Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Tíntɔ́n 9 - Exode 9
Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ nú Mɔyízi ɖɔ: “Yi axɔ́sú Ejípu tɔn ɔ́ gɔ́n, bó ɖɔ n'i ɖɔ: ‘Mawu Mavɔmavɔ, Mawu Eblée lɛ́ɛ tɔn ɔ́ ɖɔ: Jǒ togun ce dó bónú é ní yi sɛn mì.
9.1 L'Éternel dit à Moïse: Va vers Pharaon, et tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu des Hébreux: Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve.

Ényí a gbɛ́ ɖɔ émí kún ná jó e dó bónú é ná yi ó, bó hɛn ɛ ɖó te ɔ́,
9.2 Si tu refuses de le laisser aller, et si tu le retiens encore,

Mawu Mavɔmavɔ ná wa nǔ xá kanlin towe e ɖo amagbo mɛ lɛ́ɛ, azɔn nyanya ɖé ná byɔ́ sɔ́ towe lɛ́ɛ, tócí towe lɛ́ɛ, lǎkúnmí towe lɛ́ɛ, nyibú towe lɛ́ɛ kpódó lɛ̌ngbɔ́ towe lɛ́ɛ kpó mɛ, bɔ yě ná kú kpɔ́ gěgé.
9.3 voici, la main de l'Éternel sera sur tes troupeaux qui sont dans les champs, sur les chevaux, sur les ânes, sur les chameaux, sur les boeufs et sur les brebis; il y aura une mortalité très grande.

Mawu Mavɔmavɔ ká ná tunwun Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ sín kanlin lɛ́ɛ ɖo Ejípunu lɛ́ɛ tɔn mɛ, bɔ Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ sín kanlin ɖěbǔ ná kú ǎ.’ ”
9.4 L'Éternel distinguera entre les troupeaux d'Israël et les troupeaux des Égyptiens, et il ne périra rien de tout ce qui est aux enfants d'Israël.

É lɛ́ ɖɔ: “Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ hwenu e nǔ énɛ́ ɔ́ ná jɛ dó ɔ́, é ɖɔ: ‘Sɔ wɛ un ná jlɛ́ nǔdábaɖa énɛ́ ɔ́ ɖo Ejípu to ɔ́ mɛ.’ ”
9.5 L'Éternel fixa le temps, et dit: Demain, l'Éternel fera cela dans le pays.

Ée ayǐ hɔ́n tlóló ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ bló nǔ e é ɖɔ ɔ́ nǔgbó; Ejípunu lɛ́ɛ sín kanlin lɛ́ɛ bǐ kú; Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ sín kanlin ɖokpó géé ká kú ǎ.
9.6 Et l'Éternel fit ainsi, dès le lendemain. Tous les troupeaux des Égyptiens périrent, et il ne périt pas une bête des troupeaux des enfants d'Israël.

Axɔ́sú Ejípu tɔn ɔ́ sɛ́ mɛ dó ɖɔ è nǐ yi ba do nú nǔ e jɛ ɔ́; bɔ mɛ lɛ́ɛ wá ɖɔ n'i ɖɔ Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ sín kanlin ɖokpó kún kú ó, bɔ é kpácá ɛ; é se mɔ̌ có, é lɛ́ tlí tó bó gbɛ́ ɖɔ togun ɔ́ kún ná yi ó.
9.7 Pharaon s'informa de ce qui était arrivé; et voici, pas une bête des troupeaux d'Israël n'avait péri. Mais le coeur de Pharaon s'endurcit, et il ne laissa point aller le peuple.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ nú Mɔyízi kpó Aalɔ́ɔn kpó ɖɔ: “Mi wún myɔkpó sín avi gɔ́ alɔgogo, bónú Mɔyízi ní nyi dó jǐ ɖo axɔ́sú ɔ́ nukún mɛ.
9.8 L'Éternel dit à Moïse et à Aaron: Remplissez vos mains de cendre de fournaise, et que Moïse la jette vers le ciel, sous les yeux de Pharaon.

Avi ɔ́ ná húzú afúntúntún bó ná vun kpé Ejípu to ɔ́ bǐ mɛ, bó ná zɔ́n bɔ nǔtitɛ ná tɔ́n ɖo gbɛtɔ́ kpó kanlin kpó wú gbɔn Ejípu to ɔ́ bǐ mɛ. Nǔtitɛ lɛ́ɛ ná dó sin bó ná wú, lobo ná bló agadá.”
9.9 Elle deviendra une poussière qui couvrira tout le pays d'Égypte; et elle produira, dans tout le pays d'Égypte, sur les hommes et sur les animaux, des ulcères formés par une éruption de pustules.

