Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Jɔ̌bu 27 - Job 27
Jɔ̌bu ɖo nukɔn yi wɛ ɖo xó tɔn mɛ; é ɖɔ:
27.1 Job prit de nouveau la parole sous forme sentencieuse et dit :

Un xwlé Mawu nú mi; Mawu e má ba hwɛjijɔ nú mì ǎ ɔ́ wɛ un xwlé nú mi. Un xwlé Nǔbǐwúkpétɔ́ ɔ́ nú mi; Nǔbǐwúkpétɔ́ e zɔ́n bɔ un ɖo wǔvɛ́ mɔ wɛ sɔ lě wɛ ɔ́ un xwlé nú mi.
27.2 Dieu qui me refuse justice est vivant ! Le Tout Puissant qui remplit mon âme d'amertume est vivant !

Un xwlé Mawu ɖɔ ényí gbɛ kpɛɖé kpo ɖo wǔ ce jɛ́n wɛ ɔ́, ényí funfún e Mawu na mì ɔ́ kpo ɖo dǐndín wɛ jɛ́n wɛ ɔ́,
27.3 Aussi longtemps que j'aurai ma respiration, Et que le souffle de Dieu sera dans mes narines,

xó e má sɔgbe ǎ ɔ́ ɖěbǔ ná tɔ́n sín nu ce mɛ gbeɖé ǎ; un ná ɖó adingban gbeɖé ǎ.
27.4 Mes lèvres ne prononceront rien d'injuste, Ma langue ne dira rien de faux.

Nú un ɖɔ hwɛ mitɔn jɔ hǔn, heelú mì; un ná ɖo ɖiɖɔ wɛ káká yi kú ɖɔ xomɛvɔ́nɔ wɛ un nyí.
27.5 Loin de moi la pensée de vous donner raison ! Jusqu'à mon dernier soupir je défendrai mon innocence ;

Un ɖɔ bó tɛ afɔ jí ɖɔ lě e un nɔ zán gbɛ gbɔn ɔ́ sɔgbe, un ɖo kɔ na lɛ́ sín xó e ɖɔ wɛ un ɖe ɔ́ gúdo wɛ ǎ. Ayi ce xo hun xá mì ɖo gbɛ e zán wɛ un ɖe lɛ́ɛ ɖěbǔ mɛ ǎ.
27.6 Je tiens à me justifier, et je ne faiblirai pas ; Mon cœur ne me fait de reproche sur aucun de mes jours.

È ní wa nǔ xá kɛntɔ́ ce, lě e è nɔ wa nǔ xá mɛdídá gbɔn é; è nǐ wa nǔ xá mɛ e húzú kpan nukɔn mì ɔ́, lě e è nɔ wa nǔ xá mɛ nyanya gbɔn é.
27.7 Que mon ennemi soit comme le méchant, Et mon adversaire comme l'impie !

Mɛ e ma nɔ sí Mawu ǎ ɔ́, hwenu e Mawu na sɛ́n kan nú gbɛ tɔn ɔ́, hwenu e é ná yí lǐndɔ̌n tɔn sín así tɔn ɔ́, nǔ tɛ́ é ká ná lɛ́ ɖó nukún?
27.8 Quelle espérance reste-t-il à l'impie, Quand Dieu coupe le fil de sa vie, Quand il lui retire son âme ?

Adǎn wa jɛ gbigbo e jí ɔ́, Mawu nɔ se xósúsú tɔn a?
27.9 Est-ce que Dieu écoute ses cris, Quand l'angoisse vient l'assaillir ?

Mɛ nyanya ɔ́ sixú mɔ gbɛ víví ɖo Nǔbǐwúkpétɔ́ ɔ́ mɛ a? É nɔ́ sixú sú xó ylɔ́ Mawu hwebǐnu a?
27.10 Fait-il du Tout Puissant ses délices ? Adresse-t-il en tout temps ses prières à Dieu ?

Nyɛ ɔ́, un ná xlɛ́ mi lě e Mawu nɔ jlɛ́ nǔ gbɔn ɔ́, un ná zé tito Nǔbǐwúkpétɔ́ ɔ́ tɔn lɛ́ɛ hwlá dó mi ǎ.
27.11 Je vous enseignerai les voies de Dieu, Je ne vous cacherai pas les desseins du Tout Puissant.

