Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Jɔ̌bu 2 - Job 2
É wá su gbe ɖokpó bɔ wɛnsagun Mawu tɔn lɛ́ɛ ɖo gbe ɖó nú Mawu Mavɔmavɔ wɛ, bɔ hwɛdómɛtɔ́ ɔ́ lɔ wá xwetɔ́n ɖo tɛ́ntin yětɔn, bó ná ɖó nǔ e é lɔmɔ̌ wa ɔ́ sín gbe.
2.1 Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l'Éternel, et Satan vint aussi au milieu d'eux se présenter devant l'Éternel.

Mawu Mavɔmavɔ kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Fítɛ́ a gosín?” Hwɛdómɛtɔ́ ɔ́ yí gbe n'i ɖɔ: “Ayǐkúngban ɔ́ jí wɛ un yi ɖi sa gbɔn.”
2.2 L'Éternel dit à Satan : D'où viens-tu ? Et Satan répondit à l'Éternel : De parcourir la terre et de m'y promener.

Ée é ɖɔ mɔ̌ ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ n'i ɖɔ: “A ma mɔ mɛsɛntɔ́ ce Jɔ̌bu a? Étɔn ɖɔhun ɖě ɖo ayǐkúngban ɔ́ jí ǎ. È nɔ mɔ nǔ jɛ do ɖě ɖɔ dó nya énɛ́ ɔ́ wú ǎ; é nɔ́ wa nǔ jlɔ́jlɔ́, é ɖo gbejí nú mì, é nɔ́ hɔn nú nǔ nyanya wiwa. Mɛ ɖěbǔ nɔ́ mɔ nǔ nyanya kwín ɖokpó lě ɖɔ dó wǔ tɔn ǎ. A ba, bɔ un dó ya n'i dó wǔvɔ́.”
2.3 L'Éternel dit à Satan : As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n'y a personne comme lui sur la terre; c'est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. Il demeure ferme dans son intégrité, et tu m'excites à le perdre sans motif.

Hwɛdómɛtɔ́ ɔ́ ká lɛ́ yí xó bó ɖɔ: “Lɛ̌ ba ayixa ɖěvo; gbɛtɔ́ nɔ́ jó nǔ e é ɖó ɔ́ bǐ bó nɔ́ dó hwlɛ́n gbɛ éɖée tɔn gán.
2.4 Et Satan répondit à l'Éternel : Peau pour peau ! tout ce que possède un homme, il le donne pour sa vie.

Vɛ̌ nú alɔ towe jɛ wǔ tɔn din, bónú a nǎ kpɔ́n ɖɔ é má ná dó nu we agbawungba a jí.”
2.5 Mais étends ta main, touche à ses os et à sa chair, et je suis sûr qu'il te maudit en face.

Bɔ Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ nú hwɛdómɛtɔ́ ɔ́ ɖɔ: “É nyɔ́! Un jó e nú we, amɔ̌, ma nú alɔ towe jɛ gbɛ tɔn wú ó.”
2.6 L'Éternel dit à Satan : Voici, je te le livre : seulement, épargne sa vie.

Ée Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ mɔ̌ ɔ́, hwɛdómɛtɔ́ ɔ́ gosín nukɔn tɔn, bó yi dó wǔtuzɔn baɖabaɖa ɖé Jɔ̌bu, sín afɔ káká yi ta.
2.7 Et Satan se retira de devant la face de l'Éternel. Puis il frappa Job d'un ulcère malin, depuis la plante du pied jusqu'au sommet de la tête.

Jɔ̌bu nɔ zé zɛ̌nlákwɛ́ dó klú wǔtu, bó nɔ́ jínjɔ́n afín mɛ.
2.8 Et Job prit un tesson pour se gratter et s'assit sur la cendre.

Asi tɔn ɖɔ n'i ɖɔ: “È nǎ mɔ nǔ jɛ do ɖé ɖɔ dó wǔ we ǎ ba wɛ jɛ́n a ɖe. A gbɔ bo dó nu Mawu bó kú ɔ́, é nyɔ́ hú.”
2.9 Sa femme lui dit : Tu demeures ferme dans ton intégrité ! Maudis Dieu, et meurs !

Ée asi tɔn ɖɔ mɔ̌ ɔ́, é ɖɔ n'i ɖɔ: “A nɔ ɖɔ xó nyɔ̌nu e ayixa tɔn ma sɔgbe ǎ é ɖɔhun. Mawu sɔ́ ɖagbe wá ɔ́, mǐ nɔ yí, é sɔ́ nyanya wá ɔ́, mǐ nǎ gbɛ́ wɛ a?” Nǔ énɛ́ lɛ́ɛ bǐ gbo Jɔ̌bu, có é hu hwɛ ɖěbǔ ɖo xó ɖiɖɔ mɛ ǎ.
2.10 Mais Job lui répondit : Tu parles comme une femme insensée. Quoi ! nous recevons de Dieu le bien, et nous ne recevrions pas aussi le mal ! En tout cela Job ne pécha point par ses lèvres.

Jɔ̌bu sín xɔ́ntɔn atɔn se nǔ e ɖo gbigbo e wɛ lɛ́ɛ. Xɔ́ntɔn tɔn atɔn lɛ́ɛ sín nyǐkɔ ɖíe: Elifázi, Temaninu wɛ; Biludádi, Cuwáxinu wɛ; Sofáa, Naamánu wɛ. Fí yětɔn yětɔn wɛ yě gosín wá. Yě ɖó gbe kpɔ́, bó ná ɖe wǎn yíyí e yě ɖǒ nú Jɔ̌bu ɔ́ xlɛ́ ɛ, bó ná dó wǔsyɛ́n lanmɛ n'i.
2.11 Trois amis de Job, Éliphaz de Théman, Bildad de Schuach, et Tsopharde Naama, apprirent tous les malheurs qui lui étaient arrivés. Ils se concertèrent et partirent de chez eux pour aller le plaindre et le consoler!

Ée yě mɔ ɛ sɛ́ dó ɔ́, yě sɔ́ tunwun i ǎ. Énɛ́ ɔ́, yě dó avǐ gbe bó ya káká. Yě vún awu ɖaxó e ɖo kɔ yětɔn é, bó lɛ kɔ́ dó ta.
2.12 Ayant de loin porté les regards sur lui, ils ne le reconnurent pas, et ils élevèrent la voix et pleurèrent. Ils déchirèrent leurs manteaux, et ils jetèrent de la poussière en l'air au-dessus de leur tête.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, yě jínjɔ́n kɔ́ mɛ xá Jɔ̌bu xɔ kéze tɛ́nwe, zǎn tɛ́nwe. Yě kɛ nu dó wǔ tɔn ǎ, ɖó yě mɔ ɖɔ é ɖo wǔvɛ́ mɔ wɛ dín.
2.13 Et ils se tinrent assis à terre auprès de lui sept jours et sept nuits, sans lui dire une parole, car ils voyaient combien sa douleur était grande.