Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

2 Samuwɛ́li 19 - 2 Samuel 19
È wǎ ɖɔ nú Jowabu ɖɔ axɔ́sú ɔ́ ɖo avǐ ya wɛ, bó ɖo alě ná wɛ dó Abusalɔ́mu tamɛ.
19.1 On vint dire à Joab : Voici, le roi pleure et se lamente à cause d'Absalom.

Gbe énɛ́ gbe ɔ́, ɖuɖéjí yětɔn húzú aluwɛ nú sɔ́ja lɛ́ɛ bǐ, ɖó gbe énɛ́ gbe ɖokpó ɔ́ jɛ́n yě lɔ se ɖɔ axɔ́sú ɔ́ ɖo vǐ tɔn e kú ɔ́ ví wɛ.
19.2 Et la victoire, ce jour-là, fut changée en deuil pour tout le peuple, car en ce jour le peuple entendait dire : Le roi est affligé à cause de son fils.

Yě gbɔn yɛwúyɛwú, bó byɔ́ toxo ɔ́ mɛ, sɔ́ja e hɔn sín ahwangbénu, bó wá xwé kpó winnyá kpó é ɖɔhun.
19.3 Ce même jour, le peuple rentra dans la ville à la dérobée, comme l'auraient fait des gens honteux d'avoir pris la fuite dans le combat.

Amɔ̌, axɔ́sú ɔ́, éyɛ́ cyɔ́n nǔ nukún mɛ, bó ɖo xó sú wɛ, bó nɔ ɖɔ: “Abusalɔ́mu! Áo, Abusalɔ́mu vǐ ce! Vǐ ce!”
19.4 Le roi s'était couvert le visage, et il criait à haute voix : Mon fils Absalom ! Absalom, mon fils, mon fils !

Jowabu yi mɔ axɔ́sú ɔ́ ɖo xɔ e mɛ é ɖe ɔ́, bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Nǔ élɔ́ e wa wɛ mɛ ɖe égbé din ɔ́, winnyá dó sɔ́ja mɛtɔn lɛ́ɛ wɛ mɛ ɖe; yě wɛ ka xɔ gbɛ nú mɛ kpó vǐ mɛtɔn súnnu kpó nyɔ̌nu kpó, kpó asi mɛtɔn lɛ́ɛ bǐ kpó.
19.5 Joab entra dans la chambre où était le roi, et dit : Tu couvres aujourd’hui de confusion la face de tous tes serviteurs, qui ont aujourd’hui sauvé ta vie, celle de tes fils et de tes filles, celle de tes femmes et de tes concubines.

Mɛ e ma mɔ mɛ gbɔ ǎ lɛ́ɛ wɛ mɛ yí wǎn ná, bó gbɛ́ wǎn nú mɛ e yí wǎn nú mɛ lɛ́ɛ. Mɛ ɖo xíxlɛ́ wɛ ɖɔ ahwangán mɛtɔn lɛ́ɛ kpó mɛsɛntɔ́ mɛtɔn lɛ́ɛ kpó kún sɔ́ nyí nǔɖé wa nú nú mɛ ó. Un mɔ din ɖɔ nú mǐ mɛ bǐ wɛ kú, bɔ Abusalɔ́mu ɖo gbɛ ɔ́, é ná nyɔ́ mɛ nukún mɛ.
19.6 Tu aimes ceux qui te haïssent et tu hais ceux qui t'aiment, car tu montres aujourd'hui qu'il n'y a pour toi ni chefs ni serviteurs ; et je vois maintenant que, si Absalom vivait et que nous fussions tous morts en ce jour, cela serait agréable à tes yeux.

