛ ɖo Hunjava. - E ɖɔ emi jawe.

[Domination]
Ce n'est pas la richesse qui fait le chef de famille mais l'âge.
On n'est pas chef de maison à cause de sa grosse tête.
E nɔi nyi xwenɔ ɖo ta kloklo nu ă.

[Echec]
Quand on a échoué ou que la personne qui s’occupe de soi est morte.
Un aveugle a lancé une corde par-dessus un palmier mort. – Ma vie a trouvé dans la consultation le « du kasa ».
Nukunnɔ nyi kan fɔn te de kuku. - Gbɛ ce kan kasa.

[Éducation]
Tu es un mal appris sans le savoir.
Quelqu'un est venu rendre visite à un autre et on lui a donné un siège sur un tas d'ordure. - Il dit : Tu es en train de te gâter les fesses sans t'en rendre compte.
Gblegble sin yonu wɛ a ɖe cobo dɛɛn.

[Efficacité]
S'emploie pour dire qu'il faut parfois préférer l'acte au gri-gri c'est-à-dire aller droit au but sans intermédiaire.
Le gri-gri n'agit pas comme le bâton dont l'efficacité est immédiate et sûre
Bo nɔ wa nu kpo ɖɔhun a.
Il vaut mieux avoir recours à ceux qui sont efficaces.
On a dit au margouillat mâle qu’il sera chef. – A condition que l’on rende d’abord hommage aux enfants porteurs de gourdins.
E ɖɔ nu alɔtɔ adlokpo bo ɖɔ e na nyi gan. – E j’avalu yɔkpɔvu bahɛntɔ lɛ hwɛ.
Qui a vite terminé sa tâche dispose de son temps.
Si l'on se dépêche de mourir, on se dépêche pour faire naître un enfant.
E nawun ku ɔ, e na nawun jɔ vi.
Qui veut la fin veut les moyens.
Si un fer cherche un nom, qu'il aille dans la forge.
Gan ɖe ba nyi hun, e yi fle mɛ.
Qui veut la fin veut les moyens.
Le gong qui tombe ne dissimule pas sa voix.
Gan j'ayi ma bɛ gbe.
Il ne faut pas que ça traîne.
Un homme allant se soulager commença par se torcher. - Si l'un va vite, l'autre aussi va vite.
Nya ɖe xwe ada bo sunsun yonu. - Đe ya ɔ, ɖe nɔ ya.
Il ne faut pas que ça traîne.
Un homme allant se soulager commença par se torcher. - Il dit : Si l'un va vite, l'autre aussi va vite.
Nya ɖe xwe kete wa gbe, bo to wa kete. – E ɖɔ ji : Ɖe ya ɔ, ɖe nɔ ya.

[Effort]
Il ne faut pas craindre l'effort quand on veut réussir.
Si l'on veut pétrir de la terre, c'est à la terre qu'on ressemble.
E jlo na nya kɔ ɔ, kɔ ɖɔhun wɛ e nɔ ci.
Qui ne risque rien n'a rien.
Celui qui jette la chose, c'est lui qui la trouve.
Mɛ e nɔ sɔ nu nyi gbe ɔ wɛ nɔ mɔ nu sɔ.

[Égalité]
Nous sommes égaux.
Le jour et la nuit sont de même longueur.
Zan kpodo keze kpan zɛnzɛn wɛ ye ɖe.

[Egoïsme]
C'est un refus à un quémandeur.
On a demandé de l'arachide à Davo. - Tu en trouveras à décortiquer.
E byɔ azIln Davɔ. - A na mɔ tɔn.
Après moi, le Déluge !
Le Fa a dit qu’il a déjà mangé sa part. Qui veut manger la sienne, qu’il la pimente !
Fa ɖɔ emi ko ɖu emitɔn. Mɛɖe na d’atakin mɛ ɔ e na do.

[Egoïsme]
Un groupe où chacun ne pense qu'à soi est appelé à disparaître.
Quand chacun dit : "C'est d'abord mon maïs à moi qui va passer à la cuisson ", le feu finit par s'éteindre.
Gbade ce jɛn na bi ɖiɖa ɔ, myɔ wɛ nɔ hɛn ci.

[Embarras]
Celui qui se trouble a quelque chose à se reprocher.
Si une femme ne fait rien, ses cuisses ne tintent pas.
Nyɔnu ɖe ma wa nuɖe a ɔ, asakpla tɔn nɔ xo gan ă.

[Endurance]
Il faut savoir endurer les difficultés de la vie.
Un vivant ne refuse pas les affaires de la vie.
Gbɛnɔtɔ ɖe mɔ nɔ gbɛ gbɛxo.

[Enquête]
On se sert de ce dicton pour éluder des questions sur une vieille affaire.
Personne ne connaît le mystère de Zobé.
Mɛ ɖe nyɔ do nu Zobɛ ă.

[Entêtement]
On peut lui dire tout ce qu'on veut, il ne veut jamais comprendre.
L'hyène des Adja dit à celui qui dormait dans une hutte en branches de palmier : Tu es venu au monde et Dieu t'a fait comme ça.
Ajanuhla do nubyaxa nu wukpajɛ-mɛ­dɔ-tɔ : A wa gbɛ mɛ bɔ Sɛ ɖo we.
Se dit lorsque quelqu'un refuse d'écouter les autres.
Qu'est-ce qui est tombé dans la rivière pour que le crocodile ne puisse plus y boire ?
Ani wɛ jɛ tɔ bɔ lo na nu sin b’ɛ glo ?
Il ne faut pas s'entêter sur une petite affaire qui va en déclencher une plus grande.
Si on est derrière le criquet, c'est le serpent que l'on va trouver.
E ɖo tIlntIln yonu ɔ, dan wɛ e nɔ yi mɔ.

[Entreprise]
Le bonheur est pour celui qui entreprend. C'est en cherchant qu'on trouve.
C'est en sortant que le pied trouve quelque chose. La vie n'est pas bonne pour celui qui dort.
Tɔn afɔ tɔn wɛ afɔ nɔ mɔ nu. Gbɛ ma nyɔ nu mɛ ɖ'ayimlɔmlɔ.

[Entr’aide]
Le frère consanguin n'est pas pressé de courir au secours de son demi-frère, mais l'autre se hâte malgré les obstacles : on doit s'entraider entre vrais frères.
Le frère consanguin a dit : Il fait nuit ! Le frère utérin dit : Qu'y a-t-il dans la nuit ?
Tɔvi ɖɔ : Zan ku ! Nɔvi ɖɔ : Ani wɛ ɖo zan mɛ ?

[Envie]
Se dit à celui qui désire toujours tout ce qu'il voit.
Si tu as vu une personne enceinte, il te prend envie d'accoucher.
A mɔ xo ɖo mɛ nu ɔ, vijiji wɛ nɔ jlo we.
Contentez-vous du fruit de votre travail et vous n'aurez pas d'histoire.
Le rat des champs creuse un trou et mange du sable
Acu kun do bo ɖu kɔ : Nu e wa e jɛn ɖu bɔ xo han.

[Équilibre]
Pour s'adonner aux plaisirs, il faut avoir la paix au cœur.
La grenouille rassasiée a pris un jupon. - Nul n'omet de se parer s'il est rassasié.
Bese gɔ xo bo do vlaya. - Nu ɖe gɔ xo bo dan acɔ ă.

[Espérance]
L'espérance en Dieu n'a pas de limite.
Celui qui attend Dieu, ses jambes ne fléchissent pas.
Tenɔkpɔn-Mawu­tɔ ɔ afɔ nɔ ku i a.

[Espoir]
L’espoir fait vivre.
affamé, met de la pierre à cuire. – Dans ce monde, espérer quelque chose vaut que de ne rien espérer.
Xovɛ sin Yɔ b'ɛ ɖo awinya ado ji. - Gbɛmɛ fi ɔ, nuɖe ɖo nukun nyɔ hu nuɖe ma ɖo nukun.

[Essentiel]
Peut importe puisque l'essentiel est sauf.
Si la case est tordue le sommeil ne l'est pas.
Xɔ gban ɔ amlɔ nɔ gban ă.

