Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

2 Axɔ́sú 3 - 2 Rois 3
Hwenu e Jozafáti Judáa xɔ́sú ɔ́ ɖo xwe afɔtɔn-nukún-atɔn bló wɛ ɖo axɔ́súzinkpo jí ɔ́, Yolámu Akábu ví ɔ́ yi axɔ́súzinkpo Izlayɛ́li tɔn jí ɖo Samalíi. É ɖu axɔ́sú nú xwe wěwe.
3.1 Joram, fils d'Achab, régna sur Israël à Samarie, la dix-huitième année de Josaphat, roi de Juda. Il régna douze ans.

É wa nǔ e má nyɔ́ Mawu Mavɔmavɔ nukún mɛ ǎ é. É ká sɔ tɔ́ tɔn kpó nɔ tɔn kpó tɔn ǎ, ɖó é mu awǐnnya e tɔ́ tɔn tun te bo nɔ sɛn dó sɔ́ vodún Baalu su é.
3.2 Il fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, non pas toutefois comme son père et sa mère. Il renversa les statues de Baal que son père avait faites;

Lo ɔ́, é hu hwɛ e Jelobowámu Nɛvati ví ɔ́ hu bó dɔn Izlayɛ́linu lɛ́ɛ dó hwɛ mɛ lɛ́ɛ, bó ká kpo ɖ'é wú. Axɔ́sú Yolámu fun ahwan xá Mɔwabunu lɛ́ɛ
3.3 mais il se livra aux péchés de Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël, et il ne s'en détourna point.

Mɛca Mɔwabu xɔ́sú ɔ́, kanlinnyitɔ́ wɛ. Xwewú xwewú ɔ́, é nɔ ná lɛ̌ngbɔ́ví adɔ̌kpo atɔ́ɔ́n (10000), agbo adɔ̌kpo atɔ́ɔ́n (10000) kpó fún yětɔn kpó sín nǔjɔ Izlayɛ́li xɔ́sú ɔ́.
3.4 Méscha, roi de Moab, possédait des troupeaux, et il payait au roi d'Israël un tribut de cent mille agneaux et de cent mille béliers avec leur laine.

Lo ɔ́, ée Akábu zán wá kú ɔ́, axɔ́sú Mɛca fɔ́n gǔ dó Yolámu e jɛ tɛn tɔn mɛ ɔ́ jí.
3.5 A la mort d'Achab, le roi de Moab se révolta contre le roi d'Israël.

Ée Yolámu se mɔ̌ ɔ́, é tɔ́n sín Samalíi, bo xa sɔ́ja Izlayɛ́li tɔn lɛ́ɛ bǐ.
3.6 Le roi Joram sortit alors de Samarie, et passa en revue tout Israël.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, é dó wɛn sɛ́ dó axɔ́sú Judáa tɔn Jozafáti ɖɔ: “Axɔ́sú Mɔwabu tɔn fɔ́n gǔ dó jǐ ce. A ma ná gɔ́ nú mì nú mǐ ná yi tɔ́n ahwan ɛ a?” Jozafáti yí gbe n'i ɖɔ: “Mǐ ná yi; nyɛ kpó hwi kpó ɔ́, nǔ ɖokpó ɔ́ mǐ nyí, togun ce ɔ́, togun towe wɛ, togun towe ɔ́, togun ce wɛ, sɔ́ ce lɛ́ɛ ɔ́, sɔ́ towe lɛ́ɛ wɛ, sɔ́ towe lɛ́ɛ ɔ́, sɔ́ ce lɛ́ɛ wɛ.”
3.7 Il se mit en marche, et il fit dire à Josaphat, roi de Juda: Le roi de Moab s'est révolté contre moi; veux-tu venir avec moi attaquer Moab? Josaphat répondit: J'irai, moi comme toi, mon peuple comme ton peuple, mes chevaux comme tes chevaux.

