Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Jɔ̌bu 4 - Job 4
Elifázi Temaninu ɔ́ yí xó, bó ɖɔ:
4.1 Éliphaz de Théman prit la parole et dit :

È ka ná ɖɔ xó nú we din ɔ́, é ná ɖó akpɔ nú we ǎ cé? È ká sixú tin dó we din a?
4.2 Si nous osons ouvrir la bouche, en seras-tu peiné ? Mais qui pourrait garder le silence ?

A kplɔ́n nǔ mɛ gěgé; a dǒ wǔsyɛ́n lanmɛ nú mɛ e awakanmɛ gbɔ́jɔ́ lɛ́ɛ.
4.3 Voici, tu as souvent enseigné les autres, Tu as fortifié les mains languissantes,

Xó towe lɛ́ɛ hɛn mɛ e ɖo ayǐ jɛ wɛ lɛ́ɛ ɖó te. Mɛ e sín dɔnkanmɛ xo dɔjɔ lɛ́ɛ lí dǒ.
4.4 Tes paroles ont relevé ceux qui chancelaient, Tu as affermi les genoux qui pliaient.

Ée é ka jɛ hwi ɖésú jí din ɔ́, akpɔ ɖó we. Ée nǔ wá gbo hwi ɖésú din ɔ́, ayi towe bǐ gbadó.
4.5 Et maintenant qu'il s'agit de toi, tu faiblis ! Maintenant que tu es atteint, tu te troubles !

É má nyí Mawu wɛ a nɔ sɛn a? A sixú ɖeji dó wǔ tɔn ǎ cé? Gbɛ ɖagbe e a nɔ zán ɔ́ sixú ná nukúnɖíɖó ɖagbe we ǎ cé?
4.6 Ta crainte de Dieu n'est-elle pas ton soutien ? Ton espérance, n'est-ce pas ton intégrité ?

Dǒ ayi mɛ kpɔ́n! A mɔ nǔ ɖo xomɛvɔ́nɔ ɖé gbo wɛ káká bɔ é dɔn ɖ'é mɛ kpɔ́n a? Abǐ nǔjlɔ́jlɔ́watɔ́ ɖé, káká bɔ é dɔn ɖ'é mɛ kpɔ́n a?
4.7 Cherche dans ton souvenir: quel est l'innocent qui a péri? Quels sont les justes qui ont été exterminés ?

Nyɛ ɔ́, un mɔ ɖɔ mɛ e nɔ wa nǔ nyanya lɛ́ɛ, abǐ yě mɛ e nɔ dó nǔ baɖabaɖa sin lɛ́ɛ ɔ́, yě nɔ́ sún sin tɔn.
4.8 Pour moi, je l'ai vu, ceux qui labourent l'iniquité Et qui sèment l'injustice en moissonnent les fruits ;

Yě mɛ énɛ́ lɛ́ɛ ɔ́, Mawu nɔ́ zé fúnfún tɔn dó za yě; Jɔhɔn e nɔ gosín awɔntín tɔn mɛ ɔ́ nɔ́ sú kún yětɔn dó.
4.9 Ils périssent par le souffle de Dieu, Ils sont consumés par le vent de sacolère,

Gbe e dó wɛ yě nɔ́ ɖe kinnikínní ɖɔhun ɔ́, Mawu ɖó te, é lɔ́ aɖǔ yě mɛ adǎnkanlin nɛ́ lɛ́ɛ.
4.10 Le rugissement des lions prend fin, Les dents des lionceaux sont brisées ;

Adǎnkanlin nɛ́ lɛ́ɛ ba lan kpo, bó kú, vǐ yětɔn lɛ́ɛ gbadó.
4.11 Le lion périt faute de proie, Et les petits de la lionne se dispersent.

Wɛn ɖé wá nú mì, é cí kpá ɖe mì wɛ è ɖe ɖɔhun; è zě gbe dó do bó ɖɔ xó dó tómɛ nú mì.
4.12 Une parole est arrivée furtivement jusqu'à moi, Et mon oreille en a recueilli les sons légers.

Zǎn xóxó mɛ wɛ nǔ énɛ́ jɛ ɖo dlɔ̌ nyanya ɖé mɛ, hwenu e gbɛtɔ́ lɛ́ɛ ɖo sɛnmlɔ dɔ́ wɛ é.
4.13 Aumoment où les visions dela nuit agitent la pensée, Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil,

Xɛsi jɛ jǐ ce, ado hu mì, bɔ wǔtu ce bǐ nɔ́ sísɔ́.
4.14 Je fus saisi de frayeur et d'épouvante, Et tous mes os tremblèrent.

Jɔhɔn ɖé gbɔn jǐ ce, bɔ lanmɛ ce slɔ́ avivɔfún.
4.15 Un esprit passa près de moi... Tous mes cheveux se hérissèrent...

Nǔɖé wá cí nukɔn ce, un mɔ nukúnnú jɛ nǔ ɔ́ wú ganjí ǎ; nǔ ɔ́ ɖo nukɔn ce. Fí bǐ cí tóó, bɔ un jɛ gbe ɖé se jí.
4.16 Une figure d'un aspect inconnu était devant mes yeux, Et j'entendis une voix qui murmurait doucement :

Nǔ ɔ́ ɖɔ nú mì ɖɔ: “Gbɛtɔ́ ká sixú nyí hwɛjijɔnɔ ɖo Mawu nukɔn a? Gbɛtɔ́ sixú nyí mɛ mímɛ́ ɖo mɛ e ɖó e ɔ́ nukɔn a?
4.17 L'homme serait-il juste devant Dieu ? Serait-il pur devant celui qui l'a fait ?

Hwi ɖésú kpɔ́n! Mawu nɔ́ ɖeji dó wɛnsagun tɔn lɛ́ɛ wú ǎ, é nɔ́ mɔ hwɛ nú mɛsɛntɔ́ tɔn énɛ́ lɛ́ɛ;
4.18 Si Dieu n'a pas confiance en ses serviteurs, S'il trouve de la folie chez ses anges,

bɔ nɛ̌ é ká sixú ɖeji dó gbɛtɔ́ lɛ́ɛ wú gbɔn? Gbɛtɔ́ e è sɔ́ ko kpowun dó bló é, gbɛtɔ́ e agbaza tɔn nyí kɔ́gúdu yǎyá é, nǔ e è hɛn ɔ́, è nǎ zě afɔ dó gbídí wǎnvú ɖɔhun kpowun é!
4.19 Combien plus chez ceux qui habitent des maisons d'argile, Qui tirent leur origine de la poussière, Et qui peuvent être écrasés comme un vermisseau !

Gbɛtɔ́ e, có zǎn nǎ kú ɔ́ xó tɔn kó fó é, yě nɔ́ yi maɖɔnǔxwɛ; mɛɖé ka nɔ́ ké ya ná ǎ.
4.20 Du matin au soir ils sont brisés, Ils périssent pour toujours, et nul n'y prend garde ;

Kan e hɛn gbɛ yětɔn ɖó te ɔ́ wɛ́n; yě ɖǒ nǔnywɛ́ nǔgbó ɔ́ cóbó kú ǎ.”
4.21 Le fil de leur vie est coupé, Ils meurent, et ils n'ont pas acquis la sagesse.