Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

2 Samuwɛ́li 3 - 2 Samuel 3
Sawúlu sín mɛ lɛ́ɛ kpó Davídi sín mɛ lɛ́ɛ kpó fun ahwan káká. Acɛkpikpa Davídi tɔn fɔ́n ɔ́, é nɔ́ ɖo nukɔn yi wɛ, bɔ Sawúlu sín mɛ lɛ́ɛ tɔn ká nɔ́ ɖo gǔdo yi wɛ. Vǐ e Davídi ji ɖo Eblɔ́n lɛ́ɛ
3.1 La guerre dura longtemps entre la maison de Saül et la maison de David. David devenait de plus en plus fort, et la maison de Saül allait en s'affaiblissant.

Davídi ji vǐ ɖo Eblɔ́n. Vǐ tɔn nukɔn tɔn ɔ́ nɔ́ nyí Amunɔ́ɔ; Axinɔwamu Izleyɛ́linu ɔ́ wɛ ji vǐ énɛ́ ɔ́ n'i.
3.2 Il naquit à David des fils à Hébron. Son premier-né fut Amnon, d'Achinoam de Jizreel ;

Vǐ tɔn wegɔ́ ɔ́ nɔ nyí Kileavu, Avigayilu Kaamɛ́linu, asúkúsi Navalu tɔn ɔ́ wɛ ji vǐ énɛ́ ɔ́ n'i. Vǐ tɔn atɔngɔ́ ɔ́ nɔ nyí Abusalɔ́mu; Gɛcúu xɔ́sú Talumayi sín vǐ Maaka wɛ ji vǐ énɛ́ ɔ́ n'i.
3.3 le second, Kileab, d'Abigaïl de Carmel, femme de Nabal ; le troisième, Absalom, fils de Maaca, fille de Talmaï, roi de Gueschur ;

Vǐ tɔn ɛnɛgɔ́ ɔ́ nɔ nyí Adoniyasi, Hagiti wɛ ji vǐ énɛ́ ɔ́ n'i. Vǐ tɔn atɔ́ɔ́ngɔ́ ɔ́ nɔ nyí Cefátiya; Avitálu wɛ ji vǐ énɛ́ n'i.
3.4 le quatrième, Adonija, fils de Haggith ; le cinquième, Schephathia, fils d'Abithal ;

Vǐ tɔn ayizɛ́ngɔ́ ɔ́ nɔ nyí Yitleamu, asi tɔn Egla ɔ́ wɛ ji vǐ énɛ́ n'i. Vǐ e Davídi ji ɖo Eblɔ́n lɛ́ɛ sín nyǐkɔ nɛ́. Avunɛ́ɛ jɛ tagba xá Icíbɔcɛ́ti
3.5 et le sixième, Jithream, d'Égla, femme de David. Ce sont là ceux qui naquirent à David à Hébron.

Hwenu e Sawúlu sín mɛ lɛ́ɛ kpó Davídi sín mɛ lɛ́ɛ kpó ɖo ahwan fun wɛ é ɔ́, Avunɛ́ɛ ɖo acɛ ɖó dó acɛ jí wɛ ɖo Sawúlu sín mɛ lɛ́ɛ tɛ́ntin.
3.6 Pendant la guerre entre la maison de Saül et la maison de David, Abner tint ferme pour la maison de Saül.

Sawúlu ɖó asi ɖokpó, bɔ è nɔ ylɔ́ ɛ ɖɔ Hlisipa; Aya ví wɛ. Icíbɔcɛ́ti ɖɔ xó nú Avunɛ́ɛ dó nyɔ̌nu énɛ́ wú gbe ɖokpó. É ɖɔ n'i ɖɔ: “Étɛ́wú a ɖǒ xó xá tɔ́ ce sín asi?”
3.7 Or Saül avait eu une concubine, nommée Ritspa, fille d'Ajja. Et Isch Boscheth dit à Abner: Pourquoi es-tu venu vers la concubine de mon père ?

