Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Nǔnywɛ́xó 7 - Proverbes 7
Vǐ ce, flín xó ce lɛ́ɛ; nǔ e un zɔ́n we ɖɔ hwi ní bló lɛ́ɛ ɔ́, hɛn bǐ ayi mɛ.
7.1 Une femme infidèle séduit un jeune homme. Mon fils, garde mes paroles et retiens bien mes préceptes.

Blǒ nǔ e un ɖɔ hwi ní bló lɛ́ɛ; énɛ́ ɔ́, a nǎ nɔ gbɛ. Hɛn nǔ e un kplɔ́n we lɛ́ɛ nukúnzin towe ɖɔhun.
7.2 Garde mes préceptes, afin que tu vives, garde mon enseignement comme la prunelle de tes yeux.

Yě ní nyí alɔkɛ́, bó nɔ alɔ nú we; wlǎn yě dó ayi towe mɛ.
7.3 Attache-les sur tes doigts, écris-les sur la tablette de ton cœur.

Sɔ́ nǔnywɛ́ dó ɖó nɔví, sɔ́ bǐbí dó ɖó xɔ́ntɔn.
7.4 Dis à la sagesse : « Tu es ma sœur ! » Appelle l’intelligence ta parente,

Énɛ́ ɔ́, yě ná cyɔ́n alɔ jǐ towe ɖo nyɔ̌nu e má nyí asi towe ǎ é nukɔn; yě ná cyɔ́n alɔ jǐ we ɖo mɛsi e nɔ ɖɔ xó víví dó dɔn mɛ dó nǔ nyanya mɛ ɔ́ nukɔn.
7.5 pour qu’elles te gardent de l’autre femme, de l’inconnue aux paroles enjôleuses.

Un ɖo flɛtɛ́li nu ɖo xɔ ce mɛ gbe ɖokpó, bó ɖo kɔ́xo kpɔ́n sɛ́ dó wɛ,
7.6 J’étais à la fenêtre de ma maison et je regardais à travers les persiennes.

bó mɔ súnnuví e má ko tunwun gbɛxó ɖé ǎ lɛ́ɛ ɖo yiyi wɛ, bɔ nyaví xlonɔ ɖokpó ɖo yě mɛ.
7.7 J’aperçus, parmi les naïfs, je remarquai, parmi les jeunes gens, un garçon dépourvu de raison.

Nyaví ɔ́ wlí ali ɖé, ali ɔ́ gbɔn fí e nyɔ̌nu ɖé nɔ́ nɔ é kpá; é sɔ́ ali e yi nyɔ̌nu ɔ́ xwé é.
7.8 Il passait dans la rue, près du coin où elle se tenait, il se dirigeait lentement du côté de sa maison :

Gbadanu, hwenu e zǎn nɔ́ ɖo bibɔ wɛ, bɔ ablu nɔ ɖo dǐdó wɛ é wɛ.
7.9 c’était au crépuscule, pendant la soirée, à l’approche de la nuit et de l’obscurité.

Kpowun ɔ́, nyɔ̌nu ɔ́ jɛ́n wá kpé e. Nyɔ̌nu ɔ́ sɔ́ nǔ agalɛtɔ́ ɖɔhun; é nyí mɛɖé bó sɛ́.
7.10 Une femme vint à sa rencontre, elle avait la mise d’une prostituée et la ruse au cœur.

Wǔ yá ɛ káká, winnyá ɖěbǔ ɖo nukún tɔn jí ǎ. Yonu tɔn nɔ hu ayǐsínzɛn ɖo xwé tɔn gbe ǎ.
7.11 Elle est frivole et effrontée, ses pieds ne restent pas dans sa maison ;

A mɔ ɛ ɖo alitó din ɔ́, a nǎ lɛ́ mɔ ɛ ɖo tokplétɛn din; a nǎ mɔ ɛ ɖo fí bǐ, bɔ é ná ɖo súnnu gbé mɛ.
7.12 tantôt dans la rue, tantôt sur les places, dans tous les coins, elle est aux aguets.

Nyɔ̌nu énɛ́ ɔ́ zunfán nyaví ɔ́, bó kí si n'i, bó ɖɔ n'i kpó wunhínhɔ́n kpó ɖɔ:
7.13 Elle le saisit, l’embrassa et d’un air effronté lui dit :

“Un ko dó akpá nú Mawu ɖɔ un ná sá vɔ̌ ɖé dó dó kú n'i. Égbé din wɛ un hu kanlin dó sá vɔ̌ ɔ́;
7.14 Je devais faire un sacrifice de paix, aujourd’hui je me suis acquittée de mes vœux.

