Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Jɔ̌bu 29 - Job 29
Jɔ̌bu ɖo nukɔn yi wɛ ɖo xó tɔn mɛ; é ɖɔ:
29.1 Job prit de nouveau la parole sous forme sentencieuse et dit :

Áo! É jló mì ɖésú ɖɔ má lɛ́ nɔ lě e un ko nɔ gbɔn ɖo sun e wá yi lɛ́ɛ mɛ é; Mawu ɖo jǐ ce kpɔ́n wɛ hwenɛ́nu.
29.2 Oh ! que ne puis-je être comme aux mois du passé, Comme aux jours où Dieu me gardait,

Hwenɛ́nu ɔ́, zogbɛ́n tɔn nɔ́ hɔ́n dó jǐ ce, wěziza tɔn ɖo ali xlɛ́ mì wɛ ɖo zǐnflú mɛ.
29.3 Quand sa lampe brillait sur ma tête, Et que sa lumière me guidait dans les ténèbres !

Hwenu e nyɛ kpó Mawu kpán nyí xɔ́ntɔn, bɔ é nɔ́ cɔ́ xwé ce ɔ́, nǔ wɛ nyɔ́ nú mì hwenɛ́nu.
29.4 Que ne suis-je comme aux jours de ma vigueur, Où Dieu veillait en ami sur ma tente,

Éyɛ́ Nǔbǐwúkpétɔ́ ɔ́ kpo ɖo kpɔ́ xá mì hwenɛ́nu vǐ ce súnnu lɛ́ɛ lɛ́ lɛ̌ dó mì.
29.5 Quand le Tout Puissant était encore avec moi, Et que mes enfants m'entouraient ;

Hwenɛ́nu ɔ́, un jɛ dɔkun káká bɔ é nɔ sa tɔ ɖɔhun; ami nɔ sa tɔ sín amito ce mɛ.
29.6 Quand mes pieds se baignaient dans la crème Et que le rocher répandait près de moi des ruisseaux d'huile !

Nú un xwe tokplétɛn ɖo toxo ɔ́ sín hɔntogbó jí lobo ná jínjɔ́n ayǐ ɔ́,
29.7 Si je sortais pour aller à la porte de la ville, Et si je me faisais préparer un siège dans la place,

mɛ wínnyáwínnyá lɛ́ɛ mɔ mì jǎwe ɔ́, yě nɔ́ jó agɔ dó gǔdo; degénɔ lɛ́ɛ nɔ sí te, bó nɔ́ nɔ te.
29.8 Les jeunes gens se retiraient à mon approche, Les vieillards se levaient et se tenaient debout.

Tomɛxó lɛ́ɛ nɔ́ ɖó xó e ɖɔ wɛ yě ɖe lɛ́ɛ te, bó nɔ sɔ́ alɔ ɖó nu.
29.9 Les princes arrêtaient leurs discours, Et mettaient la main sur leur bouche ;

Gǎn lɛ́ɛ sín gbe nɔ ɖo do yi wɛ káká bó nɔ́ xwɛ bǐ.
29.10 La voix des chefs se taisait, Et leur langue s'attachait à leur palais.

Mɛ e ɖo tó ɖó mì wɛ lɛ́ɛ bǐ nɔ kpa mì; mɛ e mɔ mì lɛ́ɛ bǐ nɔ ɖe kúnnu ɖagbe nú mì.
29.11 L'oreille qui m'entendait me disait heureux, L'œil qui me voyait me rendait témoignage ;

Đó hwenɛ́nu ɔ́, un nɔ hwlɛ́n wamamɔnɔ e ɖo xó sú wɛ ɖɔ è nǐ wǎ gɔ̌ alɔ nú émí lɛ́ɛ gán; un nɔ hwlɛ́n tɔ́cyɔvǐ e má ɖó mɛɖé ǎ lɛ́ɛ gán.
29.12 Car je sauvais le pauvre qui implorait du secours, Et l'orphelin qui manquait d'appui.

Mɛ e ɖo nǎ kú wɛ lɛ́ɛ nɔ́ xo ɖɛ dó jǐ ce; un nɔ hun alɔ bó nɔ́ ná nǔ asúkúsi lɛ́ɛ bɔ xomɛ nɔ hun yě.
29.13 La bénédiction du malheureux venait surmoi ; Je remplissais de joie le cœur de la veuve.

Hwɛjijɔ nyí awu bɔ un nɔ dó, nǔjlɔ́jlɔ́wiwa nyí awu ɖaxó kpó tablá kpó nú mì.
29.14 Je me revêtais de la justice et je lui servais de vêtement, J'avais ma droiture pour manteau et pour turban.

