Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Nɛɛmíi 13 - Néhémie 13
Gbe énɛ́ gbe ɔ́, è wǎ ɖo sɛ́nwéma Mɔyízi tɔn xa wɛ ɖo togun mɛ, bó mɔ ɖ'é mɛ ɖɔ mɛ e nyí Amumɔ́ɔ ví é kpó mɛ e nyí Mɔwabunu é kpó ɖě kún ná byɔ́ mavɔmavɔsɛntɔ́ lɛ́ɛ sín gbɛ̌ta mɛ gbeɖé ó.
13.1 Dans ce temps, on lut en présence du peuple dans le livre de Moïse, et l'on y trouva écrit que l'Ammonite et le Moabite ne devraient jamais entrer dans l'assemblée de Dieu,

Đó ɖ'ayǐ xóxó ɔ́, yě hɛn nǔɖuɖu kpó sin kpó wá nú Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ǎ, bó ká lɛ́ ná nǔ Baláamu ɖɔ é ní dó nu Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ. Lo ɔ́, Mawu sɔ́ nudómɛ énɛ́ ɔ́ dó húzú nyɔ̌ná nú Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ.
13.2 parce qu'ils n'étaient pas venus au-devant des enfants d'Israël avec dupain et de l'eau, et parce qu'ils avaient appelé contre eux à prix d'argent Balaam pour qu'il les maudît ; mais notre Dieu changea la malédiction en bénédiction.

Ée è xa sɛ́n ɔ́ lě bɔ è se ɔ́, è ɖe vǐ e yě ji ɖo toɖévomɛnu xomɛ lɛ́ɛ bǐ ɖó vo nú Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ.
13.3 Lorsqu'on eut entendu la loi, on sépara d'Israël tous les étrangers.

Cóbónú nǔ énɛ́ ɔ́ ká ná jɛ ɔ́, Eliyacivu vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ e è sɔ́ ɖó xɔ e ɖo Mawu mǐtɔn xwé lɛ́ɛ nu ɔ́ sɔ́ xɔ ɖaxó ɖokpó nú Toviya, ɖó mɛ tɔn wɛ.
13.4 Avant cela, le sacrificateur Éliaschib, établi dans les chambres de la maison de notre Dieu, et parent de Tobija,

Đ'ayǐ xóxó ɔ́, nǔ e è nɔ bɛ́ dó xɔ énɛ́ ɔ́ mɛ lɛ́ɛ ɖíe: nǔ e è nǎ Mawu lɛ́ɛ, zǎlínkpɔ́n, gannú lɛ́ɛ, mǎɖówǒ jinukún e è nɔ ylɔ́ ɖɔ blěe é tɔn, mǎɖówǒ vɛ̌ɛn yɔ̌yɔ́ tɔn, mǎɖówǒ ami tɔn, nǔ e sɛ́n ɔ́ ɖɔ è nǎ ná Levíi ví lɛ́ɛ é, kpó nǔ e sɛ́n ɔ́ ɖɔ è nǎ ná hanjitɔ́ lɛ́ɛ kpó é.
13.5 avait disposé pour lui une grande chambre où l'on mettait auparavant les offrandes, l'encens, les ustensiles, la dîme du blé, du moût et de l'huile, ce qui était ordonné pour les Lévites, les chantres et les portiers, et ce qui était prélevé pour les sacrificateurs.

Hwenu e nǔ énɛ́ ɔ́ ɖo jijɛ wɛ ɔ́, nyɛ ɖo Jeluzalɛ́mu ǎ, ɖó un lɛ́ kɔ yi Babilɔ́nu Dadá Aatazɛɛzɛsi gɔ́n, hwenu e é ɖo xwe gban-nukún-we (32) bló wɛ ɖo axɔ́súzinkpo tɔn jí é.
13.6 Je n'étais point à Jérusalem quand tout cela eut lieu, car j'étais retourné auprès du roi la trente-deuxième année d'Artaxerxès, roi de Babylone.

