Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Ɛsidlási 4 - Esdras 4
Mɛ e ɖo to ɔ́ mɛ lɛ́ɛ ɔ́, akɔta Judáa tɔn kpódó Bɛnjamɛ́ɛ tɔn kpó sín kɛntɔ́ lɛ́ɛ se ɖɔ Jwifu lɛ́ɛ lɛ́ kɔ sín kannumɔgbénu wá, bó jɛ Mawu Mavɔmavɔ, Mawu Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ tɔn ɔ́ sín xwé ɔ́ vɔ́ gbá jí.
4.1 Les ennemis de Juda et de Benjamin apprirent que les fils de la captivité bâtissaient un temple à l'Éternel, le Dieu d'Israël.

Ée yě se mɔ̌ ɔ́, yě wá mɔ Zolobabɛ́li kpódó hɛ̌nnugán lɛ́ɛ kpó, bó ɖɔ nú yě ɖɔ: “Mǐ jló ná gbá xwé ɔ́ xá mi, ɖó Mawu ɖokpó e mi nɔ sɛn ɔ́ wɛ mǐ lɔ nɔ sɛn, bó nɔ xwlé e vɔ̌sánú sín hwenu e axɔ́sú Asilíi tɔn Asaaxadɔ́ɔn ko wlí kannumɔ mǐtɔn wá fí e.”
4.2 Ils vinrent auprès de Zorobabel et des chefs de familles, et leur dirent : Nous bâtirons avec vous ; car, comme vous, nous invoquons votre Dieu, et nous lui offrons des sacrifices depuis le temps d'ÉsarHaddon, roi d'Assyrie, qui nous a fait monter ici.

Ée yě ɖɔ mɔ̌ ɔ́, Zolobabɛ́li kpódó Jozuwée kpó, kpódó hɛ̌nnugán Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ tɔn ɖé lɛ́ɛ kpó yí gbe nú yě ɖɔ: “É nyɔ́ bónú mi ná gbá xwé ɔ́ xá mǐ nú Mawu mǐtɔn ǎ; mǐdɛɛ lɛ́ɛ kɛ́ɖɛ́ wɛ ɖó ná gbá, lě e Dadá Pɛ́si tɔn Silúsi ɖɔ gbɔn nú mǐ é. Đó Mawu Mavɔmavɔ, Mawu Izlayɛ́li tɔn ɔ́ sín xwé wɛ é ɖó ná nyí.”
4.3 Mais Zorobabel, Josué, et les autres chefs des familles d'Israël, leur répondirent : Ce n'est pas à vous et à nous de bâtir la maison de notre Dieu ; nous la bâtirons nous seuls à l'Éternel, le Dieu d'Israël, comme nous l'a ordonné le roi Cyrus, roi de Perse.

Ée yě ɖɔ mɔ̌ ɔ́, mɛ e ɖo to ɔ́ mɛ lɛ́ɛ jɛ awakanmɛkú dó nú Jwifu lɛ́ɛ jí, bó jɛ xɛsi dó nú yě jí, bónú yě ná jó xwé ɔ́ gbígbá dó.
4.4 Alors les gens du pays découragèrent le peuple de Juda ; ils l'intimidèrent pour l'empêcher de bâtir,

Hwenu e Dadá Pɛ́si tɔn Silúsi ɖo axɔ́sú ɖu wɛ káká wá jɛ Daliwúsi sín hwenu ɔ́, mɛ e ɖo to ɔ́ mɛ lɛ́ɛ nɔ ná akwɛ́ mɛ e nɔ ɖe wě xá Dadá ɔ́ lɛ́ɛ, bónú yě ná hɛn tito Jwifu lɛ́ɛ tɔn gblé.
4.5 et ils gagnèrent à prix d'argent des conseillers pour faire échouer son entreprise. Il en fut ainsi pendant toute la vie de Cyrus, roi de Perse, et jusqu'au règne de Darius, roi de Perse.

Ée Dadá Zɛ̌ɛzɛsi wá axɔ́súzinkpo jí tlóló ɔ́, kɛntɔ́ Jwifu lɛ́ɛ tɔn lɛ́ɛ sɛ́ wěma dó e, lobo ɖó adingban dó Jwifu Jeluzalɛ́mu tɔn lɛ́ɛ kpódó Judáa tɔn lɛ́ɛ kpó nu.
4.6 Sous le règne d'Assuérus, au commencement de son règne, ils écrivirent une accusation contre les habitants de Juda et de Jérusalem.

