Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Jɔ̌bu 15 - Job 15
Elifázi, Temaninu ɔ́ yí xó bó ɖɔ:
15.1 Éliphaz de Théman prit la parole et dit :

Nǔnywɛ́tɔ́ hwɛ ɖɔhun ná lɛ́ ɖɔ gblǒ ǎ. Xósin e a nɔ ná lɛ́ɛ sɔ́ nɔ́ xwe ali ǎ.
15.2 Le sage répond-il par un vain savoir? Se gonfle-t-il la poitrine du vent d'orient ?

Xó e má nyí xó jɔ xó ǎ ɔ́ wɛ a ɖɔ dó ba hwɛjijɔ; xó e má ɖó ta ɖé ǎ ɔ́ wɛ a wlí ɖɔ dó ba hwɛjijɔ.
15.3 Est-ce par d'inutiles propos qu'il se défend ? Est-ce par des discours qui ne servent à rien ?

Hwɛ ɔ́, a hɛn sísí e è nǎ ɖó nú Mawu ɔ́ lɔ gblé, a ɖe ayi gbɛtɔ́ tɔn sín Mawu jí.
15.4 Toi, tu détruis même la crainte de Dieu, Tu anéantis tout mouvement de piété devant Dieu.

Nǔ e a wa nyi do ɔ́ wɛ ɖo xó zɔ́n ɖiɖɔ we wɛ, bɔ a sɔ́ sísɛ́ ɖó nukɔn bo ɖo adingban ɖó wɛ.
15.5 Ton iniquité dirige ta bouche, Et tu prends le langage des hommes rusés.

Nyɛ wɛ ɖo hwɛ ɖɔ xá we wɛ ǎ, nu e kɛ wɛ a ɖe lɛ́ɛ wɛ ɖo hwɛ ɖɔ xá we wɛ; xó e ɖɔ wɛ a ɖe lɛ́ɛ wɛ ɖo hwɛ dó we wɛ.
15.6 Ce n'est pas moi, c'est ta bouche qui te condamne. Ce sont tes lèvres qui déposent contre toi.

Hwi wɛ nyí gbɛtɔ́ nukɔn nukɔntɔn e Mawu ɖǒ ɔ́ a? A ko jɔ dó nukɔn nú só lɛ́ɛ wɛ a?
15.7 Es-tu né le premier des hommes ? As-tu été enfanté avant les collines ?

Hwenu e Mawu ɖo tito tɔn bló wɛ ɔ́, a ɖo fínɛ́ wɛ a? Hwi ɖokpónɔ wɛ ɖó nǔnywɛ́ wɛ a vɛdó a?
15.8 As-tu reçu les confidences de Dieu ? As-tu dérobé la sagesse à ton profit ?

Ani wɛ a tunwun bɔ mǐdɛɛ lɛ́ɛ má tunwun ǎ? Étɛ́ mɛ a mɔ nukúnnú jɛ bɔ mǐ má mɔ nukúnnú jɛ ǎ?
15.9 Que sais-tu que nous ne sachions pas ? Quelle connaissance as-tu que nous n'ayons pas ?

Gbɛtɔ́ ɖo mǐ mɛ, bó kó wú hwa, gbɛtɔ́ ɖo mǐ mɛ bó kó kpo; gbɛtɔ́ ɖo mǐ mɛ, bó wa ɖaxó tɔ́ towe.
15.10 Il y a parmi nous des cheveux blancs, des vieillards, Plus riches de jours que ton père.

Gbɔ e dó nú we wɛ Mawu ɖe ɔ́ kpó gbe fífá e dó nú we wɛ mǐ ɖe lɛ́ɛ kpán nyí nǔɖé nú we ǎ wɛ a?
15.11 Tiens-tu pour peu de chose les consolations de Dieu, Et les paroles qui doucement se font entendre à toi ?...

Étɛ́ sín xomɛsin jí a ɖe sɔ mɔ̌, bɔ nukún towe bǐ myá?
15.12 Où ton coeur t'entraîne-t-il, Et que signifie ce roulement de tes yeux ?

