Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Hwɛɖɔtɔ́ 14 - Juges 14
Sanmusɔ́ɔn yi Timuna gbe ɖokpó, bó mɔ ɖyɔ̌vǐ Filisitɛ́ɛn ɖé.
14.1 Samson descendit à Thimna, et il y vit une femme parmi les filles des Philistins.

Ée é lɛ́ kɔ yi xwé ɔ́, é ɖɔ nú mɛjitɔ́ tɔn lɛ́ɛ ɖɔ: “Un mɔ ɖyɔ̌vǐ Filisitɛ́ɛn ɖé ɖo Timuna, bɔ nǔ tɔn nyɔ́ nukún ce mɛ. É jló mì ɖɔ mi ná yi byɔ́ ɛ nú mì bónú má da.”
14.2 Lorsqu'il fut remonté, il le déclara à son père et à sa mère, et dit : J'ai vu à Thimna une femme parmi les filles des Philistins ; prenez-la maintenant pour ma femme.

Mɛjitɔ́ tɔn lɛ́ɛ ka ɖɔ n'i ɖɔ: “A mɔ ɖyɔ̌vǐ ɖěbǔ ɖo akɔta towe mɛ abǐ togun mǐtɔn mɛ bó ná da ǎ, bɔ é nyí Filisitɛ́ɛn énɛ́ lɛ́ɛ e ma nɔ sɛn Mawu ǎ lɛ́ɛ mɛ wɛ a nǎ da asi ɖe a?” Bɔ Sanmusɔ́ɔn ɖɔ nú tɔ́ tɔn ɖɔ: “Da ɛ nú mì, ɖó éyɛ́ sín nǔ wɛ nyɔ́ nukún ce mɛ.”
14.3 Son père et sa mère lui dirent : N'ya-t-il point de femme parmi les  filles de tes frères et dans tout notre peuple, que tu ailles prendre une  femme chez les Philistins, qui sont incirconcis ? Et Samson dit à son père :  Prends-la pour moi, car elle me plaît.

Mɛjitɔ́ tɔn lɛ́ɛ ka tunwun ɖɔ Mawu Mavɔmavɔ wɛ zé linlin énɛ́ ɔ́ dó ayi mɛ nú vǐ yětɔn, bó ná mɔ nǔɖé wú bó ɖó dó, bó ná dó ba xó Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ ǎ. Đó hwe énɛ́ ɔ́ nu ɔ́, Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ wɛ ɖo acɛ kpa nú Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ wɛ.
14.4 Son père et sa mère ne savaient pas que cela venait de l'Éternel : car  Samson cherchait une occasion de dispute de la part des Philistins. En ce temps là, les Philistins dominaient sur Israël.

Sanmusɔ́ɔn kpó mɛjitɔ́ tɔn lɛ́ɛ kpó ɖidó Timuna. Ée yě jɛ vǐwungbo e ɖo gletoxo ɔ́ kpá ɔ́ mɛ ɔ́, kinnikínní wínnyáwínnyá ɖé dó gbe bó tɔ́n lobo kplɔ́ dó Sanmusɔ́ɔn.
14.5 Samson descendit avec son père et sa mère à Thimna. Lorsqu'ils arrivèrent aux vignes de Thimna, voici, un jeune lion rugissant vint à sa rencontre.

Yɛ Mawu Mavɔmavɔ tɔn wá Sanmusɔ́ɔn jí, bɔ é tlɛ́n kinnikínní ɔ́ lě e è nɔ tlɛ́n lɛ̌ngbɔ́ví é ɖɔhun. É ká hɛn nǔ ɖěbǔ alɔ mɛ ǎ. É ɖɔ nǔ e é wa ɔ́ nú mɛjitɔ́ tɔn lɛ́ɛ ǎ.
14.6 L'esprit de l'Éternel saisit Samson ; et, sans avoir rien à la main,  Samson déchira le lion comme on déchire un chevreau. Il ne dit point à  son père et à sa mère ce qu'il avait fait.

É wlí ali tɔn bó yi, bó ɖɔ xó nú ɖyɔ̌vǐ Filisitɛ́ɛn ɔ́. Yɔkpɔ́ ɔ́ sín nǔ nyɔ́ nukún tɔn mɛ ɖésú.
14.7 Il descendit et parla à la femme, et elle lui plut.

