Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Hwɛɖɔtɔ́ 18 - Juges 18
Axɔ́sú ɖé ɖo Izlayɛ́li hwenɛ́nu ǎ, bɔ akɔta Dan tɔn ɔ́ ɖo ayǐkúngban e jí é ná yi nɔ ɔ́ ba wɛ; ɖó káká wá jɛ din ɔ́, è ko ná ayǐkúngban ɖěbǔ yědɛɛ lɛ́ɛ Izlayɛ́li ví ɖě lɛ́ɛ ɖɔhun ǎ.
18.1 En ce temps-là, il n'y avait point de roi en Israël ; et la tribu des  Danites se cherchait une possession pour s'établir, car jusqu'à ce jour il ne  lui était point échu d'héritage au milieu des tribus d'Israël.

Énɛ́ ɔ́, Dan sín vǐ lɛ́ɛ kpɔ́n súnnu e kpan akɔ́n ganjí ɖo yě mɛ lɛ́ɛ atɔ́ɔ́n bó sɔ́, bó sɛ́ yě dó sín gletoxo Soléa tɔn kpó Ɛcitawɔ́lu tɔn kpó mɛ, bó ɖɔ nú yě ɖɔ yě ní yi ba do nú to ɔ́ xéɖéxéɖé. Nya énɛ́ lɛ́ɛ wá jɛ Eflayímu sín ayǐkúngban jí ɖo sókan mɛ, bó nɔ te ɖo Mika sín xwé kpá.
18.2 Les fils de Dan prirent sur eux tous, parmi leurs familles, cinq  hommes vaillants, qu'ils envoyèrent de Tsorea et d'Eschthaol, pour  explorer le pays et pour l'examiner. Ils leur dirent : Allez, examinez le  pays. Ils arrivèrent dans la montagne d'Éphraïm jusqu'à la maison de Mica,  et ils y passèrent la nuit.

Hwenu e yě ɖo fínɛ́ ɔ́, yě se lě e dɔ̌nkpɛvú Levíi ví ɔ́ ɖo xó ɖɔ gbɔn wɛ ɔ́ bó tunwun ɖɔ é kún nyí fínɛ́ nu ó. Énɛ́ ɔ́, yě yi kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Mɛ̌ wɛ ɖɔ nú we ɖɔ hwi ní wá fí? Ani wa wɛ a ɖe ɖo fí? Nǔ towe tɛ́ ɖo fí?”
18.3 Comme ils étaient près de la maison de Mica, ils reconnurent la voix  du jeune Lévite, s'approchèrent et lui dirent : Qui t'a amené ici ? que fais-tu dans ce lieu ? et qu'as-tu ici ?

Bɔ é yí gbe nú yě ɖɔ: “Mika wɛ mɔ azɔ̌ nú mì; é nɔ sú axɔ́ mì bɔ un nyí sinsɛngán tɔn.”
18.4 Il leur répondit : Mica fait pour moi telle et telle chose, il me donne  un salaire, et je lui sers de prêtre.

Yě ká ɖɔ n'i ɖɔ: “É nyɔ́! Bo kan nǔ byɔ́ Mawu nú mǐ, mǐ jlǒ ná tunwun nú to mɛ e yi wɛ mǐ ɖe ɔ́ ná nyɔ́ nú mǐ a jí.”
18.5 Ils lui dirent : Consulte Dieu, afin que nous sachions si notre voyage  aura du succès.

Sinsɛngán ɔ́ ka ɖɔ nú yě ɖɔ: “Mi ma ɖi xɛsi ó. Mawu Mavɔmavɔ kpó mi kpó wɛ ɖo yiyi wɛ.”
18.6 Et le prêtre leur répondit : Allez en paix ; le voyage que vous faites est sous le regard de l'Éternel.

