Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

2 Samuwɛ́li 12 - 2 Samuel 12
Mawu Mavɔmavɔ sɛ́ Natáan dó Davídi gɔ́n, bɔ Natáan yi gɔ̌n tɔn bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Nya we ɖé lɛ́ɛ tíin bó nɔ́ nɔ toxo ɖokpó ɔ́ mɛ, bɔ mɛ ɖokpó nyí dɔkunnɔ, bɔ mɛ ɖě ɔ́ nyí wamamɔnɔ.
12.1 L'Éternel envoya Nathan vers David. Et Nathan vint à lui, et lui dit : Il y avait dans une ville deux hommes, l'un riche et l'autre pauvre.

Nya dɔkunnɔ ɔ́ ɖó gbɔ̌ kpó nyibú kpó kpɔ́ gégé.
12.2 Le riche avait des brebis et des boeufs en très grand nombre.

Wamamɔnɔ ɔ́ ká ɖó nǔɖé ǎ; lɛ̌ngbɔ́ví asi ɖokpó jɛ́n é xɔ, bɔ é ɖo así tɔn, bɔ é nɔ ná nǔɖuɖu. Lɛ̌ngbɔ́ví asi ɔ́ kpó nya ɔ́ sín vǐ lɛ́ɛ kpó ɖo fínɛ́, bó ɖo susu wɛ. Nǔ e é ɖu ɔ́ wɛ lɛ̌ngbɔ́ví ɔ́ nɔ ɖu, bó nɔ nu sin ɖo ká ɖokpó ɔ́ nu xá ɛ; é nɔ́ mlɔ́ akpá tɔn, bó cí vǐ nyɔ̌nu ɖɔhun n'i.
12.3 Le pauvre n'avait rien du tout qu'une petite brebis, qu'il avait achetée ; il la nourrissait, et elle grandissait chez lui avec ses enfants ; elle mangeait de son pain, buvait dans sa coupe, dormait sur son sein, et il la regardait comme sa fille.

Jǒnɔ ká wá ba nya dɔkunnɔ ɔ́ gbe ɖokpó. É ká hu gbɔ̌ tɔn ɖě, abǐ nyibú tɔn ɖě dó yí jǒnɔ e wá ba ɛ ɔ́ ná ǎ. Lɛ̌ngbɔ́ví asi ɖokpó e nya wamamɔnɔ ɔ́ ɖó é wɛ é zé bo hu, bó ɖa dó yí jǒnɔ e wá ba ɛ ɔ́ ná.”
12.4 Un voyageur arriva chez l'homme riche. Et le riche n'a pas voulu toucher à ses brebis ou à ses boeufs, pour préparer un repas au voyageur qui était venu chez lui ; il a pris la brebis du pauvre, et l'a apprêtée pour l'homme qui était venu chez lui.

Nǔ e nya dɔkunnɔ nɛ́ ɔ́ wa é sin xomɛ nú Davídi ɖésú, bɔ é xwlé Mawu ɖɔ: “Mawu Mavɔmavɔ ɖo gbɛ. Nya e wa mɔ̌ ɔ́, hu jɛ́n è nǎ hu i.
12.5 La colère de David s'enflamma violemment contre cet homme, et il dit à Nathan : L'Éternel est vivant ! L'homme qui a fait cela mérite la mort.

Ée wamamɔnɔ ɔ́ sín nǔ ma blá wǔ n'i ǎ, bɔ é bló mɔ̌ ɔ́, é ná ná lɛ̌ngbɔ́ví asi ɛnɛ dó sú ɖokpó e é zé ɔ́ sín axɔ́.”
12.6 Et il rendra quatre brebis, pour avoir commis cette action et pour avoir été sans pitié.

Bɔ Natáan ɖɔ nú Davídi ɖɔ: “Hwi wɛ nyí nya e xó ɖɔ wɛ è ɖe é. Xó e Mawu Mavɔmavɔ, Mawu Izlayɛ́li tɔn ɖɔ ɔ́ ɖíe; ɖǒtó: ‘Un zé we axɔ́sú ɖó Izlayɛ́li to ɔ́ nu, bó hwlɛ́n we gán ɖo Sawúlu sí,
12.7 Et Nathan dit à David : Tu es cet homme-là ! Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël : Je t'ai oint pour roi sur Israël, et je t'ai délivré de la main de Saül ;

bó zé gǎn towe sín xwédo ɔ́ dó alɔ mɛ nú we, bó ná asi tɔn lɛ́ɛ we, bó lɛ́ ná Izlayɛ́li kpó Judáa kpó sín togun we. Ényí nǔ énɛ́ lɛ́ɛ má kpé we ǎ ɔ́, un ná lɛ́ ná we d'é jí.
12.8 je t'ai mis en possession de la maison de ton maître, j'ai placé dans ton sein les femmes de ton maître, et je t'ai donné la maison d'Israël et de Juda. Et si cela eût été peu, j'y aurais encore ajouté.