É lɛ́ ɖɔ: “Ali tɛ́ wɛ mǐ nǎ gbɔn yi?” Yolámu ɖɔ n'i ɖɔ: “Gbětótló Edɔ́mu tɔn sín ali ɔ́ wɛ mǐ ná gbɔn.”
3.8 Et il dit: Par quel chemin monterons-nous? Joram dit: Par le chemin du désert d'Édom.

Axɔ́sú Izlayɛ́li tɔn, Judáa tɔn kpódó Edɔ́mu tɔn kpó gbɔn ali tlɔlɔ ɔ́ ǎ. Ée yě ɖi zɔnlin káká nú azǎn tɛ́nwe ɔ́, sin wá vɔ dó sɔ́ja lɛ́ɛ kpódó kanlin e yě hɛn lɛ́ɛ kpó.
3.9 Le roi d'Israël, le roi de Juda et le roi d'Édom, partirent; et après une marche de sept jours, ils manquèrent d'eau pour l'armée et pour les bêtes qui la suivaient.

Énɛ́ ɔ́, Izlayɛ́li xɔ́sú ɔ́ sú xó ɖɔ: “Heelú! Mawu Mavɔmavɔ ylɔ́ mǐ mɛ axɔ́sú atɔn élɔ́ lɛ́ɛ, bó ná jó mǐ nú Mɔwabunu lɛ́ɛ.”
3.10 Alors le roi d'Israël dit: Hélas! l'Éternel a appelé ces trois rois pour les livrer entre les mains de Moab.

Lo ɔ́, Jozafáti kanbyɔ́ ɖɔ: “Gbeyíɖɔ Mawu Mavɔmavɔ tɔn ɖé ɖo fí bónú mǐ nǎ kan nǔ byɔ́ Mawu Mavɔmavɔ ǎ cé?” Axɔ́sú Izlayɛ́li tɔn sín ahwangán ɖokpó yí gbe ɖɔ: “Elizée Cafáti ví e dó alɔ Elíi ɔ́ ɖo fí.”
3.11 Mais Josaphat dit: N'y a-t-il ici aucun prophète de l'Éternel, par qui nous puissions consulter l'Éternel? L'un des serviteurs du roi d'Israël répondit: Il y a ici Élisée, fils de Schaphath, qui versait l'eau sur les mains d'Élie.

Bɔ Jozafáti ɖɔ: “Xó Mawu Mavɔmavɔ tɔn ɖo nu tɔn.” Ée é ɖɔ mɔ̌ ɔ́, yě mɛ axɔ́sú atɔn lɛ́ɛ yi mɔ Elizée tlóló.
3.12 Et Josaphat dit: La parole de l'Éternel est avec lui. Le roi d'Israël, Josaphat et le roi d'Édom, descendirent auprès de lui.

Elizée ɖɔ nú axɔ́sú Izlayɛ́li tɔn ɔ́ ɖɔ: “Étɛ́ sín tagba dó nú mì wɛ a ká ɖe? Yi mɔ tɔ́ towe sín gbeyíɖɔ lɛ́ɛ, abǐ nɔ towe tɔn lɛ́ɛ.” Ée é ɖɔ mɔ̌ ɔ́, axɔ́sú Izlayɛ́li tɔn ɔ́ ɖɔ n'i ɖɔ: “Éeǒ, ɖó Mawu Mavɔmavɔ wɛ ylɔ́ mǐ mɛ axɔ́sú atɔn élɔ́ lɛ́ɛ, bó ná jó mǐ nú Mɔwabunu lɛ́ɛ.”
3.13 Élisée dit au roi d'Israël: Qu'y a-t-il entre moi et toi? Va vers les prophètes de ton père et vers les prophètes de ta mère. Et le roi d'Israël lui dit: Non! car l'Éternel a appelé ces trois rois pour les livrer entre les mains de Moab.

