Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

2 Samuwɛ́li 10 - 2 Samuel 10
Azǎn ɖé jɛ ǎ bɔ Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ xɔ́sú Naxáci kú, bɔ vǐ tɔn Hanúni jɛ do tɔn mɛ.
10.1 Après cela, le roi des fils d'Ammon mourut, et Hanun, son fils, régna à sa place.

Davídi nɔ ɖɔ dó ayi mɛ ɖɔ: “Un ná wa ɖagbe nú Hanúni Naxáci ví ɔ́ lě e tɔ́ tɔn bló gbɔn nú mì é.” Ée Davídi lin mɔ̌ ɔ́, é sɛ́ gǎn hɔn-yitɔ́ tɔn ɖé lɛ́ɛ dó, nú yě ná yi dó nǔwamɛgbe e. Ée gǎn hɔn-yitɔ́ tɔn lɛ́ɛ yi Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ sín tomɛ ɔ́,
10.2 David dit : Je montrerai de la bienveillance à Hanun, fils de Nachasch, comme son père en a montré à mon égard. Et David envoya ses serviteurs pour le consoler au sujet de son père. Lorsque les serviteurs de David arrivèrent dans le pays des fils d'Ammon,

Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ sín gǎn hɔn-yitɔ́ lɛ́ɛ yi ɖɔ nú gǎn yětɔn Hanúni ɖɔ: “A vɛdó ɖɔ tɔ́ towe ná zé su wú jɛ́n Davídi sɛ́ gǎn hɔn-yitɔ́ tɔn lɛ́ɛ dó ɖɔ yě wá dó nǔwamɛgbe we a? Gbeɖé, mɔ̌ wɛ ǎ. É sɛ́ yě dó nú yě ná wá ba do nú toxo ɔ́, bó ná wá gba.”
10.3 les chefs des fils d'Ammon dirent à Hanun, leur maître: Penses-tu que ce soit pour honorer ton père que David t'envoie des consolateurs? N'est-ce pas pour reconnaître et explorer la ville, et pour la détruire, qu'il envoie ses serviteurs auprès de toi ?

Énɛ́ ɔ́, Hanúni ɖe gbe, bɔ è wlí gǎn hɔn-yitɔ́ Davídi tɔn lɛ́ɛ, bó xwlɛ́ atán yětɔn akpá ɖokpó, bó sɛ́n awu yětɔn lɛ́ɛ, sín nɛgbé káká wá alin, lobo nya yě.
10.4 Alors Hanun saisit les serviteurs de David, leur fit raser la moitié de la barbe, et fit couper leurs habits par le milieu jusqu'au haut des cuisses. Puis il les congédia.

È yi ɖɔ nǔ e jɛ ɔ́ nú Davídi. Ée é se mɔ̌ ɔ́, é sɛ́ mɛ dó gbě yětɔn mɛ, bɔ è yi kpé yě; amɔ̌, winnyá hu gǎn hɔn-yitɔ́ lɛ́ɛ ɖésú, ɖó nǔ e è wa xá yě ɔ́ wútu. Axɔ́sú Davídi ɖɔ sɛ́ dó yě ɖɔ yě ní nɔ Jeliko káká nú atán yětɔn ní wú bǐ cóbónú yě ní wá xwé. Davídi fun ahwan xá Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ kpó Silíinu lɛ́ɛ kpó
10.5 David, qui fut informé, envoya des gens à leur rencontre, car ces hommes étaient dans une grande confusion ; et le roi leur fit dire: Restez à Jéricho jusqu'à ce que votre barbe ait repoussé, et revenez ensuite.

Ée Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ mɔ ɖɔ émí zé émíɖée dó xomɛ nú Davídi ɔ́, yě da sɔ́ja Silíinu e ɖo Bɛti-Hlehovu kpó Sova kpó lɛ́ɛ adɔ̌kpo (20.000) dó yěɖée jí. Yě lɛ́ kplá sɔ́ja afatɔ́n (1.000) ɖo Maaka xɔ́sú ɔ́ sín ahwangɔnu ɔ́ mɛ, bó lɛ́ kplá sɔ́ja děgba atɔn (12.000) ɖo Tɔ́vu xɔ́sú ɔ́ sín ahwangɔnu ɔ́ mɛ.
10.6 Les fils d'Ammon, voyant qu'ils s'étaient rendus odieux à David, firent enrôler à leur solde vingt mille hommes de pied chez les Syriens de Beth Rehob et chez les Syriens de Tsoba, mille hommes chez le roi de Maaca, et douze mille hommes chez les gens de Tob.

Ée Davídi se nǔ e wa wɛ Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ ɖe ɔ́, é sɛ́ ahwangán ɖaxó Jowabu kpó ahwanfuntɔ́ tɔn e sín alɔ se kpɛ́n ganjí lɛ́ɛ bǐ kpó dó ahwangbénu.
10.7 A cette nouvelle, David envoya contre eux Joab et toute l'armée, les hommes vaillants.

Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ sɔ́ ahwannú bó wá to yěɖée ɖó toxo ɔ́ sín hɔntogbó jí, bɔ sɔ́ja Silíinu e gosín Sova kpó Hlexɔ́vu kpó lɛ́ɛ, sɔ́ja Tɔ́vu tɔn lɛ́ɛ kpó Maaka tɔn lɛ́ɛ kpó ɖo fí vo, ɖo gběhan ɔ́ mɛ.
10.8 Les fils d'Ammon sortirent, et se rangèrent en bataille à l'entrée de la porte ; les Syriens de Tsoba et de Rehob, et les hommes de Tob et de Maaca, étaient à part dans la campagne.

