Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

1 Samuwɛ́li 9 - 1 Samuel 9
Nya Bɛnjamɛ́ɛnu ɖé tíin; bɔ è nɔ ylɔ́ ɛ ɖɔ Kícu, bó nyí Aviɛ́li ví, Aviɛ́li ka nyí Selɔ́ɔ ví, bɔ Selɔ́ɔ nyí Bekolati ví, bɔ Bekolati nyí Afíaxi ví. Kícu ɔ́, nya ɖé wɛ, bó ɖó alɔnu, bó nyí gbɛtɔ́ nukúnɖéjí.
9.1 Il y avait un homme de Benjamin, nommé Kis, fils d'Abiel, fils de Tseror, fils de Becorath, fils d'Aphiach, fils d'un Benjamite. C'était un homme fort et vaillant.

Nya énɛ́ ɖó vǐ ɖokpó, bɔ è nɔ ylɔ́ ɛ ɖɔ Sawúlu, bɔ é nyí dɔ̌nkpɛvú ɖagbe ɖagbe ɖé. É nyɔ́ ɖɛkpɛ hú Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ bǐ, bó hú ta ga yě bǐ.
9.2 Il avait un fils du nom de Saül, jeune et beau, plus beau qu'aucun des enfants d'Israël, et les dépassant tous de la tête.

Kícu Sawúlu tɔ́ ɔ́, tócí tɔn asi ɖé lɛ́ɛ bú, bɔ é ɖɔ nú vǐ tɔn Sawúlu ɖɔ: “Kplá mɛsɛntɔ́ ce lɛ́ɛ ɖokpó, bó yi ba tócí lɛ́ɛ.”
9.3 Les ânesses de Kis, père de Saül, s'égarèrent ; et Kis dit à Saül, son fils : Prends avec toi l'un des serviteurs, lève-toi, va, et cherche les ânesses.

Nǔgbó ɔ́, Sawúlu kpó mɛsɛntɔ́ ɔ́ kpó sɔ́ nǔ, bó gbɔn Eflayímu só ɔ́ jí, bó gbɔn Calicato ɔ́ mɛ dín; yě ká mɔ tócí lɛ́ɛ ǎ. Yě gbɔn Caalímu tomɛ, tócí lɛ́ɛ ká ɖo fínɛ́ ǎ; yě gbɔn Bɛnjamɛ́ɛ to ɔ́ bǐ mɛ, yě ká mɔ yě ǎ.
9.4 Il passa par la montagne d'Éphraïm et traversa le pays de Schalischa, sans les trouver; ils passèrent par le pays de Schaalim, et elles n'y étaient pas ; ils parcoururent le pays de Benjamin, et ils ne les trouvèrent pas.

Ée yě wá Súfu gbé jí ɔ́, Sawúlu ɖɔ nú mɛsɛntɔ́ e kplá ɛ ɔ́ ɖɔ: “Wǎ mǐ ní lɛ́ kɔ yi xwé gbe, é má nyí mɔ̌ ǎ ɔ́, tɔ́ ce ná jó tócí xó dó, bó ná jɛ mǐ lin jí.”
9.5 Ils étaient arrivés dans le pays de Tsuph, lorsque Saül dit à son serviteur qui l'accompagnait : Viens, retournons, de peur que mon père, oubliant les ânesses, ne soit en peine de nous.

Mɛsɛntɔ́ ɔ́ ká yí gbe n'i ɖɔ: “Đɛ̌mɛnu Mawu tɔn ɖokpó ɖo toxo élɔ́ mɛ fí; nya ɖé wɛ bɔ mɛ bǐ nɔ sí i. É ɖɔ nǔɖé ɔ́, é nɔ jɛ. Wǎ mǐ ní yi gɔ̌n tɔn, afɔ nyɔ́ ɔ́, é ná ɖɔ ali e mǐ ná gbɔn bó ná mɔ tócí lɛ́ɛ nú mǐ.”
9.6 Le serviteur lui dit : Voici, il y a dans cette ville un homme de Dieu, et c'est un homme considéré ; tout ce qu'il dit ne manque pas d'arriver. Allons-y donc ; peut-être nous fera-t-il connaître le chemin que nous devons prendre.

