Quelques contes du Bénin

L'huile rouge, l’igname et la panthère

-" As-tu déjà une femme ?" Oui, répondit-il " S’il en est ainsi, tu dois t’engager à ne jamais dévoiler notre secret. " Il promit et il les emmena chez lui où la première femme les accueillit gentiment pensant qu’elles étaient de simples visiteuses. Mais, à sa grande surprise, elles restèrent longtemps. Si longtemps qu’elles purent faire, chacune, plusieurs enfants.

Avec le temps, la première femme devint jalouse et demanda des explications à Dossou car elle en avait assez de ne plus pouvoir cuisiner ce qu’elle avait l’habitude de préparer pour les repas avant leur arrivée.

Dossou, lassé par ses qestions incessantes, finit par lui dire la vérité :

" La femme qui a le teint clair est l’Huile Rouge. Et c’est à cause d’elle qu’on ne mange plus d’huile rouge dans notre maison depuis son arrivée. La géante, c’est l’Igname. C’est à cause d’elle qu’on ne mange plus d’igname non plus. La troisième est la Panthère et c’est à cause d’elle qu’on ne mange plus de viande depuis qu’elle est là".

Après avoir dévoilé ses secrets, Dossou partit à la chasse comme si rien n’avait changé. Mais dès qu’il eut tourné les talons, la première femme se précipita au marché pour acheter de l’huile rouge, des ignames et de la viande comme elle le faisait autrefois, avant l’arrivée de ces trois femmes.

Dès son retour, elle mit la viande sur le feu mais la viande ne grilla pas. Alors elle se fâcha et la renversa. Puis elle mit l’huile rouge à chauffer mais l’huile ne blanchit pas. Alors elle se fâcha de nouveau et la jeta. Enfin, elle essaya de cuire les ignames mais elle ne réussit pas non plus. Alors elle se fâcha encore et les jeta aussi. Puis elle commença à injurier les trois amies. Quand elle fut un peu calmée, elle partit faire sa toilette. A sa sortie, les trois femmes se ruèrent sur elle, la tuèrent, la brûlèrent et la mirent dans une bouteille sur laquelle elles inscrivirent que ces cendres étaient celles de la première femme de Dossou. Puis elles s’emparèrent de leurs peaux dont elles avaient découvert la cachette et se sauvèrent.

A son retour de la chasse, Dossou chercha partout et ne retrouva aucune de ses femmes. Mais, dans la cour, il aperçut bientôt une bouteille portant une inscription. Il s’approcha et, comme il savait lire, il comprit tout de suite ce qui s’était passé. Alors, il se précipita dans la rue et appela : " Au secours ! Au secours ! "

Tous les voisins accoururent et le virent tout en larmes mais ils ne purent que constater la situation.

C’est pour éviter de telles déconvenues qu’il faut savoir garder un secret...


* l’huile rouge : c’est l’huile de palme non raffinée utilisée pour la cuisine et au cours de certaines cérémonies dans la religion animiste.
* l’igname : c’est une plante cultivée dans les régions tropicales pour ses tubercules qu’on utilise comme des pommes de terre.

<