Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Ɖɛhan 89 - Paumes 89
Xó lómílómí Etáni, Zeláxi ví ɔ́ tɔn dó han mɛ.
89.1 Où sont les promesses faites à David ? Poème. D’Etân, l’Ezrahite.

Mawu Mavɔmavɔ, un ná nɔ́ ji xomɛnyínyɔ́ towe dó han mɛ tɛgbɛ; un ná nɔ́ jlá gbejíninɔ towe káká sɔ́yi.
89.2 Je chanterai toujours la fidélité du Seigneur ; ma bouche fera connaître ta constance de génération en génération.

Un ná nɔ ɖɔ: “Xomɛnyínyɔ́ towe ɖo ayǐ káká sɔ́yi; gbejíninɔ towe dó ɖɔ do ɖo jǐxwé.”
89.3 Car je dis : La fidélité est bâtie pour toujours ; c’est dans le ciel que tu installes ta constance.

A ɖɔ: “Un jɛ akɔ ɖokpó xá mɛ e un sɔ́ é, un dó akpá ɖokpó nú mɛsɛntɔ́ ce Davídi ɖɔ:
89.4 – J’ai conclu une alliance pour celui que j’ai choisi ; j’ai fait ce serment à David, mon serviteur :

Un ná nɔ sɔ́ vǐ towe ɖokpó ɖó axɔ́súzinkpo jí káká sɔ́yi; un ná hɛn axɔ́súzinkpo towe ɖó te káká sɔ́yi.” Agbɔ̌n
89.5 J’affermirai ta descendance pour toujours et je bâtirai ton trône de génération en génération. Pause.

Mawu Mavɔmavɔ, jǐnukúnsin ɖo nǔ ɖagbe ɖagbe e a wa lɛ́ɛ ɖɔ wɛ dó han mɛ; mɛ e ɖo jǐxwé lɛ́ɛ nɔ́ sɔ́ we su ɖó gbejíninɔ towe wú.
89.6 Le ciel célèbre tes actes étonnants, Seigneur, oui, ta constance – dans l’assemblée des saints.

Mɛ̌ è ka sixú jlɛ́ dó hwi Mawu Mavɔmavɔ wú ɖo jǐnukúnsin? Nǔmɛsɛn lɛ́ɛ ɖě tɛ́ ká yá ga we?
89.7 Qui donc, dans la nue, peut se mesurer au Seigneur (YHWH) ? Qui est comparable au Seigneur (YHWH) parmi les fils des dieux ?

Mawu, nǔsísí ɖaxó ɖokpó wɛ a nyí ɖo wɛnsagun lɛ́ɛ tɛ́ntin, nǔdóxɛsi wɛ a nyǐ ɖo tɛ́ntin yětɔn.
89.8 Dieu est terrible dans le conseil secret des saints, redoutable pour tous ceux qui l’entourent.

Mawu Mavɔmavɔ, Mawu Nǔbǐwúkpétɔ́, mɛ̌ ká syɛ́n hwɛ ɖɔhun? Mawu Mavɔmavɔ, a ɖo gbejí tɛgbɛ.
89.9 Seigneur (YHWH), Dieu des Armées, qui est puissant comme toi, Seigneur (Yah) ? Ta constance est tout autour de toi.

Xu nɔ ɖo adǎn jí, é nɔ́ ɖo awa kɛ wɛ, hwi wɛ ka nɔ kpé jǐ tɔn; xu sí te ɔ́, hwi wɛ nɔ hwíhwɛ́ ɛ.
89.10 C’est toi qui domines l’orgueil de la mer ; quand ses vagues se soulèvent, c’est toi qui les apaises.

Hwi wɛ xo Hlaxávu nǔdábaɖa ɔ́ zlɛ́ gǎ ɖɔhun, bó nyínyɛ́ ɛ; hwi wɛ sɔ́ hlɔ̌nhlɔ́n towe dó gba kɛntɔ́ towe lɛ́ɛ dó.
89.11 C’est toi qui as écrasé Rahav comme un cadavre ; tu as dispersé tes ennemis par ton bras puissant.

Towe wɛ nyí jǐxwé ɔ́; towe wɛ nyí ayǐkúngban ɔ́ lɔ. Hwi wɛ bló gbɛ ɔ́ kpó nǔ e ɖ'é mɛ lɛ́ɛ bǐ kpó.
89.12 A toi appartient le ciel, à toi aussi appartient la terre ; c’est toi qui as fondé le monde avec tout ce qui s’y trouve.