Ée Avunɛ́ɛ se xó énɛ́ ɔ́, xomɛ sin i ɖésú, bɔ é ɖɔ: “Cukú wɛ un nyí bó ɖo Judáa ví lɛ́ɛ kan nu a? Un ɖe lě e un nyɔ́ xomɛ dó tɔ́ towe Sawúlu sín xwédo ɔ́ wú gbɔn ɔ́ xlɛ́, bó ɖe lě e un nyɔ́ xomɛ dó nɔví tɔn lɛ́ɛ kpó xɔ́ntɔn tɔn lɛ́ɛ kpó wú gbɔn ɔ́ xlɛ́. Un jó we dó nú Davídi sín mɛ lɛ́ɛ bɔ yě wlí we ǎ, bɔ égbé din ɔ́, a wǎ mɔ nǔ e un wa xá nyɔ̌nu élɔ́ ɔ́, bó ɖo ɖiɖɔ wɛ.
3.8 Abner fut très irrité des paroles d'Isch Boscheth, et il répondit : Suis-je une tête de chien, qui tienne pour Juda ? Je fais aujourd'hui preuve de bienveillance envers la maison de Saül, ton père, envers ses frères et ses amis, je ne t'ai pas livré entre les mains de David, et c'est aujourd'hui que tu me reproches une faute avec cette femme ?

Ényí un ma bló nǔ e sín alɔ Mawu Mavɔmavɔ zin dó akɔ́n nú Davídi ɔ́ bǐ nú Davídi ǎ hǔn, Mawu ní dɔn tó nú mì nú é syɛ́n hú tódɔnnúmɛ lɛ́ɛ bǐ.
3.9 Que Dieu traite Abner dans toute sa rigueur, si je n'agis pas avec David selon ce que l'Éternel a juré à David,

Đó Mawu ko zin alɔ dó akɔ́n ɖɔ émí ná yí axɔ́súɖuɖu ɔ́ sín xwédo Sawúlu tɔn mɛ, bó ná zé jó nú Davídi. Bɔ Davídi ná kpa acɛ dó Izlayɛ́li nu, bó ná kpa dó Judáa nu. É ná kpa acɛ dó to ɔ́ bǐ nu sín Dan ɖo totaligbé káká wá Bɛ̌-Ceva ɖo tofɔligbé.”
3.10 en disant qu'il ferait passer la royauté de la maison de Saül dans la sienne, et qu'il établirait le trône de David sur Israël et sur Juda depuis Dan jusqu'à Beer Schéba.

Icíbɔcɛ́ti sixú glá kɛ nu dó xó e Avunɛ́ɛ ɖɔ ɔ́ wú ǎ, ɖó xɛsi e ɖo jǐ tɔn ɔ́ flá. Avunɛ́ɛ jɛ Davídi jí
3.11 Isch Boscheth n'osa pas répliquer un seul mot à Abner, parce qu'il le craignait.

Avunɛ́ɛ dó wɛn sɛ́ dó Davídi gbɔn wɛnsagun tɔn lɛ́ɛ jí ɖɔ: “Mɛ̌ tɔn ká nyí to ɔ́? Wǎ mǐ nu alɛ bónú má dó alɔ we nú a nǎ yí Izlayɛ́li to ɔ́ bǐ.”
3.12 Abner envoya des messagers à David pour lui dire de sa part: A qui est le pays? Fais alliance avec moi, et voici, ma main t'aidera pour tourner vers toi tout Israël.

Bɔ Davídi yí gbe nú Avunɛ́ɛ bo ɖɔ: “É nyɔ́, un yí gbe bo ná nu alɛ xá we. Amɔ̌, nǔ ɖokpó byɔ́ we wɛ un ɖe: Cóbónú mǐ nǎ nu alɛ ɔ́, a nǎ to kplá asi ce Mikali, Sawúlu ví ɔ́ wá nú mì hwɛ̌.”
3.13 Il répondit : Bien ! je ferai alliance avec toi ; mais je te demande une chose, c'est que tu ne voies point ma face, à moins que tu n'amènes d'abord Mical, fille de Saül, en venant auprès de moi.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, Davídi dó wɛn sɛ́ dó Icíbɔcɛ́ti, Sawúlu ví ɔ́ nú è yi ɖɔ n'i ɖɔ é ní sɛ́ asi émítɔn Mikali Sawúlu ví e émí zé atɔtɔ Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ tɔn kanwe ko dó da ɔ́ dó émí.
3.14 Et David envoya des messagers à Isch Boscheth, fils de Saül, pour lui dire : Donne-moi ma femme Mical, que j'ai fiancée pour cent prépuces de Philistins.

Icíbɔcɛ́ti yí nyɔ̌nu ɔ́ sín asú tɔn Palutiyɛ́li Layici ví ɔ́ sí,
3.15 Isch Boscheth la fit prendre chez son mari Palthiel, fils de Laïsch.

bɔ asú ɔ́ ɖo avǐ ya wɛ ɖo gǔdo tɔn káká bó wá Baxulimu. Ée yě jɛ fínɛ́ ɔ́, Avunɛ́ɛ ɖɔ nú asú ɔ́ ɖɔ é ní lɛ́ kɔ yi xwé, bɔ é lɛ́ kɔ nǔgbó.
3.16 Et son mari la suivit en pleurant jusqu'à Bachurim. Alors Abner lui dit : Va, retourne-t'en ! Et il s'en retourna.