Mi ɖésúnɔ ɔ́, mi ma mɔ ɖó mɔ̌ a? Bɔ étɛ́wú wɛ mi ka ɖo xó gbló ɖɔ wɛ mɔ̌? Nǔnyɔ́númɛ wǎyiwáyi
27.12 Mais vous les connaissez, et vous êtes d'accord ; Pourquoi donc vous laisser aller à de vaines pensées ?

Kanta e Mawu zě ɖ'ayǐ nú mɛdídá lɛ́ɛ ɖíe, nǔ e Nǔbǐwúkpétɔ́ ɔ́ zé ɖó te nú mɛ nyanya lɛ́ɛ ɖíe:
27.13 Voici la part que Dieu réserve au méchant, L'héritage que le Tout Puissant destine à l'impie.

Vǐ yětɔn lɛ́ɛ ɔ́, hwenu e yě ná sukpɔ́ ɔ́, ahwan na hu yě. Vǐ lɛ́ɛ ná ba nǔɖuɖu kpo.
27.14 S'il a des fils en grand nombre, c'est pour le glaive, Et ses rejetons manquent de pain ;

Yě mɛ e ná gan ɖ'é mɛ lɛ́ɛ ɔ́, jɛmɛjí wɛ ná vívá kún yětɔn; asúkúsi yětɔn lɛ́ɛ ká ná ví yě ǎ.
27.15 Ceux qui échappent sont enterrés par la peste, Et leurs veuves ne les pleurent pas.

Mɛdídá lɛ́ɛ ná bó kplé kpatágan kɔ́gúdu ɖɔhun ɔ́, yě ná bó bɛ́ avɔ kplé kɔ́ nyinya ɖɔhun ɔ́,
27.16 S'il amasse l'argent comme la poussière, S'il entasse les vêtements comme la boue,

yě ní ɖo kplékplé wɛ bó! Gbɛtɔ́ hwɛjijɔnɔ ɔ́ wɛ ná nɔ fɔ yě dó, gbɛtɔ́ ayijlɔ́jlɔ́nɔ wɛ ná ɖu kpatágan ɔ́ sín gǔ.
27.17 C'est lui qui entasse, mais c'est le juste qui se revêt, C'est l'homme intègre qui a l'argent en partage.

Xɔ e mɛdídá lɛ́ɛ gbá ɔ́ syɛ́n ǎ; é cí azava e sá glecɔ́tɔ́ nɔ́ nɔ ɔ́ ɖɔhun.
27.18 Sa maison est comme celle que bâtit la teigne, Comme la cabane que fait un gardien.

Mɛdídá nɔ́ mlɔ́ ayǐ kpó dɔkun kpó; azɔn gǔdo gúdo tɔn e é ká ná nyí dɔkunnɔ ɔ́ nɛ́. É wá fɔ́n ɔ́, é sɔ́ nɔ́ mɔ nǔɖé ǎ.
27.19 Il se couche riche, et il meurt dépouillé ; Il ouvre les yeux, et tout a disparu.

Xɛsi ɖaxó ɖé nɔ jɛ jǐ tɔn, tɔ ɖi sin wá gba mɛ ɖɔhun; axásáxásá jɔhɔn nɔ wá zé e yi zǎn xóxó mɛ.
27.20 Les terreurs le surprennent comme des eaux ; Un tourbillon l'enlève au milieu de la nuit.

Jɔhɔn zǎnzǎnhwe jí tɔn nɔ zé e bó nɔ́ dɔn ɛ yi zɔ bǐ; jɔhɔn ɔ́ nɔ xo e sɔ́ vawun sín nɔtɛn tɔn.
27.21 Le vent d'orient l'emporte, et il s'en va ; Il l'arrache violemment de sa demeure.

Mawu kú nǔbláwǔ nú mɛdídá lɛ́ɛ ǎ. É ɖo gǎ da dó yě wɛ káká, bɔ yě gbɔ bó hɔn.
27.22 Dieu lance sans pitié des traits contre lui, Et le méchant voudrait fuir pour les éviter.

È mɔ adǎn ɖo mɛdídá gbo wɛ mɔ̌, lobo ɖɔ acɔnkwín. È mɔ tɛn e mɛ yě ɖe ɔ́, lobo ɖú ahwannɔwe.
27.23 On bat des mains à sa chute, Et on le siffle à son départ.