[Évidence]
Tu ne peux nier ce que tout le monde voit.
Si l'on vole au marché, on ne peut le cacher derrière son dos.
E nɔ j’ajo ɖ'axi mɛ bo nɔ sɔ ɖo gudo ă.
On ne peut pas cacher ce qui est évident.
On ne peut cacher une bosse qu'on a sur le front.
E nɔ wu go ɖo nukɔn bo nɔ ze hwla ă.

[Exagération]
La demande du quémandeur est exagérée.
Un homme a tué un cabri et son ami lui en demande une cuisse. - Comment as-tu su ma façon de donner ?
Nya hu gbɔ bɔ xɔntɔn byɔ asa tɔn. - Nɛ a se nunamɛ xo ce gbɔn ?

[Excès]
Qui trop embrasse mal étreint.
On donne trois femmes en mariage à Monsieur Xecidi : j'en ai par dessus la tête.
E d'asi atɔn nu Xeciɖi : E ci mi.

[Excuse]
Se dit comme excuse lorsqu'on veut quitter celui qui vous a invité.
Quelqu'un est venu faire une visite à un habitant de Ouidah et ne songe pas à se lever pour partir. - Il faut savoir faire tout avec délicatesse.
E wa Glexwenu gɔn bo gɔn te ci. - Nu bi ɔ yɛyi mɛ wɛ e nɔ wa ɖo.
Réponse à quelqu'un qui vous a causé quelque dommage involontaire et qui s'en excuse.
Un Porto-Novien a bu de l'alcool et a cassé le verre. - Tout ce qu'on fait est honorable.
Xɔgbonutɔ nu ahan bo gba kɔfo. - Nu bi ɔ yɛyi wɛ.

[Exhortation]
On peut dire cela pour inciter l'ouvrier embauché à se mettre au travail. Il faut profiter de son acquis.
On n'achète pas un cheval pour aller à pied.
E nɔ xɔ sɔ bo nɔ zɔn afɔ ă.

[Explication]
Tu es là pour parler et il faut t'expliquer clairement.
On va à l'endroit où on taille les dents et on ne ferme plus la bouche.
E nɔ yi aɖukantɛn bo sɔ nɔ bwebwe nu ă.

[Facilité]
Il n'y a pas eu de difficulté.
Un édenté a menti et le mensonge est découvert. - Cela a passé sans rencontrer d'obstacle.
Aɖusunsunnɔ ɖo adingban b’ɛ gba. - Din wɛ e din te manɔ manɔ.

[Faim]
Ventre affamé n'a point d'oreille.
Celui qui bat le tam-tam réussit parce que l'énergie qui lui permet de le faire provient de son estomac.
Hunkle xotɔ : adɔmɛ gan ɖe.

[Famille]
Tel père, tel fils.
Le cabri est selon sa poitrine.
Lee gbɔ ɖe ɔ wɛ hunɖe tɔn nɔ nɔ.
Tel père tel fils.
Si le marteau est courageux, son enclume est courageuse.
Zun ɖe gla ɔ wan tɔn nɔ gla.

[Famine]
Ventre affamé n'a point d'oreilles.
Si les entrailles ne dorment pas, l'oeil ne dort pas.
Adɔ ma dɔ a o, nukun nɔ dɔ à.

[Fatalité]
Jamais tu ne pourras y arriver.
Même si tu restes pendant trois ans au bord de la mer, tu ne verras pas le crabe cligner de l'oeil.
A na bo nɔ xuta nu xwe atɔn ɔ, a na mɔ agasa xwe nukun ă.
C'est la fatalité !
Un lépreux s'est endormi et à son réveil a trouvé son oreille sur sa natte : Caprice de la maladie !
Gudunɔ d'amlɔ bo fɔn, bo mɔ to ɖo zan ji : Aɖawun ɖ'azɔn'si.

[Fatalité]
Ce qui est fait est fait.
Le musulman a mangé du doko au cours du jeûne : Seul Dieu lui pardonnera.
Malɛnu bla nu bo ɖu dokɔ : Sɛ jɛn na xɔ mɛ ɖ’e mɛ.
Il y a des choses qu'on ne peut éviter quoi qu'on fasse.
Celui qui ne manque pas ce qui n'est pas bon, c'est celui qui trouve ce qui n'est pas bon.
Mɛ ma kpo nu ma nyɔ, mɛ mɔ nu ma nyɔ.
Ainsi parle celui qui ne craint pas la mort.
Le roitelet a vu la mort et fait le fier. - J'aurai beau fuir, j'aurai beau attendre, la mort viendra me prendre.
Titigweti mɔ ku bo go. - Un na bo hɔn o, un na bo nɔ te o, ku na wa sɔ mi.
Il ne faut pas s'attendre à tirer profit de tout ce qu'on fait.
Le bousier roulant une boule d'excréments vers Savalou est surpris par la pluie. - Ce que la main a fait, la main n'en profite pas pleinement.
Zege bli mi xwe Savalu bɔ ji xo e. - Nu alɔ wa ɔ, alɔ nɔ ɖu bi ă.

[Fatigue]
Peut se dire lorsqu'on rentre fatigué de son travail et qu'on vous en propose un autre.
Un homme est allé au combat et revient à la maison, et on lui redonne de la poudre. - Dieu m'a-t-il refusé tout repos ?
Nya ɖe yi ahwan bo wa xwe, bɔ e lɛ ma ɖu n’i. - Sɛ wɛ tɛ ma gbɔjɛ mi à ?

[Flatterie]
Si tu n'as pas d'argent, ne me fais pas la cour.
Si tu ne peux payer comptant, n'achète pas mon beignet de manioc à crédit.
Akwε caa ma ɖ'asi towe hun, ma xɔ ɖowungoli ce axɔ o.

[Force]
L'union fait la force.
Un foyer à trois cônes ne renverse pas la chose.
Adoglwe e nyi atɔn nɔ fli nu ă.
La raison du plus fort est toujours la meilleure.
Un chien regarde l’hyène et hoche la tête. – Que peut faire un chien à une hyène ?
Avun kpɔn hla bo mi ta. - Nɛ avun na wa hla nu gbɔn ?
Vous ne pouvez rien contre moi.
Le kola vi se sépare en plusieurs cotylédons, le kola ahowé n'a qu'un seul cotylédon.
Vi nɔ ɖe xwɛ, ahowe nɔ ɖe xwɛ ă.

[Frivolité]
Jeune homme qui papillonne de fille en fille sans se décider à en marier une.
Ce sont les arachides qui ne sont pas encore mûres que le petit singe recherche.
AzIln mado mado amule nɔ keje kpɔn.

[Fugue]
Se dit d'un enfant fugueur.
Il n'est pas contre le foie ni contre les intestins.
E ɖo alin wu a e ka ɖo adɔ wu à.

[Gaspillage]
Il ne faut pas gaspiller l'argent.
L'argent est un poil dans le nez, si on le tire, ça fait mal.
Akwɛ ɔ awɔntinmɛfun wɛ, e dɔn ɔ, e nɔ vɛ.

[Habitude]
Il faut du temps pour se connaître.
On ne dit pas à quelqu'un qu'on voit pour la première fois qu'il a maigri.
E nɔ mɔ mɛ zogbe bo nɔ ɖɔ e bla wu ă.

[Harcèlement]
Peut se dire à quelqu'un qui vous demande sans cesse du cadeau ou qui se sert mal de ce qu'on met à sa disposition.
Aucune sauce n'est donnée gratuitement. C'est avec de l'argent qu'on a acheté du piment.
Nusɔnu ɖe ma nyi bawa : Akwɛ wɛ xɔ vavo.

[Hardiesse]
On a une langue pour demander les renseignements.
Lorsqu'on connaît le nom du propriétaire, on ne s'égare pas sur le chemin.
E nɔ tuun mɛ nyi bɔ nu xwe nɔ bu à.