Avunɛ́ɛ ka ko ɖɔ xó xá tomɛxó Izlayɛ́li tɔn lɛ́ɛ hwe ɖé nu. É ɖɔ nú yě ɖɔ: “Mi ɖo biba wɛ ɖɔ Davídi ní nyí axɔ́sú émítɔn din ɔ́, é kó lín.
3.17 Abner eut un entretien avec les anciens d'Israël, et leur dit : Vous désiriez autrefois d'avoir David pour roi ;

Mi bo sɔ́ ɛ axɔ́sú din, ɖó Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ xó dó wǔ tɔn ɖɔ: ‘Mɛsɛntɔ́ ce Davídi jí wɛ un ná gbɔn, bó hwlɛ́n togun ce Izlayɛ́li ɔ́ gán ɖo Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ kpó kɛntɔ́ tɔn ɖě lɛ́ɛ bǐ kpó sí.’ ”
3.18 établissez-le maintenant, car l'Éternel a dit de lui : C'est par David, mon serviteur, que je délivrerai mon peuple d'Israël de la main des Philistins et de la main de tous ses ennemis.

Avunɛ́ɛ ɖɔ xó xá Bɛnjamɛ́ɛnu lɛ́ɛ lɔmɔ̌. Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, é ɖidó Eblɔ́n, bo ná ɖɔ linlin e Bɛnjamɛ́ɛnu lɛ́ɛ kpó Izlayɛ́li ví ɖě lɛ́ɛ kpó yí gbe ná ɔ́ nú Davídi ɖésúnɔ.
3.19 Abner parla aussi à Benjamin, et il alla rapporter aux oreilles de David à Hébron ce qu'avaient résolu Israël et toute la maison de Benjamin.

Avunɛ́ɛ kplá gbɛtɔ́ ko bo wá Davídi gɔ́n ɖo Eblɔ́n. Ée Avunɛ́ɛ wá ɔ́, Davídi ɖu agɔ̌ xá é kpódó mɛ tɔn lɛ́ɛ kpó.
3.20 Il arriva auprès de David à Hébron, accompagné de vingt hommes ; et David fit un festin à Abner et à ceux qui étaient avec lui.

Avunɛ́ɛ ɖɔ nú Davídi ɖɔ: “Sɛ́mɛɖó, un ɖo gbesisɔ mɛ bó ná yi, bó ná kplé Izlayɛ́li to ɔ́ bǐ nú mɛ. Yě ná nu alɛ xá mɛ, bɔ mɛ ná kpa acɛ dó to ɔ́ bǐ jǐ, lě e é jló mɛ gbɔn é.” Énɛ́ ɔ́, Davídi ná gbe Avunɛ́ɛ, bɔ é ɖidó kpó fífá kpó. Jowabu hu Avunɛ́ɛ
3.21 Abner dit à David : Je me lèverai, et je partirai pour rassembler tout Israël vers mon seigneur le roi ; ils feront alliance avec toi, et tu règneras entièrement selon ton désir. David renvoya Abner, qui s'en alla en paix.

É nɔ zaan bɔ Jowabu kpó Davídi sín ahwanfuntɔ́ lɛ́ɛ kpó lɛ́ kɔ sín to ɖé gba gbé wá. Nǔ e yě mɔ sín dɔ̌n ɔ́ sukpɔ́ tawun. Avunɛ́ɛ sɔ́ ɖo kpɔ́ xá Davídi ɖo Eblɔ́n ǎ, ɖó Davídi ko nyi Avunɛ́ɛ, bɔ é ko yi kpó fífá kpó.
3.22 Voici, Joab et les gens de David revinrent d'une excursion, et amenèrent avec eux un grand butin. Abner n'était plus auprès de David à Hébron, car David l'avait renvoyé, et il s'en était allé en paix.

Ée Jowabu kpó ahwangɔnu tɔn kpó wá ɔ́, è wlǐ nǔ e jɛ ɔ́ ɖɔ n'i ɖɔ: “Avunɛ́ɛ Nɛ̌ɛ ví ɔ́ wá axɔ́sú ɔ́ gɔ́n, bɔ axɔ́sú ɔ́ jó e dó, bɔ é yi kpó fífá kpó.”
3.23 Lorsque Joab et toute sa troupe arrivèrent, on fit à Joab ce rapport : Abner, fils de Ner, est venu auprès du roi, qui l'a renvoyé, et il s'en est allé en paix.

