Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

1 Samuwɛ́li 27 - 1 Samuel 27
Davídi wá lin tamɛ bo ɖɔ dó ayi mɛ ɖɔ: “É lín káká ɔ́, Sawúlu ná wá hu mì gbe ɖokpó. Nǔɖé sɔ́ kpo nú mì din zɛ má hɔn yi Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ gɔ́n wú ǎ. Énɛ́ ɔ́, Sawúlu ná gbɔjɛ́, bó gɔn biba mì kpé gbɔn Izlayɛ́li to ɔ́ bǐ mɛ; un bló mɔ̌ ɔ́, un ná gló e.”
27.1 David dit en lui-même: je périrai un jour par la main de Saül ; il n'y a rien de mieux pour moi que de me réfugier au pays des Philistins, afin que Saül renonce à me chercher encore dans tout le territoire d'Israël; ainsi j'échapperai à sa main.

Ée Davídi ɖɔ mɔ̌ é ɔ́, é sɔ́ nǔ bó kplá mɛ tɔn lɛ́ɛ bó yi Akíci Gati xɔ́sú Mawɔ́ki ví ɔ́ gɔ́n. Yě mɛ súnnu nǔwɔntɔn (600) wɛ.
27.2 Et David se leva, lui et les six cents hommes qui étaient avec lui, et ils passèrent chez Akisch, fils de Maoc, roi de Gath.

Davídi kpó mɛ tɔn lɛ́ɛ kpó nɔ Gati ɖo Akíci gɔ́n, mɛ ɖokpó ɖokpó kpó vǐ tɔn lɛ́ɛ kpó asi tɔn lɛ́ɛ kpó. Davídi ɔ́, asi we wɛ é ɖó. Yě wɛ nyí Axinɔwamu Izleyɛ́linu ɔ́ kpó Avigayilu Kaamɛ́linu e nyí asúkúsi Navalu tɔn ɔ́ kpó.
27.3 David et ses gens restèrent à Gath auprès d'Akisch ; ils avaient chacun leur famille, et David avait ses deux femmes, Achinoam de Jizreel, et Abigaïl de Carmel, femme de Nabal.

Ée Sawúlu se ɖɔ Davídi hɔn yi Gati ɔ́, é sɔ́ nya gbě tɔn ɖě ǎ.
27.4 Saül, informé que David s'était enfui à Gath, cessa de le chercher.

É wá su gbe ɖokpó bɔ Davídi ɖɔ nú Akíci ɖɔ: “Sɛ́mɛɖó, ényí è mɔ ɖɔ è sixú ɖó ji ɖe dó wǔtu ce hǔn, è nǐ ná fí ɖé mì ɖo toxo e ɖo to ɔ́ mɛ lɛ́ɛ ɖě mɛ, nú nyi kpó mɛ ce lɛ́ɛ kpó ná nɔ fínɛ́. Đó é nyɔ́ bónú nyi kpó mɛ kpó ná nɔ toxo ɖokpó ɔ́ mɛ ǎ.”
27.5 David dit à Akisch : Si j'ai trouvé grâce à tes yeux, qu'on me donne dans l'une des villes du pays un lieu où je puisse demeurer; car pourquoi ton serviteur habiterait-il avec toi dans la ville royale ?

Gbe nɛ́ gbe ɔ́, Akíci ná ɛ toxo e è nɔ ylɔ́ ɖɔ Siklági é. Énɛ́ ɔ́ wú wɛ zɔ́n bɔ Siklági ɔ́ kpo ɖo axɔ́sú Judáa tɔn lɛ́ɛ sín acɛ mɛ káká jɛ égbé.
27.6 Et ce même jour Akisch lui donna Tsiklag. C'est pourquoi Tsiklag a appartenu aux rois de Juda jusqu'à ce jour.

Xwe ɖokpó sun ɛnɛ wɛ Davídi bló ɖo Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ tomɛ.
27.7 Le temps que David demeura dans le pays des Philistins fut d'un an et quatre mois.

Davídi kpó mɛ tɔn lɛ́ɛ kpó nɔ yi tɔ́n ahwan Gɛcúunu lɛ́ɛ, Giizíti lɛ́ɛ; yě mɛ énɛ́ lɛ́ɛ kpó Amalɛ́ki ví lɛ́ɛ kpó kó ɖo gbě énɛ́ jí sín do. Togun e ko ɖo gbě énɛ́ jí ɖo Cúu wa jí káká yi Ejípu lɛ́ɛ bǐ wɛ yě nɔ́ gosín Siklági bo nɔ yi tɔ́n ahwan.
27.8 David et ses gens montaient et faisaient des incursions chez les Gueschuriens, les Guirziens et les Amalécites ; car ces nations habitaient dès les temps anciens la contrée, du côté de Schur et jusqu'au pays d'Égypte.

Davídi nɔ yi gba togun énɛ́ lɛ́ɛ sín to. É nɔ jó mɛ ɖěbǔ dó nyi gbɛ ǎ; súnnu wɛ a, nyɔ̌nu wɛ a? É nɔ hu bǐ, bó nɔ bɛ́ gbɔ̌ yětɔn lɛ́ɛ, nyibú yětɔn lɛ́ɛ, tócí yětɔn lɛ́ɛ, lǎkúnmí yětɔn lɛ́ɛ kpó avɔ yětɔn lɛ́ɛ kpó, bó nɔ lɛ́ kɔ yi Akíci gɔ́n.
27.9 David ravageait cette contrée ; il ne laissait en vie ni homme ni femme, et il enlevait les brebis, les boeufs, les ânes, les chameaux, les vêtements, puis s'en retournait et allait chez Akisch.

Nú é yi bó wá ɔ́, Akíci nɔ kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Fítɛ́ mi ka yi nya gbě ɖe égbé?” Bɔ Davídi nɔ yí gbe n'i ɖɔ: “Mǐ yi Judáa tofɔligbé,” abǐ “Mǐ yi Yelaximɛyɛ́linu lɛ́ɛ tofɔligbé,” abǐ “Mǐ yi Keni ví lɛ́ɛ sín tofɔligbé.”
27.10 Akisch disait: Où avez-vous fait aujourd'hui vos courses ? Et David répondait : Vers le midi de Juda, vers le midi des Jerachmeélites et vers le midi des Kéniens.

Davídi nɔ jó súnnu kpó nyɔ̌nu kpó ɖěbǔ dó nyi gbɛ bó nɔ́ kplá wá yi Gati ǎ. Đó é ɖo xɛsi ɖi wɛ ɖɔ yě sixú wá ɖɔ xó émítɔn nyanya ɖɔ: “Mɔ̌ wɛ Davídi jɔ.” Lě e Davídi wa nǔ gbɔn hwenu e é nɔ Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ tomɛ é nɛ́.
27.11 David ne laissait en vie ni homme ni femme, pour les amener à Gath ; car, pensait-il, ils pourraient parler contre nous et dire: Ainsi a fait David. Et ce fut là sa manière d'agir tout le temps qu'il demeura dans le pays des Philistins.

Énɛ́ ɔ́ wɛ zɔ́n bɔ Akíci ɖeji dó Davídi wú, bó nɔ ɖɔ dó ayi mɛ ɖɔ: “É húzú nǔ gbɛ́hɛn nú mɛ tɔn Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ, bó ká ná nyí mɛsɛntɔ́ ce káká sɔ́yi.”
27.12 Akisch se fiait à David, et il disait : Il se rend odieux à Israël, son peuple, et il sera mon serviteur à jamais.