[Hiérarchie]
A chacun son rang.
La souris, même si elle a grandi, n'égale pas le gros rat.
Ajaka s'avɔ ma sɔ glɛnzin, ganhunu mɛtɔn mɛtɔn wɛ.
Il faut savoir tenir son rang.
On n'est pas homme adulte pour redevenir petit garçon.
E nɔ nyi nya bo nɔ wa nyi nyavi ă.
Le disciple n'est pas au-dessus du maître.
Le gombo ne dépasse pas la taille de celui qui l'a semé.
Fe nɔ hu ga dudotɔ ă.
Il ne peut y avoir qu'un seul chef.
Deux grandes termitières n'ont pas l'habitude de rester ensemble, l'une sera grande termitière, l'autre sera termitière champignon.
Kɔta we nɔ nɔ kpɔ ă, ɖe na nyi kɔta, ɖe na nyi gbakwɛgbakɛ.
Le maître est plus grand que le disciple.
Le phallus du Legba n'égale pas celui du maître de maison.
Lɛgba ɖo nɔ sɔ xwetɔ ɖo ă.

[Honnêteté]
La personne laborieuse est honnête.
Si une main ne reste pas tranquille, la corde ne l'attache pas.
Alɔ ɖe ma nɔ xwIl a ɔ, kan nɔ bla ă.

[Honneur]
Un grand, même déchu, ne descend jamais au rang de serviteur.
La sécheresse a beau durer l'eau ne manque pas dans anyà.
Aku ɖo kaka ɔ sin nɔ han ɖo anya mɛ ă.
A tout seigneur, tout honneur.
On ne coiffe pas le genou d'un chapeau en présence de la tête.
Ta nɔ ɖo te bɔ e nɔ xwe aza nu koli a.

[Humilité]
Il faut savoir accepter ses différences.
Les cinq doigts ne sont pas égaux.
Alɔvi atɔɔn lɛ bi ɖo zɛnzɛn ă.

[Hypocrisie]
C’est un hypocrite.
Un voleur voit un cabri durant la journée et dit : Le cabri est en train de me donner des coups de corne.
Ajɔtɔ mɔ gbɔ keze. E ɖɔ : Gbɔ ɖo zo sɔ mi wɛ.

[Ignorance]
S'emploie pour exprimer l'étonnement d'un ignare.
Un habitant de Savi, voyant de la vaisselle de faïence, dit : Ah ! Quelle merveille !
Savinu mɔ kɔgbɛn. E ɖɔ : Able lɔnlɔn !
S'emploie pour exprimer l'étonnement d'un ignare.
Un habitant de Savi a vu un petit Européen. Il dit : Est-ce que cela aussi a des petits ?
Savinu mɔ yovovu. E ɖɔ : Nu elɔ vu tɔn tIln à ?

[Imitation]
On reproduit toujours les comportements de son entourage.
C'est la feuille que le cabri a vu dans la bouche de sa mère qu'il mange.
Ama e gbɔ mɔ ɖo nɔ ɔ nu e wɛ e nɔ ɖu.

[Impartialité]
Tout jugement doit être impartial.
Le jugement n'est pas une affaire de clan.
Hwɛ ɖ'akɔ nu à.

[Impossibilité]
A l'impossible nul n'est tenu.
Un homme a grimpé sur un bananier et est tombé. - Si quelque chose est impossible à quelqu'un, il la laisse.
Nyaɖe xwe kwekwetin ji bo j’ayi. - Nuɖe glo mɛ ɔ, e nɔ jo do.

[Imprévoyance]
Quelqu’un d’inconséquent qui joue avec le feu.
Un homme fume en passant par la porte d’Agwaji. – Comme il ne pleut pas, ne sois pas téméraire.
Nya nu azɔ gbɔn Awaji. – Ji ma ja hun, ma ɖe ji o !
Se dit à quelqu'un qui n'écoute pas les conseils qu'on lui donne.
Une vieille femme a mis à chauffer de l'eau pour préparer la pâte et un voleur est venu la prendre et l'a emportée. - On est en train de se gâter et on ne s'en aperçoit pas.
Nyɔɖaxo ɖo wɔ sin ado ji, bɔ ajotɔ wa sɔ. - E ma nɔ ɖo hunhun wɛ bo nɔ nywɛ nɛ.

[Imprudence]
Ne tente pas cela, tu t'y casserais les dents.
La dent ne peut manger du bois de fer.
Aɖu ma ɖu gantin.

[Impuissance]
Ce qui m'est impossible t'est aussi impossible.
La charge que ne peut supporter le porteur de pierre, le porteur de sel ne pourra la supporter.
Agban e glo segbanhɛntɔ ɔ, jɛgbanhɛntɔ si kpe wu ă.
Tu es trop petit pour m’atteindre.
C'est en vain que l’hyène lance à l’éléphant des regards chargés de menace.
Vɔ koliko kpɔn ajinaku klanklan.

[Incapacité]
Je suis incapable de faire l'achat dont vous parlez.
Viens m'acheter un vélo. - Si le vélo me trouvait en ce moment, n'est-ce pas lui qui m'achèterait ?
Wa xɔ kɛkɛ ɖokpo nu mi. - Kɛkɛ ɔ mɔ nyɛ din ɔ, e ma na xɔ mi à ?

[Incrédulité]
Je le croirai quand je le verrai.
C'est l'antilope que l'aveugle a tuée. - Quand ma main aura touché ses cornes, alors je le saurai.
Agbanlin e nukunnɔ hu e wɛ. - Hwenu e alɔ ce jɛ zo tɔn wu e jɛn na tuwun.

[Indifférence]
Fin de non-recevoir.
On dit à un homme qu'un revenant était debout devant sa porte d'entrée, et il dit lorsqu'il sera fatigué de rester debout, il s'en ira.
E ɖɔ nu nyaɖe ɖɔ kutitɔ ɖo te ɖo hɔn tɔn to b’ɛ ɖɔ ji : Afɔ ko ku yi ɔ, e na yi.
Il ne faut jamais rester indifférent devant le malheur d'autrui.
Si quelqu'un va périr, on crie au malheur.
E jɛ ku mɛ ɔ, e nɔ sa heelu.

[Indiscrétion]
Invitation à plus de discrétion.
Le fils du roi des Adja a pris le gong et a chanté les louanges du fils du roi des Nago. - Ce qu'on a l'intention de faire, c'est dans son coeur qu'on le garde.
Ajaxɔsu vi ɔ, e sɔ gan bo mla Ayɔxɔsu vi. - Nu e na wa ɔ, mɛ xomɛ wɛ e nɔ nɔ.
S'emp!oie pour éviter de répondre à une question et pour éloigner un questionneur quelque peu indiscret.
On demande à un fou où est sa femme : Est-ce un fusil pour que je l'épaule ?
E kanbyɔ nu numɔnɔ ɖɔ fitɛ asi tɔn ɖe a ji. Tu wɛ nyi bɔ un na kpla à ?

[Inefficacité]
Tu peux tout faire mais tu n'auras pas gain de cau­se.
Tu ne trouveras pas un fusil où mettre ta poudre.
A na mɔ tu ɖe mɛ kɔn ɖu do ă.
Si tu es attaché à Dieu, tu ne crains rien.
Les termites ne rongent pas la corde qui est dans la main de quelqu'un.
Kɔsukɔsu nɔ nyi kan e ɖo mɛ’lɔ mɛ e ă.
Se dit d’un zèle déplacé.
Un homme alla à la guerre et en rapporta à sa femme une pierre à moudre qu'il avait volée. – Tu es plein de zèle pour ce qu’on ne t’a pas commandé.
Nya ɖe yi ahwan bo fin se wa nu asi tɔn. - Nu e ma zɔn we a ɔ, jɛn nɔ mya nukun nu we.

[Infériorité]
Les pauvres ne peuvent se défendre devant les grands.
Le rat n'a pas raison sous les pattes du chat.
Afin nɔ nyɔ hwɛ ɖ’ase’sa mɛ a.

[Inflexibilité]
Se dit d'un homme volontaire et inflexible.
Une chaîne solide ne se défait pas a la main.
Wɔlɔgɛdɛ ma tun ɖ’alɔ wu.