Étɛ́wú a ma ka ké ya nú xó ce ǎ, bó wa nǔ e un ma yí wǎn ná ǎ é? A hu Ulíi Hitíti ɔ́; hwi wɛ zɔ́n bɔ Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ hu i, bɔ a lɛ̌ zé asi tɔn bo da.
12.9 Pourquoi donc as-tu méprisé la parole de l'Éternel, en faisant ce qui est mal à ses yeux ? Tu as frappé de l'épée Urie, le Héthien ; tu as pris sa femme pour en faire ta femme, et lui, tu l'as tué par l'épée des fils d'Ammon.

Din ɔ́, è nǎ ɖo mɛ hu wɛ ɖo xwé towe gbe tɛgbɛ, ɖó a ké ya ɖěbǔ nú mì ǎ, ɖó a yǐ Ulíi Hitíti ɔ́ sín asi bo da.
12.10 Maintenant, l'épée ne s'éloignera jamais de ta maison, parce que tu m'as méprisé, et parce que tu as pris la femme d'Urie, le Héthien, pour en faire ta femme.

Đǒtó xó e ɖɔ nú we wɛ un ɖe ɔ́ ganjí: un ná sɛ́ nǔ nyanya dó we, sín xwédo towe ɖésú mɛ. A nǎ ɖo nukún te lě, bɔ un ná ná asi towe lɛ́ɛ mɛ e nyí mɛ towe é ɖokpó, bɔ é ná ɖó xó xá yě agbawungba.
12.11 Ainsi parle l'Éternel : Voici, je vais faire sortir de ta maison le malheur contre toi, et je vais prendre sous tes yeux tes propres femmes pour les donner à un autre, qui couchera avec elles à la vue de ce soleil.

Nǔ e hwɛ wa dó nǔglɔ́ ɔ́, nyɛ ná bló bɔ é ná jɛ kéze ɖéɖé, ɖo Izlayɛ́li to ɔ́ bǐ nukɔn.’ ”
12.12 Car tu as agi en secret ; et moi, je ferai cela en présence de tout Israël et à la face du soleil.

Bɔ Davídi ɖɔ nú Natáan ɖɔ: “Hwɛ wɛ un hu dó Mawu Mavɔmavɔ.” Bɔ Natáan ɖɔ n'i ɖɔ: “Ée a tunwun ɖɔ mɔ̌ ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ zé hwɛ towe kɛ we, a nǎ kú ǎ.
12.13 David dit à Nathan : J'ai péché contre l'Éternel ! Et Nathan dit à David : L'Éternel pardonne ton péché, tu ne mourras point.

Nǔ énɛ́ e a wa ɔ́, do ɖaxó ɖé wɛ a jɛ dó Mawu Mavɔmavɔ bɔ Mawu Mavɔmavɔ sín kɛntɔ́ lɛ́ɛ mɔ ali bó ɖo ɖɔɖɔ ɖɔ nyɔ̌nu énɛ́ ɔ́ wú wɛ. Énɛ́ wú ɔ́, vǐ e è ji nú we din ɔ́ ná kú dandan.”
12.14 Mais, parce que tu as fait blasphémer les ennemis de l'Éternel, en commettant cette action, le fils qui t'est né mourra.

Natáan ɖɔ mɔ̌ bó ɖidó xwé. Bɛtisabe sín vǐ kú Mawu Mavɔmavɔ sín alɔ jɛ vǐ e Ulíi sín asi ji nú Davídi ɔ́ wú, bɔ vǐ ɔ́ wlí azɔn ɖaxó ɖé.
12.15 Et Nathan s'en alla dans sa maison. L'Éternel frappa l'enfant que la femme d'Urie avait enfanté à David, et il fut dangereusement malade.

Davídi sa vo nú Mawu dó vǐ ɔ́ tamɛ, bó nɔ́ blá nu. É yi ayǐ mlɔ́ gbé tɛgbɛ ɔ́, é nɔ́ dɔ́ kɔ́ mɛ.
12.16 David pria Dieu pour l'enfant, et jeûna ; et quand il rentra, il passa la nuit couché par terre.