È byɔ̌ mɛɖée mɛ din, bo yi ɖɔ xó ɖé dó dó wǔyá lanmɛ nú sɔ́ja mɛtɔn lɛ́ɛ. Nú è ma yi ǎ ɔ́, un xwlé Mawu Mavɔmavɔ nú mɛ, yě bǐ ná gosín acɛ mɛtɔn mɛ zǎn élɔ́ mɛ. Awě énɛ́ e ná xo mɛ ɔ́ ná nylá hú éé ɖo mɛ xo wɛ sín dɔ̌nkpɛvú mɛ mɛtɔn káká wá jɛ égbé lɛ́ɛ bǐ.”
19.7 Lève-toi donc, sors, et parle au coeur de tes serviteurs ! Car je jure par l'Éternel que, si tu ne sors pas, il ne restera pas un homme avec toi cette nuit ; et ce sera pour toi pire que tous les malheurs qui te sont arrivés depuis ta jeunesse jusqu'à présent.

Ée é ɖɔ mɔ̌ é ɔ́, axɔ́sú ɔ́ sí te, bó yi jínjɔ́n ayǐ ɖo toxo ɔ́ sín hɔnnúwa sá. È yi ɖɔ nú sɔ́ja lɛ́ɛ bɔ yě bǐ wá kplé ɖo axɔ́sú ɔ́ gɔ́n. Davídi lɛ́ kɔ ɖidó Jeluzalɛ́mu Abusalɔ́mu sín sɔ́ja lɛ́ɛ hɔn, bɔ mɛ ɖokpó ɖokpó hɔn yi xwé tɔn gbe.
19.8 Alors le roi se leva, et il s'assit à la porte. On fit dire à tout le peuple: Voici, le roi est assis à la porte. Et tout le peuple vint devant le roi. Cependant Israël s'était enfui, chacun dans sa tente.

Nǔ énɛ́ e jɛ ɔ́, è nɔ ɖo xó ɖɔ dó é wú wɛ kpó zǐngídi kpó gbɔn akɔta Izlayɛ́li tɔn lɛ́ɛ bǐ mɛ ɖɔ: “Axɔ́sú Davídi hwlɛ́n mǐ gán ɖo kɛntɔ́ mǐtɔn lɛ́ɛ sí, ɖo ta jí ɔ́, ɖo Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ sí; amɔ̌, din ɔ́, hɔn wɛ é gbɔ bó hɔn sín toxo ɔ́ mɛ ɖo Abusalɔ́mu nukɔn.
19.9 Et dans toutes les tribus d'Israël, tout le peuple était en contestation, disant : Le roi nous a délivrés de la main de nos ennemis, c'est lui qui nous a sauvés de la main des Philistins ; et maintenant il a dû fuir du pays devant Absalom.

Lo ɔ́, Abusalɔ́mu énɛ́ e mǐ zé axɔ́sú ɔ́ kú ɖo ahwangbénu. Din ɔ́, étɛ́ nɔ te kpɔ́n wɛ mǐ ɖe bó ná ylɔ́ axɔ́sú Davídi, bɔ é ná lɛ́ kɔ wá zinkpo ɔ́ jí?”
19.10 Or Absalom, que nous avions oint pour qu'il régnât sur nous, est mort dans la bataille : pourquoi ne parlez-vous pas de faire revenir le roi ?

Davídi ɔ́, éyɛ́ ɖɔ sɛ́ dó vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ Sadɔ́ku kpó Abiyatáa kpó ɖɔ: “Mi yi kanbyɔ́ tomɛxó Judáa tɔn lɛ́ɛ ɖɔ: ‘Étɛ́wú midɛɛ lɛ́ɛ wɛ ná nyí mɛ gǔdo gúdo tɔn e ná kplá axɔ́sú ɔ́ wá xwé tɔn gbe é? É ɖésú ko se nǔ e ɖɔ wɛ Izlayɛ́li ví ɖě lɛ́ɛ ɖe é.
19.11 De son côté, le roi David envoya dire aux sacrificateurs Tsadok et Abiathar: Parlez aux anciens de Juda, et dites-leur: Pourquoi seriez-vous les derniers à ramener le roi dans sa maison ? -Car ce qui se disait dans tout Israël était parvenu jusqu'au roi.