Ée azǎn ɖé jɛ ɔ́, Sanmusɔ́ɔn lɛ́ kɔ yi Timuna é kpó mɛjitɔ́ tɔn lɛ́ɛ kpó, bó ná da vǐ ɔ́; ée é ɖo ali jí xweyǐgbe ɔ́, é zɛ bó yi kpɔ́n kinnikínní kúkú ɔ́; é mɔ bɔ wǐin kó dó, ɖo xúgloxú kinnikínní ɔ́ tɔn mɛ.
14.8 Quelque temps après, il se rendit de nouveau à Thimna pour la  prendre, et se détourna pour voir le cadavre du lion. Et voici, il y avait un  essaim d'abeilles et du miel dans le corps du lion.

É fɔ wǐin ɔ́, bó ɖíɖɔ́ ɖě ɖo ali jí. É yi xwedó mɛjitɔ́ tɔn lɛ́ɛ wú, bó ná yě bɔ yě ɖíɖɔ́; é ká tínmɛ nú yě ɖɔ wǐin ɔ́, xúgloxú kinnikínní tɔn mɛ wɛ émí fɔ ɖe ǎ. Sanmusɔ́ɔn ɖɔ nǔbasɔ́ ɖokpó nú Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ
14.9 Il prit entre ses mains le miel, dont il mangea pendant la route ; et  lorsqu'il fut arrivé près de son père et de sa mère, il leur en donna, et ils en  mangèrent. Mais il ne leur dit pas qu'il avait pris ce miel dans le corps du  lion.

Sanmusɔ́ɔn sín tɔ́ yi nyɔ̌nu ɔ́ gɔ́n bɔ Sanmusɔ́ɔn ylɔ́ agɔ̌ ɖokpó dó asi ɔ́ tamɛ, ɖó mɔ̌ wɛ dɔ̌nkpɛvú lɛ́ɛ nɔ bló gbɔn.
14.10 Le père de Samson descendit chez la femme. Et là, Samson fit un festin, car c'était la coutume des jeunes gens.

Ée Filisitɛ́ɛn lɛ́ɛ mɔ ɛ lě ɔ́, yě cyán dɔ̌nkpɛvú gban (30), bónú yě ná nɔ kpɔ́ xá ɛ.
14.11 Dès qu'on le vit, on invita trente compagnons qui se tinrent avec lui.

Sanmusɔ́ɔn ɖɔ nú yě ɖɔ: “Un ná ɖɔ nǔbasɔ́ ɖokpó nú mi. Ényí mi tunwun nǔ e ɖɔ wɛ nǔbasɔ́ ɔ́ ɖe ɔ́, bó tínmɛ nú mì cóbɔ azǎn tɛ́nwe e ná ɖu agɔ̌ ɔ́ ná wɛ mǐ ɖe ɔ́ ná kpé ɔ́, un ná ná awu xɔ akwɛ́ gban (30) mi, bó ná lɛ́ ná gban (30) ɖěvo mi bɔ mi ná nɔ ɖyɔ́ ɖě lɛ́ɛ ná.
14.12 Samson leur dit : Je vais vous proposer une énigme. Si vous me l'expliquez pendant les sept jours du festin, et si vous la découvrez, je vous  donnerai trente chemises et trente vêtements de rechange.

Ényí mi ma ka tunwun ǎ ɔ́, midɛɛ lɛ́ɛ wɛ ná ná awu xɔ akwɛ́ gban (30) mì, bó ná lɛ́ ná gban (30) ɖěvo mì, bɔ un ná dó nɔ ɖyɔ́ ɖě lɛ́ɛ ná.” Yě ká ɖɔ n'i ɖɔ: “Bo ɖɔ nǔbasɔ́ towe, mǐ ɖo tó ɖó we wɛ.”
14.13 Mais si vous ne pouvez pas me l'expliquer, ce sera vous qui me donnerez trente chemises et trente vêtements de rechange. Ils lui dirent :  Propose ton énigme, et nous l'écouterons.

Sanmusɔ́ɔn ɖɔ nú yě ɖɔ: “Nǔ e è nɔ ɖu ɔ́, tɔ́n sín nǔ e nɔ ɖu nǔ ɔ́ mɛ. Nǔ e víví ɔ́ tɔ́n sín nǔ e dó hlɔ̌nhlɔ́n ɔ́ mɛ. Étɛ́ wɛ nyí nǔ ɔ́?” Dɔ̌nkpɛvú lɛ́ɛ ká ko mɔ nǔbasɔ́ ɔ́ ǎ káká bó kó bló azǎn atɔn.
14.14 Et il leur dit : De celui qui mange est sorti ce qui se mange, et du fort est sorti le doux. Pendant trois jours, ils ne purent expliquer l'énigme.

