Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

1 Samuwɛ́li 2 - 1 Samuel 2
Ana xo ɖɛ bó ɖɔ: Un ɖo awǎjijɛ mɛ; Mawu Mavɔmavɔ wɛ ka nyí tɔn. Din ɔ́, un zé ta ɖo gbɛtɔ́ lɛ́ɛ mɛ; Mawu Mavɔmavɔ wɛ ka nyí tɔn. Din ɔ́, un hɛn ɔ́, un ná ko kɛntɔ́ ce lɛ́ɛ. Un ɖo awǎ jɛ wɛ ɖó Mawu Mavɔmavɔ hwlɛ́n mì gán.
2.1 Anne pria, et dit : Mon coeur se réjouit en l'Éternel, Ma force a été relevée par l'Éternel ; Ma bouche s'est ouverte contre mes ennemis, Car je me réjouis de ton secours.

Mawu Mavɔmavɔ ɖokpónɔ géé wɛ nyí mǐmɛ́. Awǐnnya ɖě syɛ́n Mawu mǐtɔn ɖɔhun ǎ. Mawu ɖěvo ɖe zɛ éyɛ́ wú ǎ.
2.2 Nul n'est saint comme l'Éternel ; Il n'y a point d'autre Dieu que toi ; Il n'y a point de rocher comme notre Dieu.

Mi ma nɔ yí nu go ó, mɛmasíxó ɖé ní má tɔ́n sín nu mitɔn mɛ ó: Mawu Mavɔmavɔ ɔ́, Mawu ɖé wɛ, bó tunwun nǔ bǐ, é wɛ nɔ ɖɔ hwɛ dó nǔ e gbɛtɔ́ lɛ́ɛ nɔ wa lɛ́ɛ bǐ.
2.3 Ne parlez plus avec tant de hauteur; Que l'arrogance ne sorte plus de votre bouche ; Car l'Éternel est un Dieu qui sait tout, Et par lui sont pesées toutes les actions.

Ahwanfuntɔ́ syɛ́nsyɛ́n lɛ́ɛ sín gǎ nɔ́ wɛ́n dó alɔ mɛ nú yě; lo ɔ́, mɛ e ma ɖó gǎn ǎ lɛ́ɛ nɔ́ mɔ hlɔ̌nhlɔ́n.
2.4 L'arc des puissants est brisé, Et les faibles ont la force pour ceinture.

Mɛ e ko ɖu nǔ kpo ɔ́ lɛ́ wá ɖo gbatɛ sɔ́ wɛ cóbó ná sixú mɔ nǔ ɖu. Mɛ e ka ɖo xovɛ́ ɖ'ayǐ lɛ́ɛ nɔ ɖo gbɔjɛ mɛ. Nyɔ̌nu wɛnsinɔ lɛ́ɛ nɔ ji vǐ azɔn tɛ́nwe. Nyɔ̌nu e ka ko ɖó vǐ kpɔ́ lɛ́ɛ nɔ húzú ajikponɔ.
2.5 Ceux qui étaient rassasiés se louent pour du pain, Et ceux qui étaient affamés se reposent ; Même la stérile enfante sept fois, Et celle qui avait beaucoup d'enfants est flétrie.

Mawu Mavɔmavɔ wɛ ɖó acɛ bó ná hu mɛ, é wɛ ká lɛ́ ɖó acɛ bó ná hɛn mɛ ɖó gbɛ. É wɛ ɖó acɛ bo ná sɔ́ mɛ dó do gɔngɔn mɛ ɖo kúxwé; é wɛ lɛ́ ɖó acɛ bo ná fɔ́n mɛ sín kú.
2.6 L'Éternel fait mourir et il fait vivre. Il fait descendre au séjour des morts et il en fait remonter.

Mawu Mavɔmavɔ wɛ nɔ dó ya mɛ, bo nɔ lɛ́ dó dɔkun nú mɛ. É wɛ nɔ́ zé mɛ hwe, é wɛ ká nɔ́ lɛ́ zé mɛ su.
2.7 L'Éternel appauvrit et il enrichit, Il abaisse et il élève.