Sawúlu ka ɖɔ nú mɛsɛntɔ́ ɔ́ ɖɔ: “Ényí mǐ ká yi ɔ́, étɛ́ mǐ ká ná ná ɖɛ̌mɛnu Mawu tɔn ɔ́? Đó nǔɖuɖu ɖě sɔ́ kpo ɖo glo mǐtɔn lɛ́ɛ mɛ ǎ. Mǐ ká ɖó nǔɖé, bó ná ná ɖɛ̌mɛnu ɔ́ ǎ. Abǐ nǔɖé sɔ́ ɖo mǐ sí a?”
9.7 Saül dit à son serviteur: Mais si nous y allons, que porterons-nous à l'homme de Dieu ? Car il n'y a plus de provisions dans nos sacs, et nous n'avons aucun présent à offrir à l'homme de Dieu. Qu’est-ce que nous avons ?

Mɛsɛntɔ́ ɔ́ lɛ́ yí xó, bó ɖɔ nú Sawúlu ɖɔ: “Gankwɛ́ kpɛví ɖokpó ɖíe ɖo así ce e. Un ná ná ɖɛ̌mɛnu Mawu tɔn ɔ́, bɔ é ná xlɛ́ ali mǐ.”
9.8 Le serviteur reprit la parole, et dit à Saül : Voici, j'ai sur moi le quart d'un sicle d'argent ; je le donnerai à l'homme de Dieu, et il nous indiquera notre chemin.

Xóxó hwenu ɖo Izlayɛ́li ɔ́, nú è xwe nǔ kanbyɔ́ Mawu gbé ɔ́, è nɔ ɖɔ: “Wǎ mǐ yi nǔmɔtɔ́ xwé.” Đó mɛ e è nɔ ylɔ́ égbé din ɖɔ “gbeyíɖɔ” ɔ́, nǔmɔtɔ́ wɛ è nɔ ylɔ́ ɛ ɖɔ ɖ'ayǐ.
9.9 Autrefois en Israël, quand on allait consulter Dieu, on disait : Venez, et allons au voyant ! Car celui qu'on appelle aujourd'hui le prophète s'appelait autrefois le voyant. -

Sawúlu ɖɔ nú mɛsɛntɔ́ ɔ́ ɖɔ: “Nǔgbó wɛ a ɖɔ, wǎ mǐ yi.” Bɔ yě ɖidó toxo e mɛ ɖɛ̌mɛnu Mawu tɔn ɔ́ ɖe ɔ́ mɛ.
9.10 Saül dit à son serviteur : Tu as raison : viens, allons ! Et ils se rendirent à la ville où était l'homme de Dieu.

Ée yě ɖo kpó fán byɔ́ toxo ɔ́ mɛ wɛ ɔ́, yě kpé ɖyɔ̌vǐ ɖé lɛ́ɛ, bɔ yě xwe tɔ, bɔ yě kanbyɔ́ yě ɖɔ: “Nǔmɔtɔ́ ɔ́ ɖo xwé gbe a?”
9.11 Comme ils montaient à la ville, ils rencontrèrent des jeunes filles sorties pour puiser de l'eau, et ils leur dirent : Le voyant est-il ici ?

Yě yí gbe nú yě ɖɔ: “Ɛɛn, é ɖo nukɔn mitɔn. Amɔ̌, mi yá wǔ; é wá toxo mǐtɔn mɛ, ɖó égbé wɛ togun ɔ́ jló ná yi sá vɔ̌ ɖo só jí.
9.12 Elles leur répondirent en disant : Oui, il est devant toi ; mais va promptement, car aujourd'hui il est venu à la ville parce qu'il y a un sacrifice pour le peuple sur le haut lieu.

Ényí mi yá wǔ yi toxo ɔ́ mɛ ɔ́, mi ná mɔ ɛ cóbɔ é ná ɖidó nǔ ɖu gbé ɖo só jí; é má nyí mɔ̌ ǎ ɔ́, togun ɔ́ ná ɖu nǔ ǎ, ɖó é wɛ ná xo ɖɛ dó nǔɖuɖu ɔ́ jí hwɛ̌, có yě ná ɖu nǔ. Mi yi din ɔ́, mi ná mɔ ɛ.”
9.13 Quand vous serez entrés dans la ville, vous le trouverez avant qu'il monte au haut lieu pour manger; car le peuple ne mangera point qu'il ne soit arrivé, parce qu'il doit bénir le sacrifice ; après quoi, les conviés mangeront. Montez donc, car maintenant vous le trouverez.

