Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

1 Samuwɛ́li 4 - 1 Samuel 4
Samuwɛ́li nɔ ɖɔ xó énɛ́ lɛ́ɛ nú Izlayɛ́li togun ɔ́ bǐ. Kɛntɔ́ lɛ́ɛ yí akɔjijɛgbá Mawu tɔn ɔ́ Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ tɔ́n gbe ɖokpó, bó ná yi fun ahwan xá Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ. Yě yi ɖó gɔnu ɖó malín málín mɛ dó Evɛ́ni-Ezɛ́ɛ. Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ ká ɖó gɔnu ɖó Afɛ́ki.
4.1 La parole de Samuel s'adressait à tout Israël. Israël sortit à la rencontre des Philistins, pour combattre. Ils campèrent près d'Ében Ézer, et les Philistins étaient campés à Aphek.

Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ sí te, bó tɔ́n ahwan Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ, bɔ ahwan ɔ́ bɛ́, bó syɛ́n ɖésú. Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ wá ɖu ɖo ahwan ɔ́ jí, bó hu Izlayɛ́li ví děgba (4.000) mɔ̌.
4.2 Les Philistins se rangèrent en bataille contre Israël, et le combat s'engagea. Israël fut battu par les Philistins, qui tuèrent sur le champ de bataille environ quatre mille hommes.

Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ lɛ́ kɔ wá yi ahwankpá yětɔn mɛ, bɔ tomɛxó yětɔn lɛ́ɛ ɖɔ: “Étɛ́wú Mawu Mavɔmavɔ ká jó mǐ dó égbé, bɔ Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ ɖu ɖo mǐ jí? Mi nú mǐ ná yi Silóo, bó ná yi sɔ́ akɔjijɛgbá Mawu Mavɔmavɔ tɔn ɔ́ wá. Nú akɔjijɛgbá ɔ́ ɖo tɛ́ntin mǐtɔn ɔ́, é ná hwlɛ́n mǐ sín kɛntɔ́ mǐtɔn lɛ́ɛ sí.”
4.3 Le peuple rentra au camp, et les anciens d'Israël dirent : Pourquoi l'Éternel nous a-t-il laissé battre aujourd'hui par les Philistins ? Allons chercher à Silo l'arche de l'alliance de l'Éternel ; qu'elle vienne au milieu de nous, et qu'elle nous délivre de la main de nos ennemis.

Togun ɔ́ sɛ́ mɛ dó Silóo nǔgbó, bɔ è yi sɔ́ akɔjijɛgbá Mawu Mavɔmavɔ Nǔbǐwúkpétɔ́ ɔ́ tɔn wá. Akɔjijɛgbá ɔ́ jí wɛ Mawu Mavɔmavɔ ɖo ayǐjínjɔ́n ɖe, ɖo axɔ́súzinkpo tɔn jí. Eli ví we lɛ́ɛ: Pínxási kpó Hofíni kpó ɖo akɔjijɛgbá ɔ́ kɔn.
4.4 Le peuple envoya à Silo, d'où l'on apporta l'arche de l'alliance de l’Eternel des armées qui siège entre les chérubins. Les deux fils d'Éli, Hophni et Phinées, étaient là, avec l'arche de l'alliance de Dieu.

Ée akɔjijɛgbá Mawu Mavɔmavɔ tɔn byɔ́ fí e Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖó gɔnu ɖó ɔ́ lě tlóló ɔ́, Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ bǐ ɖo xó sú wɛ, bó ɖo awǒbóbó kpa wɛ káká bɔ ayǐkúngban dán wǔ.
4.5 Lorsque l'arche de l'alliance de l'Éternel entra dans le camp, tout Israël poussa de grands cris de joie, et la terre en fut ébranlée.

Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ se awǒbóbó e kpa wɛ yě ɖe ɔ́, bó ɖɔ: “Étɛ́ sín awǒbóbó kpa wɛ Eblée lɛ́ɛ ká ɖe sɔ mɔ̌ ɖo fí e yě ɖǒ gɔnu ɖó ɔ́?” Yě wá se ɖɔ akɔjijɛgbá Mawu Mavɔmavɔ tɔn ɔ́ wɛ yě sɔ́ wá fí e yě ɖǒ gɔnu ɖó é.
4.6 Le retentissement de ces cris fut entendu des Philistins, et ils dirent : Que signifient ces grands cris qui retentissent dans le camp des Hébreux ? Et ils apprirent que l'arche de l'Éternel était arrivée au camp.