Jowabu yi axɔ́sú ɔ́ gɔ́n, bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Étɛ́ a ka bló nɛ́? Avunɛ́ɛ wá gɔ̌n towe, bɔ a jǒ e dó bɔ é yi wɛ a?
3.24 Joab se rendit chez le roi, et dit : Qu'as-tu fait ? Voici, Abner est venu vers toi ; pourquoi l'as-tu renvoyé et laissé partir ?

A tunwun Avunɛ́ɛ Nɛ̌ɛ ví ɔ́ ganjí. Fí e é wá é ɔ́, é jló ná blɛ́ we, bó ná ba do nú nǔ e wa wɛ a ɖe lɛ́ɛ, bó ná mɔ do nú we bǐ céɖécéɖé wú wɛ é wá.”
3.25 Tu connais Abner, fils de Ner! c'est pour te tromper qu'il est venu, pour épier tes démarches, et pour savoir tout ce que tu fais.

Ée Jowabu tɔ́n sín axɔ́sú ɔ́ gɔ́n ɔ́, é sɛ́ mɛ dó Avunɛ́ɛ gbé mɛ, bɔ è yi kplá ɛ sín Siláa dotɔ ɔ́ kɔn wá. Davídi ka mɔ do nú nǔɖé ǎ.
3.26 Et Joab, après avoir quitté David, envoya sur les traces d'Abner des messagers, qui le ramenèrent depuis la citerne de Sira: David n'en savait rien.

Ée yě kplá Avunɛ́ɛ wá Eblɔ́n ɔ́, Jowabu kplá ɛ jɛ zɔ ɖo toxo ɔ́ sín hɔnnúwa sá, mɛ jló ná ɖe kpá ɛ ɖɔhun, lobo sɔ́ nǔ adɔ mɛ n'i bó hu i. É bló mɔ̌, dó ba nɔví tɔn Asaxɛli e kú ɔ́ sín hlɔn.
3.27 Lorsque Abner fut de retour à Hébron, Joab le tira à l'écart au milieu de la porte, comme pour lui parler en secret, et là il le frappa au ventre et le tua, pour venger la mort d'Asaël, son frère.

Ée Davídi se nǔ e jɛ ɔ́ tlóló ɔ́, é sú xó bó ɖɔ: “Mawu Mavɔmavɔ ɖésú tunwun ɖɔ nyi kpó mɛ e ɖo axɔ́súɖuto ce mɛ lɛ́ɛ kpó kún mɔ do nú Avunɛ́ɛ Nɛ̌ɛ ví ɔ́ sín kú ó lóóo!
3.28 David l'apprit ensuite, et il dit : Je suis à jamais innocent, devant l'Éternel, du sang d'Abner, fils de Ner, et mon royaume l'est aussi.

Ényí kú ɖé ɔ́, é ɖo kɔ nú Jowabu kpó xwédo tɔn kpó. Káká sɔ́yi gbɛ mavɔ mavɔ ɔ́, glɔ̌zɔn ní hun hɔn byɔ́ xwé tɔn gbe, gudu ní kpé yě wǔ, gbɛtɔ́ ná ɖo xwé tɔn gbe bɔ kpogɛ jɛ́n é ná mɔ cóbó ɖi zɔnlin; gbɛtɔ́ ní kú hwǐ kú, abǐ gbɛtɔ́ ní kú adɔ kú ɖo xwé tɔn gbe.”
3.29 Que ce sang retombe sur Joab et sur toute la maison de son père! Qu'il y ait toujours quelqu'un dans la maison de Joab, qui soit atteint d'un flux ou de la lèpre, ou qui s'appuie sur un bâton, ou qui tombe par l'épée, ou qui manque de pain !

Lě e Jowabu kpó nɔví tɔn Avicáyi kpó hu Avunɛ́ɛ gbɔn é nɛ́, ɖó Avunɛ́ɛ hu nɔví yětɔn Asaxɛli ɖo ahwangbénu ɖo Gabawɔ́ɔn.
3.30 Ainsi Joab et Abischaï, son frère, tuèrent Abner, parce qu'il avait donné la mort à Asaël, leur frère, à Gabaon, dans la bataille.