Sawúlu kpó mɛsɛntɔ́ ɔ́ kpó wlí ali ɖidó. Ée yě ɖo toxo ɔ́ mɛ byɔ́ wɛ ɔ́, Samuwɛ́li tɔ́n, bó ko xwe só jí, bó kpé yě.
9.14 Et ils montèrent à la ville. Ils étaient arrivés au milieu de la ville, quand ils furent rencontrés par Samuel qui sortait pour monter au haut lieu.

Ée Sawúlu sín wǐwá kpo sɔ ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ko ɖɔ nú Samuwɛ́li ɖɔ:
9.15 Or, un jour avant l'arrivée de Saül, l'Éternel avait averti Samuel, en disant :

“Sɔ gan élɔ́ mɛ ɔ́, un ná sɛ́ dǎwe ɖokpó dó we, bɔ é ná gosín Bɛnjamɛ́ɛ tomɛ. A nǎ kɔn ami dó ta n'i, bɔ é ná nyí gǎn nú togun Izlayɛ́li tɔn ɔ́. É ná hwlɛ́n togun ce gán ɖo Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ sí; un nyi kɔ kpɔ́n togun ce, ɖó xó e sú wɛ é ɖe é wá káká gɔ̌n ce.”
9.16 Demain, à cette heure, je t'enverrai un homme du pays de Benjamin, et tu l'oindras pour chef de mon peuple d'Israël. Il sauvera mon peuple de la main des Philistins ; car j'ai regardé mon peuple, parce que son cri est venu jusqu'à moi.

Ée Samuwɛ́li mɔ Sawúlu lě tlóló ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ n'i ɖɔ: “Dǎwe e xó un ɖɔ nú we ɔ́ ɖíe! É wɛ ná ɖu gǎn ɖo togun ce nu.”
9.17 Lorsque Samuel eut aperçu Saül, l'Éternel lui dit : Voici l'homme dont je t'ai parlé ; c'est lui qui régnera sur mon peuple.

Ée Sawúlu jɛ sisɛkpɔ́ Samuwɛ́li jí ɔ́, é nɔ te ɖo toxo ɔ́ sín hɔntogbó jí bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Kɛnklɛ́n xlɛ́ nǔmɔtɔ́ ɔ́ xwé mì.”
9.18 Saül s'approcha de Samuel au milieu de la porte, et dit : Indique-moi, je te prie, où est la maison du voyant.

Samuwɛ́li ka yí gbe nú Sawúlu ɖɔ: “Nyi wɛ nyí nǔmɔtɔ́ ɔ́. Wǎ kplá mì yi só jí, bónú mi ná ɖu nǔ xá mì égbé. É jɛ sɔ ɔ́, un ná ɖɔ nǔ e ɖo ayi towe mɛ ɔ́ bǐ nú we, bó ná jó we dó bɔ a nǎ yi.
9.19 Samuel répondit à Saül : C'est moi qui suis le voyant. Monte devant moi au haut lieu, et vous mangerez aujourd'hui avec moi. Je te laisserai partir demain, et je te dirai tout ce qui se passe dans ton coeur.

Ma nú ado hu we ɖó tócí towe asi e bú sín azǎn atɔn ɖíe lɛ́ɛ wú ó. È ko mɔ yě. Nǔ e a nǎ tunwun din ɔ́ wɛ nyí ɖɔ hwi kpó tɔ́ towe sín xwédo ɔ́ kpó ɖó nukún wɛ Izlayɛ́li to ɔ́ bǐ ɖe.”
9.20 Ne t'inquiètes pas des ânesses que tu as perdues il y a trois jours, car elles sont retrouvées. Et pour qui est réservé tout ce qu'il ya de précieux en Israël ? N'est-ce pas pour toi et pour toute la maison de ton père ?

Sawúlu yí gbe n'i ɖɔ: “Étɛ́! Bɛnjamɛ́ɛnu wɛ nú mì, akɔta e hwe hú akɔta e ɖo Izlayɛ́li lɛ́ɛ ɖokpó mɛ wɛ un gosín, hɛ̌nnu e hwe hú hɛ̌nnu lɛ́ɛ bǐ ɖo akɔta Bɛnjamɛ́ɛ tɔn mɛ ɔ́ ɖokpó mɛ wɛ un tɔ́n sín. Nɛ̌ wɛ a nǎ ɖɔ mɔ̌ nú mì gbɔn?”
9.21 Saül répondit : Ne suis-je pas Benjamite, de l'une des plus petites tribus d'Israël ? et ma famille n'est-elle pas la moindre de toutes les familles de la tribu de Benjamin ? Pourquoi donc me parles-tu de la sorte ?

