Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Nǔnywɛ́xó 24 - Proverbes 24
Ma jló mɛdídá lɛ́ɛ sín gbɛ ó; ma nɔ dó gbɛ̌ yětɔn ó;
24.1 Ne sois pas jaloux des hommes mauvais, ne désire pas être avec eux ;

ɖó nǔ nyanya wɛ yě nɔ́ lin; yě kɛ nu ɔ́, lě e yě ná dó nǔ sin gbɔn ɔ́ kɛ́ɖɛ́ jɛ́n yě nɔ́ ɖɔ.
24.2 car leur cœur médite des ravages, et leurs lèvres causent du mal.

Nǔnywɛ́ nɔ́ sá xwé, ayiɖote nɔ lí xwé.
24.3 C’est par la sagesse qu’une maison se bâtit ; c’est par l’intelligence qu’elle s’affermit ;

Nǔ nyɔ́ wa wɛ nɔ́ nyí tɔn, bɔ nǔ ɖagbe kpó nǔ xɔ akwɛ́ kpó nɔ́ gɔ́ xwé.
24.4 c’est par la connaissance que les pièces se remplissent de tous les biens précieux et beaux.

Mɛ e ɖó nǔnywɛ́ ɔ́ ɖó hlɔ̌nhlɔ́n; mɛ e tunwun nǔ ɔ́, hlɔ̌nhlɔ́n nɔ́ jɛ hlɔ̌nhlɔ́n jí n'i.
24.5 Un homme sage est plein de puissance ; celui qui a de la connaissance accroît sa force.

Nǔgbó ɔ́, a ja ahwan fun gbé bó ɖe wě d'é wú ganjí ɔ́, a nǎ ɖu ɖ'é jí; mɛ e ná ɖe wě dó to wú lɛ́ɛ sukpɔ́ ɔ́, to nɔ nɔ te.
24.6 Car avec l’art de diriger tu pourras faire la guerre : le salut est dans le grand nombre des conseillers.

Nǔnywɛ́ ɖíɖó ɔ́, nǔɖé wɛ é nyí bɔ xlonɔ na ɖó ɔ́ é ná vɛ́ wǔ; énɛ́ ɔ́ wú wɛ to kplé ɔ́, yě má nɔ́ sixú kɛ nu dó xó mɛ ǎ.
24.7 La Sagesse est trop élevée pour l’imbécile ; il n’ouvrira pas la bouche à la porte de la ville.

Mɛ e nɔ ɖo nǔ nyanya lin ná wa wɛ ɔ́, ayi wínníwínní gán wɛ è nɔ ylɔ́ mɛ mɔ̌hun.
24.8 Celui qui prépare ses méfaits, on l’appelle maître en intrigues.

Xlonɔ lin nǔ ɖěbǔ bó ná wa ɔ́, do jɛ́n nǔ ɔ́ nɔ́ jɛ. Mɛ e nɔ yí go nǔ bǐ wú ɔ́, nǔvɛ́mɔ wɛ é nɔ́ nyí nú gbɛtɔ́ lɛ́ɛ.
24.9 La réflexion de l’imbécillité n’est que péché ; l’insolent est une abomination parmi les humains.

Ényí kanmɛ gbɔ́jɔ́ we adǎngbomɛzán gbe hǔn, hlɔ̌nhlɔ́n hwedó we tawun nɛ́.
24.10 Si tu te relâches au jour de la détresse, ta force est peu de chose.

Hwlɛ̌n mɛ e è ɖǒ kúhwɛ ná lɛ́ɛ; hwlɛ̌n mɛ e è dǒ ji bó dɔn xwe huhu gbé lɛ́ɛ gán.
24.11 Délivre ceux qu’on traîne à la mort ; ceux qui, en vacillant, vont à la tuerie, épargne-les !

