Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Ɖɛhan 16 - Paumes 16
Xó lómílómí Davídi tɔn. Mawu ce, cyɔ́n alɔ jǐ ce, ɖó hwi wɛ un nɔ hɔn wá su.
16.1 Hymne de David. Garde-moi, ô Dieu ! car je cherche en toi mon refuge.

Un ɖɔ nú Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ: “Hwi wɛ nyí Aklúnɔ ce, un sɔ́ ɖó nǔɖé zɛ hwɛ wú ǎ.”
16.2 Je dis à l'Éternel : Tu es mon Seigneur, Tu es mon souverain bien !

Un ɖó sísí ɖaxó nú mɛ e nyí towe ɖo to ɔ́ mɛ lɛ́ɛ, è ɖo nǔsúɖaxó ba wɛ ɔ́, yědɛɛ lɛ́ɛ wɛ.
16.3 Les saints qui sont dans le pays, Les hommes pieux sont l'objet de toute mon affection.

Yě mɛ e nɔ ɖo nyɔ̌ná ba wɛ ɖo vodún gɔ́n lɛ́ɛ ɔ́,  tagba dó tagba jí nú yěɖée wɛ yě ɖe. Un ná hu nǔ dó vodún yětɔn ɖě ǎ, è ka ná se vodún yětɔn ɖě sín nyǐkɔ ɖo nu ce vɔ́vɔ́ ǎ.
16.4 On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers : Je ne répands pas leurs libations de sang, Je ne mets pas leurs noms sur mes lèvres.

Mawu Mavɔmavɔ, hwi wɛ nyí gbɛ nú mì. Nǔɖé hu dó mì ɔ́, hwi wɛ nɔ ná mì. Nǔ e un ná nyí sɔ ɔ́ ɖo alɔ towe mɛ.
16.5 L'Éternel est mon partage et mon calice ; C'est toi qui m'assures mon lot ;

Lě e a sɔ́ gbɛ ce ɖó ɔ́ nɔ́ dó xomɛhunhun nú mì. Gbɛ ɖaxó ɖokpó wɛ un ɖu.
16.6 Un héritage délicieux m'est échu, Une belle possession m'est accordée.

Un dó kú nú Mawu Mavɔmavɔ, é wɛ nɔ́ kplɔ́n nǔ mì. Zǎn mɛ ɖésú ɔ́, ayi ce nɔ ɖɔ xó nú mì dó nǔkplɔ́nmɛ tɔn lɛ́ɛ wú.
16.7 Je bénis l'Éternel, mon conseiller ; La nuit même mon cœur m'exhorte.

Ayi ce ɖo Mawu Mavɔmavɔ jí hwebǐnu. Mawu Mavɔmavɔ ɖo kpɔ́ xá mì; nǔɖé nɔ́ gba ayi dó nú mì ǎ.
16.8 J'ai constamment l'Éternel sous mes yeux ; Quand il est à ma droite, je ne chancelle pas.

Énɛ́ ɔ́ wú wɛ xomɛ hun mì, un ɖo awǎ jɛ wɛ, bɔ ayi ce jɛ ayǐ.
16.9 Aussi mon cœur est dans la joie, mon esprit dans l'allégresse, Et mon corps repose en sécurité.

A nǎ jó lǐndɔ̌n ce dó nyi kútomɛ ǎ, a nǎ lɔn nú mɛsɛntɔ́ towe ná yi yɔdo mɛ ǎ.
16.10 Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.

A nǎ xlɛ́ gbɛli mì; awǎjijɛ ɖo gɔ̌n towe bó túnflá, gbɛ wɛ è nɔ ɖu ɖo gɔ̌n towe káká sɔ́yi.
16.11 Tu me feras connaître le sentier de la vie ; Ilya d'abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à ta droite.