Nya atɔ́ɔ́n lɛ́ɛ ka lɛ́ wlí ali ɖidó, bó hun káká yi Layici. Ée yě jɛ fínɛ́ ɔ́, mɛ e yě mɔ lɛ́ɛ ɖo vivo mɛ; ayi yětɔn j'ayǐ, nǔɖé ɖo ado hu nú yě wɛ ǎ Sidɔ́ɔnnu lɛ́ɛ ɖɔhun. Mɛ ɖěbǔ mɔ nǔɖé ná ɖɔ dó mɛ e ɖo gǎn ɖu wɛ ɖo gbě ɔ́ jí ɔ́ wú ǎ. Fí e mɛ énɛ́ lɛ́ɛ ɖe ɔ́ lín dó Sidɔ́ɔnnu lɛ́ɛ; yě ká ɖo mɛ ɖěbǔ sín acɛ mɛ ǎ.
18.7 Les cinq hommes partirent, et ils arrivèrent à Laïs. Ils virent le peuple  qui y était vivant en sécurité à la manière des Sidoniens, tranquille et sans inquiétude ; il n'y avait dans le pays personne qui leur fît le moindre  outrage en dominant sur eux ; ils étaient éloignés des Sidoniens, et ils n'avaient pas de liaison avec d'autres hommes.

Nya énɛ́ lɛ́ɛ lɛ́ kɔ wá mɔ nɔví yětɔn lɛ́ɛ ɖo Soléa kpó Ɛcitawɔ́lu kpó, bɔ mɛ yětɔn lɛ́ɛ kanbyɔ́ yě ɖɔ étɛ́ wɛ yě mɔ ɖo dɔ̌n a jí.
18.8 Ils revinrent auprès de leurs frères à Tsorea et Eschthaol, et leurs frères leur dirent : Quelle nouvelle apportez-vous ?

Bɔ yě ɖɔ nú yě ɖɔ: “Mi wá mǐ ní yi! Mi nú mǐ ná yi tɔ́n ahwan Layicinu lɛ́ɛ. Mǐ mɔ ɖɔ to ɔ́ nyɔ́ ganjí. Mi ma cí fí nǔɖé ma wa ó; mi yá wǔ hwlɛ́ndó to ɔ́ yí gbé.
18.9 Allons ! répondirent-ils, montons contre eux ; car nous avons vu le pays, et voici, il est très bon. Quoi ! vous restez sans rien dire! Ne soyez  point paresseux à vous mettre en marche pour aller prendre possession de ce pays.

Ényí mi jɛ to ɔ́ mɛ ɔ́, mi ná mɔ ɖɔ mɛ e ɖo to ɔ́ mɛ lɛ́ɛ sín ayi j'ayǐ, bɔ ayǐkúngban yětɔn ka lɛ́ d'agba; Mawu ná jó to énɛ́ ɔ́ nú mi; nǔ e è nɔ mɔ ɖo ayǐkúngban jí lɛ́ɛ ɖě hán ɖo to énɛ́ ɔ́ mɛ ǎ.”
18.10 Quand vous y entrerez, vous arriverez vers un peuple en sécurité. Le pays est vaste, et Dieu l'a livré entre vos mains ; c'est un lieu où rien ne  manque de tout ce qui est sur la terre.

Énɛ́ ɔ́, súnnu e ɖo akɔta Dan tɔn ɔ́ mɛ lɛ́ɛ nǔwɔntɔn (600) sɔ́ ahwannú, bó gosín Soléa kpó Ɛcitawɔ́lu kpó.
18.11 Six cents hommes de la famille de Dan partirent de Tsorea et  d'Eschthaol, munis de leurs armes de guerre.

