Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Ɛsidlási 9 - Esdras 9
Ée nǔ énɛ́ lɛ́ɛ jɛ gúdo ɔ́, togun ɔ́ sín gǎn ɖé lɛ́ɛ wá ɖɔ nú mì ɖɔ: “Mɛ kpaa lɛ́ɛ kpó vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ lɛ́ɛ kpó, kpódó Levíi ví lɛ́ɛ kpó ɖě nɔ zɔ nú to ɔ́ mɛ nu lɛ́ɛ ǎ. Yě nɔ́ zán walɔ nyanya e Kanáanu lɛ́ɛ, Hitíti lɛ́ɛ, Pɛliziti lɛ́ɛ, Jebuzinu lɛ́ɛ, Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ, Mɔwabunu lɛ́ɛ, Ejípunu lɛ́ɛ, kpódó Amɔliti lɛ́ɛ kpó nɔ zán é.
9.1 Après que cela fut terminé, les chefs s'approchèrent de moi, en disant : Le peuple d'Israël, les sacrificateurs et les Lévites ne se sont point séparés des peuples de ces pays, et ils imitent leurs abominations, celles des Cananéens, des Héthiens, des Phéréziens, des Jébusiens, des Ammonites, des Moabites, des Égyptiens et des Amoréens.

Yě ɖésúnɔ da nyɔ̌nu togun énɛ́ lɛ́ɛ mɛ tɔn lɛ́ɛ, bó da nú vǐ yětɔn súnnu lɛ́ɛ, bɔ togun mímɛ́ ɔ́ ján dó to énɛ́ ɔ́ mɛ nu lɛ́ɛ mɛ. Gǎn lɛ́ɛ kpódó hwɛɖɔtɔ́ lɛ́ɛ kpó wɛ nyí mɛ nukɔntɔn e dó nǔ baɖabaɖa énɛ́ ɔ́ sin é.”
9.2 Car ils ont pris de leurs filles pour eux et pour leurs fils, et ont mêlé la race sainte avec les peuples de ces pays ; et les chefs et les magistrats ont été les premiers à commettre ce péché.

Ée un se xó énɛ́ lɛ́ɛ ɔ́, un vún awu ce ɖaxó ɔ́ kpó awu ce do tɔn lɛ́ɛ kpó dó kɔ nú nyɛɖée. Un sun ɖa ce lɛ́ɛ kpódó atán ce lɛ́ɛ kpó, lobo jínjɔ́n ayǐ wǔɖéwúɖé.
9.3 Lorsque j'entendis cela, je déchirai mes vêtements et mon manteau, je m'arrachai les cheveux de la tête et les poils de la barbe, et je m'assis désolé.

Un nɔ mɔ̌ káká wá jɛ hwenu e è na xwlé vɔ̌sánú gbadanu tɔn ɔ́ Mawu dó é. Mɛ e ɖo hinhɔn nú Mawu Izlayɛ́li tɔn ɔ́ sín hwɛɖónúmɛ wɛ ɖó nǔwanyido Jwifu e lɛ́ kɔ sín kannumɔgbénu wá lɛ́ɛ tɔn wú lɛ́ɛ bǐ kplé dó mì.
9.4 Auprès de moi s'assemblèrent tous ceux que faisaient trembler les paroles du Dieu d'Israël, à cause du péché des fils de la captivité ; et moi, je restai assis et désolé, jusqu'à l'offrande du soir.

Ée vɔ̌sísá gbadanu tɔn ɔ́ sín gan xo ɔ́, wǔ yá mì. Awu ce ɖaxó ɔ́ kpódó awu ce do tɔn lɛ́ɛ kpó e un hɛn vún ɔ́ kpo ɖo kɔ nú mì, bɔ un jɛ kpo, lobo dlɛ́n alɔ ce lɛ́ɛ sɛ́ dó Mawu Mavɔmavɔ, Mawu ce,
9.5 Puis, au moment de l'offrande du soir, je me levai du sein de mon humiliation, avec mes vêtements et mon manteau déchirés, je tombai à genoux, j'étendis les mains vers l'Éternel, mon Dieu,

bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Mawu ce, winnyá tɛ́ ɖíe! Mawu ce, winnyá ɖo huhu mì wɛ dín, bɔ un sixú glá bó kpɔ́n we sɛ́ dó ǎ. Hwɛ e mǐ hu lɛ́ɛ sukpɔ́, yě yi jǐ káká bó hú taga mǐ; hwɛ mǐtɔn lɛ́ɛ kplé káká yi jǐnukúnsin.
9.6 et je dis : Mon Dieu, je suis dans la confusion, et j'ai honte, ô mon Dieu, de lever ma face vers toi ; car nos iniquités se sont multipliées par-dessus nos têtes, et nos fautes ont atteint jusqu'aux cieux.

