Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

1 Samuwɛ́li 28 - 1 Samuel 28
Hwenɛ́nu ɔ́, Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ sɛ yěɖée kplé, bó dó ahwan gbě, bó ná yi fun ahwan xá Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ, bɔ Akíci ɖɔ nú Davídi ɖɔ: “Hwi kpó mɛ towe lɛ́ɛ kpó ná kplá mì yi ahwangbénu. A se ganjí a?”
28.1 En ce temps-là, les Philistins rassemblèrent leurs troupes et formèrent une armée, pour faire la guerre à Israël. Akisch dit à David : Tu sais que tu viendras avec moi à l'armée, toi et tes gens.

Davídi ɖɔ nú Akíci ɖɔ: “È nǎ mɔ lě e nyɛ mɛsɛntɔ́ mɛtɔn ná wa nǔ gbɔn é.” Bɔ Akíci ɖɔ nú Davídi ɖɔ: “Un ná sɔ́ we bɔ a nǎ nɔ́ kplá mì, bó ná nɔ́ nya xɛ ɖo jǐ ce hwebǐnu.” Sawúlu yi kan nǔ ɖo nyɔ̌nu bokantɔ́ e ɖo Eyinu-Dɔ́ɔ ɔ́ gɔ́n
28.2 David répondit à Akisch : Tu verras bien ce que ton serviteur fera. Et Akisch dit à David : Aussi je te donnerai pour toujours la garde de ma personne.

Ée Samuwɛ́li kú ɔ́, Izlayɛ́li to ɔ́ bǐ yi ɖi i ɖó toxo tɔn mɛ ɖo Hlama, bó wa nǔ tɔn. Đ'ayǐ ɔ́, Sawúlu ka ko hu mɛ e nɔ kan amɔɛ lɛ́ɛ kpó mɛ e nɔ kan bo lɛ́ɛ kpó sín axɔ́súɖuto tɔn mɛ.
28.3 Samuel était mort ; tout Israël l'avait pleuré, et on l'avait enterré à Rama, dans sa ville. Saül avait ôté du pays ceux qui évoquaient les morts et ceux qui prédisaient l'avenir.

É wá su gbe ɖokpó, bɔ Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ kplé yěɖée, bó wá ɖó gɔnu ɖó Cunɛ́mu. Sawúlu ká kplé ahwanfuntɔ́ Izlayɛ́li tɔn lɛ́ɛ, bɔ yě ɖó gɔnu ɖó Gilubowa.
28.4 Les Philistins se rassemblèrent, et vinrent camper à Sunem; Saül rassembla tout Israël, et ils campèrent à Guilboa.

Ée Sawúlu mɔ Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ lě ɔ́, xɛsi ɖaxó ɖé jɛ jǐ tɔn, bɔ hǔn tɔn nɔ xo gblo, gblo, gblo.
28.5 A la vue du camp des Philistins, Saül fut saisi de crainte, et un violent tremblement s'empara de son coeur.

Sawúlu kan nǔ byɔ́ Mawu Mavɔmavɔ; Mawu Mavɔmavɔ ka kɛ nu d'é mɛ n'i ǎ. É xo dlɔ̌ ɛ ǎ, é ká ɖɔ xó n'i gbɔn Wulímu vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ lɛ́ɛ tɔn jí ǎ, é ká ɖɔ xó n'i gbɔn gbeyíɖɔ tɔn lɛ́ɛ ɖě jí ǎ.
28.6 Saül consulta l'Éternel ; et l'Éternel ne lui répondit point, ni par des songes, ni par l'urim, ni par les prophètes.

Sawúlu gbɔ bo ɖɔ nú mɛsɛntɔ́ tɔn lɛ́ɛ ɖɔ: “Mi ba nyɔ̌nu e nɔ kan bo é ɖokpó nú mì bónú má yi kan nǔ ɖo gɔ̌n tɔn.” Mɛsɛntɔ́ tɔn lɛ́ɛ ɖɔ n'i ɖɔ nyɔ̌nu ɖokpó ɖo Eyinu-Dɔ́ɔ, bó nɔ́ kan bo.
28.7 Et Saül dit à ses serviteurs : Cherchez-moi une femme qui évoque les morts, et j'irai la consulter. Ses serviteurs lui dirent : Voici, à En Dor il y a une femme qui évoque les morts.

Bɔ Sawúlu fɔ awu ɖěvo dó, bɔ è sɔ́ sixú tunwun i ǎ. É yi nǎwe ɔ́ gɔ́n zǎn mɛ, é kpó súnnu we kpó. Sawúlu ɖɔ nú nǎwe ɔ́ ɖɔ: “Kan bo nú mì. Kúvítɔ́ e un ná ɖɔ ɔ́ wɛ a nǎ ylɔ́ bó ná kan nǔ byɔ́ nú mì.”
28.8 Alors Saül se déguisa et prit d'autres vêtements, et il partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : Prédis-moi l'avenir en évoquant un mort, et fais-moi monter celui que je te dirai.