Elizée xwlé nǔ ɖɔ: “Mawu Mavɔmavɔ Nǔbǐwúkpétɔ́ e sín mɛsɛntɔ́ un nyí ɔ́ ɖo gbɛ. É má nyí sísí e un ɖó nú axɔ́sú Judáa tɔn Jozafáti ɔ́ wú wɛ ǎ ɔ́, un ɖo nu ná kɛ d'é mɛ nú we wɛ ǎ; un ka ɖo jɔ towe jí ná kpɔ́n wɛ ǎ.
3.14 Élisée dit: L'Éternel des armées, dont je suis le serviteur, est vivant! si je n'avais égard à Josaphat, roi de Juda, je ne ferais aucune attention à toi et je ne te regarderais pas.

Din ɔ́, mi yi kplá nǔxotɔ́ ɖokpó wá.” Ée nǔxotɔ́ ɔ́ wá, bó ɖo nǔ xo wɛ ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ sín hlɔ̌nhlɔ́n wá Elizée jí,
3.15 Maintenant, amenez-moi un joueur de harpe. Et comme le joueur de harpe jouait, la main de l'Éternel fut sur Élisée.

bɔ é ɖɔ: “Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ: ‘Mi kun do gbɔn tɔdo élɔ́ mɛ.
3.16 Et il dit: Ainsi parle l'Éternel: Faites dans cette vallée des fosses, des fosses!

Jɔhɔn ná nyi ǎ, jǐ ka ná ja ǎ, bɔ sin ka ná gɔ́ tɔdo élɔ́, bɔ mi kpódó kanlin mitɔn lɛ́ɛ kpó ná nu.
3.17 Car ainsi parle l'Éternel: Vous n'apercevrez point de vent et vous ne verrez point de pluie, et cette vallée se remplira d'eau, et vous boirez, vous, vos troupeaux et votre bétail.

Lo ɔ́, nǔ énɛ́ nyí nǔɖé ɖo Mawu Mavɔmavɔ nukɔn ǎ. É ná jó Mɔwabuto ɔ́ nú mi.
3.18 Mais cela est peu de chose aux yeux de l'Éternel. Il livrera Moab entre vos mains;

Mi ná gba toxo e è mɛ ahohó lɛ́ lɛ̌ dó lɛ́ɛ bǐ, bó ná gba toxo nukúnɖéjí lɛ́ɛ bǐ. Mi ná gbo atín e nɔ ná sínsɛ́n lɛ́ɛ bǐ, mi ná sú tɔjɔtɛn lɛ́ɛ bǐ, bó ná nyi awǐnnya dó gle e è lɛ lɛ́ɛ jí, bó ná hɛn bǐ gblé.’ ”
3.19 vous frapperez toutes les villes fortes et toutes les villes d'élite, vous abattrez tous les bons arbres, vous boucherez toutes les sources d'eau, et vous ruinerez avec des pierres tous les meilleurs champs.

Énɛ́ ɔ́, ayǐhɔ́ngbe tɔn zǎnzǎn ɔ́, gan e mɛ è nɔ xwlé vɔ̌sánú zǎnzǎn tɔn ɔ́ Mawu ɔ́, sin sa sín Edɔ́mu wá gba to ɔ́ bǐ.
3.20 Or le matin, au moment de la présentation de l'offrande, voici, l'eau arriva du chemin d'Édom, et le pays fut rempli d'eau.

Nǔ ɖo mɔ̌ có, Mɔwabunu lɛ́ɛ se ɖɔ axɔ́sú lɛ́ɛ ja ahwan tɔ́n émí gbé, bó cyán mɛ e ɖó xwe bó hɛn ɔ́, é ná yi ahwan lɛ́ɛ kpó mɛ e sín xwe ko zɛ mɔ̌ wú lɛ́ɛ kpó bǐ, bɔ yě fɔ ahwanfunnú, bó yi cí to ɔ́ sín dogbó jí.
3.21 Cependant, tous les Moabites ayant appris que les rois montaient pour les attaquer, on convoqua tous ceux en âge de porter les armes et même au-dessus, et ils se tinrent sur la frontière.