Énɛ́ ɔ́, xɛsi jɛ Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ jí, ɖó yě ɖo ɖiɖɔ wɛ ɖɔ: “Mawu wá fí e Eblée lɛ́ɛ ɖó gɔnu ɖó ɔ́. É ɖo fínɛ́ ɖ'ayǐ ǎ. Étɛ́ ɖíe gbo mǐ e!
4.7 Les Philistins eurent peur, parce qu'ils crurent que Dieu était venu dans le camp. Malheur à nous ! dirent-ils, car il n'en a pas été ainsi jusqu'à présent.

Étɛ́ ɖíe ká gbo mǐ e! Mɛ̌ ká ná hwlɛ́n mǐ gán ɖo nǔmɛsɛn hlɔ̌nhlɔ́nnɔ énɛ́ ɔ́ sí din. Nǔmɛsɛn énɛ́ ɔ́ wɛ dó nǔ tɛnmɛ tɛnmɛ sin xá Ejípunu lɛ́ɛ ɖo gbětótló mɛ.
4.8 Malheur à nous ! Qui nous délivrera de la main de ces dieux puissants ? Ce sont ces dieux qui ont frappé les Égyptiens de toutes sortes de plaies dans le désert.

Filisitɛ́ɛn e mi, mi dó wǔsyɛ́n lanmɛ nú miɖée, bó wa nǔ súnnu ɖɔhun; é má nyí mɔ̌ ǎ ɔ́, mi ná húzú kannumɔ Eblée lɛ́ɛ tɔn, lě e yě ɖésú kó nyí kannumɔ mǐtɔn kpɔ́n gbɔn é. Mi wa nǔ súnnu ɖɔhun. Mi fun ahwan.”
4.9 Fortifiez-vous et soyez des hommes, Philistins, de peur que vous ne soyez asservis aux Hébreux comme ils vous ont été asservis ; soyez des hommes et combattez !

Ée Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ ɖɔ mɔ̌ ɔ́, yě tɔ́n ahwan Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ, bó ɖu ɖo yě jí, bɔ mɛ ɖokpó ɖokpó hɔn yi xwé tɔn gbe. Lě e Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ ɖu ɖo Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ jí gbɔn ɔ́ syɛ́n ɖésú. Izlayɛ́li ví adɔ̌kpo ɖě děgba we afɔwó (30.000) wɛ è hu gbe nɛ́ gbe.
4.10 Les Philistins livrèrent bataille, et Israël fut battu. Chacun s'enfuit dans sa tente. La défaite fut très grande, et il tomba d'Israël trente mille hommes de pied.

Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ yí akɔjijɛgbá Mawu tɔn ɔ́, bɔ Eli ví we lɛ́ɛ: Hofíni kpó Pínxási kpó kú. Vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ Eli kpó vǐ tɔn sín asi kpó kú
4.11 L'arche de Dieu fut prise, et les deux fils d'Éli, Hophni et Phinées, moururent.

Gbe nɛ́ ɔ́ gbe ɖokpó ɔ́, nya ɖokpó bɛ́ wezun sín ahwangbé ɔ́ nu wá yi Silóo. É vún awu dó kɔ nú éɖée, bó lɛ kɔ́ dó ta dó ɖe xlɛ́ ɖɔ émí ɖo aluwɛ mɛ. Nya énɛ́ ɔ́, Bɛnjamɛ́ɛ sín akɔta mɛ wɛ é tɔ́n sín.
4.12 Un homme de Benjamin accourut du champ de bataille et vint à Silo le même jour, les vêtements déchirés et la tête couverte de terre.

Eli ɖo ayǐjínjɔ́n ɖo zinkpo tɔn jí ɖo ali kpá, bó ɖo te kpɔ́n wɛn e ná gosín ahwangbé ɔ́ nu é, ɖó ado ɖo huhu i wɛ, ɖó akɔjijɛgbá Mawu tɔn e ɖo dɔ̌n é wú. Nya e gosín ahwangbé ɔ́ nu ɔ́ byɔ́ to ɔ́ mɛ, bó ɖɔ nǔ e jɛ lɛ́ɛ, bɔ to ɔ́ bǐ bɛ́ xósúsú.
4.13 Lorsqu'il arriva, Éli était dans l'attente, assis sur un siège près du chemin, car son coeur était inquiet pour l'arche de Dieu. A son entrée dans la ville, cet homme donna la nouvelle, et toute la ville poussa des cris.

Ée Eli se xósúsú énɛ́ ɔ́, é ɖɔ: “Étɛ́ xósúsú ká sɔ mɔ̌?” Tlóló ɔ́, nya ɔ́ wá ɖɔ xó ɔ́ bǐ n'i.
4.14 Éli, entendant ces cris, dit : Que signifie ce tumulte? Et aussitôt l'homme vint apporter la nouvelle à Éli.