Ényí a ma hwlɛ́n yě ǎ, bó wá ɖɔ ayi émítɔn kún mɔ ó ɔ́, mɛ e nɔ mɔ nǔ jɛ mɛ ɖokpó ɖokpó sín ayi gɔngɔn mɛ ɔ́ mɔ do ná ǎ wɛ a vɛdó a? Éyɛ́ mɛ e ɖo lǐndɔ̌n towe jí kpɔ́n wɛ é tunwun nǔ bǐ; lě e mɛ ɖokpó ɖokpó wa nǔ gbɔn é sín ajɔ wɛ é nɔ́ ná mɛ ɔ́.
24.12 Si tu dis : « Nous ne savions pas ! », celui qui pèse les cœurs ne le comprend-il pas ? Celui qui te garde ne le sait-il pas ? Ne rendra-t-il pas à chacun selon son action ?

Vǐ ce, nɔ ɖu wǐin, ɖó é nyɔ́ nú we; é ná víví ɖo nu towe mɛ.
24.13 Mon fils, mange du miel : c’est bon ! Le rayon de miel est doux à ton palais.

Mɔ̌ ɖokpó ɔ́, tunwun ɖɔ nǔnywɛ́ lɔ nyɔ́ nú gbɛ towe; ényí a ɖǒ nǔnywɛ́ ɔ́, gbɛ ná nyɔ́ nú we, bɔ nǔ e ɖó nukún wɛ a ɖe ɔ́ ná nyí yǎyá ǎ.
24.14 De même, connais la sagesse pour toi-même ; si tu la trouves, il y a un avenir ; et ton espoir ne sera pas retranché.

Mɛdídá, ma ɖe wě nyanya dó hwɛjijɔnɔ xwé wú ó; ma vívá nɔtɛn tɔn ó;
24.15 Ne tends pas d’embuscade dans le domaine du juste, comme un méchant ; ne ravage pas le lieu de son repos ;

ɖó hwɛjijɔnɔ jɛ ayǐ azɔn tɛ́nwe ɔ́, é ná sí te azɔn tɛ́nwe; amɔ̌, mɛdídá lɛ́ɛ ɔ́, awě wɛ ná xo yě.
24.16 car à sept reprises le juste peut tomber, et il se relève ; mais les méchants trébuchent dans le malheur.

Kɛntɔ́ towe jɛ ayǐ hǔn, ma nú é víví nú we ó; adǎn ɖo gbigbo e wɛ hǔn, ma ɖú ahwannɔwe ó.
24.17 Si ton ennemi tombe, ne te réjouis pas ; quand il trébuche, que ton cœur ne soit pas dans l’allégresse,

A bló mɔ̌ ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ná mɔ, bɔ é ná vɛ́ n'i, bɔ é ná jó xomɛ e sin dó kɛntɔ́ towe wɛ é ɖe ɔ́ dó.
24.18 de peur que le Seigneur ne le voie, que cela ne lui déplaise et qu’il ne détourne de lui sa colère.

Ma nɔ sin xomɛ dó mɛ e nɔ wa nǔ nyanya lɛ́ɛ ó; ma nú mɛdídá lɛ́ɛ sín gbɛ jló we ó;
24.19 Ne te fâche pas contre les mauvais, ne sois pas jaloux des méchants ;

nǔnyanyawatɔ́ lɛ́ɛ ɔ́, nǔɖé ná nyɔ́ nú yě ǎ; mɛdídá lɛ́ɛ ɔ́, gbɛ yětɔn ná cí zogbɛ́n cí ɖɔhun.
24.20 car il n’y a pas d’avenir pour le mauvais ; la lampe des méchants s’éteint.

Vǐ ce, ɖǒ sísí nú Mawu Mavɔmavɔ kpó axɔ́sú kpó; ma dó gǔfɔ́ntɔ́ lɛ́ɛ sín gbɛ̌ ó.
24.21 Mon fils, crains le Seigneur et le roi ; ne te mêle pas aux novateurs ;

Đó ajijimɛ wɛ è nɔ gbo xó yětɔn; mɛɖé tunwun awě e Mawu Mavɔmavɔ kpó axɔ́sú kpó ná sɛ́ dó yě ɔ́ ǎ. Nǔnywɛ́tɔ́ sín nǔkplɔ́nmɛ ɖěvo ɖíe
24.22 car soudain la catastrophe surgit pour eux, et qui connaît les châtiments de ceux-là ? Autres conseils des sages

Xó e nǔnywɛ́tɔ́ lɛ́ɛ ɖɔ é ɖěvo ɖíe: È ɖo hwɛ ná ɖɔ wɛ ɔ́, é nyɔ́ ɖɔ è nɔ gbɛtɔ́ jí ǎ.
24.23 Ceci également vient des sages : il n’est pas bon, dans un jugement, de se montrer partial.