Jowabu mɔ ɖɔ émí ɖó kɛntɔ́ ɖo gǔdo nukɔn. Ée nǔ ɖo mɔ̌ ɔ́, é cyán sɔ́ja Izlayɛ́li tɔn e syɛ́n hú ɖě lɛ́ɛ bǐ lɛ́ɛ, bɔ yě húzú kpan nukɔn sɔ́ja Silíinu lɛ́ɛ.
10.9 Joab vit qu'il avait à combattre par devant et par derrière. Il choisit alors sur toute l'élite d'Israël un corps, qu'il opposa aux Syriens ;

É zé nɔví tɔn Avicáyi ɖó sɔ́ja tɔn e kpo lɛ́ɛ nu, bɔ yě húzú kpan nukɔn Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ.
10.10 et il plaça sous le commandement de son frère Abischaï le reste du peuple, pour faire face aux fils d'Ammon.

Jowabu ɖɔ nú nɔví tɔn Avicáyi ɖɔ: “Nú Silíinu lɛ́ɛ ɖo gǎn hú mì wɛ ɔ́, a na wá dó alɔ mì. Nú é ká nyí ɖɔ Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ wɛ ɖo gǎn hú hwɛ wɛ ɔ́, nyɛ ná wá dó alɔ we.
10.11 Il dit : Si les Syriens sont plus forts que moi, tu viendras à mon secours ; et si les fils d'Ammon sont plus forts que toi, j'irai te secourir.

Kpan akɔ́n! Mǐ ní ván kan bo fun ahwan nú togun mǐtɔn kpó Mawu mǐtɔn sín toxo lɛ́ɛ kpó. Mawu Mavɔmavɔ ní ka bló lě e é jló e gbɔn é.”
10.12 Sois ferme, et montrons du courage pour notre peuple et pour les villes de notre Dieu, et que l'Éternel fasse ce qui lui semblera bon !

Jowabu kpó ahwanfuntɔ́ tɔn lɛ́ɛ kpó sí ahwan te dó Silíinu lɛ́ɛ jí, bɔ yě hɔn ɖo nukɔn tɔn.
10.13 Joab, avec son peuple, s'avança pour attaquer les Syriens, et ils s'enfuirent devant lui.

Ée Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ mɔ Silíinu lɛ́ɛ hɔn ɔ́, yě lɔ hɔn ɖo Avicáyi nukɔn, bó lɛ́ kɔ byɔ́ toxo yětɔn mɛ. Jowabu lɔ lɛ́ kɔ sín Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ gúdo bó wá Jeluzalɛ́mu.
10.14 Et quand les fils d'Ammon virent que les Syriens avaient pris la fuite, ils s'enfuirent aussi devant Abischaï et rentrèrent dans la ville. Joab s'éloigna des fils d'Ammon et revint à Jérusalem.

Ée Silíinu lɛ́ɛ mɔ ɖɔ Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖu ɖo émí jí ɔ́, yě sɛ yěɖée kplé.
10.15 Les Syriens, voyant qu'ils avaient été battus par Israël, réunirent leurs forces.

Hadadɛzɛ́ɛ sɛ́ mɛ dó sɔ́ja Silíinu e ɖo Efláti tɔ ɔ́ gǔdo dɔ̌n lɛ́ɛ gbé mɛ, bɔ yě wǎ Helámu, bɔ Covaki ahwangán Hadadɛzɛ́ɛ tɔn zɔn yě nu, bó kplá yě wá.
10.16 Hadadézer envoya chercher les Syriens qui étaient de l'autre côté du fleuve ; et ils arrivèrent à Hélam, ayant à leur tête Schobac, chef de l'armée d'Hadadézer.

È yi ɖɔ nú Davídi. Ée é se mɔ̌ ɔ́, é kplé ahwangɔnu Izlayɛ́li tɔn ɔ́ bǐ, bó dó asá Judɛ́ɛn tɔ ɔ́, bó wá Helámu. Bɔ Silíinu lɛ́ɛ sɔ́ ahwan nú, bó tɔ́n ahwan Davídi.
10.17 On l'annonça à David, qui assembla tout Israël, passa le Jourdain, et vint à Hélam. Les Syriens se préparèrent à la rencontre de David, et lui livrèrent bataille.

Amɔ̌, Silíinu lɛ́ɛ hɔn ɖo Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ nukɔn. Davídi kpó ahwanfuntɔ́ tɔn lɛ́ɛ kpó hu sɔ́ yětɔn e nɔ dɔn ahwankɛkɛ́ví lɛ́ɛ nǔwɔntɔn kanwe ko (700), bó hu sɔ́xátɔ́ adɔ̌kpo we (40.000). Yě gblé wǔ ahwangán ɖaxó Covaki bɔ é kú jɛ fínɛ́.
10.18 Mais les Syriens s'enfuirent devant Israël. Et David leur tua les troupes de sept cents chars et quarante mille cavaliers; il frappa aussi le chef de leur armée, Schobac, qui mourut sur place.

Ée axɔ́sú e ɖo Hadadɛzɛ́ɛ glɔ́ lɛ́ɛ bǐ mɔ ɖɔ Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖu ɖo émí jí ɔ́, yě gbɔ bó dó hwɛ gbo, bó nɔ acɛkpikpa Izlayɛ́li tɔn glɔ́. Lo ɔ́, Silíinu lɛ́ɛ sɔ́ glá gbeɖé ɖɔ émí ná dó alɔ Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ ǎ. Davídi kpó Bɛtisabe kpó
10.19 Tous les rois soumis à Hadadézer, se voyant battus par Israël, firent la paix avec Israël et lui furent assujettis. Et les Syriens n'osèrent plus secourir les fils d'Ammon.