Mɔyízi kpó Aalɔ́ɔn kpó wún avi, bó yi mɔ axɔ́sú ɔ́; Mɔyízi nyi avi ɔ́ dó jǐ, bɔ é húzú nǔtitɛ ɖo gbɛtɔ́ kpó kanlin kpó wú, bó nɔ́ dó sin bó nɔ wú, bó nɔ bló agadá.
9.10 Ils prirent de la cendre de fournaise, et se présentèrent devant Pharaon; Moïse la jeta vers le ciel, et elle produisit sur les hommes et sur les animaux des ulcères formés par une éruption de pustules.

Majíkiblótɔ́ Ejípu tɔn lɛ́ɛ sɔ́ sixú wá Mɔyízi gɔ́n ǎ, ɖó agadá ɖo yě ɖésúnɔ wú, Ejípunu ɖe lɛ́ɛ bǐ ɖɔhun.
9.11 Les magiciens ne purent paraître devant Moïse, à cause des ulcères; car les ulcères étaient sur les magiciens, comme sur tous les Égyptiens.

Lo ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ zɔ́n bɔ axɔ́sú ɔ́ lɛ́ tlí tó; é wa nǔ e Mɔyízi kpó Aalɔ́ɔn kpó ɖɔ ɔ́ ǎ, lě e Mawu Mavɔmavɔ kó ɖɔ gbɔn nú Mɔyízi ɖ'ayǐ é.
9.12 L'Éternel endurcit le coeur de Pharaon, et Pharaon n'écouta point Moïse et Aaron, selon ce que l'Éternel avait dit à Moïse.

Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ nú Mɔyízi ɖɔ: “Fɔ́n zǎn yi axɔ́sú Ejípu tɔn ɔ́ gɔ́n, bó ɖɔ n'i ɖɔ: ‘Mawu Mavɔmavɔ, Mawu Eblée lɛ́ɛ tɔn ɔ́ ɖɔ: Jǒ togun ce dó, bónú é ní yi sɛn mì.
9.13 L'Éternel dit à Moïse: Lève-toi de bon matin, et présente-toi devant Pharaon. Tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu des Hébreux: Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve.

Đó din tɔn ɔ́, un ná sɛ́ nǔ nyanya e ɖo así ce lɛ́ɛ bǐ dó hwi kpó gǎn hɔn-yitɔ́ towe lɛ́ɛ kpó, kpó togun towe kpó, bónú a nǎ dó tunwun ɖɔ è kún sixú jlɛ́ mì dó mɛ ɖěbǔ wú ɖo ayǐkúngban ɔ́ jí ó.
9.14 Car, cette fois, je vais envoyer toutes mes plaies contre ton coeur, contre tes serviteurs et contre ton peuple, afin que tu saches que nul n'est semblable à moi sur toute la terre.

Nú un ko wa nǔ xá we, bó dɔn azɔn baɖabaɖa byɔ́ hwi kpó togun towe kpó tɛ́ntin din ɔ́, mi bǐ ná kú sín ayǐkúngban ɔ́ jí.
9.15 Si j'avais étendu ma main, et que je t'eusse frappé par la mortalité, toi et ton peuple, tu aurais disparu de la terre.

Lo ɔ́, un jó we dó nyi gbɛ bó ná ɖe hlɔ̌nhlɔ́n ce xlɛ́ we, lobɔ nyǐkɔ ce ná gba kpé ayǐkúngban ɔ́ bǐ jí.
9.16 Mais, je t'ai laissé subsister, afin que tu voies ma puissance, et que l'on publie mon nom par toute la terre.

Káká jɛ din ɔ́, a ɖo nǔ e jló we ɔ́ wa xá togun ce wɛ, bó gbɛ́ ɖɔ émí kún ná jó e dó bɔ é ná yi ó.
9.17 Si tu t'élèves encore contre mon peuple, et si tu ne le laisses point aller,

Énɛ́ ɔ́ wú ɔ́, un ná bló bɔ sɔ ɖo gan élɔ́ mɛ ɔ́, kɛ́njí ná ja ɖésú; sín gbe e gbe è ɖǒ Ejípu to ɔ́ ayǐ káká wá jɛ égbé ɔ́, kɛ́njí mɔ̌hunkɔtɔn kó ja ɖo Ejípu ǎ.
9.18 voici, je ferai pleuvoir demain, à cette heure, une grêle tellement forte, qu'il n'y en a point eu de semblable en Égypte depuis le jour où elle a été fondée jusqu'à présent.