Nyɔ̌nu ɔ́ ká yí gbe n'i ɖɔ: “A tunwun nǔ e Sawúlu dó sin xá mɛ e nɔ kan amɔɛ lɛ́ɛ kpó mɛ e nɔ kan bo lɛ́ɛ kpó ɖo tomɛ fí é; é hu yě bǐ. Bɔ étɛ́wú hwɛ ka wá ɖo mɔ ɖó nú mì wɛ, bɔ è nǎ hu nyi lɔ?”
28.9 La femme lui répondit : Voici, tu sais ce que Saül a fait, comment il a retranché du pays ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir ; pourquoi donc tends-tu un piège à ma vie pour me faire mourir ?

Ée é ɖɔ mɔ̌ ɔ́, Sawúlu xwlé Mawu n'i ɖɔ: “Mawu Mavɔmavɔ ɖo gbɛ! Nǔɖé ná gbo we ɖ'é mɛ ǎ.”
28.10 Saül lui jura par l'Éternel, en disant : L'Éternel est vivant ! il ne t'arrivera point de mal pour cela.

Nyɔ̌nu ɔ́ kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Kúvítɔ́ ɖě tɛ́ a jlǒ má ylɔ́ nú we?” Bɔ é yí gbe n'i ɖɔ: “Ylɔ̌ Samuwɛ́li nú mì.”
28.11 La femme dit : Qui veux-tu que je te fasse monter? Et il répondit : Fais moi monter Samuel.

Ée é ɖɔ mɔ̌ ɔ́, nyɔ̌nu ɔ́ ylɔ́ Samuwɛ́li nǔgbó, bɔ é wá. Ée nyɔ̌nu ɔ́ mɔ Samuwɛ́li lě ɔ́, é sú xó ɖaxó ɖé, bó ɖɔ nú Sawúlu ɖɔ: “Étɛ́wú a blɛ̌ mì? Hwi wɛ nyí Sawúlu hǔn?”
28.12 Lorsque la femme vit Samuel, elle poussa un grand cri, et elle dit à Saül : Pourquoi m'as-tu trompée ? Tu es Saül !

Axɔ́sú ɔ́ ká yí gbe n'i ɖɔ: “Ma ɖi xɛsi ó, ɖɔ nǔ e mɔ wɛ a ɖe ɔ́ nú mì.” Nyɔ̌nu ɔ́ yí gbe n'i ɖɔ: “Un ɖo kúvítɔ́ ɖé mɔ wɛ bɔ é ɖo ayǐkúngban glɔ́ tɔ́n sín wɛ.”
28.13 Le roi lui dit : Ne crains rien ; mais que vois-tu ? La femme dit à Saül : je vois un dieu qui monte de la terre.

É lɛ́ kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Nɛ̌ kúvítɔ́ e mɔ wɛ a ɖe ɔ́ ka cí?” Bɔ nǎwe ɔ́ yí gbe n'i ɖɔ: “Degénɔ kpikpo ɖé mɔ wɛ un ɖe, bɔ é ɖo awu ɖaxó ɖé mɛ, bó ɖo tíntɔ́n sín ayǐkúngban glɔ́ wɛ.” Sawúlu mɔ nukúnnú jɛ wú ɖɔ Samuwɛ́li wɛ, bó húzú jɛ kpo bo ɖe kɔ́.
28.14 Il lui dit : Quelle figure a-t-il? Et elle répondit : C'est un vieillard qui monte et il est enveloppé d'un manteau. Saül comprit que c'était Samuel, et il s'inclina le visage contre terre et se prosterna.

Samuwɛ́li kanbyɔ́ Sawúlu ɖɔ: “Étɛ́wú a ka dó tagba nú mì bó ylɔ́ mì?” Sawúlu yí gbe n'i ɖɔ: “Aluwɛ ɖaxó ɖé mɛ wɛ un ɖe. Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ wɛ tɔ́n ahwan mì, bɔ Mawu ka jó mì dó. É ɖɔ xó nú mì gbɔn gbeyíɖɔ tɔn lɛ́ɛ ɖě jí ǎ, é ká ɖɔ nú mì gbɔn dlɔ̌ mɛ ǎ, bɔ un tunwun ɖɔ má wá ylɔ́ we nú a nǎ ɖɔ nǔ e un nǎ wa é nú mì.”
28.15 Samuel dit à Saül : Pourquoi m'as-tu troublé, en me faisant monter? Saül répondit : Je suis dans une grande détresse : les Philistins me font la guerre, et Dieu s'est retiré de moi ; il ne m'a répondu ni par les prophètes ni par des songes. Et je t'ai appelé pour que tu me fasses connaître ce que je dois faire.

Ée é ɖɔ mɔ̌ ɔ́, Samuwɛ́li kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Étɛ́wú a ka wá ɖo nǔ kanbyɔ́ nyɛ wɛ? Mawu Mavɔmavɔ ko jó we dó, bó húzú kɛntɔ́ towe.
28.16 Samuel dit : Pourquoi donc me consultes-tu, puisque l'Éternel s'est retiré de toi et qu'il est devenu ton ennemi ?