Hwi wɛ bló Tofɔligbé, hwi wɛ bló Totaligbé. Tabɔ́ɔ só ɔ́ kpó Ɛmɔ́ɔ só ɔ́ kpó ɖo asíkpɛ́ xo nú nyǐkɔ towe wɛ.
89.13 Le Nord et le Sud, c’est toi qui les as créés ; le Tabor et l’Hermon crient ton nom.

Hlɔ̌nhlɔ́n ɖo awa towe mɛ bó vɛ́ jlɛ́; alɔ towe syɛ́n, alɔ towe aɖisí ɔ́ ɖó hlɔ̌nhlɔ́n ɖésú.
89.14 Tu as le bras armé de vaillance ; ta main est puissante, ta main droite est élevée.

Hwɛjijɔ kpó nǔjlɔ́jlɔ́wiwa kpó jí wɛ axɔ́súzinkpo towe jínjɔ́n. Xomɛnyínyɔ́ kpó gbejíninɔ kpó wɛ nɔ zɔn xá we.
89.15 La justice et l’équité sont la base de ton trône. La fidélité et la loyauté se tiennent devant toi.

Nǔ nyɔ́ nú togun e nɔ xomlá we é; Mawu Mavɔmavɔ, togun énɛ́ ɔ́ nɔ́ zun zɔnlin ɖo wěziza towe nu.
89.16 Heureux le peuple qui connaît les acclamations ! Seigneur, il marche à la lumière de ta face,

Togun énɛ́ ɔ́ nɔ́ ɖo awǎjijɛ mɛ tɛgbɛ ɖó nyǐkɔ towe wú, é nɔ́ ɖo te ɖó hwɛjijɔ towe wú.
89.17 par ton nom, il est sans cesse dans l’allégresse ; par ta justice, il s’élève.

Đó hwi wɛ nɔ sɔ́ ɛ su, hwi wɛ nɔ ná ɛ hlɔ̌nhlɔ́n. Wǔjɔmɛ towe mɛ wɛ hlɔ̌nhlɔ́n nɔ́ jɛ hlɔ̌nhlɔ́n jí nú mǐ ɖe.
89.18 Car tu es sa splendeur et sa puissance ; c’est par ta faveur que notre corne s’élève.

Mawu Mavɔmavɔ, hwi wɛ ná mɛ e ná cyɔ́n alɔ mǐ jí ɔ́ mǐ; Mɛ mímɛ́ Izlayɛ́li tɔn, hwi wɛ ná axɔ́sú mǐ.
89.19 Car notre bouclier appartient au Seigneur – notre roi, au Saint d’Israël.

A sɔ́ hwiɖée xlɛ́ mɛ e ɖo gbejí nú we lɛ́ɛ gbe ɖokpó, bó ɖɔ nú yě ɖɔ: “Un gɔ́ alɔ nú súnnu glegbenu ɖokpó. Un zé dɔ̌nkpɛvú ɖokpó d'aga ɖo togun ɔ́ mɛ.
89.20 Alors tu parlas à tes fidèles dans une vision ; tu dis : J’ai prêté secours à un vaillant guerrier, j’ai élevé du milieu du peuple un jeune homme ;

Un mɔ Davídi, bó kɔn ami ce mímɛ́ ɔ́ dó ta n'i, bɔ é ná nyí mɛsɛntɔ́ ce.
89.21 j’ai trouvé David, mon serviteur, je lui ai conféré l’onction de mon huile sacrée.

Alɔ ce ná hɛn ɛ ɖó te, awa ce ná nyí sósyɛ́n tɔn bɔ é ná lí dǒ.
89.22 C’est lui que ma main soutiendra ; mon bras le rendra fort.

Kɛntɔ́ ná sixú fyán ɛ ǎ, mɛdídá ná sixú dó tagba n'i ǎ.
89.23 L’ennemi ne le surprendra pas, l’homme injuste ne l’affligera pas.

Un ná já mɛ e ma ɖo jǐ tɔn ǎ lɛ́ɛ ɖo nukɔn tɔn, un ná hu mɛ e gbɛ́ wǎn n'i lɛ́ɛ.
89.24 Je taillerai en pièces ses adversaires devant lui, je frapperai ceux qui le détestent.

Gbejíninɔ ce kpó xomɛnyínyɔ́ ce kpó ná nɔ kpɔ́ xá ɛ, bɔ hlɔ̌nhlɔ́n tɔn ná yi jǐ ɖó nyɛ wú.
89.25 Ma constance et ma fidélité seront avec lui, et sa corne s’élèvera par mon nom.