Yě yi ɖó gɔnu ɖó Kiliyati-Yealimu sín gbada hwe jí, ɖo Judáa. Nǔ e wú è ɖǒ nyǐkɔ nú fí énɛ́ ɔ́ ɖɔ Maxanɛ́ɛ-Dan ɔ́ nɛ́; nyǐkɔ énɛ́ ɔ́ sín tínmɛ wɛ nyí “Ahwankpá Dan tɔn”; nyǐkɔ énɛ́ ɔ́ lɛ́ kpo ɖo te káká wá jɛ din.
18.12 Ils montèrent, et campèrent à Kirjath Jearim en Juda ; c'est pourquoi ce lieu, qui est derrière Kirjath Jearim, a été appelé jusqu'à ce jour  Machané Dan.

Yě gosín fínɛ́, bó ɖidó Eflayímu sókan mɛ, bó wá jɛ Mika sín xwé kpá.
18.13 Ils passèrent de là dans la montagne d'Ephraïm, et ils arrivèrent jusqu’à la maison de Mica.

Énɛ́ ɔ́, mɛ atɔ́ɔ́n e wá ba do nú Layici to ɔ́ ɖ'ayǐ lɛ́ɛ ɖɔ nú nɔví yětɔn lɛ́ɛ ɖɔ: “Mi tunwun ɖɔ vodún ɖé kpó bǒcyɔ ɖé lɛ́ɛ kpó, kpódó vodún ɖěvo e wú è kɔn gan dó ɔ́ kpán ɖo xwé élɔ́ lɛ́ɛ ɖokpó gbe a? Din ɔ́, nǔ e mi ná wa ɔ́, mi sí wɛ é ɖe.”
18.14 Alors les cinq hommes qui étaient allés pour explorer le pays de Laïs prirent la parole et dirent à leurs frères : Savez-vous qu'il y a dans ces maisons-là un éphod, des théraphim, une image taillée et une image en  fonte ? Voyez maintenant ce que vous avez à faire.

Mɛ atɔ́ɔ́n lɛ́ɛ ɖɔ mɔ̌ bó ɖidó Mika xwé; ée yě jɛ fínɛ́ ɔ́, yě byɔ́ xwé ɔ́ gbe, bó yi dɔ̌nkpɛvú Levíi ví ɔ́ sín xɔ mɛ bó kanbyɔ́ ɛ ɖɔ nɛ̌ wɛ é ɖe gbɔn a jí.
18.15 Ils s'approchèrent de là, entrèrent dans la maison du jeune Lévite, dans la maison de Mica, et lui demandèrent comment il se portait.

Hwenɛ́nu ɔ́, súnnu e ɖo akɔta Dan tɔn ɔ́ mɛ lɛ́ɛ nǔwɔntɔn (600) e ko sɔ́ ahwannú lɛ́ɛ ɔ́ ɖo te ɖo hɔntogbó jí.
18.16 Les six cents hommes d'entre les fils de Dan, munis de leurs armes  de guerre, se tenaient à l'entrée de la porte.

Ée mɛ atɔ́ɔ́n e ba do nú to ɔ́ ɖ'ayǐ lɛ́ɛ byɔ́ xwé ɔ́ gbe ɔ́, yě bɛ̌ vodún tɛnmɛ tɛnmɛ e ɖo fínɛ́ lɛ́ɛ, bǒcyɔ lɛ́ɛ, kpódó vodún e wú è kɔn gan dó ɔ́ lɔmɔ̌ kpán. Sinsɛngán ɔ́ ka ɖo te ɖo hɔnto é kpó súnnu nǔwɔntɔn (600) e sɔ́ ahwannú lɛ́ɛ kpó.
18.17 Et les cinq hommes qui étaient allés pour explorer le pays montèrent  et entrèrent dans la maison ; ils prirent l'image taillée, l'éphod, les théraphim, et l'image en fonte, pendant que le prêtre était à l'entrée de la porte avec les six cents hommes munis de leurs armes de guerre.