Étɛ́ sín xomɛ sin dó Mawu wɛ a ɖe? Étɛ́wú a ɖo nu mɔ̌hun kɛ wɛ?
15.13 Quoi ! c'est contre Dieu que tu tournes ta colère Et que ta bouche exhale de pareils discours !

Ani wɛ gbɛtɔ́ ká nyí bó ná ɖɔ émí nyí mɛ mímɛ́? Ani wɛ é ká nyí bó ná ɖɔ émí nyí hwɛjijɔnɔ?
15.14 Qu'est-ce que l'homme, pour qu'il soit pur? Celui qui est né de la femme peut-il être juste ?

Mawu ɖeji dó wɛnsagun tɔn lɛ́ɛ lɔ wú ǎ, sɛ́xwé ɔ́ lɔ nɛ́ má mɛ́ ɖo nukɔn tɔn ǎ nɛ́;
15.15 Si Dieu n'a pas confiance en ses saints, Si les cieux ne sont pas purs devant lui,

étɛ́ ká sɔ́ nyí gbɛtɔ́ nǔ gbɛ́hɛn, mɛ gblégblé ɔ́ tɔn lo? Gbɛtɔ́ e nɔ ɖo nǔ nyanya wa wɛ, mɛ ɖo sin nu wɛ ɖɔhun é.
15.16 Combien moins l'être abominable et pervers, L'homme qui boit l'iniquité comme l'eau !

Jɔ̌bu, un jló ná ɖɔ xó ɖé nú we, ɖǒtó mì! Un jló ná ɖɔ nǔ e un tunwun ɔ́ nú we.
15.17 Je vais te parler, écoute-moi ! Je raconterai ce que j'ai vu,

Nǔ e nǔnywɛ́tɔ́ lɛ́ɛ yí ɖo tɔ́gbó yětɔn lɛ́ɛ sí, bó má zé hwlá ǎ, bó kplɔ́n mɛ ɔ́, ɖǒtó bó ná se;
15.18 Ce que les sages ont fait connaître, Ce qu'ils ont révélé, l'ayant appris de leurs pères.

yědɛɛ lɛ́ɛ kɛ́ɖɛ́ tɔn wɛ to ɔ́ nyí; jǒnɔ ɖěbǔ byɔ́ yě mɛ hwenɛ́nu ǎ.
15.19 A eux seuls appartenait le pays, Et parmi eux nul étranger n'était encore venu.

Mɛdídá lɛ́ɛ ɔ́, ado wɛ nɔ ɖo yě hu wɛ ayǐhɔ́ngbe ayǐhɔ́ngbe ɖo gbɛ yětɔn mɛ; ado nɔ ɖo yě hu wɛ káká nú xwe nabí e Mawu dó yě jí é.
15.20 Le méchant passe dans l'angoisse tous les jours de sa vie, Toutes les années qui sont le partage de l'impie.

Zǐngídi e nɔ dó xɛsi nú mɛ ɔ́, ɖi gbe ɖo tó yětɔn mɛ; vivo mɛ wɛ yě ná ɖe bɔ nǔhɛngblétɔ́ ɔ́ ná zɔn jǐ yětɔn.
15.21 La voix de la terreur retentit à ses oreilles; Au sein de la paix, le dévastateur va fondre sur lui ;

Yě sɔ́ lɛ́n ɖɔ émí ná gán ɖo kú sí ǎ. Yě mɔ ɖɔ kú myɔ ɖo wǔ ɖo wu yi nú émí wɛ.
15.22 Il n'espère pas échapper aux ténèbres, Il voit l'épée qui le menace ;

Yě mɔ ɖɔ aklasú lɛ́ɛ jɛ́n émí ɖo te ná; é kún ɖó xo kpɔ́n ó, kú jɛ́n émí ná kú.
15.23 Il court çà et là pour chercher du pain, Il sait que le jour des ténèbres l'attend.

