Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

1 Samuwɛ́li 21 - 1 Samuel 21
Énɛ́ ɔ́, Davídi ɖidó, bɔ Jonatáan ka lɛ́ kɔ yi toxo ɔ́ mɛ. Davídi hɔn yi vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ Aximɛlɛ́ki gɔ́n ɖo Nɔvu
21.1 David se rendit à Nob, vers le sacrificateur Achimélec, qui accourut effrayé au-devant de lui et lui dit : Pourquoi es-tu seul et n'y a-t-il personne avec toi ?

Davídi yi vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ Aximɛlɛ́ki gɔ́n, ɖo Nɔvu. Ée Aximɛlɛ́ki mɔ ɛ ɔ́, é bɛ́ wezun yi kpé e adohu adohu, bó kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Étɛ́wú hwi ɖokpó ka zɔn? Mɛ ɖé xwedó we ǎ wɛ a?”
21.2 David répondit au sacrificateur Achimélec : Le roi m'a donné un ordre et m'a dit : Que personne ne sache rien de l'affaire pour laquelle je t'envoie et de l'ordre que je t'ai donné. J'ai fixé un rendez-vous à mes gens.

Davídi ka yí gbe nú vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́ ɖɔ: “Axɔ́sú ɔ́ wɛ zɔ́n nǔ mì bó ɖɔ mɛɖé ní má tunwun nǔ e émí zɔ́n nyi ɔ́ ó; énɛ́ ɔ́ wú wɛ un ɖó goxo nú mɛ ce lɛ́ɛ ɖó fí ɖé.
21.3 Maintenant qu'as-tu sous la main? Donne-moi cinq pains, ou ce qui se trouvera.

Din ɔ́, nǔɖuɖu tɛ́ wɛ ɖo así we ɖo fínɛ́? Nǎ wɔ̌xúxú atɔ́ɔ́n mì, abǐ a ɖǒ nǔɖé hǔn, nǎ mì.”
21.4 Le sacrificateur répondit à David : Je n'ai pas de pain ordinaire sous la main, mais il y a du pain consacré ; si du moins tes gens se sont abstenus de femmes !

Vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́ ka ɖɔ nú Davídi ɖɔ: “Wɔ̌xúxú yǎyá ɖé ɖo fí ǎ, amɔ̌, wɔ̌xúxú e è xwlé Mawu é jɛ́n ɖo fí. Ényí mɛ towe lɛ́ɛ ma ɖó xó xá nyɔ̌nu ǎ ɔ́, yě hɛn ɔ́, yě ná ɖu.”
21.5 David répondit au sacrificateur: Nous nous sommes abstenus de femmes depuis trois jours que je suis parti, et tous mes gens sont purs : d'ailleurs, si c'est là un acte profane, il sera certainement aujourd’hui sanctifié par celui qui en sera l'instrument.

Davídi yí gbe nú vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́ ɖɔ: “È dǒ nyɔ̌nu biba sɛ́n nú mǐ lě e un xwe ahwan ɖ'ayǐ ɔ́, è nɔ dó nú mì gbɔn é. Ahwanfunnú mɛ ce lɛ́ɛ tɔn bǐ wɛ nyí nǔ mímɛ́. Ényí nǔ e wa wɛ mǐ ɖe ɔ́ ná bó nyí su ɔ́, égbé din ɔ́, ahwanfunnú lɛ́ɛ ná zɔ́n bɔ é ná nyí nǔ mímɛ́ vɔ́vɔ́.”
21.6 Alors le sacrificateur lui donna du pain consacré, car il n'y avait là d'autre pain que du pain de proposition, qu'on avait ôté de devant l'Éternel pour le remplacer par du pain chaud au moment où on l'avait pris.

Énɛ́ ɔ́, vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́ gbɔ bó ná ɛ wɔ̌xúxú e è xwlé Mawu é, ɖó wɔ̌xúxú ɖěvo sɔ́ ɖo fínɛ́ zɛ ée è xo ɖɛ d'é jí bó ɖe sín vɔ̌sákpe Mawu Mavɔmavɔ tɔn ɔ́ jí é wú ǎ. Wɔ̌xúxú énɛ́ ɔ́, è ka ɖe síin gbeɖé ɔ́, è nɔ sɔ́ wɔ̌xúxú zozo ɖěvo ɖó tɛn tɔn mɛ.
21.7 Là, ce même jour, un homme d'entre les serviteurs de Saül se trouvait enfermé devant l'Éternel ; c'était un Édomite, nommé Doëg, chef des bergers de Saül.