Ée xwe e mɛ un yi dɔ̌n ɔ́ fó ɔ́, Dadá ɔ́ ná gbe mì ɖɔ nyi ní lɛ́ wá yi Jeluzalɛ́mu. Ée un wá ɔ́, un wá mɔ nǔ e Eliyacivu dó sin é: é sɔ́ xɔ ɖokpó ná Toviya ɖo Mawu sín xwé gbe.
13.7 A la fin de l'année, j'obtins du roi la permission de revenir à Jérusalem, et je m'aperçus du mal qu'avait fait Éliaschib, en disposant une chambre pour Tobija dans les parvis de la maison de Dieu.

Nǔ nɛ́ ɔ́ vɛ́ nú mì káká bɔ un bɛ́ nǔ e nyí Toviya tɔn ɖo xɔ ɔ́ mɛ ɔ́ bǐ kɔn nyi gbě.
13.8 J'en éprouvai un vif déplaisir, et je jetai hors de la chambre tous les objets qui appartenaient à Tobija ;

Un ná gbe ɖɔ è nǐ slá wǔ nú xɔ lɛ́ɛ, bó lɛ́ bɛ́ gannú e è nɔ zán ɖo Mawu xwé lɛ́ɛ, nǔ e è nǎ Mawu lɛ́ɛ kpó zǎlínkpɔ́n lɛ́ɛ kpó ɖó tɛn yětɔn mɛ.
13.9 j'ordonnai qu'on purifiât les chambres, et j'y replaçai les ustensiles de la maison de Dieu, les offrandes et l'encens.

Un lɛ́ se ɖɔ nǔ e è ɖǒ ná ná Levíi ví lɛ́ɛ ɔ́, è kún sɔ́ nɔ ná yě ó, bɔ Levíi ví lɛ́ɛ kpó hanjitɔ́ e ɖo azɔ̌ wa wɛ lɛ́ɛ kpó bǐ hɔn yi ayǐkúngban yětɔn yětɔn jí.
13.10 J'appris aussi que les portions des Lévites n'avaient point été livrées, et que les Lévites et les chantres chargés du service s'étaient enfuis chacun dans son territoire.

Un gblé hwɛ dó ta nú tonukún lɛ́ɛ bó ɖɔ: “Étɛ́wú mi ka jó xwé Mawu tɔn dó?” Un kplé Levíi ví lɛ́ɛ kpó hanjitɔ́ lɛ́ɛ kpó, bó lɛ́ sɔ́ azɔ̌ dó así nú yě.
13.11 Je fils des réprimandes aux magistrats, et je dis : Pourquoi la maison de Dieu a-t-elle été abandonnée ? Et je rassemblai les Lévites et les chantres, et je les remis à leur poste.

Énɛ́ ɔ́, Judáa toxo ɔ́ bǐ bɛ́ mǎɖówǒ blěe tɔn, kpó vɛ̌ɛn yɔ̌yɔ́ tɔn kpó ami kpó tɔn wá xɔ e mɛ è nɔ bɛ́ agban dó lɛ́ɛ.
13.12 Alors tout Juda apporta dans les magasins la dîme du blé, du moût et de l'huile.

Un ɖe Cɛlɛmiya vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́, Sadɔ́ku sɛ́nkplɔ́nmɛtɔ́ ɔ́ kpó Pedaya Levíi ví ɔ́ kpó, bɔ yě ná cɔ́ agbanxɔ lɛ́ɛ, un sɔ́ Hanáni Zakúu ví Mataniya vívú ɔ́ gɔ́ nú yě, ɖó yě mɛ énɛ́ lɛ́ɛ ɔ́, gbɛtɔ́ jijɔɖagbenɔ wɛ nú yě bɔ mɛ bǐ tunwun. Azɔ̌ e è sɔ́ dó así nú yě ɔ́ wɛ nyí ɖɔ yě ná nɔ má nǔ lɛ́ɛ nú nɔví yětɔn lɛ́ɛ.
 13.13 Je confiai la surveillance des magasins à Schélémia, le sacrificateur, à Tsadok, le scribe, et à Pedaja, l'un des Lévites, et je leur adjoignis Hanan, fils de Zaccur, fils de Matthania, car ils avaient la réputation d'être fidèles. Ils furent chargés de faire les distributions à leurs frères.