Axɔ́sú ɔ́ sín nɔví wɛ mi nyí; hun tɔn wɛ mi nyí, hɛ̌n tɔn nu wɛ mi gosín. Mi ma nyí mɛ gǔdo gúdo tɔn e ná ɖɔ é ní lɛ́ kɔ wá lɛ́ɛ ó.’
19.12 Vous êtes mes frères, vous êtes mes os et ma chair; pourquoi seriez- vous les derniers à ramener le roi ?

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, mi ná yi ɖɔ nú Amasa nú mì ɖɔ: ‘Hun ce wɛ a nyǐ ǎ cé? Hɛ̌n ce nu wɛ a gosín ǎ cé? Ényí un ma sɔ́ we ɖó Jowabu tɛnmɛ ɖo ahwangɔnu ɔ́ nu káká sɔ́yi ǎ hǔn, Mawu ní dɔn tó nú mì nú é syɛ́n hú tódɔnnúmɛ lɛ́ɛ bǐ.’ ”
19.13 Vous direz aussi à Amasa : N'es-tu pas mon os et ma chair? Que Dieu me traite dans toute sa rigueur, si tu ne deviens pas devant moi pour toujours chef de l'armée à la place de Joab !

Xó e Davídi ɖɔ lɛ́ɛ byɔ́ ayi mɛ nú Judáa ví lɛ́ɛ, bɔ yě bǐ ɖó gbe kpɔ́, bó ɖɔ sɛ́ dó e ɖɔ: “Mɛ kpó mɛsɛntɔ́ mɛtɔn lɛ́ɛ bǐ kpó ní lɛ́ kɔ wá.”
19.14 David fléchit le coeur de tous ceux de Juda, comme s'ils n'eussent été qu'un seul homme; et ils envoyèrent dire au roi : Reviens, toi, et tous tes serviteurs.

Ée axɔ́sú ɔ́ se mɔ̌ ɔ́, é wlí ali bo lɛ́ kɔ wá Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ tó. Davídi nyí gbɛ nú Cimɛ́yi Judáa ví e wá Gilugalu lɛ́ɛ yi kpé axɔ́sú ɔ́, lobo ná dó alɔ ɛ, bónú é ná dó asá tɔ ɔ́.
19.15 Le roi revint et arriva jusqu'au Jourdain ; et Juda se rendit à Guilgal, afin d'aller à la rencontre du roi et de lui faire passer le Jourdain.

Cimɛ́yi Gela ví e nyí Bɛnjamɛ́ɛnu, bo gosín Baxulimu ɔ́ yá wǔ xwedó mɛ e gosín Judáa lɛ́ɛ é, bó wá kpé axɔ́sú Davídi.
19.16 Schimeï, fils de Guéra, Benjamite, qui était de Bachurim, se hâta de descendre avec ceux de Juda à la rencontre du roi David.

Bɛnjamɛ́ɛnu e kplá Cimɛ́yi lɛ́ɛ yi afatɔ́n. Mɔ̌ ɖokpó ɔ́, Siva e nyí mɛsɛntɔ́ ɖo Sawúlu xwé é, kpódó vǐ tɔn afɔtɔn (1.000) lɛ́ɛ kpó, kpódó mɛsɛntɔ́ tɔn ko lɛ́ɛ kpó kplá Cimɛ́yi. Yě yi Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ tó, bó ná yi kpé axɔ́sú ɔ́.
19.17 Il avait avec lui mille hommes de Benjamin, et Tsiba, serviteur de la maison de Saül, et les quinze fils et les vingt serviteurs de Tsiba. Ils passèrent le Jourdain à la vue du roi.