É nɔ́ sɔ́ wamamɔnɔ sí te sín kɔ́ mɛ, é nɔ́ sɔ́ lelenɔ sí te sín zunkɔ́ mɛ, é nɔ́ sɔ́ ɛ jínjɔ́n mɛ klogǎn klogǎn lɛ́ɛ há jí, é nɔ́ sɔ́ ɛ ɖó tɛn ɖaxó mɛ. Đó Mawu Mavɔmavɔ tɔn wɛ nyí dotín ayǐkúngban ɔ́ tɔn lɛ́ɛ. Dotín énɛ́ lɛ́ɛ jí wɛ é sɔ́ gbɛ ɔ́ jínjɔ́n.
2.8 De la poussière il retire le pauvre, Du fumier il relève l'indigent, Pour les faire asseoir avec les grands. Et il leur donne en partage un trône de gloire; Car à l'Éternel sont les colonnes de la terre, Et c'est sur elles qu'il a posé le monde.

É nɔ́ nya xɛ ɖo mɛ e ɖo gbejí n'i lɛ́ɛ jí; lo ɔ́, mɛdídá lɛ́ɛ nɔ́ dɔn ɖo zǐnflú gɔngɔn mɛ. Đó gbɛtɔ́ sixú sɔ́ hlɔ̌nhlɔ́n é ɖésúnɔ tɔn dó ɖu ɖo nǔ ɖěbǔ jí ǎ.
2.9 Il gardera les pas de ses bien-aimés. Mais les méchants seront anéantis dans les ténèbres ; Car l'homme ne triomphera point parla force.

Mawu Mavɔmavɔ nɔ jǐxwé dɔ̌n, bó bló bɔ jǐ dó gbe bó ná vívá kɛntɔ́ tɔn lɛ́ɛ, ɖó é wɛ nyí hwɛɖɔtɔ́ ɖaxó e ná ɖɔ hwɛ xá mɛ e ɖo ayǐkúngban ɔ́ jí lɛ́ɛ bǐ. É nɔ́ ná hlɔ̌nhlɔ́n axɔ́sú e é sɔ́ ɖó togun tɔn nu é. É nɔ́ dó acɛ acɛ jí nú axɔ́sú e é sɔ́ é.
2.10 Les ennemis de l'Éternel trembleront ; Du haut des cieux il lancera sur eux son tonnerre; L'Éternel jugera les extrémités de la terre. Il donnera la puissance à son roi, Et il relèvera la force de son oint.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, Ɛlukana lɛ́ kɔ yi xwé tɔn gbe ɖo Hlama; Samuwɛ́li ká ɖo Mawu Mavɔmavɔ sín azɔ̌ wa wɛ ɖo Silóo, ɖo vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ Eli glɔ́.
2.11 Elkana s'en alla dans sa maison à Rama, et l'enfant fut au service de l'Éternel devant le sacrificateur Éli.

Eli ví lɛ́ɛ ɔ́, nǔvɔ́nɔ wɛ nú yě; yě ké ya nú Mawu Mavɔmavɔ ǎ.
2.12 Les fils d'Éli étaient des hommes pervers, ils ne connaissaient point l'Éternel.

Yě nyí vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ có, ényí mɛɖé wá sá vɔ̌, bónú è jɛ lan ɔ́ ɖa jí ɔ́, mɛsɛntɔ́ vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́ tɔn nɔ wá bó nɔ hɛn gǎfu alɔví atɔnnɔ ɖé alɔnu.
2.13 Et voici quelle était la manière d'agir de ces sacrificateurs à l'égard du peuple. Lorsque quelqu'un offrait un sacrifice, le serviteur du sacrificateur arrivait au moment où l'on faisait cuire la chair. Tenant à la main une fourchette à trois dents,

É nɔ lun gǎfu ɔ́ dó lan e ɖo ado jí é mɛ, bɔ nú gǎfu ɔ́ fɔ lan nabí ɖěbǔ ɔ́, bǐ nɔ nyí vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́ tɔn. Lě e yě nɔ́ wa nǔ gbɔn xá Izlayɛ́li ví e nɔ́ wá sá vɔ̌ ɖo Silóo lɛ́ɛ bǐ é nɛ́.
2.14 il piquait dans la chaudière, dans le chaudron, dans la marmite, ou dans le pot ; et tout ce que la fourchette amenait, le sacrificateur le prenait pour lui. C’est ainsi qu'ils agissaient à l'égard de tous ceux d'Israël qui venaient là à Silo.