Mɔ̌ ɖokpó ɔ́, hwenu e Dadá Pɛ́si tɔn Aatazɛɛzɛsi ɖo axɔ́sú ɖu wɛ ɔ́, Bicilámu kpódó Mitlɛdati kpó, kpódó Tavéyɛ́lu kpó, kpódó azɔ̌gbɛ́ yětɔn lɛ́ɛ kpó sɛ́ wěma dó e. Wěkwín Alamu tɔn wɛ è dǒ wlán wěma ɔ́ ná, bó wlán dó alamugbe mɛ.
4.7 Et du temps d'Artaxerxès, Bischlam, Mithredath, Thabeel, et le reste de leurs collègues, écrivirent à Artaxerxès, roi de Perse. La lettre fut transcrite en caractères araméens et traduite en araméen.

Hlehúmu e nyí tokpɔngán ɖo gbě énɛ́ ɔ́ jí ɔ́, kpódó Cimucáyi wěgbójínɔtɔ́ e bɔ dó wu tɔn ɔ́ kpó lɔ wlán wěma dó Jeluzalɛ́munu lɛ́ɛ wú sɛ́ dó Dadá Aatazɛɛzɛsi. Lě e è bɛ̌ wěma énɛ́ ɔ́ wlánwlán gbɔn ɔ́ ɖíe:
4.8 Rehum, gouverneur, et Schimschaï, secrétaire écrivirent au roi Artaxerxès la lettre suivante concernant Jérusalem:

“Nyɛ tokpɔngán Hlehúmu kpódó Cimucáyi e bɔ dó wǔ ce ɔ́ kpó, kpódó azɔ̌gbɛ́ mǐtɔn e ɖo Dini yíkúngban jí lɛ́ɛ, éé ɖo Afaasatáki yíkúngban jí lɛ́ɛ, éé ɖo Taapɛlu yíkúngban jí lɛ́ɛ ée ɖo Afalási yíkúngban jí lɛ́ɛ, éé ɖo Elɛ́ki yíkúngban jí lɛ́ɛ, ée ɖo Babilɔ́nu yíkúngban jí lɛ́ɛ, ée ɖo Súzi yíkúngban jí lɛ́ɛ, ée ɖo Deha yíkúngban jí lɛ́ɛ, kpódó ée ɖo Elámu yíkúngban jí lɛ́ɛ kpó wɛ ɖo wěma élɔ́ sɛ́ dó wɛ.
4.9 Rehum, gouverneur, Schimschaï, secrétaire, et le reste de leurs collègues, ceux de Din, d'Arpharsathac, de Tharpel, d'Apharas, d'Érec, de Babylone, de Suse, de Déha, d'Élam,

Togun ɖě lɛ́ɛ e axɔ́sú susunɔ, axɔ́sú yɛ̌yijɛxánɔ Asinapáa wlí kannumɔ yětɔn, bɔ yě ɖo toxo Samalíi abǐ tokpɔn e kpo bo ɖo Efláti tɔ ɔ́ sín gbadahwe jí lɛ́ɛ lɔ gɔ́ nú mǐ.”
4.10 et les autres peuples que le grand et illustre Osnappar a transportés et établis dans la ville de Samarie et autres lieux de ce côté du fleuve, etc.

Nǔ e è ɖɔ dó wěma ɔ́ mɛ ɔ́ ɖíe: “Dadá Aatazɛɛzɛsi, mɛsɛntɔ́ mɛtɔn e ɖo tokpɔn e ɖo gbadahwe jí nú Efláti tɔ ɔ́ lɛ́ɛ lɔ gɔ́ nú mǐ.
4.11 C'est ici la copie de la lettre qu'ils envoyèrent au roi Artaxerxès : Tes serviteurs, les gens de ce côté du fleuve, etc.