Ée sinsɛngán ɔ́ mɔ mɛ ɖé lɛ́ɛ ɖo Mika sín xwé gbe byɔ́ wɛ, bó ɖo vodún lɛ́ɛ bǐ bɛ́ wɛ ɔ́, é kanbyɔ́ yě ɖɔ: “Étɛ́ wa wɛ mi ɖe ɖo fínɛ́?”
18.18 Lorsqu'ils furent entrés dans la maison de Mica, et qu'ils eurent pris  l'image taillée, l'éphod, les théraphim, et l'image en fonte, le prêtre leur dit : Que faites-vous ?

Bɔ yě yí gbe n'i ɖɔ: “Nɔ abwɛ̌! Ma ɖɔ xó ɖé ó. Xwedó mǐ, bó húzú akɔta mǐtɔn sín sinsɛngán. Nú a nyǐ sinsɛngán nú xwédo gbɛtɔ́ ɖokpó ɖé tɔn kpó a nyǐ sinsɛngán nú akɔta Izlayɛ́li tɔn ɔ́ bǐ kpó ɔ́, ɖě tɛ́ wɛ jló we hú ɖě?”
18.19 Ils lui répondirent : Tais-toi, mets ta main sur ta bouche, et viens avec nous ; tu nous serviras de père et de prêtre. Vaut-il mieux que tu serves de prêtre à la maison d'un seul homme, ou que tu serves de prêtre à une tribu et à une famille en Israël ?

Ée sinsɛngán ɔ́ se mɔ̌ ɔ́, é víví n'i ɖésú, bɔ é fɔ vodún lɛ́ɛ kpó bǒcyɔ lɛ́ɛ kpó, lobo xwedó yě.
18.20 Le prêtre éprouva de la joie dans son coeur; il prit l'éphod, les  théraphim, et l'image taillée, et se joignit à la troupe.

Énɛ́ ɔ́, Dan ví lɛ́ɛ lɛ́ wlí ali ɖidó, bó ɖe yɔkpɔ́vú lɛ́ɛ, kanlin lɛ́ɛ kpó agban lɛ́ɛ kpó ɖó nukɔn.
18.21 Ils se remirent en route et partirent, en plaçant devant eux les enfants, le bétail et les bagages.

Hwenu e Mika kpó mɛ e ɖo xwé tɔn kpá lɛ́ɛ kpó wá sɛ ta kplé bó jɛ gǔdo yětɔn ɔ́, yě kó lín dó xwé tɔn.
18.22 Comme ils étaient déjà loin de la maison de Mica, les gens qui  habitaient les maisons voisines de celle de Mica se rassemblèrent et poursuivirent les fils de Dan.

Xó e sú ylɔ́ Dan ví lɛ́ɛ wɛ yě ɖe ɔ́ zɔ́n bɔ Dan ví lɛ́ɛ lɛ́ kɔ bó kanbyɔ́ Mika ɖɔ: “Étɛ́ wɛ ɖo wiwa we wɛ? Nɛ̌ gbɔn bɔ ahwan kplé lě?”
18.23 Ils appelèrent les fils de Dan, qui se retournèrent et dirent à Mica :  Qu'as-tu, et que signifie ce rassemblement ?

É ka yí gbe nú yě ɖɔ: “Mi bɛ́ vodún ce e un bló lɛ́ɛ, bó kplá sinsɛngán ce. É sɔ́ kpo nǔ ɖěbǔ nú mì ǎ, bɔ mi lɛ́ glá bó kanbyɔ́ mì ɖɔ étɛ́ wɛ ɖo wiwa mì wɛ a jí?”
18.24 Il répondit : Mes dieux que j'avais faits, vous les avez enlevés avec  le prêtre et vous êtes partis : que me reste-t-il ? Comment donc pouvez- vous me dire : Qu'as-tu ?