Hwenɛ́nu ɔ́, tɔjíhún e bɛ́ axɔ́sú ɔ́ sín mɛ lɛ́ɛ ɔ́ ɖo tɔ ɔ́ mɛ gbɔn dín wɛ, bɔ yě ɖó ná bló nǔ e axɔ́sú ɔ́ ná ɖɔ lɛ́ɛ. Ée axɔ́sú gbɔn tɔ ɔ́ mɛ dín é ɔ́, Cimɛ́yi jɛ kpo asá tɔn mɛ,
19.18 Le bateau, mis à la disposition du roi, faisait la traversée pour transporter sa maison ; et au moment où le roi allait passer le Jourdain, Schimeï, fils de Guéra, se prosterna devant lui.

bó ɖɔ: “Sɛ́mɛɖó, è ma kpɔ́n dó hwɛ e un hu ɔ́ wú ó! È nǐ wɔn agɔ e un jɛ dó mɛ hwenu e mɛ gosín Jeluzalɛ́mu é. È ma zé dó wa nǔ xá mì ó.
19.19 Et il dit au roi : Que mon seigneur ne tienne pas compte de mon iniquité, qu'il oublie que ton serviteur l'a offensé le jour où le roi monseigneur sortait de Jérusalem, et que le roi n'y ait point égard !

Sɛ́mɛɖó, un tunwun ganjí ɖɔ un hu hwɛ ɖokpó dó mɛ. Égbé din ɔ́, mɛ ɖésú mɔ ɖɔ nyɛ wɛ nyí mɛ nukɔntɔn e wá kpé mɛ ɖo Izlayɛ́li ví ɖě lɛ́ɛ e ɖo Totaligbé é bǐ mɛ é.”
19.20 Car ton serviteur reconnaît qu'il a péché. Et voici, je viens aujourd’hui le premier de toute la maison de Joseph à la rencontre du roi mon seigneur.

Ée é ɖɔ mɔ̌ ɔ́, Avicáyi Selúya ví ɔ́ yí xó, bó ɖɔ: “Cimɛ́yi e dó nu axɔ́sú e Mawu Mavɔmavɔ sɔ́ é ɔ́, xó énɛ́ e ɖɔ wɛ é ɖe ɔ́ wɛ ná zɔ́n bɔ é ná gló kú a?”
19.21 Alors Abischaï, fils de Tseruja, prit la parole et dit : Schimeï ne doit- il pas mourir pour avoir maudit l'oint de l'Éternel ?

Lo ɔ́, Davídi ɖɔ nú Avicáyi kpódó nɔví tɔn Jowabu kpó ɖɔ: “Mi Selúya ví lɛ́ɛ ɔ́, xó tɛ́ mɛ dó ta wɛ mi ɖe? Étɛ́wú mi ka ɖo nǔ e ayi nyɛtɔn mɔ lɛ́ɛ gbɛ́ wɛ din? Un ba ɖɔ è nǐ hu Izlayɛ́li ví ǎ, ɖó égbé din ɔ́, nyɛ wɛ kpa acɛ dó togun énɛ́ ɔ́ nu.”
19.22 Mais David dit : Qu'ai-je affaire avec vous, fils de Tseruja, et pourquoi vous montrez-vous aujourd'hui mes adversaires ? Aujourd'hui ferait-on mourir un homme en Israël ? Ne sais-je donc pas que je règne aujourd'hui sur Israël ?

Ée axɔ́sú ɔ́ ɖɔ mɔ̌ ɔ́, é ɖɔ nú Cimɛ́yi ɖɔ: “Un zin alɔ dó akɔ́n nú we; è nǎ hu we ǎ.” Davídi gbɔ kɛn xá Mɛfibáalu
19.23 Et le roi dit à Schimeï : Tu ne mourras point ! Et le roi le lui jura.

Mɛfibáalu Sawúlu vívú ɔ́ lɔmɔ̌ wá kpé axɔ́sú ɔ́. Sín gbe e gbe axɔ́sú ɔ́ tɔ́n sín to ɔ́ mɛ káká wá jɛ gbe e gbe é wá Jeluzalɛ́mu wǔyɛ́yɛ́ afɔyɛ́yɛ́ ɔ́, Mɛfibáalu sɔ́ nɔ xwlɛ́ atán ǎ, é ká sɔ́ nɔ klɔ́ afɔ ǎ, é ká sɔ́ nɔ nya avɔ ǎ.
19.24 Mephiboscheth, fils de Saül, descendit aussi à la rencontre du roi. Il n'avait point soigné ses pieds, ni fait sa barbe, ni lavé ses vêtements, depuis le jour où le roi s'en était allé jusqu'à celui où il revenait en paix.