Eli ka ko ɖó xwe kanwe afɔtɔn-nukún-atɔn (98). Nukún tɔn lɛ́ɛ ɖo te bó ká sɔ́ ɖo nǔ mɔ wɛ ǎ.
4.15 Or Éli était âgé de quatre-vingt-dix-huit ans, il avait les yeux fixes et ne pouvait plus voir.

Nya ɔ́ ɖɔ nú Eli ɖɔ: “Fí e fun ahwan ɖe wɛ yě ɖe é wɛ un gosín. Dɔ̌n wɛ un hɔn sín égbé din.” Bɔ Eli kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Vǐ ce, étɛ́ ká jɛ?”
4.16 L'homme dit à Éli: J'arrive du champ de bataille, et c'est du champ de bataille que je me suis enfui aujourd'hui. Éli dit : Que s'est-il passé, mon fils ?

Bɔ nya e hɛn wɛn ɔ́ wá é yí gbe n'i ɖɔ: “Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ hɔn ɖo Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ nukɔn, bɔ Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ ɖu ɖo yě jí bǐ gbídígbídí, káká bɔ vǐ towe we lɛ́ɛ: Hofíni kpó Pínxási kpó kú, bɔ yě yí akɔjijɛgbá Mawu tɔn ɔ́.”
4.17 Celui qui apportait la nouvelle dit en réponse : Israël a fui devant les Philistins, et le peuple a éprouvé une grande défaite ; et même tes deux fils, Hophni et Phinées, sont morts, et l'arche de Dieu a été prise.

Káká nú nya ɔ́ ná ɖɔ akɔjijɛgbá Mawu tɔn xó lě ɔ́, Eli nyi agbo sín zinkpo e jí é ɖe ɔ́, bó j'ayǐ wɛn, bó sɔ́ zogúdo xo dó kɔ́ mɛ ɖo Mawu Mavɔmavɔ xwé ɔ́ sín hɔntogbó kpá, bó kú. Đó Eli ko kpo, bó ká lɛ́ ɖó zin. Xwe kanɖé (40) wɛ é nɔ togun Izlayɛ́li tɔn ɔ́ nu xɔ.
4.18 A peine eut-il fait mention de l'arche de Dieu, qu'Éli tomba de son siège à la renverse, à côté de la porte ; il se rompit la nuque et mourut, car c'était un homme vieux et pesant. Il avait été juge en Israël pendant quarante ans.

Eli ɔ́, vǐ tɔn Pínxási sín asi ka ɖo xo hwenɛ́nu, bɔ azǎn tɔn kó vɔ. Ée é se ɖɔ Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ yí akɔjijɛgbá Mawu tɔn, bɔ asú émítɔn tɔ́ kpó asú émítɔn kpó kú ɔ́, é syán ayǐ kpowun ɔ́, vǐ jɛ́n é ji, ɖó vǐ tɔ́n ɛ ajijimɛ.
4.19 Sa belle-fille, femme de Phinées, était enceinte et sur le point d'accoucher. Lorsqu'elle entendit la nouvelle de la prise de l'arche de Dieu, de la mort de son beau-père et de celle de son mari, elle se courba et accoucha, car les douleurs la surprirent.

É ji vǐ ɔ́ mɔ̌, lobo lɛ́ tɔ́n kú, bɔ nyɔ̌nu e nɔ aji n'i lɛ́ɛ ɖɔ: “Ma ɖi xɛsi ó, vǐ súnnu wɛ a ji.” Có é kɛ nu ǎ, é ká tlɛ wlí tó xó e yě ɖɔ n'i ɔ́ wú ǎ.
4.20 Comme elle allait mourir, les femmes qui étaient auprès d'elle lui dirent : Ne crains point, car tu as enfanté un fils ! Mais elle ne répondit pas et n'y fit pas attention.

É sun nyǐ vǐ ɔ́ ɖɔ Ikavodi; tínmɛ tɔn wɛ nyí susu Mawu tɔn vɔ ɖo Izlayɛ́li. É ɖɔ mɔ̌ ɖó Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ yí akɔjijɛgbá Mawu tɔn ɔ́, bɔ asú tɔn tɔ́ kú; asú tɔn lɔ ka lɛ́ kú.
4.21 Elle appela l'enfant I Kabod, en disant : La gloire est bannie d'Israël ! C'était à cause de la prise de l'arche de Dieu, et à cause de son beau-père et de son mari.

É ɖo ɖiɖe xlɛ́ gbɔn mɔ̌ wɛ ɖɔ Izlayɛ́li sín wi kɔ́n ɖó akɔjijɛgbá Mawu tɔn ɔ́ jɛ kɛntɔ́ sí.
4.22 Elle dit : La gloire est bannie d'Israël, car l'arche de Dieu est prise !