Hwɛɖɔtɔ́ ɖé ɖɔ nú mɛ e kú hwɛ ɔ́ ɖɔ hwɛ tɔn jɔ ɔ́, mɛ bǐ wɛ nɔ́ gbɛ́ wǎn n'i; to ɔ́ bǐ wɛ nɔ́ dó nu i.
24.24 Celui qui dit au méchant : « Tu es juste ! », les peuples le vouent à la malédiction, les nations sont furieuses contre lui.

Amɔ̌, hwɛɖɔtɔ́ e nɔ́ ɖó hwɛ nú mɛ e kú hwɛ lɛ́ɛ ɔ́, hwɛɖɔtɔ́ énɛ́ lɛ́ɛ nɔ́ mɔ fífá; acɛ nɔ kɔn dó yě jí, nǔ nɔ́ nyɔ́ nú yě.
24.25 Mais ceux qui l’avertissent font une belle œuvre ; une riche bénédiction vient sur eux.

Mɛ e è kan nǔ byɔ́, bɔ é ɖɔ xomɛ nú mɛ ɔ́, é ɖe xlɛ́ ɖɔ émí nyí xɔ́ntɔn jɔ xɔ́ntɔn.
24.26 Il donne un baiser sur les lèvres, celui qui répond des paroles droites.

Azɔ̌ e a ɖǒ ná wa ɖo glegbe ɔ́ ní tó jínjɔ́n ayǐ hwɛ̌; blǒ gle towe bǐ ganjí; énɛ́ gúdo ɔ́, a nǎ ɖó hwɛndo ayǐ.
24.27 Fais bien ton ouvrage au dehors, organise-le dans tes champs ; ensuite tu bâtiras ta maison.

Ma nɔ yǎyá kpowun bó dó hwɛ nɔzo towe ó; ma sɔ́ nu towe dó ɖó adingban ná ó.
24.28 Ne témoigne pas sans raison contre ton prochain ; voudrais-tu duper par tes lèvres ?

Ma ɖɔ nǔ e mɛ ɖé wa xá émí ɔ́, émí ná wa xá mɛ ɔ́ ó; ma ɖɔ mɛ ɖé byɔ́ tɔ́ xɔ́ émí ɔ́, émí ná sú nɔ xɔ́ mɛ ɔ́ ó. Fɔnlínnɔ gbɛ
24.29 Ne dis pas : « Comme il m’a fait, ainsi je lui ferai, je rendrai à chacun selon son action. » Le sort du paresseux

Un gbɔn fɔnlínnɔ gle tó gbe ɖokpó, mɛ ma ɖó ta ɖé sín vǐwungle tó gbe ɖokpó,
24.30 Je suis passé près du champ d’un paresseux, près de la vigne d’un homme dépourvu de raison.

wunkan blá ɖa nú gle ɔ́; gběhan ɖɔ émí ɖíe ɖo fí e; awǐnnya e é to lɛ́ lɛ̌ dó gle ɔ́ bǐ kó gbádá.
24.31 Les orties y poussaient partout, les mauvaises herbes en couvraient la surface, son mur de pierres avait été rasé.

Un lin tamɛ dó nǔ énɛ́ e un mɔ ɔ́ jí, bɔ é kplɔ́n nǔ mì:
24.32 Moi, j’ai regardé, j’ai réfléchi, j’ai vu, j’en ai tiré instruction.

“Vɛ̌ kó ɖo má dɔ́ amlɔ kpɛɖé, má gbɔjɛ́ kpɛɖé, má mlɔ́ ayǐ, bó blá alɔ dó wǔ kpɛɖé ɖɔ wɛ.
24.33 Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, un peu croiser les bras en se couchant...

A nǎ ɖo mɔ̌ ɖɔ wɛ bɔ ya ná wá fyán we; adɔ ná wá fyán we axánsúnxó ɖɔhun.”
24.34 et la pauvreté, qui rôde, te surprendra ; la misère arrivera comme un soudard. Maximes diverses