Hwenu e é wá jɛ axɔ́sú ɔ́ nukɔn ɔ́, axɔ́sú ɔ́ kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Mɛfibáalu, étɛ́wú a ma xwedó mì yi ǎ?”
19.25 Lorsqu'il se rendit au-devant du roi à Jérusalem, le roi lui dit : Pourquoi n'es-tu pas venu avec moi, Mephiboscheth ?

É yí gbe nú axɔ́sú ɔ́ ɖɔ: “Sɛ́mɛɖó, mɛsɛntɔ́ ce wɛ blɛ́ mì; un ko lin ɖ'ayǐ ɖɔ ée zɔnlin ma sɔxú mì ǎ ɔ́, un ná ɖɔ bɔ è nǎ blá akpa nú tócí ce, bɔ un ná xá jí, bɔ nyi lɔ ná kplá mɛ yi.
19.26 Et il répondit : O roi mon seigneur, mon serviteur m'a trompé, carton serviteur, qui est boiteux, avait dit : Je ferai seller mon âne, je le monterai, et j'irai avec le roi.

Mɛsɛntɔ́ ce wá mɔ mɛ, bó ɖó adingban dó nu ce. Sɛ́mɛɖó, é bló mɔ̌ có, wɛnsagun Mawu tɔn ɖɔhun wɛ mɛ cí, hǔn nǔɖé jló mɛ hǔn, mɛ wa.
19.27 Et il a calomnié ton serviteur auprès de mon seigneur le roi. Mais mon seigneur le roi est comme un ange de Dieu. Fais ce qui te semblera bon.

Mɛ ɖěbǔ ɖo tɔ́gbó ce Sawúlu xwé gbe, bɔ è gɔn kúhwɛ ɖó ná ɖo nukɔn mɛtɔn ǎ. Sɛ́mɛɖó, nǔ ɖo mɔ̌ có mɛ yí mì dó mɛ e nɔ ɖu nǔ xá mɛ lɛ́ɛ mɛ. Un sɔ́ ɖó acɛ ɖé, bó ná byɔ́ ɖɔ mɛ ní wa ɖagbe ɖěvo nú mì hú énɛ́ ǎ.”
19.28 Car tous ceux de la maison de mon père n'ont été que des gens dignes de mort devant le roi mon seigneur; et cependant tu as mis ton serviteur au nombre de ceux qui mangent à ta table. Quel droit puis-je encore avoir, et qu'ai-je à demander au roi ?

Ée é ɖɔ mɔ̌ ɔ́, axɔ́sú ɔ́ ɖɔ n'i ɖɔ: “É nyɔ́, xó kpé we. Un ná gbe ɖɔ Siva kpó hwi kpó ná má Sawúlu sín ayǐkúngban lɛ́ɛ.”
19.29 Le roi lui dit : A quoi bon toutes tes paroles ? Je l'ai déclaré : Toi et Tsiba, vous partagerez les terres.

Mɛfibáalu ɖɔ nú axɔ́sú ɔ́ ɖɔ: “Siva ɖokpónɔ sixú bɛ́ nǔ lɛ́ɛ bǐ. Sɛ́mɛɖó, nǔ e ɖo tají é ɔ́ wɛ nyí ɖɔ mɛ wá xwé wǔyɛ́yɛ́ afɔyɛ́yɛ́.”
19.30 Et Mephiboscheth dit au roi : Qu'il prenne même le tout, puisque le roi mon seigneur rentre en paix dans sa maison.

Baaziláyi Hlogɛlímunu ɔ́ lɔmɔ̌ xwedó axɔ́sú ɔ́ káká yi jɛ Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ tó, bó jó e dó. Hlogɛlímu toxo ɔ́, Galadi wɛ é ɖe.
19.31 Barzillaï, le Galaadite, descendit de Roguelim, et passa le Jourdain avec le roi, pour l'accompagner jusqu'au delà du Jourdain.