“Mawu ce, flín mì, ɖó nǔ énɛ́ e un wa ɔ́ wú, ma wɔn sísí e un ɖó nú Mawu ce sín xwé ɔ́ kpódó nǔ e nyí nǔ bɔ è ɖǒ ná bló lɛ́ɛ kpó é ó.”
13.14 Souviens-toi de moi, ô mon Dieu, à cause de cela, et n'oublie pas mes actes de piété à l'égard de la maison de mon Dieu et des choses qui doivent être observées !

Hwe énɛ́ ɔ́ nu ɔ́, un mɔ súnnu ɖé lɛ́ɛ bɔ yě ɖo vǐwun li wɛ ɖo vǐwunto mɛ gbɔjɛzán gbe; mɛɖé lɛ́ɛ blá jinukúnkɔ, bó ɖo xwé gbe bɛ́ yi wɛ; mɛɖé lɛ́ɛ dó vɛ̌ɛn gban, vǐwun gban, fígi gban, kpódó nǔ tɛnmɛ tɛnmɛ lɛ́ɛ kpó sín agban nú tócí yětɔn lɛ́ɛ, bó ná bɛ́ nǔ énɛ́ lɛ́ɛ hɛn yi Jeluzalɛ́mu ɖo gbɔjɛzán gbe. Gbe e gbe yě ɖo nǔ yětɔn lɛ́ɛ sa wɛ ɔ́, un ɖɔ nú yě ɖɔ yě ní cɔ́ yěɖée, ɖó nǔ e wa wɛ yě ɖe ɔ́ kún nyɔ́ ó.
13.15 A cette époque, je vis en Juda des hommes fouler au pressoir pendant le sabbat, rentrer des gerbes, charger sur des ânes même du vin, des raisins et des figues, et toutes sortes de choses, et les amener à Jérusalem le jour du sabbat ; et je leur donnai des avertissements le jour où ils vendaient leurs denrées.

Tíinu ɖé lɛ́ɛ tíin, bó wá cí Jeluzalɛ́mu, bó nɔ́ hɛn hweví kpó nǔ tɛnmɛ tɛnmɛ kpó wá sa xá Judáa ví lɛ́ɛ ɖo Jeluzalɛ́mu gbɔjɛzán gbe.
13.16 Il y avait aussi des Tyriens, établis à Jérusalem, qui apportaient du poisson et toutes sortes de marchandises, et qui les vendaient aux fils deJuda le jour du sabbat et dans Jérusalem.

Un gblé hwɛ dó ta nú tonukún Judáa tɔn lɛ́ɛ, bó ɖɔ nú yě ɖɔ: “Étɛ́ ká nyí nǔ baɖabaɖa énɛ́ ɔ́ bɔ mi ɖo wiwa wɛ, bó dó ɖo su ɖu nú gbɔjɛzán ɔ́ wɛ?
13.17 Je fis des réprimandes aux grands de Juda, et je leur dis : Que signifie cette mauvaise action que vous faites, en profanant le jour du sabbat ?

É má nyí nǔ e tɔ́gbó tɔgbo mitɔn lɛ́ɛ wa lɛ́ɛ jɛ́n ná! É má nyí nǔ énɛ́ lɛ́ɛ wú wɛ Mawu mǐtɔn dɔn nǔ nyanya énɛ́ lɛ́ɛ bǐ dó mǐ jí, bó dɔn dó toxo élɔ́ jí a? Bɔ midɛɛ lɛ́ɛ mi ko lɛ́ ɖo su ɖu nú gbɔjɛzán ɔ́ wɛ, bó lɛ́ ɖo xomɛsin Mawu tɔn dɔn dó Izlayɛ́li to ɔ́ jí wɛ.”
13.18 N'est-ce pas ainsi qu'ont agi vos père, et n'est-ce pas à cause de cela que notre Dieu a fait venir tous ces malheurs sur nous et sur cette ville ? Et vous, vous attirez de nouveau sa colère contre Israël, en profanant le sabbat !