Nukún wɛ un nyí nú nukúntíntɔ́nnɔ, afɔ wɛ un nyí nú afɔkponɔ.
29.15 J'étais l'œil de l'aveugle Et le pied du boiteux.

Hwenɛ́nu ɔ́, un húzú tɔ́ nú yatɔ́nɔ lɛ́ɛ, un nɔ kpé nukún dó jǒnɔ wú.
29.16 J'étais le père des misérables, J'examinais la cause de l'inconnu ;

Lo ɔ́, un nɔ fɛ́n aglan nú adǎkaxotɔ́ lɛ́ɛ, un nɔ yí mɛ e ná vún ɖu wɛ yě ɖe lɛ́ɛ sín nu yětɔn.
29.17 Je brisais la mâchoire de l'injuste, Et j'arrachais de ses dents la proie.

Hwenɛ́nu ɔ́, un nɔ ɖɔ dó ayi mɛ ɖɔ: “Un na ɖó alɔ kɔ bó kú jɛ xɔ ce mɛ. Gbɛzán ce ná sukpɔ́ nyɛ̌kɛ́n e ɖo xutó e ɖɔhun29.18 È hɛn ɔ́, è nǎ lɛ́ ɖɔ xó énɛ́ gbɔn lě: Gbɛzán ce na sukpɔ́ Fenísixɛ ɖɔhun. Ɖo hwenuxó mɛ ɔ́, Fenísixɛ ɔ́ nyí xɛ ɖé bó nɔ́ dɔ́ ji ɖésú. É nɔ́ nɔ gbɛ xɔ xwe kanwe ko kanwe ko (100) donu mɔ̌kpán. É wá yi mɔ kúkú tɔn ɖo adɔ̌ tɔn mɛ. Ée é ká yá é ɔ́, é ká lɛ́ fɔ́n..
29.18 Alors je disais : Je mourrai dans mon nid, Mes jours seront abondants comme le sable ;

Gbɛ ce cí atín e sín ɖɔ ɖo tɔ mɛ ɔ́ ɖɔhun; ahǔn nɔ ja dó ama tɔn lɛ́ɛ jí.
29.19 L'eau pénétrera dans mes racines, La rosée passera la nuit sur mes branches ;

Susu e un ɖó ɖ'ayǐ ɔ́ ná lɛ́ ɖo jijɛ jí wɛ hwebǐnu, hlɔ̌nhlɔ́n e un nɔ dó wa nǔ na ɔ́ ná syɛ́n gǎ e è tlɔ́ ɔ́ ɖɔhun.”
29.20 Ma gloire reverdira sans cesse, Et mon arc rajeunira dans ma main.

Hwenɛ́nu ɔ́, è nɔ ɖótó mì; è nɔ xɔ́ tó mì; un ɖo nǔnywɛ́ ná mɛ wɛ ɔ́, è nɔ wlí tó xó ce wú.
29.21 On m'écoutait et l'on restait dans l'attente, On gardait le silence devant mes conseils.

Nú un ɖɔ xó fó ɔ́, mɛ ɖěbǔ nɔ mɔ nǔɖé d'é wú ǎ; xó e un ɖɔ ɔ́ nɔ́ wa ɖagbe nú yě, jǐ ja dó gle jí ɖɔhun.
29.22 Après mes discours, nul ne répliquait, Et ma parole était pour tous une bienfaisante rosée ;

Mɛ lɛ́ɛ nɔ́ nɔ te kpɔ́n mì, lě e è nɔ nɔ te kpɔ́n jǐ é ɖɔhun; un ɖo xó ɖɔ wɛ ɔ́, yě nɔ́ yí xó ce lě e è nɔ hun nu bó nɔ́ yí atán nukɔntɔn e xwetají ɖe ɔ́ dó nu mɛ ɔ́ ɖɔhun.
29.23 Ils comptaient surmoi comme sur la pluie, Ils ouvraient la bouche comme pour une pluie du printemps.

Yě nɔ́ ba ɖɔ má vlɔ́n nukún mɛ dó émí, un ka ko nǔ dó yě ɔ́, yě nɔ́ ɖi ǎ.
29.24 Je leur souriais quand ils perdaient courage, Et l'on ne pouvait chasser la sérénité de mon front.

Un nɔ nɔ yě nu, bó nɔ́ xlɛ́ ali yě; lě e axɔ́sú nɔ ɖo ahwangɔnu tɔn tɛ́ntin ɔ́ ɖɔhun wɛ un cí nú yě; mɛ e nɔ dó gbɔ nú mɛ e ɖo aluwɛ mɛ lɛ́ɛ é ɖɔhun wɛ un cí nú yě.
29.25 J'aimais à aller vers eux, et je m'asseyais à leur tête ; J'étais comme un roi au milieu d'une troupe, Comme un consolateur auprès des affligés.