[Ingratitude]
Peut se dire à quelqu'un à qui on rend service alors qu'on le sait peu porté à faire du bien à son tour.
Le rat a dit un bon mot au couteau : Si c'était toi, tu dirais : voici la cuisse, voici l'épaule, voici la tête.
GlɛnzIln do nubyaxa nu hlikɛ : E nyi towe ɔ a na ɖɔ : Asa ɖie, abɔ ɖie, ta ɖie.

[Inimitié]
Deux personnes de même compétence ne peuvent rester ensemble.
Deux oiseaux ne boivent pas dans la même cruche, les becs se coinceront.
Xɛ we nɔ nu sin ɖo gozɛn ɖokpo ɔ mɛ ă, bɛ na jan.

[Intermédiaire]
Passer par un intermédiaire pour rencontrer la personne que l'on cherche.
C'est sur l'arbre tordu que l'on passe pour trouver l'arbre droit.
Atin gɔdwɛgɔdwɛ ji e nɔ gbɔn bo nɔ yi mɔ jlɔjlɔ.
Passer par un intermédiaire pour rencontrer la personne que l'on cherche.
On passe sur une branche tordue pour aller sur un droit.
Atin wu didi, xome kacakaca

[Inutilité]
Inutile de poser une question dont on a déjà la réponse.
On demande à Ahwhkponuwà si elle est venue au marché. - La question que tu me poses te remplit-elle le ventre ?
E kan byɔ Ahwlikpɔnuwa ɖɔ : - Axi wɛ e wa aji ? Nukanbyɔ xo wε nɔ gɔ nu we à ?
Fin de non recevoir : Il peut m'attendre longtemps
Un revenant dit qu'il attend quelqu'un à l'entrée de la maison. Quand il aura mal aux jambes, il s'en ira.
Kutitɔ ɖɔ emi ɖo te kpɔn mɛɖe ɖo gbɛnde mɛ. - Afɔ ko wa ku i ɔ, e na yi.
Se dit lorsqu'on a répété un ordre ou une demande plusieurs fois sans être écouté.
Un homme frappe à la porte et pète : Ce que j'ai dis je le répète.
Nya do agoo ɖ'agbo nu bo ny'awɔn : Un ɖo ɔ, un nɔ ɖɔ.
Cela ne sert à rien, ça ne pénètre pas.
C'est de l'eau versée sur le dos d'un canard.
Sin kin nyi kpakpa négbé wɛ

[Invulnérabilité]
Vous ne pouvez rien contre moi.
Le kola « vi » se sépare en plusieurs cotylédons, le kola « ahowé » n'a qu'un seul cotylédon.
Vi wɛ nɔ ɖe xwɛ, ahowe nɔ ɖe xwɛ ă.

[Jugement]
Il faut savoir s'arrêter.
Un fou a vu l'animation du marché. - Si ça continue, il finira par y avoir de la bagarre.
Nuwanumɔnɔ mɔ axijijε. - Nu yɛ lin kaka ɔ, e na wa nyi hun.

[Lassitude]
Tu finiras bien par me laisser en paix.
Un fou se retourne et voit son ombre. - Tôt ou tard, tu me quitteras.
E ko lin kaka ɔ, a na wa lɛ kɔ sin gudo ce.
Quand donc me reposerai-je ? Quand me laissera-t-on tranquille ?
Un homme revint de la guerre et on lui distribua à nouveau de la poudre. – Ah ! Est-ce que c'est Dieu qui m'a refusé un moment de repos ?
Nya ɖe slɔ sin ahwan b'ɛ lɛ ma ɖu n’i. - Kooyi ! Sɛ wɛ tɛ ma gbɔjɛ mi a ?

[Lenteur]
Tu as pris ton temps.
Depuis longtemps, un enfant normal serait devenu grand.
Sin tɛgbɛ ɔ, vijɔvi ko s’avɔ.

[Limite]
Il y a une mesure en toute chose.
La souris qui oublie son gîte en mangeant, se fait toujours piétiner par le propriétaire.
Ajaka ɖumasɛ ɔ xwetɔ wɛ nɔ t'afɔ ji tɔn.

[Limite]
Il y a une limite à tout.
Un coureur ne peut dépasser les limites de la terre.
Wezunkantɔ nɔ zɛ ayi wu ă.

[Lucidité]
Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras.
Un Aja a refusé quarante et a vendu à trente.
Ajanu gbɛ kanɖe bo sa yi gban.
Seuls les anciens connaissent vraiment le passé.
Un grand-père ne vous raconte pas l’histoire du temps passé pour que vous alliez la vérifier auprès de votre père.
Daagbo mɛ tɔn nɔ kpi tan nu mɛ nu e sɔ nɔ yi kan byɔ tɔ mɛ tɔn ă.
Pour pouvoir aider quelqu'un, il faut être en état de le faire.
On ne prend pas quelqu'un sur les genoux quand on est accroupi.
E nɔ ɖo ayi syansyan bo nɔ sɔ mɛ ɖ'akɔn ă.

[Malchance]
Se dit à quelqu'un qui arrive au bon moment pour travailler, alors qu'il pensait y échapper.
Un homme qui s'était enfui revint à la saison sèche. le Migan lui dit : « Tu as su arriver à point nommé ».
Nya hɔn yi bo slɔ ɖo aluunmɛ. Migan ɖɔ a nyɔ wa doo.

[Malédiction]
En réponse à une malédiction qui dit : »Tu perdras tout ».
La vieille vendeuse ne vend pas tout d'un seul coup.
Ya agbannɔ ma sa kpete.

[Manipulation]
Tu ne peux pas faire de moi ce que tu veux.
C’est le palmier dont on enlève les noix une à une. On ne peut pas le faire pour la noix de coco.
De wɛ e nɔ sun, e nɔ sun agɔn ă.

[Mariage]
Le mariage est meilleur que le célibat.
Il vaut mieux être frappé par sa femme que de rester célibataire.
Asi xo mɛ nyɔ hu tlɛn xo mɛ.

[Médisance]
On ne dit pas de mal de son bienfaiteur.
On ne brise pas l'assiette dans laquelle on va manger.
Agban e mɛ e na ɖu nu ɖe ɔ, e nɔ do kpo bo nɔ hɛn gba ă.
On ne doit pas parler mal de celui qu'on respecte en son absence.
L'écureuil a vu sur le sol l'empreinte du pied du lion et il s'est prosterné. Si on respecte quelqu'un en sa présence, on doit le respecter en son absence.
Awasagbe mɔ kinikini sin afɔdomɛ bo ɖe kɔ. Enyi e si mɛɖe ɔ, e na nɔ lɛ si gudo tɔn.
Peut se dire d'une personne qui paraît très douce mais est au fond très violente.
Une hyène a avalé un petit scorpion. - C'est si petit et pourtant c'est savoureux.
Ajanuhla mi hɔnkekle. - Nu eyɛ ɖo kpɛ mɔ cobo wli ɖɛ.

[Méfiance]
C'est la coutume de toujours recompter l'argent que l'on reçoit.
Celui qui reçoit de l'argent sans compter est un voleur.
Akwɛyimaxakpɔntɔ ɔ ajotɔ wɛ nyi
Le chat échaudé craint l'eau froide.
Un individu mordu par un serpent, prend peur à la vue d'un simple ver.
Dan ɖu we nu a mɔ vɔn ɔ a na si.

[Menace]
Tôt ou tard tu me le payeras.
Un rat a mangé la moutarde d'une vieille femme : Tu viendras te frotter la queue dedans.
Ajaka ɖu nyɔxonɔ afintin : A na wa sɔn si mɛ.
Incantation imprécatoire contre quelqu’un pour lui signifier qu'il mourra à l'étranger et donc ne pourra venir se pavaner au pays.
Le papillon n'achète pas un pagne pour le porter à la maison. C'est pour aller au dehors qu'il le prend.
Awadakpɛkpɛ nɔ xɔ avɔ bo nɔ do ɖo xwe a. Gbejigbeji wɛ e nɔ do gbɔn.