Sín tɔ́gbó mǐtɔn lɛ́ɛ hwenu káká wá jɛ din ɔ́, togun mǐtɔn hu hwɛ gěgé. Énɛ́ ɔ́ wú ɔ́, mǐ kpó axɔ́sú mǐtɔn lɛ́ɛ kpó, kpódó vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ mǐtɔn lɛ́ɛ kpó ɔ́, axɔ́sú to ɖěvo mɛ tɔn lɛ́ɛ hú gǎn mǐ; yě fun ahwan xá mǐ, yě wlí kannumɔ mǐtɔn hɛn yi. Yě bɛ̌ nǔ mǐtɔn lɛ́ɛ, bó dó winnyá mǐ lě e é lɛ́ nyí gbɔn nú mǐ égbé é.
9.7 Depuis les jours de nos pères nous avons été grandement coupables jusqu'à ce jour, et c'est à cause de nos iniquités que nous avons été livrés, nous, nos rois et nos sacrificateurs, aux mains des rois étrangers, à l'épée, à la captivité, au pillage, et à la honte qui couvre aujourd'hui notre visage.

Amɔ̌, din ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ, Mawu mǐtɔn, a blǒ bɔ mǐ mɛ e kpo ɖo gbɛ ɖo togun mǐtɔn mɛ lɛ́ɛ ɖě lɛ́ kɔ wá nɔ ayǐkúngban towe mímɛ́ ɔ́ jí nú hwenu kpɛɖé. A blǒ mɔ̌ bó dó ɖe nyɔ̌ná towe xlɛ́ mǐ. Énɛ́ ɔ́, hwɛ Mawu mǐtɔn ɔ́, a blǒ bɔ nukún mɛ mǐtɔn lɛ́ jɛ ayǐ. A lɛ́ ná gbɛ kpɛɖé mǐ ɖo fí e mǐ ɖe ɖo kannumɔgbénu é.
9.8 Et cependant l'Éternel, notre Dieu, vient de nous faire grâce en nous laissant quelques réchappés et en nous accordant un abri dans son saint lieu, afin d'éclaircir nos yeux et de nous donner un peu de vie au milieu de notre servitude.

Ɛɛn Mawu mǐtɔn, kannumɔ wɛ mǐ nyǐ ɖ'ayǐ, lo ɔ́, a jǒ mǐ nyi ninɔmɛ énɛ́ ɔ́ mɛ ǎ; a blǒ bɔ Dadá Pɛ́si tɔn lɛ́ɛ nyɔ́ xomɛ dó mǐ wú; yě jó mǐ dó nyi gbɛ, bó ná gbe mǐ ɖɔ mǐ ní lɛ́ vɔ́ xwé towe sín dǒ lɛ́ɛ mɛ, bó vɔ́ xɔ ɔ́ gbá. Yě blǒ bɔ mǐ mɔ fí e mǐ ná nɔ ɖo Judáa bó ná ɖó jiɖiɖe é.
9.9 Car nous sommes esclaves, mais Dieu ne nous a pas abandonnés dansnotre servitude. Il nous a rendus les objets de la bienveillance des rois dePerse, pour nous conserver la vie afin que nous puissions bâtir la maison de notre Dieu et en relever les ruines, et pour nous donner une retraite en Juda et à Jérusalem.

“Mawu mǐtɔn, ée nǔ énɛ́ lɛ́ɛ jɛ din ɔ́, étɛ́ mǐ sixú ɖɔ? Đó mǐ gba sɛ́n lɛ́ɛ.
9.10 Maintenant, que dirons-nous après cela, ô notre Dieu ? Car nous avons abandonné tes commandements,