énɛ́ wú wɛ un tɔ́n din bó wá kpé we. Un ɖo biba we wɛ, din ɔ́, un mɔ we.
7.15 C’est pourquoi je suis sortie à ta rencontre ; je cherchais à te voir, et je t’ai trouvé.

Un ko ɖó zan ce bǐ ɖo xwé gbe; kanvɔ wɛ un tɛ́ ɖ'é jí; Ejípu wɛ kanvɔ ɔ́ gosín, é ɖó sin tɛnmɛ tɛnmɛ.
7.16 J’ai garni mon lit de couvertures, de tapis de fil d’Egypte ;

Un vun célu alɔkpa alɔkpa dó zan ce jí: un vun mǐla, alowɛ́si kpó sinnamɔmi kpó dó zan ce jí.
7.17 j’ai parfumé ma couche de myrrhe, d’aloès et de cinnamome.

Wǎ mǐ yi ɖó he káká nú ayǐ ná hɔ́n: Wǎ mǐ yi ɖu gbɛ bó ɖɔ éé ɖo mɔ̌ é.
7.18 Viens, enivrons-nous de volupté jusqu’au matin, livrons-nous aux plaisirs de l’amour.

Asú ce ɖo xwé ǎ; to línlín ɖé mɛ wɛ é yi.
7.19 Car mon mari n’est pas à la maison, il est parti pour un long voyage ;

É hɛn akwɛ́ bɔ é tlí. Sun jɛ́n ná kpé ká cóbɔ é ná wá.”
7.20 il a pris avec lui la bourse avec l’argent, il ne rentrera qu’à la pleine lune.

Nyɔ̌nu énɛ́ dó jɔngwín jɔngwín nú nyaví ɔ́ káká bɔ é se xó tɔn. É sɔ́ xó víví tɔn dó dɔn ɛ.
7.21 Elle le fléchit par son savoir-faire, elle l’entraîna par ses lèvres enjôleuses.

Énɛ́ ɔ́, nyaví ɔ́ jɛ gǔdo tɔn kpowun nyibú e è kplá xwe lanhutɛn é ɖɔhun; é jɛ gǔdo tɔn xlonɔ e è blǎ bó dɔn xwe xixo gbé é ɖɔhun.
7.22 Soudain il se mit à la suivre, comme le bœuf qui va à l’abattoir, comme un imbécile qu’on lie pour le corriger,

É ɖo nyɔ̌nu ɔ́ gǔdo káká bɔ gǎ xo hǔn tɔn zlɛ́; é cí xɛ e zɔn bó yi jɛ mɔ mɛ é ɖɔhun; é tunwun ɖɔ gbɛ émí tɔn ko vɔ ǎ.
7.23 jusqu’à ce qu’une flèche lui transperce le foie, comme l’oiseau qui se précipite dans le filet, sans savoir que c’est au prix de sa vie.

Din ɔ́, vǐ ce lɛ́ɛ mi, mi ɖótó mì, mi ɖótó xó e ɖɔ nú mi wɛ un ɖe lɛ́ɛ.
7.24 Maintenant donc, mes fils, écoutez-moi, et prêtez attention aux paroles de ma bouche !

Mi ma lɔn nú nyɔ̌nu mɔ̌hun dɔn mi dó nǔ nyanya mɛ ó; mi ma ɖo bǔbú wɛ lɔ bó yi gbɔn ali tɔn jí ó.
7.25 Que ton cœur ne se dévoie pas pour suivre une telle femme, ne t’égare pas dans ses sentiers.

Đó mɛ e é hu lɛ́ɛ sukpɔ́ dín, có mɛ énɛ́ lɛ́ɛ ɖěbǔ nyí mɛɖé kpowun ǎ.
7.26 Car elle a fait tomber beaucoup de victimes ; même les plus forts, elle les a tous tués.

Nú mɛ ɖé yi xwé tɔn gbe hǔn, mɛ ɔ́ ní tunwun ɖɔ ali e è nɔ gbɔn yi kútomɛ é jí wɛ émí ɖe. Maɖɔnǔxwɛ wɛ ali énɛ́ nɔ́ kplá mɛ yi. Nǔnywɛ́ kó lɛ́ ylɔ́ we
7.27 Sa maison, c’est le chemin du séjour des morts qui descend vers les chambres de la mort.