Un ná ná ɛ acɛ, bɔ é ná kpa acɛ nú xu kpó tɔsisa kpó.
89.26 Je soumettrai la mer à sa main, les fleuves à sa main droite.

Éyɛ́ ɔ́, é ná nɔ́ sú xó ylɔ́ mì ɖɔ: ‘Hwi wɛ nyí tɔ́ ce, hwi wɛ nyí Mawu ce, hwi wɛ nyí só e hwlɛ́n mì gán é.’
89.27 Lui, il m’invoquera en disant : Tu es mon père, mon Dieu, le rocher de mon salut !

Nyɛ ɔ́, un ná sɔ́ ɛ dó ɖó nukɔn ví ce; é ná hú gǎn axɔ́sú e ɖo ayǐkúngban jí lɛ́ɛ bǐ.
89.28 Et moi, je ferai de lui le premier-né, le plus haut placé des rois de la terre.

Un ná nɔ́ nyɔ́ xomɛ dó wǔ tɔn tɛgbɛ; nǔɖé ná sɛ do ɖo akɔ e un jɛ xá ɛ ɔ́ mɛ gbeɖé ǎ.
89.29 Je lui conserverai toujours ma fidélité, et mon alliance avec lui sera sûre ;

Un ná nɔ́ sɔ́ vǐ tɔn ɖokpó ɖó zinkpo tɔn jí tɛgbɛ; jǐnukúnsin vɛ́ kó ɖo te ɔ́, axɔ́súzinkpo tɔn ná ɖo te.
89.30 j’établirai ses descendants à jamais et son trône pour tous les jours du ciel.

Ényí vǐ tɔn lɛ́ɛ jó sɛ́n ce dó, bó ma nɔ́ wa nǔ e un zɔ́n lɛ́ɛ ǎ ɔ́,
89.31 Si ses fils abandonnent ma loi et ne suivent pas mes règles,

ényí yě ma nɔ́ xwedó gbetakɛ́n ce lɛ́ɛ ǎ, bó nɔ gba tito ce lɛ́ɛ ɔ́,
89.32 s’ils profanent mes prescriptions et n’observent pas mes commandements,

un ná zé bǎ dó xo yě, ɖó tónú e yě ma se ǎ é wú; un ná dɔn tó nú yě ɖó hwɛ e yě hu lɛ́ɛ wú.
89.33 c’est avec un bâton que je leur ferai rendre des comptes pour leur révolte, c’est par des coups que je les châtierai pour leur faute ;

Lo ɔ́, un ná gɔn xomɛ nyɔ́ dó yě wú ǎ, un ka ná gɔn gbejí nɔ nú yě ǎ.
89.34 mais je ne mettrai pas fin à ma fidélité envers lui, je ne trahirai pas ma constance ;

Un ná gba akɔ e un jɛ xá yě ɔ́ ǎ, akpá e un dó ɔ́ ná húzú gbeɖé ǎ.
89.35 je ne profanerai pas mon alliance et je ne changerai pas ce qui est sorti de mes lèvres.

Un xwlé mɛ mímɛ́ e un nyí ɔ́ gbe ɖokpó ɖɔ: Gbeɖé, un ná ɖɔ vo nú Davídi bo ka ná wa vo n'i ǎ.
89.36 J’ai fait un seul serment par ma sainteté ; mentirais-je à David ?

É ná kpo kún gbeɖé ǎ; nú hwe vɛ́ kó sixú nɔ́ tɔ́n ɔ́, axɔ́súzinkpo tɔn ná ɖo te tɛgbɛ.
89.37 Sa descendance subsistera toujours ; son trône sera devant moi comme le soleil ;

Axɔ́súzinkpo tɔn ná ɖo te káká sɔ́yi sun ɖɔhun, lě e sun nɔ wá jǐ tɛgbɛ ɖo jǐxwé ɔ́ ɖɔhun.” Agbɔ̌n
89.38 comme la lune il sera fermement établi pour toujours, le témoin qui est dans la nue est sûr. Pause.

É ɖo mɔ̌ có, a gbɛ̌ axɔ́sú e a sɔ́ é, a jǒ e dó, a sin xomɛ dó e.
89.39 Pourtant, toi, tu as rejeté, tu as méprisé ! Tu t’es emporté contre l’homme qui a reçu ton onction !

A gbɛ́ wǎn nú akɔ e a jɛ xá mɛsɛntɔ́ towe é; a sɔ́ axɔ́súgbákún tɔn xo kɔ́, a ɖu su nú axɔ́súgbákún tɔn.
89.40 Tu as dédaigné l’alliance de ton serviteur ; tu as profané à terre son diadème.