Hǔn, sɛ kanlin towe lɛ́ɛ kpó nǔ e a ɖǒ ɖo gleta lɛ́ɛ bǐ kpó xwe. Đó kɛ́njí ná ja kɔn nyi gbɛtɔ́ kpó kanlin kpó e má ná ɖo xɔ mɛ ǎ, bó ná ɖo gle mɛ lɛ́ɛ bǐ jí, bɔ yě ná kú.’ ”
9.19 Fais donc mettre en sûreté tes troupeaux et tout ce qui est à toi dans les champs. La grêle tombera sur tous les hommes et sur tous les animaux qui se trouveront dans les champs et qui n'auront pas été recueillis dans les maisons, et ils périront.

Yě mɛ e ɖo gǎn hɔn-yitɔ́ axɔ́sú ɔ́ tɔn lɛ́ɛ mɛ, bó mɔ Mawu Mavɔmavɔ xó ɔ́ dó mɔ nǔjɔnǔ lɛ́ɛ kplá mɛsɛntɔ́ yětɔn lɛ́ɛ kpó kanlin yětɔn lɛ́ɛ kpó dó xɔ mɛ.
9.20 Ceux des serviteurs de Pharaon qui craignirent la parole de l'Éternel firent retirer dans les maisons leurs serviteurs et leurs troupeaux.

Lo ɔ́, yě mɛ e ma ké ya nú Mawu Mavɔmavɔ xó ɔ́ ǎ lɛ́ɛ jó mɛsɛntɔ́ yětɔn lɛ́ɛ kpó kanlin yětɔn lɛ́ɛ kpó dó nyi gle mɛ.
9.21 Mais ceux qui ne prirent point à coeur la parole de l'Éternel laissèrent leurs serviteurs et leurs troupeaux dans les champs.

Mawu Mavɔmavɔ ká ɖɔ nú Mɔyízi ɖɔ: “Dlɛ̌n alɔ dó jǐnukúnsin, bónú kɛ́njí ní ja ɖo Ejípu to ɔ́ bǐ mɛ kɔn nyi gbɛtɔ́ kpó kanlin kpó gběhan kpó bǐ jǐ.”
9.22 L'Éternel dit à Moïse: Étends ta main vers le ciel; et qu'il tombe de la grêle dans tout le pays d'Égypte sur les hommes, sur les animaux, et sur toutes les herbes des champs, dans le pays d'Égypte.

Énɛ́ ɔ́, Mɔyízi dlɛ́n kpo tɔn dó jǐnukúnsin, Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ bɔ jǐ nɔ́ dó gbe, kɛ́njí ja; jǐ dó gbe bó nɔ́ nyí awǎn. Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ bɔ kɛ́njí ja kɔn nyi Ejípu to ɔ́ mɛ.
9.23 Moïse étendit sa verge vers le ciel; et l'Éternel envoya des tonnerres et de la grêle, et le feu se promenait sur la terre. L'Éternel fit pleuvoir de la grêle sur le pays d'Égypte.

Kɛ́njí ja bɔ jǐ dó gbe lobo nɔ nyí awǎn gbɔn mɛ. Kɛ́njí ɔ́ ja ɖésú; é ja káká bɔ è ko mɔ mɔ̌hunkɔtɔn ɖě kpɔ́n gbeɖé ɖo Ejípu to ɔ́ bǐ mɛ, sín hwenu e é kó nyí to dó é ǎ.
9.24 Il tomba de la grêle, et le feu se mêlait avec la grêle; elle était tellement forte qu'il n'y en avait point eu de semblable dans tout le pays d'Égypte depuis qu'il existe comme nation.

Kɛ́njí ɔ́ ja gbɔn Ejípu to ɔ́ bǐ mɛ, bó xo nǔ e kó ɖo gle mɛ lɛ́ɛ bǐ, gbɛtɔ́ kpó kanlin kpó bɔ bǐ kú; é ja kɔn nyi gběhan e ɖo gle mɛ lɛ́ɛ lɔ jí, bó lɔ́ atín e ɖo zunkan mɛ lɛ́ɛ.
9.25 La grêle frappa, dans tout le pays d'Égypte, tout ce qui était dans les champs, depuis les hommes jusqu'aux animaux; la grêle frappa aussi toutes les herbes des champs, et brisa tous les arbres des champs.

Gocɛ́ni tomɛ fí e Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖe ɔ́ kɛ́ɖɛ́ jɛ́n kɛ́njí ɔ́ má ja ɖe ǎ.
9.26 Ce fut seulement dans le pays de Gosen, où étaient les enfants d'Israël, qu'il n'y eut point de grêle.