Sɛ́mɛɖó! Mǐ jló ná ɖɔ nú mɛ ɖɔ Jwifu e gosín to mɛtɔn mɛ bó wá to mǐtɔn mɛ ɖo Jeluzalɛ́mu lɛ́ɛ ɖo linlin wɛ ɖɔ émí ná vɔ́ toxo baɖabaɖa, adǎnúwiwa sín toxo énɛ́ ɔ́ fɔ́n. Yě kó bló dodó lɛ́ɛ ɖó, bo kó ɖo dǒ lɛ́ɛ vɔ́ mɛ wɛ.
4.12 Que le roi sache que les Juifs partis de chez toi et arrivés parmi nous à Jérusalem rebâtissent la ville rebelle et méchante, en relèvent les murs et en restaurent les fondements.

Sɛ́mɛɖó! Mǐ ká jló nú è nǐ tunwun ɖɔ ényí yě fɔ́n toxo ɔ́, lobo vɔ́ dǒ lɛ́ɛ mɛ jɛ́n wɛ ɔ́, to ɔ́ mɛ nu lɛ́ɛ sɔ́ ná nɔ jó agban ǎ, yě ká sɔ́ ná nɔ ná takwɛ́ ǎ, yě ká sɔ́ ná nɔ ná nǔ e aligbɔntɔ́ lɛ́ɛ nɔ ná ɔ́ ǎ. Nǔ énɛ́ ɔ́ ká ná wa nǔ dó akwɛ́gbá mɛtɔn wú.
4.13 Que le roi sache donc que, si cette ville est rebâtie et si ses murs sont relevés, ils ne paieront ni tribut, ni impôt, ni droit de passage, et que le trésor royal en souffrira.

Énɛ́ ɔ́ wú ɔ́, mǐ mɛ e nɔ ɖu nǔ ɖo alɔ mɛtɔn nu bo ma sixú ɖo te bónú è dǒ winnyá mɛ ǎ lɛ́ɛ ɖo byɔ̌byɔ́ mɛ wɛ ɖɔ
4.14 Or, comme nous mangeons le sel du palais et qu'il ne nous paraît pas convenable de voir mépriser le roi, nous envoyons au roi ces informations.

è nǐ ba do ná ɖo mɛ e ko jɛ nukɔn nú mɛ lɛ́ɛ sín wěma lɛ́ɛ mɛ. Énɛ́ ɔ́, è nǎ mɔ ɖɔ toxo énɛ́ ɔ́, gǔfínfɔ́n sín toxo wɛ é nyí. Togun ɔ́ gɔn nǔ wa dó Dadá lɛ́ɛ kpódó tokpɔngán lɛ́ɛ kpó wú kpɔ́n gbeɖé ǎ; hunnyahunnya kpó gǔfínfɔ́n kpó jɛ́n é nɔ́ dɔn dó to ɔ́ mɛ. Nǔ énɛ́ ɔ́ wɛ tlɛ zɔ́n bɔ è gba to ɔ́ ɖ'ayǐ lɔ.
4.15 Qu'on fasse des recherches dans le livre des mémoires de tes pères ; et tu trouveras et verras dans le livre des mémoires que cette ville est une ville rebelle, funeste aux rois et aux provinces, et qu'on s'y est livré à la révolte dès les temps anciens. C'est pourquoi cette ville a été détruite.

Sɛ́mɛɖó! Mǐ tunwun ɖɔ mǐ ná ɖɔ nú mɛ ɖɔ ényí yě vɔ̌ toxo ɔ́ fɔ́n, bó vɔ́ dǒ tɔn lɛ́ɛ mɛ ɔ́, mɛ kún sɔ́ ná nyí gǎn ɖo Efláti tɔ ɔ́ sín akpá élɔ́ xwé fí ó.”
4.16 Nous faisons savoir au roi que, si cette ville est rebâtie et si ses murs sont relevés, par cela même tu n'auras plus de possession de ce côté du fleuve.

Xósin e Dadá Aatazɛɛzɛsi ná dó wěma ɔ́ wú ɔ́ ɖíe: “Nyɛ Dadá Aatazɛɛzɛsi wɛ sɛ́ wěma élɔ́ dó tokpɔngán Hlehúmu kpódó Cimucáyi e bɔ dó wu tɔn ɔ́ kpó, kpódó azɔ̌gbɛ́ yětɔn e ɖo Samalíi lɛ́ɛ kpódó ée ɖo tokpɔn e ɖo gbadahwe jí lɛ́ɛ kpó lɛ́ɛ wɛ, bó ɖo gbe dó sɛ́ dó mi wɛ.
4.17 Réponse envoyée par le roi à Rehum, gouverneur, à Schimschaï, secrétaire, et au reste de leurs collègues, demeurant à Samarie et autres lieux de l'autre côté du fleuve : Salut, etc.