Ée nylá bǐ ɔ́, cóbónú è nǎ dó jǒ ɔ́ zo ɔ́, mɛsɛntɔ́ vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́ tɔn nɔ wá bó nɔ ɖɔ nú mɛ e ɖo vɔ̌ ɔ́ sá wɛ ɔ́ ɖɔ: “Un ná lan nú è nǎ mɛ nú vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́; a ná ɛ lan ɖiɖa ɔ́, é ná yí ǎ; lan mú wɛ a nǎ ná ɛ.”
2.15 Même avant qu'on fît brûler la graisse, le serviteur du sacrificateur arrivait et disait à celui qui offrait le sacrifice : Donne pour le sacrificateur de la chair à rôtir ; il ne recevra de toi point de chair cuite, c'est de la chair crue qu'il veut.

Ényí mɛ e ɖo vɔ̌ ɔ́ sá wɛ ɔ́ ɖɔ n'i ɖɔ: “Nɔ te nú è dǒ jǒ ɔ́ zo fó ɔ́, a nǎ sɔ́ lan e jló we é” ɔ́, mɛsɛntɔ́ vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́ tɔn nɔ ɖɔ: “Éeǒ, din wɛ a na ná lan ɔ́; é má nyí mɔ̌ ǎ ɔ́, un ná sɔ́ gǎnnugǎnnu.”
2.16 Et si l'homme lui disait : Quand on aura brûlé la graisse, tu prendras ce qui te plaira, le serviteur répondait : Non ! tu donneras maintenant, sinon je prends de force.

Hwɛ e Eli ví énɛ́ lɛ́ɛ nɔ́ hu dó Mawu Mavɔmavɔ ɔ́ nɔ́ syɛ́n ɖésú, ɖó yě nɔ́ ɖó sísí nú vɔ̌ e è sá nú Mawu Mavɔmavɔ lɛ́ɛ ǎ.
2.17 Ces jeunes gens se rendaient coupables devant l'Éternel d'un très grand péché, parce qu'ils méprisaient les offrandes de l'Éternel.

Nyaví Samuwɛ́li ɔ́ ká nɔ́ ɖo vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ sín awu mɛ, bó nɔ ɖo azɔ̌ wa nú Mawu Mavɔmavɔ wɛ.
2.18 Samuel faisait le service devant l'Éternel, et cet enfant était revêtu d'un éphod de lin.

Samuwɛ́li ɔ́, nɔ tɔn nɔ tɔ awu gaga kpɛví ɖokpó n'i xwewú xwewú tɛgbɛ, bɔ nú asú tɔn Ɛlukana xwe xwetavɔ́ sá gbé ɔ́, é nɔ xwedó e, bó nɔ sɔ́ yi jó nú Samuwɛ́li.
2.19 Sa mère lui faisait chaque année une petite robe, et la lui apportait en montant avec son mari pour offrir le sacrifice annuel.

Eli nɔ xo ɖɛ dó Ɛlukana kpó asi tɔn kpó jí, bó nɔ ɖɔ nú Ɛlukana ɖɔ: “Mawu Mavɔmavɔ ní ná vǐ we gbɔn nyɔ̌nu élɔ́ jí nú yě ná nɔ ée a sɔ́ ná Mawu Mavɔmavɔ ɔ́ sín tɛnmɛ.” Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, yě nɔ́ lɛ́ kɔ wá yi xwé.
2.20 Éli bénit Elkana et sa femme, en disant : Que l'Éternel te fasse avoir des enfants de cette femme, pour remplacer celui qu'elle a prêté à l'Éternel !Et ils s'en retournèrent chez eux.

Mawu Mavɔmavɔ nyi kɔ kpɔ́n Ana, bɔ é lɛ́ ji vǐ; é ji súnnu atɔn, nyɔ̌nu we. Samuwɛ́li ka ɖo susu wɛ ɖo Mawu Mavɔmavɔ nukɔn. Eli gbɛ́ nǔ nú vǐ tɔn lɛ́ɛ
2.21 Lorsque l'Éternel eut visité Anne, elle devint enceinte, et elle enfanta trois fils et deux filles. Et le jeune Samuel grandissait auprès de l'Éternel.

Hwenɛ́nu ɔ́, vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ Eli ko kpo bǐ. É se nǔ e dó sin xá Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ wɛ vǐ tɔn lɛ́ɛ ɖe ɔ́; é lɛ́ se ɖɔ yě nɔ́ ɖó xó xá nyɔ̌nu e jí azɔ̌ jɛ ɖo Mawu Mavɔmavɔ sín goxɔ nukɔn lɛ́ɛ.
2.22 Éli était fort âgé et il apprit comment ses fils agissaient à l'égard de tout Israël ; il apprit aussi qu'ils couchaient avec les femmes qui s'assemblaient à l'entrée de la tente d'assignation.