Samuwɛ́li kplá Sawúlu kpó mɛsɛntɔ́ ɔ́ kpó yi só ɔ́ jí, bó kplá yě yi xɔ e mɛ è nɔ ɖu nǔ ɖe ɔ́ mɛ. É ɖó tɛnmɛ nú yě ɖó tɛn nukɔn nukɔntɔn lɛ́ɛ mɛ, ɖo fí e mɛ e è ylɔ̌ lɛ́ɛ ɖe é. Mɛ e è ylɔ̌ lɛ́ɛ yi gbɛtɔ́ gban (30) mɔ̌.
9.22 Samuel prit Saül et son serviteur, les fit entrer dans la salle, et leur donna une place à la tête des conviés, qui étaient environ trente hommes.

Ée é ɖó tɛnmɛ nú yě ɔ́, é ɖɔ nú mɛ e nɔ ɖa nǔ ɔ́ ɖɔ: “Sɔ́ lan e un sɔ́ nú we bó ɖɔ hwi ní sɔ́ ɖó vo é wá.”
9.23 Samuel dit au cuisinier: Sers la portion que je t'ai donnée, en te disant : Mets-la à part.

Nǔɖatɔ́ ɔ́ sɔ́ gbɔ̌sá blěbǔ ɔ́ wá, bó sɔ́ ɖó Sawúlu sá mɛ, bɔ Samuwɛ́li ɖɔ: “Lan e è sɔ́ ɖó vo nú we é ɖíe; ɖu nǔ xá mɛ e un ylɔ́ lɛ́ɛ.” Énɛ́ ɔ́, Sawúlu ɖu nǔ xá Samuwɛ́li gbe énɛ́ gbe.
9.24 Le cuisinier donna l'épaule et ce qui l'entoure, et il la servit à Saül. Et Samuel dit : Voici ce qui a été réservé ; mets-le devant toi, et mange, car on l'a gardé pour toi lorsque j'ai convié le peuple. Ainsi Saül mangea avec Samuel ce jour-là.

Yě wǎ jɛ te sín só ɔ́ jí, bó wá toxo mɛ, bɔ Samuwɛ́li kpó Sawúlu kpó yi cí xɔ ta bó ɖɔ xó. Samuwɛ́li sɔ́ Sawúlu axɔ́sú ɖó Izlayɛ́li to ɔ́ nu
9.25 Ils descendirent du haut lieu à la ville, et Samuel s'entretint avec Saül sur le toit.

Ayǐhɔ́ngbe tɔn ɔ́, Sawúlu kpó mɛsɛntɔ́ ɔ́ kpó fɔ́n zǎn. Ée gbɛmɛ hɔ́n ɔ́, Samuwɛ́li ylɔ́ Sawúlu sɛ́ dó ɖo xɔ ta, bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Wǎ nú má nyi we.” Sawúlu sí te bɔ yě mɛ we lɛ́ɛ tɔ́n.
9.26 Puis ils se levèrent de bon matin; et, dès l'aurore, Samuel appela Saül sur le toit, et dit : Viens, et je te laisserai partir. Saül se leva, et ils sortirent tous deux, lui et Samuel.

Ée yě jɛ fí e toxo ɔ́ fó dó ɔ́, Samuwɛ́li ɖɔ nú Sawúlu ɖɔ: “Đɔ nú mɛsɛntɔ́ towe ní jɛ nukɔn nú mǐ.” Bɔ mɛsɛntɔ́ ɔ́ jɛ nukɔn. Bɔ Samuwɛ́li ɖɔ nú Sawúlu ɖɔ: “Nɔ te bónú ma ɖɔ xó e Mawu ɖɔ ɔ́ nú we.”
9.27 Quand ils furent descendus à l'extrémité de la ville, Samuel dit à Saül : Dis à ton serviteur de passer devant nous. Et le serviteur passa devant. Arrête-toi maintenant, reprit Samuel, et je te ferai entendre la parole de Dieu.