Sɔ́ja Mɔwabu tɔn lɛ́ɛ fɔ́n zǎn, bɔ hwenu e hwesivɔ́ klé dó tɔ lɛ́ɛ jí ɔ́, yě mɔ tɔ ɔ́ sɛ́ dó ɖo nukɔn yětɔn, bɔ é myá hun ɖɔhun.
3.22 Ils se levèrent de bon matin, et quand le soleil brilla sur les eaux, les Moabites virent en face d'eux les eaux rouges comme du sang.

Énɛ́ ɔ́, yě sú xó bó ɖɔ: “Mi kpɔ́n hun! Axɔ́sú lɛ́ɛ kpó ahwangɔnu yětɔn lɛ́ɛ kpó fun ahwan xá yěɖée, bó hu yěɖée. Din ɔ́, mǐ ní yi bɛ́ nǔ yětɔn lɛ́ɛ!”
3.23 Ils dirent: C'est du sang! les rois ont tiré l'épée entre eux, ils se sont frappés les uns les autres; maintenant, Moabites, au pillage!

Ée yě ɖɔ mɔ̌ ɔ́, yě ɖidó Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ gɔ́n. Ée yě sɛkpɔ́ yě ɔ́, Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖu ɖo yě jǐ, bɔ yě hɔn. Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ nya yě káká byɔ́ to yětɔn mɛ, bó wa nǔ xá yě, bɔ tɛn tɔn mɛ vɛ́ jlɛ́.
3.24 Et ils marchèrent contre le camp d'Israël. Mais Israël se leva, et frappa Moab, qui prit la fuite devant eux. Ils pénétrèrent dans le pays, et frappèrent Moab.

Yě gba toxo lɛ́ɛ, mɛ ɖokpó ɖokpó nyi awǐnnya dó gle lɛ́ɛ bǐ mɛ, bɔ awǐnnya gɔ́ gle lɛ́ɛ bǐ. Yě sú tɔjɔtɛn lɛ́ɛ bǐ, bó gbo atín e nɔ ná sínsɛ́n lɛ́ɛ bǐ. Kíi-Alɛsɛ́ti toxo ɔ́ wɛ nyí toxo ɖokpó e kpo ɖo te é. Lo ɔ́, sɔ́ja e hɛn klohwán lɛ́ɛ wá xá toxo ɔ́ lobo gba.
3.25 Ils renversèrent les villes, ils jetèrent chacun des pierres dans tous les meilleurs champs et les en remplirent, ils bouchèrent toutes les sources d'eau, et ils abattirent tous les bons arbres; et les frondeurs enveloppèrent et battirent Kir Haréseth, dont on ne laissa que les pierres.

Ée axɔ́sú Mɔwabu tɔn mɔ ɖɔ émí kún sixú ɖu ɖo ahwan ɔ́ jí ó ɔ́, é cyán sɔ́ja hwǐkplátɔ́ nǔwɔntɔn kanwe ko (700) dó éɖée jí, bɔ yě ná ba ali káká yi Silíi xɔ́sú ɔ́ gɔ́n; lo ɔ́, yě kpé wú ǎ.
3.26 Le roi de Moab, voyant qu'il avait le dessous dans le combat, prit avec lui sept cents hommes tirant l'épée pour se frayer un passage jusqu'au roi d'Édom; mais ils ne purent pas.

Énɛ́ ɔ́, é hu vǐ tɔn súnnu nukɔntɔn e ɖó ná nɔ do tɔn mɛ ɔ́ dó sá vɔ̌ ɖo toxo ɔ́ sín ahohó jí. Ée Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ mɔ mɔ̌ ɔ́, xɛsi jɛ yě jí, bɔ yě hɔn jó Mɔwabu xɔ́sú ɔ́ dó, bó lɛ́ kɔ yi to yětɔn mɛ. Elizée hwlɛ́n asúkúsi ɖé gán
3.27 Il prit alors son fils premier-né, qui devait régner à sa place, et il l'offrit en holocauste sur la muraille. Et une grande indignation s'empara d'Israël, qui s'éloigna du roi de Moab et retourna dans son pays.