É wá kanbyɔ́ yě ɖɔ: “Étɛ́wú mi ka ɖo nǔ dó sin gbɔn mɔ̌ wɛ? Togun ɔ́ bǐ wɛ ɖo nǔ nyanya e dó sin wɛ mi ɖe lɛ́ɛ ɖɔ wɛ bɔ un se.
2.23 Il leur dit : Pourquoi faites-vous de telles choses ? car j'apprends de tout le peuple vos mauvaises actions.

Vǐ ce lɛ́ɛ mi, mi gbɔ, xó e se dó mi wú wɛ un ɖe ɖo togun Mawu Mavɔmavɔ tɔn mɛ ɔ́ nyɔ́ se ǎ.
2.24 Non, mes enfants, ce que j'entends dire n'est pas bon ; vous faites pécher le peuple de l'Éternel.

Ényí gbɛtɔ́ ɖě hu hwɛ dó ɖě ɔ́, Mawu ná ɖɔ hwɛ xá ɛ. É ká nyí Mawu Mavɔmavɔ wɛ é hu hwɛ dó ɔ́, mɛ̌ ká ná ɖɔ gbo n'i?” Yě ká ɖótó tɔ́ yětɔn sín xó ǎ; yě ɖótó ǎ, ɖó Mawu Mavɔmavɔ ka ko jló ná hu yě.
2.25 Si un homme pèche contre un autre homme, Dieu le jugera; mais s'il pèche contre l'Éternel, qui intercédera pour lui ? Et ils n'écoutèrent point la voix de leur père, car l'Éternel voulait les faire mourir.

Samuwɛ́li ka ɖo susu wɛ, bɔ nǔ tɔn nyɔ́ Mawu Mavɔmavɔ nukún mɛ, bó nyɔ́ gbɛtɔ́ lɛ́ɛ nukún mɛ. Mawu ɖɔ émí ná dɔn tó nú Eli kpódó xwédo tɔn kpó
2.26 Le jeune Samuel continuait à grandir, et il était agréable à l'Éternel et aux hommes.

Đɛ̌mɛnu Mawu tɔn ɖokpó wá Eli gɔ́n, bo ɖɔ n'i ɖɔ: “Xó e Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ ɔ́ ɖíe: Hwenu e tɔ́gbó towe lɛ́ɛ nyí Ejípu xɔ́sú ɔ́ sín kannumɔ ɖo Ejípu ɔ́, un ɖe nyiɖée xlɛ́ yě ǎ cé?
2.27 Un homme de Dieu vint auprès d'Éli, et lui dit : Ainsi parle l'Éternel : Ne me suis-je pas révélé à la maison de ton père, lorsqu'ils étaient en Egypte dans la maison de Pharaon ?

Un sɔ́ tɔ́gbó towe Aalɔ́ɔn xwédo ɔ́ ɖo akɔta Izlayɛ́li tɔn lɛ́ɛ bǐ mɛ, bɔ é ná wa vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́zɔ́ nú mì; yě wɛ ná nɔ sɛkpɔ́ vɔ̌sákpe ce, bó ná nɔ́ dó zǎlínkpɔ́n zo, bó ná nɔ́ kan xó byɔ́ mì; vɔ̌ e Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ná sá, bɔ è nǎ dǒ zo ɔ́, un ná lan tɔn ɖě yě ɖ'é mɛ.
2.28 Je l'ai choisie parmi toutes les tribus d'Israël pour être à mon service dans le sacerdoce, pour monter à mon autel, pour brûler le parfum, pour porter l'éphod devant moi, et j'ai donné à la maison de ton père tous les sacrifices consumés par le feu et offerts par les enfants d'Israël.

Bɔ étɛ́wú mi ká nɔ sɔ́ vɔ̌ e un ná gbe bɔ è nɔ sá nú mì lɛ́ɛ kpó nǔ e è nɔ ná mì lɛ́ɛ kpó dó xo kɔ́? Nɛ̌ ká gbɔn bɔ a nɔ sɔ́ vǐ towe lɛ́ɛ su hú nyɛ? Nǔ e togun ce Izlayɛ́li ɔ́ nɔ hɛn wá nú mì ɔ́, mi wɛ nɔ sɔ́ ɖ'é mɛ dó nukɔn bo nɔ ɖu dó dó jǒ.
2.29 Pourquoi foulez-vous aux pieds mes sacrifices et mes offrandes, que j'ai ordonné de faire dans ma demeure ? Et d'où vient que tu honores tes fils plus que moi, afin de vous engraisser des prémices de toutes les offrandes d'Israël, mon peuple ?