[Mensonge]
La prétendue victime a bien pu être consentante.
Si un chevelu ne permet pas, on ne le coiffe pas malgré lui.
Ɖanɔ ɖe ma lɔn a ɔ e nɔ ɖo n'i ă.
Se dit à quelqu'un qui, vous considérant, vous cache la vérité que vous connaissez bien.
On a saisi un blanc pour l'emmener en prison en Europe : C'est nous traiter en imbéciles nous les noirs.
E wli yovo yi do gan ɖo yovotomɛ : Mi mɛwIl lɛ ylɔ ɖɔ xlonɔ wɛ ye ɖe.
Ce que l’on dit ne correspond pas toujours à ce que l’on pense.
Le sang reste dans le ventre, et pourtant on crache de la salive blanche.
Hun nɔ ɖo mɛ xomɛ, co e nɔ tun atan wewe
A beau mentir qui vient de loin.
C'est dans le pays où personne n'est allé que le nété porte des fruits sur les racines.
To e mɛ mɛɖe ma yi a le ɔ, e wɛ ahwa nɔ sɛn do ɖɔ ɖe.

[Mépris]
On ne méprise pas les bonnes choses qu’on vous offre.
Le roitelet s'est installé dans un hamac et chante. - Celui qui trouve la vie ne la refuse pas.
Titigweti yi kpɔn mɛ bo Iɛ kɛ. - Mɛɖe mɔ gbɛ bo gbɛ ă.

[Mésentente]
On vit ensemble, mais au fond on ne s'accorde pas.
Les corps sont ensemble mais les coeurs sont séparés.
Wu kple ɖo kpɔ bɔ xomɛ ɖo vo.

[Mimétisme]
Qui se ressemble s'assemble.
La tortue a lié amitié avec l'escargot. - Ce sont les gens à coquilles qui se servent de leur coquille pour lier amitié.
Logozo zun xɔntɔn xa gwin. - Ye gonɔ lɛ wɛ ɖo go ɖo ha wɛ.

[Moeurs]
Autre temps, autres moeurs.
Sous un chef, on ligote les gens par devant, sous un autre on les ligote par derrière.
Gan ɖe hwenu ɔ kan nɔ bla mɛ ɖo nukɔn, ɖevo hwenu ɔ e nɔ bla ɖo gudo.
Autres temps, autres moeurs.
Si le rythme du tam-tam change, le rythme de la danse change.
Hun ɖe ɖyɔ ɔ, wefɔ tɔn nɔ ɖyɔ.
Autres temps, autres moeurs.
Un homme est devenu chef et son ami lui tend la main, et il dit : Jadis est différent, maintenant est différent.
Nyaɖe nyi gan, bɔ xɔntɔn tɔn n’alɔ ɔ, b’ɛ ɖɔ : Xoxo tɔn vo, din tɔn vo.
Autres temps, autres moeurs.
Un homme est devenu chef et son ami lui tend la main, et il dit : Jadis est différent, maintenant est différent.
Nyaɖe nyi gan, bɔ xɔntɔn tɔn n’alɔ ɔ, b’ɛ ɖɔ : Xoxo tɔn vo, din tɔn vo.

[Moquerie]
Se dit à quelqu'un qui rit d'une mésaventure arrivée à un autre.
Tu ris avec tes dents blanches, mais ton tour arrive.
Aɖu we ko w’a ɖe, towe jawe nu we.
C'est l'hôpital qui se moque de la Charité.
La gale est en train de laver le pian.
Aze ɖo wu lɛé nu gboto wɛ.
Même si c'est un vieux vélo, il laisse le piéton sur place.
Le moqueur ne se moque pas du vélo.
Nucatɔ nɔ ca kɛkɛ ă.

[Mort]
L'homme est toujours surpris par la mort. il ne faut pas attendre le dernier moment pour agir.
Celui qui meurt ne range pas ses affaires.
Kutitɔ ɖe mɔ nɔ sɛ nu xwe

[Naïveté]
A Abomey, exprime l'étonnement d'un ignare.
Un homme d'au-delà d'Abomey vit de la vaisselle de faïence. Il dit : Ah ! Quelle splendeur !
Agbogudonu mɔ kɔgbɛn. E ɖɔ : Able lɔnlɔn !

[Naturel]
On ne peut changer sa nature.
Ce qui est petit meurt petit, ce qui est grand meurt grand.
Kojwe nɔ ku kojwe, aditi nɔ ku aditi.
Il n'y a rien à faire, il faut s'accepter tel qu'on est.
J'aurai beau me faire du souci parce que je n'ai pas le sens du rythme. - Le manque de rythme c'est naturel.
Un na lin nu, bo lin gankuku ă. - Gankuku ɔ, sɛnu wɛ.

[Nécessité]
Ventre affamé n'a point d'oreilles.
Le joueur de tam-tam dit que le rythme est dans le ventre.
Ganganwunxotɔ ɖɔ adɔ mɛ wɛ gan ɖe.

[Obstination]
Quand on a un grand problème, on cherche tous les moyens de s'en sortir.
Ahwlikponuwa, ayant égaré son cheval, alla le chercher dans le poulailler. Elle dit : Si je savais où il est, je ne le chercherais pas.
Ahwlikpɔnuwa wa bu sɔ tɔn bo yi ba ɖo koklo kpo mɛ. E ɖɔ : Un tuwun fi e ɖe ɔ, un na ɖo bib'ɛ wɛ ă.
Petit à petit, l'oiseau fait son nid.
Lentement, pas à pas, le caméléon grimpe au fromager.
Dɛdɛ kabakaba aganma nɔ lya hun.
Quoiqu'il arrive, je reviendrai chez moi.
Ce qui quitte la maison ne manque pas d'y revenir.
Nu sɔn xwe nɔ gɔn xwe ă.
Se dit à quelqu'un qui veut agir contre l'avis de tout le monde.
C'est l'eau qui est exposée qui tue la grenouille.
Sin gannaganna ɔ bese wɛ e nɔ hu.

[Occasion]
Quand le chat n'est pas là les souris dansent.
Quand le chat n'est pas à la maison, la souris est impossible à maîtriser.
Ase ma ɖo xwe a ɔ, ajaka nɔ jɛ glojo.
Quand le chat est absent, les souris dansent.
Si le chat n'est pas à la maison, la souris est le maître de la maison.
AwIl ma ɖo xwe ɔ, ajaka nɔ nyi xɔgan.

[Occupation]
J’ai d’autres chats à fouetter.
Le Legba a réclamé son beignet de haricots. – C’est que toi, tu n’as pas d’autres préoccupations.
Lɛgba byɔ dokɔ. – Ayi wɛ jɛ do nu we.

[Opportunité]
Quand le chat n'est pas là les souris dansent
Quand le chat n'est pas à la maison, la souris est le maître de maison.
Ase ma ɖo xwe a ɔ, ajaka nɔ ɖu xɔtɔ.
Tu as su venir au bon moment.
Un homme parti en guerre revint en pleine saison sèche. Tu as su venir au bon moment.
Nya ɖe yi ahwan bo slɔ aluunmɛ. A nyɔ wa doo kɛɖɛ.

[Ordre]
Tu mets la charrue avant les boeufs.
Un homme pète devant Ahwlikponuwa et regarde derrière. - Ce que tu devais faire au début, voilà que tu le fais à la fin !
bo kpɔn gudo. - Nu a na wa jɛ nukɔn ɔ, e wa gbɔn gudo a ɖe nɛ.

[Paix]
Le cœur en français = le rein en fon.
Calme-toi, que ton coeur soit en paix pour que nous soyons doux entre nous comme un sisle.
Ku hun, ayi towe ni jɛ do nu mi na wa vivi sislɛ ɖɔhun.
Laissez-moi en paix.
Qu'est-ce qui s'est passé et qu'on ne puisse plus avaler la salive ?
Ani tantansin wɛ jɛ bɔ e ma na mi atan ?