Lě e Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ émí ná wa nǔ towe gbɔn bɔ un ɖɔ nú we ɔ́ wa gbɔn wɛ é ɖe. Mawu Mavɔmavɔ gba to ɔ́ dó ta nú we, bó sɔ́ jó nú Davídi.
28.17 L'Éternel te traite comme je te l'avais annoncé de sa part; l'Éternel a déchiré la royauté d'entre tes mains, et l'a donnée à un autre, à David.

A se tónú nú Mawu Mavɔmavɔ ǎ, a sú Amalɛ́ki ví lɛ́ɛ bǐ sín kún dó lě e Mawu Mavɔmavɔ zɔ́n gbɔn é ǎ. Énɛ́ ɔ́ wú wɛ Mawu Mavɔmavɔ ɖo nǔ wa xá we wɛ gbɔn mɔ̌ égbé.
28.18 Tu n'as point obéi à la voix de l'Éternel, et tu n'as point fait sentir à Amalek l'ardeur de sa colère : voilà pourquoi l'Éternel te traite aujourd'hui de cette manière.

Đésú lɔ ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ná jó hwi kpó Izlayɛ́li to ɔ́ bǐ kpó dó nú Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ. Sɔ ɔ́, hwi kpó vǐ towe lɛ́ɛ kpó ná ɖo kpɔ́ xá mì ɖo kútomɛ dě, bɔ Mawu Mavɔmavɔ ná jó ahwangɔnu Izlayɛ́li tɔn nú Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ.”
28.19 Et même l'Éternel livrera Israël avec toi entre les mains des Philistins. Demain, toi et tes fils, vous serez avec moi, et l'Éternel livrera le camp d'Israël entre les mains des Philistins.

Tlóló kpowun ɔ́, Sawúlu j'ayǐ, bó dlɛ́n bǐ ɖo kɔ́ mɛ; xó e Samuwɛ́li ɖɔ ɔ́ kú lanmɛ n'i bǐ, bɔ é sɔ́ ɖó gǎn ɖěbǔ ǎ, ɖó é ɖu nǔ ɖěbǔ ɖo kéze ɔ́ mɛ ǎ, é ká ɖu zǎn ɔ́ mɛ ǎ.
28.20 Aussitôt Saül tomba à terre de toute sa hauteur, et les paroles de Samuel le remplirent d'effroi ; de plus, il manquait de force, car il n'avait pris aucune nourriture de tout le jour et de toute la nuit.

Nyɔ̌nu ɔ́ wá Sawúlu gɔ́n, bó mɔ ɖɔ xɛsi ɖi i, bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Sɛ́mɛɖó, xó e mɛ ɖɔ nú nyɛ mɛsɛntɔ́ mɛtɔn ɔ́, un bló. Un sɔ́ gbɛ ce ɖó axɔ́nu, bó wa nǔ e mɛ zɔ́n mì é.
28.21 La femme vint auprès de Saül, et, le voyant très effrayé, elle lui dit: Voici, ta servante a écouté ta voix ; j'ai exposé ma vie, en obéissant aux paroles que tu m'as dites.

Din ɔ́, è nǐ bó ɖótó mì; un ná hɛn nǔɖuɖu kpɛɖé wá nú mɛ, bɔ mɛ ná ɖu, bó ná mɔ gǎn dó zɔn ali.”
28.22 Écoute maintenant, toi aussi, la voix de ta servante, et laisse-moi t'offrir un morceau de pain, afin que tu manges pour avoir la force de te mettre en route.

Lo ɔ́, Sawúlu gbɛ́ ɖɔ émí kún ná ɖu nǔ ɖěbǔ ó. Mɛsɛntɔ́ tɔn lɛ́ɛ kpó nyɔ̌nu ɔ́ kpó jɛ kɔ n'i káká ɖɔ é ní ɖu nǔ, bɔ é gbɔ bó yí gbe. Énɛ́ ɔ́, é sí te sín kɔ́ mɛ, bó jínjɔ́n zan jí.
28.23 Mais il refusa, et dit : Je ne mangerai point. Ses serviteurs et la femme aussi le pressèrent, et il se rendit à leurs instances. Il se leva de terre, et s'assit sur le lit.

Nyibúví kloklo ɖokpó ká ɖo nǎwe ɔ́ sí, bɔ é yá wǔ bó hu tlóló; é zé linfín bó nya, bó ɖa wɔ̌xúxú,
28.24 La femme avait chez elle un veau gras, qu'elle se hâta de tuer ; et elle prit de la farine, la pétrit, et en cuisit des pains sans levain.

lobo sɔ́ nú Sawúlu kpó mɛsɛntɔ́ tɔn lɛ́ɛ kpó, bɔ yě ɖu. Ée yě ɖu nǔ fó ɔ́, yě sɔ́ nǔ zǎn ɔ́ mɛ bó yi.
28.25 Elle les mit devant Saül et devant ses serviteurs. Et ils mangèrent. Puis, s'étant levés, ils partirent la nuit même.