Bɛ́ sín gbe nɛ́ ɔ́ gbe ɔ́, un ná gbe ɖɔ nú zǎn jɛ bibɔ jí hǔn, è nǐ nɔ́ sú Jeluzalɛ́mu sín hɔntogbó lɛ́ɛ có nú gbɔjɛzán ɔ́ ná bɛ́; è ma ka nɔ hun yě có nú gbɔjɛzán ɔ́ fó ó; un sɔ́ mɛsɛntɔ́ ce lɛ́ɛ ɖě ɖó hɔntogbó lɛ́ɛ jí, bónú mɛɖé ná sɔ́ ajɔ̌nú byɔ́ Jeluzalɛ́mu toxo ɔ́ mɛ gbɔjɛzán gbe ɔ́, yě ná gbɛ́.
13.19 Puis j'ordonnai qu'on fermât les portes de Jérusalem avant le sabbat, dès qu'elles seraient dans l'ombre, et qu'on ne les ouvrît qu'après le sabbat. Et je plaçai quelques-uns demes serviteurs aux portes, pour empêcher l'entrée des fardeaux le jour du sabbat.

Nǔ ɖo mɔ̌ có, nǔ tɛnmɛ tɛnmɛ sa tɔ́ lɛ́ɛ nɔ́ wá dɔ́ Jeluzalɛ́mu dó ɔ́ kpá, ɖo toxo ɔ́ gúdo nú zǎn ɖokpó abǐ zǎn we.
13.20 Alors les marchands et les vendeurs de toutes sortes de choses passèrent une ou deux fois la nuit hors de Jérusalem.

Bɔ un wá gbɛ́ nú yě ɖɔ: “Étɛ́wú mi nɔ ɖo Jeluzalɛ́mu dó ɔ́ kpá? Ényí mi sɔ́ bló mɔ̌ ɖě ɔ́, alɔ ce ná jɛ mi wú.” Bɛ́ sín gbe nɛ́ ɔ́ gbe ɔ́, yě sɔ́ nɔ wá ɖě gbɔjɛzán gbe ǎ.
13.21 Je les avertis, en leur disant : Pourquoi passez-vous la nuit devant la muraille? Si vous le faites encore, je mettrai la main sur vous. Dès ce moment, ils ne vinrent plus pendant le sabbat.

Un ka ɖɔ nú Levíi ví lɛ́ɛ ɖɔ yě ní slá wǔ, bó cɔ́ hɔntogbó lɛ́ɛ gbɔjɛzán gbe, nú gbɔjɛzán ɔ́ ná nyí nǔsísí. “Mawu ce, flín mì ɖó nǔ énɛ́ ɔ́ wú, bó kpɔ́n dó nǔbláwǔkúnúmɛ towe wú, bó cyɔ́n alɔ jǐ ce.”
13.22 J'ordonnai aussi aux Lévites de se purifier et de venir garder les portes pour sanctifier le jour du sabbat. Souviens-toi de moi, ô mon Dieu, àcause de cela, et protège-moi selon ta grande miséricorde !

Hwe énɛ́ ɔ́ nu ɖokpó ɔ́, un mɔ ɖɔ Jwifu lɛ́ɛ da nyɔ̌nu Acidɔ́dinu lɛ́ɛ kpódó nyɔ̌nu Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ kpó, bó da nyɔ̌nu Mɔwabunu lɛ́ɛ.
13.23 A cette même époque, je vis des Juifs qui avaient pris des femmes asdodiennes, ammonites, moabites.

Vǐ yětɔn lɛ́ɛ wevlɔ́ɖó nɔ́ dó Acidɔ́digbe. Yě se Jwifu gbe ǎ. Yě mǎ dó akɔta ɖě sín gbe ǎ ɔ́, yě ká ná dó ɖě sín gbe.
13.24 La moitié de leurs fils parlaient l'asdodien, et ne savaient pas parler le juif ; ils ne connaissaient que la langue de tel ou tel peuple.