Davídi ɖɔ nú Jowabu kpó mɛ e kplá ɛ lɛ́ɛ kpó ɖɔ: “Mi vún awu dó kɔ nú miɖée, bó dó caki bo ví Avunɛ́ɛ.” Axɔ́sú Davídi ɖésú ɖo zɔnlin jí ɖo cyɔ ɔ́ gúdo.
3.31 David dit à Joab et à tout le peuple qui était avec lui : Déchirez vos vêtements, ceignez-vous de sacs, et pleurez devant Abner! Et le roi David marcha derrière le cercueil.

È ɖi Avunɛ́ɛ ɖó Eblɔ́n. Ée è ɖi i ɔ́, axɔ́sú ɔ́ sú xó bó ya avǐ ɖo Avunɛ́ɛ sín yɔta, bɔ togun ɔ́ bǐ wlí avǐ.
3.32 On enterra Abner à Hébron. Le roi éleva la voix et pleura sur le sépulcre d'Abner, et tout le peuple pleura.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, axɔ́sú ɔ́ dó gbɛvíhan dó Avunɛ́ɛ tamɛ ɖɔ: “Avunɛ́ɛ! Étɛ́wú a ka ná kú adǎnúwatɔ́ ɖɔhun mɔ̌?
3.33 Le roi fit une complainte sur Abner, et dit : Abner devait-il mourir comme meurt un criminel ?

Mɛ ɖé ma blá alɔ towe nɛ́! È ma ka dó gɛdɛ we nɛ́! Có a j'ayǐ bó kú adǎnúwatɔ́ lɛ́ɛ wɛ fyán we ɖɔhun.” Ée é ɖɔ mɔ̌ fó ɔ́, mɛ e ɖo fínɛ́ lɛ́ɛ bǐ bɛ́ avǐ.
3.34 Tu n'avais ni les mains liées, ni les pieds dans les chaînes !Tu es tombé comme on tombe devant des méchants.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, kéze kpo ɖo te bɔ yě hɛn nǔɖuɖu wá nú axɔ́sú ɔ́, bɔ é xwlé nǔ nú yě ɖɔ: “Ényí un ɖu nǔɖé, abǐ un dó kɛ́n nu cóbónú hwe yi xɔ hǔn, Mawu ní dɔn tó e syɛ́n hú tódɔnnúmɛ lɛ́ɛ bǐ ɔ́ nú mì.”
3.35 Et tout le peuple pleura de nouveau sur Abner. Tout le peuple s'approcha de David pour lui faire prendre quelque nourriture, pendant qu'il était encore jour ; mais David jura, en disant : Que Dieu me traite dans toute sa rigueur, si je goûte du pain ou quoi que ce soit avant le coucher du soleil !

Togun ɔ́ bǐ se nǔ e axɔ́sú ɔ́ ɖɔ é, bó yí gbe d'é jí. Lo ɔ́, axɔ́sú ɔ́ jí jɛ́n togun ɔ́ nɔ́ nɔ tɛgbɛ.
3.36 Cela fut connu et approuvé de tout le peuple, qui trouva bon tout ce qu'avait fait le roi.

Judáa togun ɔ́ kpó Izlayɛ́li togun ɔ́ bǐ kpó mɔ gbe nɛ́ gbe ɖɔ é kún nyí axɔ́sú ɔ́ wɛ ná gbe bɔ è hu Avunɛ́ɛ Nɛ̌ɛ ví ɔ́ ó.
3.37 Tout le peuple et tout Israël comprirent en ce jour que ce n'était pas par ordre du roi qu'Abner, fils de Ner, avait été tué.

Axɔ́sú ɔ́ lɛ́ ɖɔ nú mɛsɛntɔ́ tɔn lɛ́ɛ ɖɔ: “Mi ma mɔ égbé din ɖɔ gǎn ɖokpó, gǎn Izlayɛ́li tɔn ɖaxó ɖokpó wɛ kú a?
3.38 Le roi dit à ses serviteurs : Ne savez-vous pas qu'un chef, qu'un grand homme, est tombé aujourd'hui en Israël ?

È kɔn ami dó ta nú mì bó sɔ́ mì axɔ́sú, có un ka ba hlɔ̌nhlɔ́n kpo. Nya énɛ́ lɛ́ɛ ɔ́, Selúya ví énɛ́ lɛ́ɛ ɔ́, yě syɛ́n hú mì. Mawu Mavɔmavɔ ní wa nǔ xá mɛ e wa nǔ nyi do é.”
3.39 Je suis encore faible, quoique j'aie reçu l'onction royale ; et ces gens, les fils de Tseruja, sont trop puissants pour moi. Que l'Éternel rende selon sa méchanceté à celui qui fait le mal !