[Paresse]
Refus de donner au paresseux.
On a demandé kunsun à un habitant de Toffo. - Voilà que tu es en train de faire quelque chose pour moi.
E byɔ kunsun Tɔfɔnu. - Nu wa nu mi a ɖe nɛ.
Peut s'appliquer à celui qui s'empresse d'arrêter le travail au moindre signal.
On a dit au peureux : Nous allons arrêter le combat. - Si on dit quelque chose, obéissez tout de suite !
E ɖɔ nu xɛsinɔ ɖɔ : Mi na jo ahwan. - E ɖɔ nuɖe hun, mi se mɛ !
Question que l’on pose pour demander des comptes d’un travail incomplet, d’une promesse mal tenue.
Comment as-tu brûlé le cabri et il reste des poils dessus ?
Nɛ a mɛ gbɔ gbɔn bɔ fun kpo d’e wu ?

[Patience]
Tu as supporté beaucoup de choses, tu peux encore supporter cela.
La tortue partie à la recherche d'une amulette a mis trois ans avant d'arriver à la palissade de la maison et s'est mise à courir. - C'est maintenant que tu as retrouvé ta course ?
Logozo yi bo gbe bo xɔ xwe atɔn bo jɛ kpa wu bo kan wezun. - Lo wɛ a mɔ wezun na do nɛ à ?

[Pauvreté]
Le pauvre n'est jamais écouté, même s'il a raison.
Un pauvre ne dit pas la vérité avec des habits en lambeaux.
Wamamɔnɔ ɖe nɔ ɖɔ nugbo ɖ’avɔ kija mɛ ă.

[Persévérance]
Tu as encore un effort à faire.
Un voleur a escaladé un mur et est tombé dans la maison d'un musulman - Il te reste un saut à faire.
Ajotɔ fan do bo jɛ malɛnu xwe. - Linlɔn towe kpo ɖokpo.
Il faut persévérer.
Un hloci qui trouve un oiseau ne le laisse pas.
Hloci mɔ nɔ mɔ xɛ bo nɔ jo do.

[Piège]
Qui fait le malin se fait prendre à son propre piège.
Si un chevreau est turbulent, la hyène le prend et le mange.
Gbɔvi ɖe mla ɔ, hla nɔ sɔ ɛ ɖu.

[Politesse]
Vos bonnes manières vous ouvriront beaucoup de portes.
C'est l'enfant qui sait se laver les mains qui mange à la même table que les grandes personnes.
Yɔkpɔvu e nyɔ alɔ klɔ ɔ wɛ nɔ ɖu nu xa mɛxo.

[Précieux]
Quelqu'un qui est indispensable.
Si le crapaud ne va pas à la guerre, qui sonnera la trompette ?
Bese ma yi ahwan a ɔ, mɛ ka na kun kpɛn ?

[Prétention]
Ce n'est pas pour toi.
Un homme est en prison et demande du piment écrasé. - Tu veux la chose d'une personne distinguée !
Nya ɖo ganxo bo byɔ takin xaya.

[Prétexte]
C'est un prétexte.
Une femme ne sait pas danser et prend prétexte de ses longues mamelles.
Nyɔnu nyla we bo ɖo nu anɔkan.

[Prévision]
Il faut savoir prévoir les événements.
Un aveugle a craché sur quelqu'un. - On le lui dit et il répond : Lorsque j'étais en train d'avancer ma bouche, est-ce qu'il ne l'a pas vu ?
Nukunnɔ tantan kɔn nyi mɛ wu. - E na ɖɔ b’ɛ ɖɔ : Hwenu e un ɖo nu tlɔn wɛ ɔ, e mɔ mi a wɛ à ?

[Prévison]
Il faut songer au lendemain.
Un Porto-Novien a bu de l'alcool et a cassé le verre. - Tu as bu ta part aujourd'hui, mais il reste encore celle de demain.
Xɔgbonutɔ nu ahan bo gba kɔfo. - A nu egbe tɔn, sɔ tɔn ɖ’ayi nu we.

[Prévoyance]
Il faut faire fructifier l’argent.
Riche, si tu fermes la main, l'argent se dissipera. - C'en est un que l'on utilise et on trouve un autre.
Akwɛmɔtɔ, a myɔ alɔ ɔ, akwɛ na gba do. - Ɖe wɛ e nɔ zan, bo nɔ mɔ ɖevo.
Il faut dépenser à la mesure de sa bourse si l'on ne veut pas se ruiner.
C'est un portefaix qui est allé acheter une tête de boeuf. - Tu es en train de manger la peau qui est sur ta tête sans t'en rendre compte.
Gbatɛsɔtɔ yi xɔ nyibu ta e wɛ. – Anyu e ɖo ta towe e ɖu wɛ a ɖe bo dɛɛn.

[Prix]
C'est trop cher pour ma bourse.
Un pauvre n'épouse pas une vodunsi. - C'est affaire d'argent.
Wamɔnɔ ma da hunyɔ. - Akwɛnu wɛ.

[Profit]
Quand un parent est bien placé, les gens de sa famille en profitent.
Si c'est un frère qui est en haut du pommier, on ne mange pas de pomme verte.
Mɛ nɔvi nɔ ɖo aslɔtin ji b'ɛ nɔ ɖu aslɔ xɛlu ă.

[Promesse]
Chose promise chose due.
La promesse est une dette.
Akpadido ɔ axɔ wɛ nyi.

[Propriété]
Tant que je suis vivant personne ne prendra ma pla­ce.
La moule sera certainement morte avant que sa coquille ne râcle le pot.
Xwa jɛn na ku co go tɔn na xwlɛ zɛn.

[Protection]
Peut se dire lorsqu'on se met sous la protection d'un être puissant Dieu, autorité, supérieur.
Le daman tourne le dos à la montagne de Gbowele : C'est que j'ai confiance en la montagne.
Agidigba­wun do gudo Gbowɛlɛ so, so wɛ emi kpɛnzɔn.

[Providence]
A brebis tondue, Dieu mesure le vent.
L'animal qui n'a pas de queue, c'est Dieu qui lui chasse les mouches.
Kanlin e ma ɖo si a ɔ, gbɛ wɛ nɔ nya sukpɔ n’i.
La Providence prend soin de nous.
Ce que la chenille mangera est sur la feuille.
Nu e wanvu na ɖu ɔ ama wu w'ɛ ɖe.
Si Dieu le veut, la main le mettra.
Si Dieu veut le bracelet, la main le mettra.
Sɛ jlo gan ɔ, alɔ na do.

[Provocation]
Il ne faut pas provoquer l'homme violent.
Si tu vois la foudre tomber quelque part, tu ne jureras pas par la foudre.
A mɔ sɔ jɛ nu tɛn ɔ, a na xwle so ă.

[Prudence]
N'importune pas celui dont tu attends une faveur.
On n'entasse pas des épines sur le chemin que l'on doit fréquenter.
Ali e xo e nɔ gbɔn ɔ e nɔ kple wun ɖo finɛ à.
N'allons pas au devant des difficultés.
Si le fleuve en crue arrive, qu'on ne coure pas à sa rencontre.
Tɔ nɔ ɖi sin jawe e, nu e nɔ kan wezun yi kpe ă.

[Publicité]
A bon vin, point d’enseigne.
L’anone qui a fait cuire son beignet n’a pas besoin de le crier à tout le monde.
Nyigwle nɔ ɖa akla bo nɔ jla titi ɖe ă.

[Quiétude]
Quand je te vois, je suis à l'aise.
Le galeux a trouvé une éponge. Me voilà frais et dispos.
Azejɛtɔ mɔ tekan. - Lo bɔ wu wa ya mi nɛ.

[Raillerie]
Se dit de celui qui est la risée de tous.
Un sac déchiré ne refuse aucune feuille.
Aglovunvun nɔ gbɛ ama ɖe ǎ.

[Rancune]
Quand la rancune s'établit, il est difficile d'en sortir.
La haine fabrique une clé, et il est difficile d'ouvrir la porte.
Kɛn tun cavi, bɔ hɔn vɛ hun.

[Rang]
A chacun son métier et les vaches seront bien gardées.
Si celui qui va recueillir le vin de palme n'y va pas, celui qui prépare l'alcool ne préparera pas.
Atanmɛyitɔ ma yi a ɔ, ahanɖatɔ nɔ ɖa ă.