Un gblé hwɛ dó ta nú yě bó dó nu yě. Un xo mɛɖé lɛ́ɛ, bó sun ɖa yětɔn lɛ́ɛ ɖɔ yě ní xwlé Mawu ɖɔ émí kún ná ná vǐ nyɔ̌nu émítɔn toɖévomɛnu lɛ́ɛ nú yě ná da ó; émí kún ná da vǐ yětɔn nú vǐ súnnu émítɔn lɛ́ɛ ó, émí ɖésúnɔ kún ká ná da ó.
13.25 Je leur fis des réprimandes, et je les maudis ; j'en frappai quelques- uns, je leur arrachai les cheveux, et je les fis jurer au nom de Dieu, endisant : Vous ne donnerez pas vos filles à leurs fils, et vous ne prendrez leurs filles ni pour vos fils ni pour vous.

Nǔ énɛ́ ɔ́ wɛ dɔn Salomɔ́ɔ Izlayɛ́li xɔ́sú ɔ́ dó hwɛ mɛ ǎ cé? Axɔ́sú étɔn ɖɔhun tíin ɖo to ɖěbǔ mɛ ǎ. Mawu tɔn yí wǎn n'i, bó sɔ́ ɛ axɔ́sú ɖó Izlayɛ́li to ɔ́ nu. Nǔ ɖo mɔ̌ có, toɖévomɛ nyɔ̌nu lɛ́ɛ dɔn ɛ dó hwɛ mɛ,
13.26 N'est-ce pas en cela qu'a péché Salomon, roi d'Israël ? Il n'y avait point de roi semblable à lui parmi la multitude des nations, il était aimé de son Dieu, et Dieu l'avait établi roi sur tout Israël ; néanmoins, les femmes étrangères l'entraînèrent aussi dans le péché.

bɔ è na lɛ́ se din ɖɔ mi da toɖévomɛ nyɔ̌nu, bɔ é nyí hwɛ ɖaxó bɔ mi hu dó Mawu mǐtɔn.
13.27 Faut-il donc apprendre à votre sujet que vous commettez un aussi grand crime et que vous péchez contre notre Dieu en prenant des femmes étrangères ?

Yoyada ví súnnu ɖokpó tíin, Eliyacivu vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́ vívú wɛ, bó nyí Sanbaláti, Holonayímunu ɔ́ sín vǐsú; énɛ́ wú wɛ un nya ɛ sín Jeluzalɛ́mu.
13.28 Un des fils de Jojada, fils d'Éliaschib, le souverain sacrificateur, était gendre de Sanballat, le Horonite. Je le chassai loin de moi.

Mawu ce, ma wɔn nǔ e yě wa ɔ́ gbeɖé ó, ɖó vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́zɔ́ ɔ́, yě ɖu su ná, bó gba akɔ e vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ lɛ́ɛ kpó ée Levíi ví lɛ́ɛ kpó jɛ xá we é.
13.29 Souviens-toi d'eux, ô mon Dieu, car ils ont souillé le sacerdoce et l'alliance contractée par les sacrificateurs et les Lévites.

Un ɖe mɛ e kó nyí jǒnɔ ɔ́ bǐ sín togun ɔ́ mɛ, bɔ sɛ́n e ko nyí sɛ́n, bɔ vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ lɛ́ɛ kpó Levíi ví lɛ́ɛ kpó ɖó ná nyi ɔ́, un lɛ́ vɔ́ flín mɛ ɖokpó ɖokpó ɖo azɔ̌ tɔn kɔn.
13.30 Je les purifiai de tout étranger, et je remis en vigueur ce que devaient observer les sacrificateurs et les Lévites, chacun dans sa fonction,

Nakí e è nɔ ná hwe ɖé lɛ́ɛ nu é, kpó jinukún nukɔntɔn e è nɔ ná lɛ́ɛ kpó ɔ́, un lɛ́ flín yě. Mawu ce, flín mì bó sɔ́ nukún ɖagbe dó kpɔ́n mì ná.
13.31 et ce qui concernait l'offrande du bois aux époques fixées, de même que les prémices. Souviens-toi favorablement de moi, ô mon Dieu !