Mi gba sɛ́n e a dǒ nú mǐ gbɔn mɛsɛntɔ́ towe gbeyíɖɔ lɛ́ɛ jí lɛ́ɛ. A ko ɖɔ nú mǐ ɖ'ayǐ ɖɔ: ‘To énɛ́ ɔ́ e mɛ ná byɔ́ wɛ mi ɖe bɔ é ná nyí mitɔn ɔ́, to blíblí wɛ, ɖó akɔta e ɖo to ɔ́ mɛ lɛ́ɛ nyí mɛ blíblí, bɔ nǔ nyanya e yě nɔ́ wa lɛ́ɛ gba kpé to ɔ́ mɛ.
9.11 que tu nous avais prescrits par tes serviteurs les prophètes, en disant : Le pays dans lequel vous entrez pour le posséder est un pays souillé par les impuretés des peuples de ces contrées, par les abominations dont ils l'ont rempli d'un bout à l'autre avec leurs impuretés ;

Mi bo ma ná vǐ mitɔn mɛ énɛ́ lɛ́ɛ e ma nyí Jwifu nyɔ̌nu ǎ lɛ́ɛ sín vǐ nú yě da ó; mi ma ka da asi nú vǐ súnnu mi ɖésúnɔ tɔn lɛ́ɛ ɖo yě mɛ ó. Akɔta énɛ́ lɛ́ɛ e ma nɔ sɛn Mawu ǎ lɛ́ɛ ɔ́, ɖagbe yětɔn abǐ nyanya yětɔn ɖě ní má myá nukún nú mi gbeɖé ó. Mɔ̌ wɛ mi ná wa nǔ gbɔn, bó ná nyí togun hlɔ̌nhlɔ́nnɔ, lobo ná ɖu nǔ ɖagbe e ɖo to ɔ́ mɛ lɛ́ɛ sín gbɛ, bó ná jó dó nú vǐ mitɔn lɛ́ɛ, bɔ yě ná ɖu gǔ tɔn káká sɔ́yi.’
9.12 ne donnez donc point vos filles à leurs fils et ne prenez point leurs filles pour vos fils, et n'ayez jamais souci ni de leur prospérité ni de leur bien-être, et ainsi vous deviendrez forts, vous mangerez les meilleures productions du pays, et vous le laisserez pour toujours en héritage à vos fils.

Óo! Mawu mǐtɔn! Nǔ nyanya e mǐ wa lɛ́ɛ kpódó hwɛ ɖaxó ɖaxó e mǐ hu lɛ́ɛ kpó wútu wɛ nyladó mǐtɔn lɛ́ɛ bǐ kɔn nyi jǐ mǐtɔn, có tó e a dɔn nú mǐ é sɔ éé jɛ xá hwɛ e mǐ hu lɛ́ɛ é ǎ, bɔ a blǒ bɔ mǐ mɛ e ɖo fí lɛ́ɛ kpo ɖo gbɛ.
9.13 Après tout ce qui nous est arrivé à cause des mauvaises actions et des grandes fautes que nous avons commises, quoique tu ne nous aies pas, ô notre Dieu, punis en proportion de nos iniquités, et maintenant que tu nous as conservé ces réchappés,

Ée nǔ nyí mɔ̌ ɔ́, nɛ̌ wɛ mǐ ka ná lɛ́ jɛ sɛ́n towe lɛ́ɛ gba jí, bó ná ɖó kɔnɖókpɔ́ xá akɔta énɛ́ lɛ́ɛ e nɔ ɖo nǔ nyanya lɛ́ɛ wa wɛ ɔ́ gbɔn? A na sin xomɛ dó mǐ, bó ná hu mǐ bǐ ma ɖe mɛɖé kpo ǎ cé?
9.14 recommencerions-nous à violer tes commandements et à nous allier avec ces peuples abominables ? Ta colère n'éclaterait-elle pas encore contre nous jusqu'à nous détruire, sans laisser ni reste ni réchappés ?

Mawu Mavɔmavɔ, Mawu Izlayɛ́li tɔn, nǔ jlɔ́jlɔ́ wɛ a nɔ wa, ɖó a jǒ mɛɖé lɛ́ɛ dó nyi gbɛ ɖo mǐ mɛ káká wá jɛ égbé. Mǐ ɖíe ɖo nukɔn towe kpó hwɛgban mǐtɔn lɛ́ɛ kpó e. Mɛ ɖé ká sixú nɔ mɔ̌, bó nɔ te nukɔn towe ǎ!”
9.15 Éternel, Dieu d'Israël, tu es juste, car nous sommes aujourd'hui un reste de réchappés. Nous voici devant toi comme des coupables, et nous ne saurions ainsi subsister devant ta face.