“Wěma e mi sɛ́ dó mì ɔ́, è xa bó tínmɛ nú mì.
4.18 La lettre que vous nous avez envoyée a été lue exactement devant moi.

Un ko ná gbe ɖɔ è nǐ ba do nú xó e mi ɖɔ ɔ́, bɔ é ba do ná bó mɔ ɖɔ nǔgbó ɔ́, sín xóxó hwenu ɔ́, Jeluzalɛ́munu lɛ́ɛ nɔ sí te dó axɔ́sú lɛ́ɛ jí, bó nɔ dɔn hunnyahunnya kpó gǔfínfɔ́n kpó dó to ɔ́ mɛ.
4.19 J'ai donné ordre de faire des recherches ; et l'on a trouvé que dès les temps anciens cette ville s'est soulevée contre les rois, et qu'on s'y est livré à la sédition et à la révolte.

Đ'ayǐ xóxó ɔ́, axɔ́sú hlɔ̌nhlɔ́nnɔ lɛ́ɛ nɔ to énɛ́ ɔ́ mɛ, bó kpa acɛ nú mɛ e ɖo Efláti tɔ ɔ́ sín gbadahwe jí lɛ́ɛ bǐ, bó nɔ yí nǔjɔ, takwɛ́ kpódó aligbɔntɔ́ sín akwɛ́ kpó ɖo yě sí.
4.20 Il y eut à Jérusalem des rois puissants, maîtres de tout le pays de l'autre côté du fleuve, et auxquels on payait tribut, impôt, et droit de passage.

Amɔ̌, din ɔ́, mi ɖó ná ɖɔ nú Jwifu lɛ́ɛ ɖɔ yě ní ɖó azɔ̌ bǐ te. Ényí nyɛ ɖésú má ná gbe tɔn ǎ ɔ́, è ɖó ná vɔ́ toxo ɔ́ blóɖó ǎ.
4.21 En conséquence, ordonnez de faire cesser les travaux de ces gens, afin que cette ville ne se rebâtisse point avant une autorisation de ma part.

Mi bo kpé nukún dó xó énɛ́ ɔ́ wú ganjí; mi ma dó vɛ̌ ná ɖěbǔ bónú nǔ e hú gǎn mɔ̌ ɔ́ má wá gblé dó Dadá ɔ́ sín acɛkpikpa wú ó.”
4.22 Gardez-vous de mettre en cela de la négligence, de peur que le mal n'augmente au préjudice des rois.

Ée tokpɔngán Hlehúmu kpódó Cimucáyi e bɔ dó wu tɔn ɔ́ kpó, kpódó azɔ̌gbɛ́ yětɔn lɛ́ɛ kpó xa nǔ e Dadá Aatazɛɛzɛsi wlán sɛ́ dó yě ɔ́ lě tlóló ɔ́, yě hwlɛ́ndó bó yi Jeluzalɛ́mu, bó ɖú zǐngídi xá Jwifu lɛ́ɛ, lobo ɖɔ bɔ yě ɖó azɔ̌ ɔ́ te gǎnnugǎnnu.
4.23 Aussitôt que la copie de la lettre du roi Artaxerxès eut été lue devant Rehum, Schimschaï, le secrétaire, et leurs collègues, ils allèrent en hâte à Jérusalem vers les Juifs, et firent cesser leurs travaux par violence et par force.

È to ɖó Mawu xwé gbígbá ɔ́ sín azɔ̌ te hwɛ̌ ɖo Jeluzalɛ́mu, káká wá jɛ hwenu e Dadá Pɛ́si tɔn Daliwúsi ɖo xwe we bló wɛ ɖo zinkpo jí é.
4.24 Alors s'arrêta l'ouvrage de la maison de Dieu à Jérusalem, et il fut interrompu jusqu'à la seconde année du règne de Darius, roi de Perse.