A ɖe ali dó ahohó tɔn lɛ́ɛ mɛ, a gba fí e é nɔ́ nɔ bɔ nǔɖé má nɔ́ sixú wa ɛ ǎ lɛ́ɛ.
89.41 Tu as ouvert des brèches dans toutes ses clôtures, tu as démoli ses forteresses.

Aligbɔntɔ́ lɛ́ɛ bǐ nɔ́ bɛ́ nǔ tɔn lɛ́ɛ, é húzú nǔkiko nú mɛ e ɖo akpá tɔn lɛ́ɛ.
89.42 Tous les passants l’ont pillé ; il est exposé aux outrages de ses voisins.

A nǎ ɖuɖéjí mɛ e ma ɖo jǐ tɔn ǎ lɛ́ɛ, a dǒ xomɛhunhun nú kɛntɔ́ tɔn lɛ́ɛ bǐ.
89.43 Tu as élevé la main droite de ses adversaires, tu as réjoui tous ses ennemis ;

A hɛn hwǐ tɔn wló nu, a nɔ jǐ tɔn ɖo ahwangbénu ǎ.
89.44 tu as fait reculer le tranchant de son épée, tu ne l’as pas soutenu dans le combat ;

A ɖǒ susu e xɔ wɛ é ɖe ɔ́ te, a zin axɔ́súzinkpo tɔn dó ayǐ.
89.45 tu as mis un terme à son éclat, tu as jeté son trône à terre ;

A ɖe xwe nabí e é ná dó nɔ dɔ̌nkpɛ mɛ ná é kpo; a dǒ winnyá ɛ. Agbɔ̌n
89.46 tu as abrégé les jours de sa jeunesse, tu l’as couvert de honte. Pause.

Mawu Mavɔmavɔ, káká jɛ hwetɛ́nu wɛ a nǎ zé hwiɖée hwlá dó yi jɛ? Káká jɛ hwetɛ́nu wɛ xo towe mɛ ná hun agbǎn yi jɛ?
89.47 Jusqu’à quand, Seigneur, te cacheras-tu sans cesse, et ta fureur s’embrasera-t-elle comme le feu ?

Flín ɖɔ azǎn ywɛywɛ ɖé ná bló wɛ jɛ́n un ɖe ɖo ayǐkúngban jí fí; flín ɖɔ gbɛtɔ́ e a blǒ lɛ́ɛ bǐ wɛ ná kú.
89.48 Souviens-toi de ce qu’est la durée de ma vie, et pour quelle illusion tu as créé tous les êtres humains.

Gbɛtɔ́ ɖě tíin bó ná sixú nɔ gbɛ káká bó ná gɔn kú a? Gbɛtɔ́ ɖě tíin bó ná sixú hwlɛ́n lǐndɔ̌n é ɖésúnɔ tɔn gán sín kútomɛ a? Agbɔ̌n
89.49 Quel est l’homme qui peut vivre et ne pas voir la mort, ou échapper à l’emprise du séjour des morts ? Pause.

Aklúnɔ, ɖagbe e a nɔ wa ɖ'ayǐ xóxó lɛ́ɛ ɔ́, fítɛ́ bǐ ká gbɔn? Đagbe e sín akpá a dǒ nú Davídi ɖo gbejíninɔ towe mɛ lɛ́ɛ ɔ́, fítɛ́ yě ká ɖe?
89.50 Où est ta fidélité d’autrefois, Seigneur, celle que, dans ta constance, tu as jurée à David ?

Aklúnɔ, flín cí e è kɔn dó mɛsɛntɔ́ towe lɛ́ɛ wú é; flín ɖɔ nyɛ wɛ ɖo agban mɛ énɛ́ lɛ́ɛ bǐ tɔn hɛn wɛ.
89.51 Souviens-toi, Seigneur, des outrages que tes serviteurs subissent. Souviens-toi que je porte sur mon sein toute la multitude des peuples.

Mawu Mavɔmavɔ, flín hɛ̌n e kɛntɔ́ towe lɛ́ɛ dó axɔ́sú e a sɔ́ é, flín hɛ̌n e yě dó e é.
89.52 Seigneur, souviens-toi que tes ennemis se répandent en outrages, qu’ils outragent les pas de l’homme qui a reçu ton onction !

Mi nú mǐ nǎ kpa Mawu Mavɔmavɔ káká sɔ́yi. Amǐ! Amǐ!
89.53 Béni soit pour toujours le Seigneur ! Qu’il en soit ainsi ! Qu’il en soit ainsi !