Énɛ́ ɔ́ wútu ɔ́, nǔ e Mawu Mavɔmavɔ, Mawu Izlayɛ́li tɔn ɖɔ ɔ́ ɖíe: Un ɖɔ xwédo towe kpó tɔ́gbó towe xwédo kpó ná nyí vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ce káká sɔ́yi. Amɔ̌, din ɔ́, nǔ sɔ́ sixú nyí mɔ̌ gbeɖé ǎ. Đó mɛɖé sɔ́ mì su ɔ́, un ná sɔ́ ɛ su; mɛɖé ka dó vɛ̌ nú mì lɛ́ɛ ɔ́, un ná dó vɛ̌ nú yě.
2.30 C'est pourquoi voici ce que dit l'Éternel, le Dieu d'Israël : J'avais déclaré que ta maison et la maison de ton père marcheraient devant moi à perpétuité. Et maintenant, dit l'Éternel, loin de moi ! Car j'honorerai celui qui m'honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés.

Hwenu e un ná cí awa nú we, bó ná cí awa nú mɛ e ɖo tɔ́gbó towe xwé lɛ́ɛ, bɔ mɛɖé má sɔ́ ná kpo nyɔ̌xó ɖo xwé towe gbe ǎ ɔ́ ɖíe ja e.
2.31 Voici, le temps arrive où je retrancherai ton bras et le bras de la maison de ton père, en sorte qu'il n'y aura plus de vieillard dans ta maison.

A nǎ mɔ kɛntɔ́ towe ɖokpó, bɔ é ná yí tɛnmɛ towe ɖo xwé ce gbe. Izlayɛ́li ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ka ná dó dɔkun n'i. Mɛ ɖé ka sɔ́ ná kpo nyɔ̌xó ɖo xwé towe gbe gbeɖé ǎ.
2.32 Tu verras un adversaire dans ma demeure, tandis qu'Israël sera comblé de biens par l'Éternel ; et il n'y aura plus jamais de vieillard dans ta maison.

Un ná jó mɛ towe ɖokpó dó nyi vɔ̌sákpe ce kɔn, bɔ é ná vɛ́ mɔ nú we, bó ná ɖó akpɔ nú we. Amɔ̌, mɛ ɖě lɛ́ɛ bǐ ná wɛ́n kú.
2.33 Je laisserai subsister auprès de mon autel l'un des tiens, afin de consumer tes yeux et d'attrister ton âme; mais tous ceux de ta maison mourront dans la force de l'âge.

“Nǔ e ná jɛ dó vǐ súnnu towe Hofíni kpó Pínxási kpó jí ɔ́ wɛ ná nyí xlɛ̌ nú we: yě mɛ we lɛ́ɛ ná kú gbe ɖokpó ɔ́.
2.34 Et tu auras pour signe ce qui arrivera à tes deux fils, Hophni et Phinées ; ils mourront tous les deux le même jour.

Un ka ná sɔ́ vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɖěvo, bɔ é ná nɔ gbejí, bó ná nɔ́ wa nǔ lě e un jló gbɔn é. Un ná bló bɔ xwédo tɔn ná lí dǒ, bɔ é ná nɔ́ wa vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́zɔ́ tɛgbɛ ɖo axɔ́sú e un ná sɔ́ ɔ́ kpá.
2.35 Je m'établirai un sacrificateur fidèle, qui agira selon mon coeur et selon mon âme ; je lui bâtirai une maison stable, et il marchera toujours devant mon oint.

Mɛ e ná kpo ɖo xwé towe gbe lɛ́ɛ bǐ ná nɔ wá jɛ kpo ɖo nukɔn tɔn, bó ná nɔ byɔ́ akwɛ́ kpó nǔɖuɖu kpó. Yě ná nɔ byɔ́ ɖɔ é ní ba azɔ̌ ɖé nú émí ɖo Mawu xwé ɔ́ gbe, bónú émí ná wa, bó ná sixú mɔ nǔ ɖu.”
2.36 Et quiconque restera de ta maison viendra se prosterner devant lui pour avoir une pièce d'argent et un morceau de pain, et dira : Attache-moi, je te prie, à l'une des fonctions du sacerdoce, afin que j'aie un morceau de pain à manger.