Azǎn tɛ́nwegɔ́ ɔ́ gbe ɔ́, yě ɖɔ nú Sanmusɔ́ɔn sín asi ɖɔ: “Blɛ̌ asú towe, bó ɖɔ n'i ɖɔ é ní tín nǔbasɔ́ ɔ́ mɛ nú mǐ; é má nyí mɔ̌ ǎ ɔ́, mǐ ná dǒ hwi kpó xwédo towe bǐ kpó zo. Ya mɛ ná dɔn mǐ dó wɛ mi ɖe wú wɛ mi ylɔ́ mǐ a?”
14.15 Le septième jour, ils dirent à la femme de Samson : Persuade à ton mari de nous expliquer l'énigme; sinon, nous te brûlerons, toi et la maison  de ton père. C'est pour nous dépouiller que vous nous avez invités, n'est-ce pas ?

Sanmusɔ́ɔn sín asi yi ɖɔ n'i kpó avǐ kpó ɖɔ: “A yǐ wǎn nú mì ɖěbǔ ǎ; a gbɛ̌ wǎn nú mì! A ɖɔ nǔbasɔ́ ɖé nú mɛ ce lɛ́ɛ, bó ka tínmɛ nú mì ǎ.” Sanmusɔ́ɔn ka ɖɔ n'i ɖɔ: “Un tínmɛ nú tɔ́ ce ǎ, un ka tínmɛ nú nɔ ce ǎ; bɔ hwi wɛ un ná tínmɛ ná a?”
14.16 La femme de Samson pleurait auprès de lui, et disait : Tu n'as pour moi que de la haine, et tu ne m'aimes pas ; tu as proposé une énigme aux enfants de mon peuple, et tu ne me l'as point expliquée ! Et il lui répondait : Je ne l'ai expliquée ni à mon père ni à ma mère ; est-ce à toi que  je l'expliquerais ?
Asi tɔn ka ya avǐ n'i káká nú azǎn tɛ́nwe e yě ɖu agɔ̌ ɔ́ é; bɔ azǎn tɛ́nwegɔ́ ɔ́ gbe ɔ́, é gbɔ bó tínmɛ n'i, ɖó é ɖo tagba dó n'i wɛ dín. Énɛ́ ɔ́, tlóló jɛ́n é yi sɔ́ ɖɔ nú mɛ tɔn lɛ́ɛ.

14.17 Elle pleura auprès de lui pendant les sept jours que dura leur festin ;  et le septième jour, il la lui expliqua, car elle le tourmentait. Et elle donna  l'explication de l'énigme aux enfants de son peuple.
Azǎn tɛ́nwegɔ́ ɔ́ gbe ɔ́, cóbónú hwe ná yi xɔ ɔ́, mɛ e ɖo toxo ɔ́ mɛ lɛ́ɛ wá ɖɔ nú Sanmusɔ́ɔn ɖɔ: “Ani wɛ víví hú wǐin? Ani wɛ dó hlɔ̌nhlɔ́n hú kinnikínní?” É ka yí gbe nú yě bó ɖɔ: “Ényí mi ma ko zé nyibúsixwɛ ce dó lɛ gle ǎ ɔ́, mi ná sixú tunwun nǔ e ɖɔ wɛ nǔbasɔ́ ce ɖe ɔ́ ǎ.”
14.18 Les gens de la ville dirent à Samson le septième jour, avant le coucher du soleil : Quoi de plus doux que le miel, et quoi de plus fort que  le lion ? Et il leur dit : Si vous n'aviez pas labouré avec ma génisse, vous n'auriez pas découvert mon énigme.

Énɛ́ ɔ́, Yɛ Mawu Mavɔmavɔ tɔn wá ta nú Sanmusɔ́ɔn bɔ é yi Acikelɔ́ni. Ée é jɛ fínɛ́ ɔ́, é hu súnnu gban (30), bó yí awu yětɔn lɛ́ɛ, lobo bɛ́ jó nú mɛ e tín nǔbasɔ́ tɔn mɛ lɛ́ɛ. Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, é lɛ́ kɔ yi tɔ́ tɔn gɔ́n kpó xomɛsin ɖaxó kpó.
14.19 L'esprit de l'Éternel le saisit, et il descendit à Askalon. Il y tua trente  hommes, prit leurs dépouilles, et donna les vêtements de rechange à ceux  qui avaient expliqué l'énigme. Il était enflammé de colère, et il monta à la maison de son père.

È sɔ́ asi tɔn ɔ́ ná xɔ́ntɔn tɔn e nɔ nǔ lɛ́ɛ nu gbe e gbe é kplá asi é.
14.20 Sa femme fut donnée à l'un de ses compagnons, avec lequel il était  lié.