Baaziláyi ko kpo ɖésú; é ko ɖó xwe kanwe. Hwenu e axɔ́sú ɔ́ wá nɔ Maxanayímu é ɔ́, é dó agban n'i ɖó Baaziláyi ɔ́, nya ɖé wɛ bó jɛ dɔkun titewungbe.
19.32 Barzillaï était très vieux, âgé de quatre-vingts ans. Il avait entretenu le roi pendant son séjour à Mahanaïm, car c'était un homme fort riche.

Axɔ́sú ɔ́ ɖɔ n'i ɖɔ: “Baaziláyi, wǎ mǐ yi Jeluzalɛ́mu; a nǎ nɔ xwé ce gbe bɔ un ná kpé nukún wǔ we.”
19.33 Le roi dit à Barzillaï: Viens avec moi, je te nourrirai chez moi à Jérusalem.

Lo ɔ́, Baaziláyi ɖɔ nú axɔ́sú ɔ́ ɖɔ: “Xwe nabí ná nɔ gbɛ xɔ wɛ un ka lɛ́ ɖe, bó ná xwedó mɛ yi Jeluzalɛ́mu?
19.34 Mais Barzillaï répondit au roi : Combien d'années vivrai-je encore, pour que je monte avec le roi à Jérusalem ?

Xwe kanwe wɛ ɖo ta ce égbé din. Un sɔ́ sixú tunwun nǔ e nyɔ́ é kpó nǔ e gblé é kpó ǎ. Nǔ e ɖu wɛ un ɖe ɔ́ kpó nǔ e nu wɛ un ɖe ɔ́ kpó to nyɔ́ kpó é gbɔ kpó ɔ́, un sixú tunwun ǎ. È na bo ɖo han ji ɖo akpá ce wɛ ɔ́, un sɔ́ nɔ tunwun súnnu gbe ɖo nyɔ̌nu gbe mɛ ǎ. Sɛ́mɛɖó, un xwedó mɛ din ɔ́, agban jɛ́n un ná nyí, bó ná nɔ kɔ mɛtɔn nu.
19.35 Je suis aujourd'hui âgé de quatre-vingts ans. Puis-je connaître ce qui est bon et ce qui est mauvais ? Ton serviteur peut-il savourer ce qu'il mange et ce qu'il boit ? Puis-je encore entendre la voix des chanteurs et des chanteuses ? Et pourquoi ton serviteur serait-il encore à charge à monseigneur le roi ?

Ényí un sixú xwedó mɛ jɛ Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ gúdo hǔn, kpé jɛ́n un kpé wú nɛ́. È ka ná ɖɔ lɔ ɔ́, un nyí mɛ bo jɛ xá ɖagbe mɔ̌hun ǎ.
19.36 Ton serviteur ira un peu au delà du Jourdain avec le roi. Pourquoi, d'ailleurs, le roi m'accorderait-il ce bienfait ?

Gbɔ nú nyi mɛsɛntɔ́ mɛtɔn ná lɛ́ kɔ yi xwé, bó ná yi kú jɛ fí e tɔ́ ce kpó nɔ ce kpó sín yɔdo ɖe é. Amɔ̌, vǐ ce Kimuxámu ɖíe; é ná xwedó mɛ yi, bɔ è nǎ zé e dó wa nǔ e jló mɛ ɔ́ ná.”
19.37 Que ton serviteur s'en retourne, et que je meure dans ma ville, près du sépulcre de mon père et de ma mère! Mais voici ton serviteur Kimham, qui passera avec le roi mon seigneur ; fais pour lui ce que tu trouveras bon.

Ée é ɖɔ mɔ̌ ɔ́, axɔ́sú ɔ́ ɖɔ: “É nyɔ́, Kimuxámu ní bo xwedó mì. Un ná bló nǔ e a ɖɔ é bǐ n'i. Un ná ná nǔ e a nǎ byɔ́ mì ɔ́ bǐ we.”
19.38 Le roi dit : Que Kimham passe avec moi, et je ferai pour lui ce qui te plaira ; tout ce que tu désireras de moi, je te l'accorderai.