Mɛsɛntɔ́ tɔn nukúnɖéjí lɛ́ɛ nɔ yi gɔ̌n tɔn bó nɔ ɖɔ é ní fɔ́n sín kɔ́ mɛ; lo ɔ́, é nɔ́ ba ná fɔ́n ǎ, é ká sɔ́ nɔ ɖu nǔ ɖěbǔ xá yě ǎ.
12.17 Les anciens de sa maison insistèrent auprès de lui pour le faire lever de terre ; mais il ne voulut point, et il ne mangea rien avec eux.

Azǎn tɛ́nwegɔ́ ɔ́ gbe ɔ́, vǐ ɔ́ kú. Mɛsɛntɔ́ tɔn lɛ́ɛ ká tunwun lě e yě ná wá ɖɔ n'i gbɔn ɔ́ ǎ, ɖó yě nɔ́ ɖɔ: “Hwenu e vǐ ɔ́ ɖo gbɛ ɔ́ ɖíe mǐ ɖo xó ɖɔ n'i wɛ bɔ é ma ba ná se ǎ e. Nɛ̌ mǐ ká sixú glá ɖɔ n'i ɖɔ vǐ ɔ́ kú gbɔn din? É se din ɔ́, é sixú dó nǔ nyanya ɖé sin dó éɖée wú.”
12.18 Le septième jour, l'enfant mourut. Les serviteurs de David craignaient de lui annoncer que l'enfant était mort. Car ils disaient : Voici, lorsque l'enfant vivait encore, nous lui avons parlé, et il ne nous a pas écoutés ; comment oserons-nous lui dire: L'enfant est mort? Il s'affligera bien davantage.

Davídi mɔ mɛsɛntɔ́ tɔn lɛ́ɛ ɖo kpá yi wɛ ɖo yěɖée tɛ́ntin, bó mɔ ɖɔ vǐ ɔ́ wɛ kú, lobo kanbyɔ́ yě ɖɔ: “Vǐ ɔ́ kú wɛ a?” Bɔ yě yí gbe n'i ɖɔ: “Ɛɛn é kú.”
12.19 David aperçut que ses serviteurs parlaient tout bas entre eux, et il comprit que l'enfant était mort. Il dit à ses serviteurs : L'enfant est-il mort ? Et ils répondirent : Il est mort.

Ée yě ɖɔ mɔ̌ ɔ́, Davídi fɔ́n sín kɔ́ mɛ, bó lɛ wǔ, bó sá nǔ, bó ɖyɔ́ awu lobo ɖidó sinsɛnxɔ mɛ, bó yi ɖe kɔ́ nú Mawu Mavɔmavɔ. Ée é lɛ́ kɔ wá xwé gbe ɔ́, é byɔ́ nǔɖuɖu lobo ɖu,
12.20 Alors David se leva de terre. Il se lava, s'oignit, et changea de vêtements ; puis il alla dans la maison de l'Éternel, et se prosterna. De retour chez lui, il demanda qu'on lui servît à manger, et il mangea.

bɔ mɛsɛntɔ́ tɔn lɛ́ɛ kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Étɛ́wú a ka ɖo nǔ wa gbɔn mɔ̌ wɛ? Hwenu e vǐ ɔ́ ɖo gbɛ ɔ́, a ɖo nu blá wɛ, bó ɖo avǐ ya wɛ. Din e vǐ ɔ́ ká kú ɔ́, a fɔ́n bó ɖu nǔ.”
12.21 Ses serviteurs lui dirent : Que signifie ce que tu fais ? Tandis que l'enfant vivait, tu jeûnais et tu pleurais; et maintenant que l'enfant est mort, tu te lèves et tu manges !

Bɔ é yí gbe nú yě ɖɔ: “Hwenu e vǐ ɔ́ kpo ɖo gbɛ ɔ́, un nɔ ɖo nu blá wɛ, bó nɔ ɖo avǐ ya wɛ, ɖó un nɔ ɖɔ: ‘Nǔ ce to ná blá wǔ nú Mawu Mavɔmavɔ bɔ é na jó vǐ ɔ́ dó nyi gbɛ hǔn mɛ̌ ká tunwun.’
12.22 Il répondit : Lorsque l'enfant vivait encore, je jeûnais et je pleurais, car je disais : Qui sait si l'Éternel n'aura pas pitié de moi et si l'enfant ne vivra pas ?

Din e é ká kú ɔ́, étɛ́ sín nu blá wɛ un ná lɛ́ ɖe? Un sixú fɔ́n ɛ wɛ a? Nyɛ wɛ xwe fí e é ɖe é, amɔ̌, éyɛ́ sixú lɛ́ kɔ wá gɔ̌n ce ǎ.” È ji Salomɔ́ɔ
12.23 Maintenant qu'il est mort, pourquoi jeûnerais-je ? Puis-je le faire revenir ? J'irai vers lui, mais il ne reviendra pas vers moi.