Gbe nɛ́ ɔ́ gbe ɖokpó ɔ́, mɛsɛntɔ́ Sawúlu tɔn lɛ́ɛ ɖokpó ɖo goxɔ Mawu Mavɔmavɔ tɔn mɛ bó ná wa sinsɛnzɔ́. Nya Edɔ́munu ɖé wɛ, bɔ nyǐkɔ tɔn nɔ nyí Dowɛgi; é wɛ nyí gbɛtɔ́ nukúnɖéjí e ɖo lɛ̌ngbɔ́nyitɔ́ Sawúlu tɔn lɛ́ɛ mɛ é.
21.8 David dit à Achimélec : N'as-tu pas sous la main une lance ou une épée ? car je n'ai pris avec moi ni mon épée ni mes armes, parce que l'ordre du roi était pressant.

Davídi ɖɔ nú Aximɛlɛ́ki ɖɔ: “A ɖǒ hwǐ ɖé, abǐ hwǎn ɖé ɖo fínɛ́ ǎ cé? Đó nǔ e axɔ́sú ɔ́ zɔ́n mì ɔ́ myá nukún káká bɔ un sixú sɔ́ hwǐ ce ǎ, un ká sɔ́ ahwanfunnú ce ɖěbǔ ǎ.”
21.9 Le sacrificateur répondit : Voici l'épée de Goliath, le Philistin, que tuas tué dans la vallée des térébinthes ; elle est enveloppée dans un drap, derrière l'éphod ; si tu veux la prendre, prends-la, car il n'y en a pas d'autre ici. Et David dit : Il n'y en a point de pareille ; donne-la-moi.

Vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́ ɖɔ: “Nya Filisitɛ́ɛn e a hu ɖo tɔdo Telebɛ́ntitín tɔn mɛ bɔ è nɔ ylɔ́ ɛ ɖɔ Goliyati ɔ́, hwǐ tɔn ɖo fí. È bǔ avɔ dó bɔ é ɖo efódu ɔ́ gúdo; é jló we hǔn, yi sɔ́; mǐ sɔ́ ɖó hwǐ ɖěvo hú énɛ́ ɔ́ ǎ.” Davídi ɖɔ: “Un sɔ́ ná mɔ hwǐ ɖě bɔ é ná nyɔ́ hú énɛ́ ɔ́ ǎ, sɔ́ nú mì.” Davídi hɔn yi Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ gɔ́n ɖo Gati
21.10 David se leva et s'enfuit le même jour loin de Saül. Il arriva chez Akisch, roi de Gath.

Gbe énɛ́ ɔ́ gbe ɖokpó ɔ́, Davídi kpo ɖo hinhɔn nú Sawúlu wɛ bó yi cí Gati xɔ́sú Akíci gɔ́n.
21.11 Les serviteurs d'Akisch lui dirent : N'est-ce pas là David, roi du pays? n'est-ce pas celui pour qui l'on chantait en dansant : Saül a frappé ses mille, -Et David ses dix mille ?

Mɛsɛntɔ́ Akíci tɔn lɛ́ɛ ɖɔ: “É má nyí Davídi toxɔ́sú ɔ́ nɛ́ a? É má nyí é ɖú we ná wɛ nyɔ̌nu lɛ́ɛ nɔ ɖe, bó nɔ ɖo han ji wɛ, bó nɔ ɖɔ: ‘Sawúlu hu kɛntɔ́ afatɔ́n (1.000). Davídi ka hu kɛntɔ́ děgba we afɔwó (10.000)’ ” a?
21.12 David prit à coeur ces paroles, et il eut une grande crainte d'Akisch, roi de Gath.

Ée Davídi se xó nɛ́ lɛ́ɛ ɔ́, é jɛ xɛsi ɖi dó Gati xɔ́sú ɔ́ wú jí tawun.
21.13 Il se montra comme fou à leurs yeux, et fit devant eux des extravagances ; il faisait des marques sur les battants des portes, et il laissait couler sa salive sur sa barbe.

É jɛ nǔwanǔmɔnɔ vlɛ́ jí, bó nɔ ɖo xó gbló ɖé lɛ́ɛ ɖɔ wɛ ɖo nukɔn yětɔn. É nɔ wlán nǔ dó hɔn lɛ́ɛ wú, bó nɔ ɖo dɛ lun dó atán mɛ wɛ.
21.14 Akisch dit à ses serviteurs : Vous voyez bien que cet homme a perdu la raison ; pourquoi me l'amenez-vous ?

Akíci ɖɔ nú mɛsɛntɔ́ tɔn lɛ́ɛ ɖɔ: “Mi mɔ din ɖɔ dǎwe élɔ́ ɔ́, nǔwanǔmɔnɔ wɛ ǎ cé? Étɛ́wú mi ka kplá ɛ wá nú mì?
21.15 Est-ce que je manque de fous, pour que vous m'ameniez celui-ci et me rendiez témoin de ses extravagances ?

Nǔwanǔmɔnɔ jɛ́n hán mì bɔ mi yi kplá éyɛ́ wá nú mì bɔ é ná vlɛ́ manahɛn nú mì a? Mɛ énɛ́ ɔ́ ná byɔ́ xwé ce gbe ǎ.”
21.16 Faut-il qu'il entre dans ma maison ?