Ée togun ɔ́ bǐ dó asá Judɛ́ɛn tɔ ɔ́, bɔ axɔ́sú ɔ́ lɔmɔ̌ dó asá é ɔ́, é kplá asi kɔ nú Baaziláyi, bo xo ɖɛ dó jǐ tɔn, bɔ Baaziláyi lɛ́ kɔ yi xwé tɔn gbe.
19.39 Quand tout le peuple eut passé le Jourdain et que le roi l'eut aussi passé, le roi baisa Barzillaï et le bénit. Et Barzillaï retourna dans sa demeure.

Bɔ axɔ́sú ɔ́ wlí ali bo ɖidó Gilugalu, bɔ Kimuxámu xwedó e. Judáa ví lɛ́ɛ kpó Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ kpó ɖɔ jlɛ Judáa ví lɛ́ɛ bǐ kpó Izlayɛ́li ví e ɖo Totaligbé lɛ́ɛ vlɔ̌ kpó xwedó axɔ́sú ɔ́.
19.40 Le roi se dirigea vers Guilgal, et Kimham l'accompagna. Tout le peuple de Juda et la moitié du peuple d'Israël avaient fait passer le Jourdain au roi.

Izlayɛ́li ví e ɖo Totaligbé lɛ́ɛ yi mɔ axɔ́sú ɔ́, bó kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Étɛ́wú nɔví mǐtɔn Judáa ví lɛ́ɛ wá zé mɛ, bó kplá mɛ ɖésú kpó mɛ mɛtɔn lɛ́ɛ kpó, kpódó sɔ́ja mɛtɔn lɛ́ɛ kpó bó dó asá Judɛ́ɛn tɔ ɔ́?”
19.41 Mais voici, tous les hommes d'Israël abordèrent le roi, et lui dirent : Pourquoi nos frères, les hommes de Juda, t'ont-ils enlevé, et ont-ils fait passer le Jourdain au roi, à sa maison, et à tous les gens de David ?

Ée yě ɖɔ mɔ̌ é ɔ́, Judáa ví lɛ́ɛ ɖɔ nú yě ɖɔ: “Mɛ mǐtɔn wɛ é nyí wú wɛ mǐ blǒ mɔ̌! Étɛ́ xomɛ sin wɛ mi ka ɖe? Nǔɖé wɛ mǐ ɖu ɖo así tɔn a? Nǔɖé wɛ é ká ná mǐ wú wɛ mǐ bló mɔ̌ a?”
19.42 Tous les hommes de Juda répondirent aux hommes d'Israël : C'est que le roi nous tient de plus près ; et qu'y a-t-il là pour vous irriter? Avons-nous vécu aux dépens du roi ?Nous a-t-il fait des présents ?

Bɔ Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ sú xó bó ɖɔ nú yě ɖɔ: “Axɔ́sú ɔ́ nyí mɛ mǐtɔn donu wǒ , lě e é nyí mi lɔ tɔn gbɔn é. Étɛ́wú mi ka ɖo mǐ ɖe kpo wɛ mɔ̌? Mǐdɛɛ lɛ́ɛ wɛ nyí mɛ nukɔntɔn e ɖɔ axɔ́sú mǐtɔn ní lɛ́ kɔ wá xwé é ǎ cé?” Judáa ví lɛ́ɛ ká jɛ xó vɛ́sin vɛ́sin ɖɔ jí, bɔ gbe yětɔn yi jǐ hú Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ sín gbe.
19.43 Et les hommes d'Israël répondirent aux hommes de Juda : Le roi nous appartient dix fois autant, et David même plus qu'à vous. Pourquoi nous avez-vous méprisés ? N'avons-nous pas été les premiers à proposer de faire revenir notre roi ? Et les hommes de Juda parlèrent avec plus de violence que les hommes d'Israël.