Davídi dó gbɔ nú asi tɔn Bɛtisabe, bó ɖó xó xá ɛ, bɔ é mɔ xo bo ji vǐ súnnu ɖokpó, bɔ è nɔ ylɔ́ vǐ ɔ́ ɖɔ Salomɔ́ɔ. Mawu Mavɔmavɔ yí wǎn nú vǐ ɔ́,
12.24 David consola Bath Schéba, sa femme, et il alla auprès d'elle et coucha avec elle. Elle enfanta un fils qu'il appela Salomon, et qui fut aimé de l'Éternel.

bó ɖɔ nú gbeyíɖɔ Natáan ɖɔ é ní sun nyǐ vǐ ɔ́ ɖɔ Yedidya, tínmɛ tɔn wɛ nyí wǎnyínámɔ Mawu Mavɔmavɔ tɔn. Davídi yí Hlaba toxo ɔ́
12.25 Il le remit entre les mains de Nathan le prophète, et Nathan lui donna le nom de Jedidja, à cause de l'Éternel.

Hwenɛ́nu ɔ́, ahwangán ɖaxó Jowabu ko yí Hlaba Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ sín toxo ɖaxó ɔ́, bó ko yí slá e mɛ axɔ́sú ɔ́ ɖésú nɔ́ nɔ é,
12.26 Joab, qui assiégeait Rabba des fils d'Ammon, s'empara de la ville royale,

bó sɛ́ mɛ dó Davídi ɖɔ è yi ɖɔ n'i ɖɔ: “Un tɔ́n ahwan Hlaba toxo ɔ́. Un ko yí slǎ e mɛ sindo ɖe é lɔ.
12.27 et envoya des messagers à David pour lui dire : J'ai attaqué Rabba, et je me suis déjà emparé de la ville des eaux ;

Din ɔ́, kplé ahwanfuntɔ́ e kpo lɛ́ɛ, bó wá xá toxo ɔ́, lobo ná yí hwi ɖésú. Un jló ná yí, bónú susu ɔ́ bǐ ná nyí ce ǎ.”
12.28 rassemble maintenant le reste du peuple, campe contre la ville, et prends-la, de peur que je ne la prenne moi-même et que la gloire ne m'en soit attribuée.

Énɛ́ ɔ́, Davídi kplé ahwanfuntɔ́ e kpo lɛ́ɛ bǐ, bó wá tɔ́n ahwan Hlaba toxo ɔ́, lobo yí.
12.29 David rassembla tout le peuple, et marcha sur Rabba ; il l'attaqua, et s'en rendit maître.

É yí gbǎkún e ɖo ta nú Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ sín vodún Mɔlɛ́ki é. Sikágbákún wɛ, bó da kilóo gban mɔ̌, bɔ è zě awǐnnya xɔ akwɛ́ dó ɖó acɔ́ ná. È zě gbǎkún énɛ́ xwe nú Davídi, bɔ Davídi lɛ́ hɛn nǔ ɖagbe ɖagbe ɖěvo lɛ́ɛ sín ahwangbénu wá yi xwé.
12.30 Il enleva la couronne de dessus la tête de son roi : elle pesait un talent d'or et était garnie de pierres précieuses. On la mit sur la tête de David, qui emporta de la ville un très grand butin.

Davídi kplá togun e ɖo fínɛ́ lɛ́ɛ gěgé sín toxo yětɔn mɛ, lobo zɔ́n azɔ̌ syɛ́nsyɛ́n lɛ́ɛ yě. Mɛɖě nɔ́ zɛ xwlɛ, mɛ ɖě nɔ́ kpa awǐnnya, mɛ ɖě nɔ́ mu atín, mɛ ɖě nɔ́ sún blǐki. Mɔ̌ jɛ́n é wa Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ sín nǔ gbɔn, gbɔn toxo lɛ́ɛ bǐ mɛ. Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, Davídi lɛ́ kɔ é kpó ahwangɔnu tɔn bǐ kpó, bó wá Jeluzalɛ́mu. Amunɔ́ɔ ɖó xó xá nɔví tɔn Tamáa
12.31 Il fit sortir les habitants, et il les plaça sous des scies, des herses de fer et des haches de fer, et les fit passer par des fours à briques ; il traita de même toutes les villes des fils d'Ammon. David retourna à Jérusalem avec tout le peuple.