[Rapine]
Peut se dire à un cuisinier qui met des morceaux de coté.
Akpo a préparé un cabri pour le Roi et les viscères sont perdus et il a dit : C'est un cabri sans viscères.
Akpo mɛ gbo nu Dada bɔ adɔ bu b'ɛ ɖɔ Gbɔ ɔ voci wɛ.
Peut se dire à un cuisinier qui met des morceaux de coté.
On a flambé un cabri pour le roi de Tori et tous les viscères ont disparu. - C'était un mouton différent.
E mɛ gbɔ nu Tolixɔsu bɔ adɔ bu. - Gbɔ voci wɛ.

[Reconnaissance]
Je ne puis te remercier, tu ne m'a encore rien fait.
Qu'a fait le vodoun au bossu pour qu'il ait un enfant et l'appelle « merci vodoun » ?
Ani vodun ka wa nu kpotɔnɔ b’ɛ na ji vi, bo sun hunwanu ?
Si vous faites du bien on ne vous abandonnera pas.
La tête du bienfaiteur ne reste pas au dessus du mur.
Ɖagbewatɔ ta nɔ nɔ do nu ă.
Je me souviendrai toujours de toi.
La poule a l'habitude de boire de l'eau et de ne pas oublier le ciel.
Koklo nɔ nu sin bo nɔ wɔn jixwe ă.
Peut se dire à quelqu'un pour lui rappeler le service rendu, mais aussi pour signifier l'attente d'une réponse positive à une demande.
Un homme a tué un roitelet et l'a envoyé au palais du roi. - Mes yeux sont sur le chemin du palais.
Nya ɖe hu ti sɛ do hɔn. - Nukun ce ɖo hɔnlinu.

[Récrimination]
Tu trouves toujours à redire.
Es-tu un margouillat pour que si tu défèques le blanc ne manque pas dessus ?
Alɔtɔ wɛ nu we bɔ a nyɛ mi ɔ wewe mɔ nɔ han ɖ'e wu à ?

[Refus]
Quand c'est refusé, c'est refusé.
Est-ce que la vendeuse de boule de haricot refuse de vendre et la vendeuse d'huile oblige ?
Ablanɔ nɔ gbɛ bɔ aminɔ nɔ jɛ ku à ?
Je refuse ce que tu me proposes.
On a offert de l'ajagbe à Kpomalennyi et il a dit : Si tu étais Dieu, est-ce ainsi que tu m'installerais dans cette verdure ?
E xwle ajagbe Kpɔmalɛnnyi, b'ɛ ɖɔ : A nyi Sɛ ɖe ɔ, lee a na ɖe mi amakanmɛ ɛnɛ à ?
C'est une manière énergique de refuser d'accéder à une demande.
Une barque est arrivée sur le rivage et a demandé une Tannyinɔ. - S'il ne tient qu'à moi, il peut attendre jusqu'à ce qu'il luipousse des champignons.
Hun wa tɔ nu bo kan Tannyinɔ byɔ. - E nyi ce ɖoɖo wu wɛ ɔ jikpo jɛn na wu.

[Relais]
Passer par un intermédiaire pour rencontrer la personne que l'on cherche.
On passe sur un arbre tordu pour aller sur un droit.
Atin gɔndɔngɔndɔn ji e nɔ gbɔn bo nɔ yi ɖiɖi ɔ ji.

[Relation]
Le clan prime sur l'amitié.
On ne fait pas la bénédiction du clan pour l'ami cher.
Ako ɖɛ ma xo nu xɔntɔn satɔ.

[Rencontre]
Peut se dire à quelqu'un qu'on rencontre sans lui avoir donné de rendez­-vous.
Un homme s'en allait et il est allé trouver son ami dans un grenier en terre. - Tu vas et je vais.
Nya ɖe ɖo yiyi wɛ bo yi mɔ xɔntɔn tɔn ɖo kɔzun mɛ. - A nɔ yi bɔ un nɔ yi.

[Résignation]
Il faut savoir se résigner à son sort.
Si le sort a refusé une chose à quelqu'un, on se résigne.
Sɛ gbɛ nu no mɛ ɔ, gbɔ e nɔ gbɔ.

[Respect]
Manifestez­vous si vous voulez être connu et respecté.
Quand on reste sous un arbre sans parler, les oiseaux vous crottent dessus.
E ɖo atin’sa bo ma ɖo nu kɛ wɛ a ɔ, xɛ wɛ nɔ nyɛ mi do ta nu mɛ.

[Retour de bâton]
Se dit à quelqu'un qui vous demande un service alors qu'il vous a refusé lui-même un service précédemment.
On mange des haricots et on en refuse à un homme, puis on lui dit : Viens mettre en boule de la terre. II répond : Alors ! il n'y a que ces boules-là que je sache faire ?
E ɖu abɔbɔ tɛ nya ɖe bo ɖɔ : Wa mli kɔ. B’ɛ ɖɔ : Nu emi nɔ mli ɔ jɛn nɛ.

[Revanche]
Rira bien qui rira le dernier.
Rieur aux dents blanches, ton tour arrivera.
Aɖuwekɔtɔ, towe kpo ja.

[Sacrifice]
Quand on veut réellement quelque chose, il faut être prêt à accepter les sacrifices qui s'imposent.
Si on est allé soigner des malades, on sent l'odeur des médicaments.
E tɔn azɔn gbe ɔ, amasin wɛ e nɔ hwɛn.

[Sagesse]
Il faut réfléchir avant d’agir.
C’est le coeur qui plante le haricot.
Ayi wɛ nɔ do ayikun.
Sagesse paternelle : le père conseille son enfant.
La branche de palme desséchée lance une sentence au rameau vert : Comme toi, je suis resté au milieu avant de me trouver au bord.
Dekpa xuxu do nubyaxa nu dezan : Un ko nɔ tɛntin hwi ɖɔhun co bo wa ɖo to.

[Satisfaction]
Contente-toi de ce qu'on vient de te donner.
J'ai acheté de la viande et j’achèterai encore la marmite ?
Un xɔ lan bo na xɔ zɛn à ?

[Savoir]
On ne peut tout savoir.
Un savant ne comprend pas "qu'est-ce qui arrive ?".
Mɛ nyɔnui ma nywɛ "ani ɖie ?" .
C'est le secret de Dieu. on ne peut tout savoir.
Le curieux ne cherche pas le secret de la vie.
Nudobatɔ ma ba gbɛ do.
On ne peut bien parler que de ce que l'on connaît.
Si l'oeil ne voit pas la saleté, ce n'est pas sale.
Nukun ma mɔ fin a ɔ, ji nɔ kwi ă.

[Sérénité]
C'est de l'eau sur les plumes d'un canard.
C’est une gifle à un poulet, il n’a pas de poulet pour la recevoir.
Zonyi nu koklo wɛ, e ɖo bɛnu ɖe ă.
C'est de l'eau sur les plumes d'un canard. c'est une entreprise vaine.
C'est une gifle à un poulet, on n'y trouve pas de satisfaction.
Zonyi nu koklo wɛ, e nɔ mɔ tɔn ɖe ɖ’e mɛ ă.

[Similitude]
Tel père tel fils.
Est-ce qu'on sème l'arachide et qu'il pousse du souchet ?
E nɔ d'aziin b'ɛ nɔ wu fyo à ?

[Simplicité]
Je veux voir la personne elle-même, non son messager ou son message.
Une fille aux seins aguichants délaie des boules d'akassa au chef de Toli, à la gare. - Ce n'est pas de l'akassa délayé que je cherche, mais la main qui l'a délayé.
Ɖyɔvi anɔ gbagba wɛ fan sin nu Tɔli gan ɖ'alaga. - Sin fan ba un ɖe ă, alɔ e fan sin ɔ ba un ɖe.
A l'impossible nul n'est tenu.
On a dit au bossu de se coucher sur le dos et qu'il recevra de l'argent. - II faut d'abord rester en vie pour jouir de la vie.
E ɖɔ nu kpotɔnɔ ɖɔ ni mlɔ wɛn bo wa yi kwɛ. - Gbɛ wɛ e na nɔ bo na ɖu.
Contente-toi de ce qu'on vient de te donner.
Quand on donne sa fille en mariage à quelqu’un, on ne donne pas une natte en plus.
E nɔ na vi mɛ, bo nɔ sɔ zan ɖ’e ji ă.