Abluzán énɛ́ e ja ɔ́ ná dó xɛsi nú yě; adohuhu kpó xɛsi ɖaxó kpó ná fyán yě, axɔ́sú tɔ́n ahwan mɛ ɖɔhun.
15.24 La détresse et l'angoisse l'épouvantent, Elles l'assaillent comme un roi prêt à combattre ;

Đó yě sɔ́ alɔ Mawu, yě glá awa ɖo Nǔbǐwúkpétɔ́ ɔ́ nukɔn.
15.25 Car il a levé la main contre Dieu, Il a bravé le Tout Puissant,

Yě hɛn gǎglónú yětɔn tlitli ɔ́, bó dó kɔ do, bó zun dó Mawu jí.
15.26 Il a eu l'audace de courir à lui sous le dos épais de ses boucliers.

Nukún mɛ yětɔn ɖíɖí ganjí, yě mɔ lanmɛ ganjí.
15.27 Il avait le visage couvert de graisse, Les flancs chargés d'embonpoint ;

Yě nɔ toxo gbigba lɛ́ɛ mɛ, xwé e gbe mɛɖé má ɖe ǎ, xwé e kó ɖo nǎ mu wɛ lɛ́ɛ gbe.
15.28 Et il habite des villes détruites, Des maisons abandonnées, Sur le point de tomber en ruines.

Yě sɔ́ ná jɛ dɔkun ǎ; dɔkun e yě ɖǒ ɔ́ sɔ́ ná nɔ ayǐ káká sɔ́yi ǎ; nǔɖé sɔ́ ná yi nú yě ɖo ayǐkúngban ɔ́ jí ǎ.
15.29 Il ne s'enrichira plus, sa fortune ne se relèvera pas, Sa prospérité ne s'étendra plus sur la terre.

Yě ná sixú gló ablu gɔngɔn ɔ́ ǎ; yě ná cí atín e myɔ fyɔ́ ala ná ɔ́ ɖɔhun: nǔ e ɖo te kpɔ́n yě ɔ́ nɛ́! Mawu ná fún funfún dó nya yě.
15.30 Il ne pourra se dérober aux ténèbres, La flamme consumera ses rejetons, Et Dieu le fera périr par le souffle de sa bouche.

Yě ɖó ná ɖeji dó nǔ nyanya wiwa wú ǎ; yě bló mɔ̌ hǔn, yě blɛ́ yěɖée, ɖó nǔ nyanya wɛ è nǎ dó sú axɔ́ yě.
15.31 S'il a confiance dans le mal, il se trompe, Car le mal sera sa récompense.

Nǔ énɛ́ ná kó jɛ cóbɔ yě ná kú, bɔ ala yětɔn ná xú bǐ.
15.32 Elle arrivera avant le terme de ses jours, Et son rameau ne verdira plus.

Yě ná cí vǐwuntín e sínsɛ́n tɔn má kó zin ǎ, bó kɔn nyi ayǐ ɔ́ ɖɔhun, abǐ olívutín e folówa tɔn kɔn ayǐ ɔ́ ɖɔhun.
15.33 Il sera comme une vigne dépouillée de ses fruits encore verts, Comme un olivier dont on a fait tomber les fleurs.

È nǎ mɔ vǐ ɖo nǔnyanyawatɔ́ lɛ́ɛ xwé gbe ǎ; myɔ wɛ ná fyɔ́ gbɛtɔ́ afuɖutɔ́ nɛ́ lɛ́ɛ sín xwé.
15.34 La maison de l'impie deviendra stérile, Et le feu dévorera la tente de l'homme corrompu.

Mɛ e mɔ nǔ nyanya sín xo ɔ́ ná ji awě; nǔ e ná flú i ɔ́ kpó e kpó wɛ ɖo yiyi wɛ.
15.35 Il conçoit le mal et il enfante le mal, Il mûrit dans son sein des fruits qui le trompent.