Bɔ axɔ́sú ɔ́ ylɔ́ Mɔyízi kpó Aalɔ́ɔn kpó bó ɖɔ nú yě ɖɔ: “Din tɔn ɔ́, nyɛ wɛ hu hwɛ; Mawu Mavɔmavɔ wɛ nyí hwɛjijɔnɔ, nyɛ kpó togun ce kpó wɛ wa nǔ nyi do.
9.27 Pharaon fit appeler Moïse et Aaron, et leur dit: Cette fois, j'ai péché; c'est l'Éternel qui est le juste, et moi et mon peuple nous sommes les coupables.

Mi sa vo nú Mawu Mavɔmavɔ, bónú é ma sɔ́ dó gbe ɖě ó, kɛ́njí ní má sɔ́ ja ɖě ó. Énɛ́ ɔ́, un ná jó mi dó, bɔ mi ná yi; è sɔ́ ná hɛn mi ɖó te ɖě ǎ.”
9.28 Priez l'Éternel, pour qu'il n'y ait plus de tonnerres ni de grêle; et je vous laisserai aller, et l'on ne vous retiendra plus.

Énɛ́ ɔ́, Mɔyízi ɖɔ n'i ɖɔ: “Un tɔ́n sín toxo ɔ́ mɛ ɔ́, un ná dlɛ́n alɔ sɛ́ dó Mawu Mavɔmavɔ, bɔ jǐ sɔ́ ná dó gbe ɖě ǎ, kɛ́njí ká sɔ́ ná ja ɖě ǎ; énɛ́ ɔ́, a nǎ tunwun ɖɔ Mawu Mavɔmavɔ tɔn wɛ nyí ayǐkúngban ɔ́.
9.29 Moïse lui dit: Quand je sortirai de la ville, je lèverai mes mains vers l'Éternel, les tonnerres cesseront et il n'y aura plus de grêle, afin que tu saches que la terre est à l'Éternel.

Lo ɔ́, un tunwun ɖɔ hwi kpó gǎn hɔn-yitɔ́ towe lɛ́ɛ kpó kún ɖó sísí nú Mawu Mavɔmavɔ ó.”
9.30 Mais je sais que toi et tes serviteurs, vous ne craindrez pas encore l'Éternel Dieu.

“Kɛ́njí ɔ́ hɛn ɔ́ji ɔ́ bǐ gblé, é lɛ́ hɛn lɛ̌ɛnkantín lɔ bǐ gblé; ɖó ɔ́ji ɔ́ kó sɛ́n, bɔ lɛ̌ɛnkantín ɔ́ kó wlí sɛ́;
9.31 Le lin et l'orge avaient été frappés, parce que l'orge était en épis et que c'était la floraison du lin;

kɛ́njí ka wa nǔɖé nú jinukún e è nɔ ylɔ́ ɖɔ blěe ɔ́, kpó éé è nɔ ylɔ́ ɖɔ epotlu ɔ́ kpó ǎ; ɖó yě nɔ́ yá wǔ sɛ́n ǎ.”
9.32 le froment et l'épeautre n'avaient point été frappés, parce qu'ils sont tardifs.

Mɔyízi ka tɔ́n sín axɔ́sú ɔ́ xwé, bó gosín toxo ɔ́ mɛ; é dlɛ́n alɔ sɛ́ dó Mawu Mavɔmavɔ, bɔ jǐ e ɖo gbe dó wɛ ɔ́ kpó kɛ́njí e ɖo jija wɛ ɔ́ kpó xwɛ; bɔ jǐ sɔ́ ja ɖě ǎ.
9.33 Moïse sortit de chez Pharaon, pour aller hors de la ville; il leva ses mains vers l'Éternel, les tonnerres et la grêle cessèrent, et la pluie ne tomba plus sur la terre.

Ée axɔ́sú ɔ́ mɔ ɖɔ jǐ kpó kɛ́njí kpó, kpó jǐ e ɖo gbe dó wɛ ɔ́ kpó bǐ xwɛ ɔ́, é lɛ́ jɛ hwɛ hu jí bɔ é kpó gǎn hɔn-yitɔ́ tɔn lɛ́ɛ kpó lɛ́ jɛ tó tlí jí.
9.34 Pharaon, voyant que la pluie, la grêle et les tonnerres avaient cessé, continua de pécher, et il endurcit son coeur, lui et ses serviteurs.

Axɔ́sú ɔ́ lɛ́ tlí tó bó gbɛ́ ɖɔ Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ kún ná yi ó, lě e Mawu Mavɔmavɔ kó ɖɔ gbɔn ɖ'ayǐ gbɔn Mɔyízi jí é.
9.35 Le coeur de Pharaon s'endurcit, et il ne laissa point aller les enfants d'Israël, selon ce que l'Éternel avait dit par l'intermédiaire de Moïse.