[Solitude]
Je n'ai personne pour me soutenir.
Un poulet aux plumes parsemées est tombé dans un puits. - Il n'a personne.
Koklo ajagbetɔ jɛ dotɔ mɛ. - Emi kun ɖo mɛ ɖe o.

[Solution]
Quand on a un grand problème, on cherche tous les moyens de s'en sortir.
Ahwlikponuwa ayant perdu son cheval le cherchait au poulailler. - Celui qui a perdu quelque chose ne sait pas dans quelle case il va le retrouver.
Sɔ bu do Ahwlikpɔnuwa b'ɛ ɖo biba wɛ ɖo koklo xɔ mɛ. - Mɛɖe nu bu na e tuwun xɔ e mɛ e na mɔ ɖe ă.
Quand on est intéressé, on trouve toujours une solution.
II fait nuit mais le chemin de la bouche n'est pas perdu.
Zan ku nu’li ma bu.

[Souhait]
Souhait de paix qu'on peut dire à quelqu'un qui part pour un long voyage.
L'eau ne bâtit pas une maison pour qu'elle soit brûlante la fraîcheur seule sera.
Tɔ nɔ sa xwe b’ɛ nɔ hun zo ă fifa jɛn na nyi.

[Stress]
Je ne m’en fais pas.
On a souffleté un Porto-Novien. - J'y suis habitué.
E nyi zo nu Xɔgbonutɔ. - E ko ma mi nɛ.

[Superflu]
Se dit devant un surplus de bonheur ou de malheur.
Un éléphant attrape une hernie. - En voilà de la viande en plus !
Ajinaku jɛ ke. – Lan nɛ jɛ lan ji nɛ.
On tient toujours à ce qui est nécessaire.
Les vieilles femmes ne badinent pas avec leurs cannes.
Nyɔxwevi lɛ nɔ lɔn nu kpogɛ yetɔn wu ă.

[Surprise]
Exprime la surprise pour quelque chose qu'on n'attendait pas.
Un pauvre a acheté du tissu. - Comment !
Wamamɔnɔ xɔ avɔ. - Ani o ?

[Témérité]
Courageux, mais pas téméraire.
Un animal courageux ne se risque pourtant pas à poursuivre le lion.
Kanlin w'adan ma do kinikini'fɔ.

[Temps perdu]
Exprime la déception de celui qui s’est dérangé pour une affaire qui n’en valait pas la peine.
Un caméléon est monté sur un fromage et a pris trois anneaux. Je croyais que c’était du métal précieux. Déception ! Ce n’était que de l’étain.
Aganma yi huntin bo yi fɔ alɔkɛ atɔn. Un vɛ do ganjɔgan ɖe wɛ sin. Adii ! felele gan wɛ.

[Tradition]
Tout changement doit se faire dans la continuité avec la tradition.
C'est au bout de la corde ancienne que l'on tresse la corde neuve.
Kan xoxo ɔ nu wɛ e nɔ gbɛ kan yɔyɔ ɔ do.

[Trahison]
Reproche à l'ami qui vous abandonne dans une situation difficile.
La famine est venue et un homme regarde derrière et ne trouve plus ses fesses. - Si votre ami vous abandonne, est-ce qu'on ne vous le dit pas ?
Adɔ wa bɔ nya ɖe kpɔjn gudo bo ba yonu tɔn kpo. - Mɛmɛ tɔn ɖo mɛ na jo do wɛ ɔ, e sɔn nɔ ɖɔ nu me a wɛ à ?

[Travail]
Si tu ne fais pas le travail pour lequel je t'ai avancé de l'argent, tu dois me rembourser.
Si le piège n'a pas tué la chose, il rend la noix de palme.
Aviti ma hu nu a ɔ e nɔ jo de.
II faut travailler pour manger.
On a demandé du maïs au roi de la pâte. - Quand la pluie tombait, étais-tu aveugle ?
E byɔ gbade wɔ’xɔsu. - Hwenu ji ɖo jija wɛ ɔ, nukun we tɔn à ?

[Tromperie]
Un fou qui savait tromper les autres.
On réclame de l'impôt à Hunvali : Je ne paierai jamais jusqu'à ma mort.
E byɔ takwɛ Hunvali. Un na na co bo ku ă.

[Trouble]
A la mort d'un agitateur, la paix revient.
Le grand coq est mort. - La dispute a cessé.
Koklo gaɖa ku. - Adɔn gbo kɔ.

[Union]
L'union fait la force.
Le foyer à trois pierres ne renverse pas une marmite.
Ado yi atɔn ni fli zɛn ă.
Nous sommes faits pour être unis.
L'oiseau akwexe ne va pas tout seul, c'est deux à deux que nous irons.
Akwɛxɛ nɔ zɔn ɖokpo ă, webɔ webɔ wɛ mi na zɔn.

[Utopie]
C'est impossible.
Ce serait employer la calebasse pour cuire les aliments et l'assiette pour faire les parts.
Ka jɛn na ɖa b'agban na kan .

[Vagabondage]
Se dit a un enfant vagabond.
Le termite ailé qui est sorti en promenade ne connaît plus le chemin de la termitière.
Tutu zɛ hwɛ ma nyɔ kɔ li.

[Valeur]
Je ne suis pas riche mais j'ai ma valeur.
Le marteau a son poids, l'enclume a le sien.
Zun kpɛn zun tɔn, wan ka kpɛn wan tɔn.

[Vanité]
II ne faut pas se comparer à un supérieur.
On ne peut comparer la grosseur d'une hernie à celle d'une cuisse.
E nɔ jlɛ ke do asa wu ă.

[Vengeance]
Rira bien qui rira le dernier.
Tu ris avec tes dents blanches. - Ton tour arrivera.
Aɖu we ko w'a ɖe. - Towe jawe nu we.
Je t'aurai au tournant.
Le mort dit un bon mot au fossoyeur : nous nous rencontrerons dans un chemin étroit.
Kulutɔ do nubyaxa nu yɔkuntɔ : mi na wa kpe ɖo ali yoboyobwenu.

[Vérité]
Vous avez beau vouloir cacher quelque chose, un jour cela se saura.
Le pauvre n'entend pas ce qui est dit en aparté. - Si ce qui est dit à voix basse a rempli l'oreille, nous entendrons le surplus.
Kpa xisixisi wamɔnɔ ma se. - E ko gɔ to kpo ɔ, mi na se.

[Vieillesse]
On ne peut guérir de la vieillesse.
La vieillesse n'a pas de feuille.
Kpikpo ma ɖ’ama.

[Vigilance]
Je suis vigilant.
Le mulot est dans son trou, mais ses yeux sont dehors.
Afin nɔ ɖo nu mɛ, co nukun tɔn nɔ ɖo hɛnkɛn.

[Vol]
On dit cela à quelqu'un qui a pris l'argent et n'a pas fait le travail correspondant.
On ne prend pas l'argent de la paille pour dire ensuite que la paille est dure à arracher.
E nɔ ɖu sɛkwɛ nu sɛ nɔ dɛ ă.
S'emploie pour dire à quelqu'un qui use de faux prétexte pour vous roubler ! ou pour dire qu'on ne se laissera pas faire.
Un homme a contracté une dette et son vodoun entre en possession de lui : II ne réussira pas cette mauvaise combine au sujet de la dette.
Nya ɖu axɔ bɔ vodun tɔn wata : E kpe axɔsebla mɔɖe wu ă.

[Volonté]
Si tu te sens incapable de faire cela, montre au moins ta bonne volonté.
Si la danse est impossible, le sautillement ne l'est pas.
We glo ɔ, kitikiti nɔ glo ă.

[Zèle]
II faut faire vite. II ne faut pas que ça traîne.
La maison a pris feu et le fou a mis exprès le feu à la case du Legba. II explique : Si l'un va vite, l'autre aussi va vite.
Xwe wli zo bɔ nuwanumɔnɔ do Lɛgba xɔ zo. E ɖɔ : Ɖe ya ɔ ɖe nɔ ya.

Haut de page