Yě ká ɖɔ n'i ɖɔ: “Ma nú mǐ sɔ́ se gbe towe ɖě ó; é má nyí mɔ̌ ǎ ɔ́, mɛ lɛ́ɛ sin xomɛ ɔ́, yě ná zɔn mi jí, bɔ é ná sín hwɛ wú bɔ hwi kpó xwédo towe kpó ná dɔn.”
18.25 Les fils de Dan lui dirent : Ne fais pas entendre ta voix près de  nous ; sinon des hommes irrités se jetteront sur vous, et tu causeras ta perte et celle de ta maison.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, yě lɛ́ wlí ali yětɔn ɖidó. Ée Mika mɔ ɖɔ yě hú gǎn émí ɔ́, é lɛ́ kɔ bo wá yi xwé. Dan toxo ɔ́ kpó Mawu xwé e ɖo toxo ɔ́ mɛ ɔ́ kpó
18.26 Et les fils de Dan continuèrent leur route. Mica, voyant qu'ils étaient plus forts que lui, s'en retourna et revint dans sa maison.

Dan ví lɛ́ɛ bɛ́ nǔ e Mika bló lɛ́ɛ sɔ́ yi, bó kplá sinsɛngán e ɖo azɔ̌ wa n'i wɛ é. Yě yi tɔ́n ahwan Layici, bó hu mɛ e ɖo to ɔ́ mɛ bó ɖo vivo mɛ, bɔ nǔɖé ma ɖo adohu ná wɛ ǎ lɛ́ɛ, lobo dó toxo ɔ́ zo.
18.27 Ils enlevèrent ainsi ce qu'avait fait Mica et emmenèrent le prêtre qui était à son service, et ils tombèrent sur Laïs, sur un peuple tranquille et en  sécurité ; ils le passèrent au fil de l'épée, et ils brûlèrent la ville.

Layici ɔ́, Bɛti-Hlehovu sín tɔdo mɛ wɛ é ɖe, bo lín dó Sidɔ́ɔn, bɔ mɛ e ɖo to ɔ́ mɛ lɛ́ɛ ɖo mɛ ɖěbǔ sín acɛ mɛ ǎ. Nǔ e wútu mɛ ɖěbǔ ma wá gɔ́ alɔ nú yě ǎ ɔ́ nɛ́. Dan ví lɛ́ɛ vɔ́ toxo ɔ́ gbá, bó ɖó gɔnu ɖó fínɛ́.
18.28 Personne ne la délivra, car elle était éloignée de Sidon, et ses habitants n'avaient pas de liaison avec d'autres hommes: elle était dans la  vallée qui s'étend vers Beth Rehob. Les fils de Dan rebâtirent la ville, et y habitèrent ;

Layici wɛ è nɔ ylɔ́ toxo énɛ́ ɔ́ ɖɔ ɖ'ayǐ; yě ká ɖyɔ́ bó nɔ ylɔ́ ɖɔ Dan. Dan ɔ́, tɔ́gbó yětɔn wɛ, tɔ́gbó yětɔn Jakɔ́bu ví ɔ́ wɛ.
18.29 ils l'appelèrent Dan, d'après le nom de Dan, leur père, qui était né à Israël ; mais la ville s'appelait auparavant Laïs.

Yě lí vodún Mika tɔn ɔ́, bó nɔ sɛn; bɔ Yexonatáni e nyí Gɛɛcɔ́mu ví, bó nyí Mɔyízi sín vǐvú ɔ́ kpódó vǐ tɔn lɛ́ɛ kpó húzú sinsɛngán nú akɔta Dan tɔn ɔ́ káká yi jɛ hwenu e è wlí yě yi kannumɔgbénu é.
18.30 Ils dressèrent pour eux l'image taillée ; et Jonathan, fils de Guerschom, fils de Manassé, lui et ses fils, furent prêtres pour la tribu des  Danites, jusqu'à l'époque de la captivité du pays.

Mika sín vodún ɔ́ nɔ yě sí nú hwenu e Mawu xwé ɔ́ nɔ Silóo xɔ ɔ́ bǐ.
18.31 Ils établirent pour eux l'image taillée qu'avait faite Mica, pendant  tout le temps que la maison de Dieu fut à Silo.