Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Hwɛɖɔtɔ́ 8 - Juges 8
Súnnu e ɖo akɔta Eflayímu tɔn mɛ lɛ́ɛ ɖɔ nú Jedenyɔ́ɔ ɖɔ: “Étɛ́wú wɛ a wa mɔ̌ xá mǐ? Hwenu e a xwe ahwan fun xá Madiáani ví lɛ́ɛ gbé ɔ́, étɛ́wú a ma ylɔ́ mǐ bónú mǐ ná wá gɔ́ so nú we ǎ?” Bɔ yě ɖú zǐngídi xá ɛ ɖésú.
8.1 Les hommes d'Éphraïm dirent à Gédéon : Que signifie cette manière  d'agir envers nous ? pourquoi ne pas nous avoir appelés, quand tu es allé combattre Madian ? Et ils eurent avec lui une violente querelle.

Jedenyɔ́ɔ ka yí gbe nú yě ɖɔ: “Eflayímu sín mɛ lɛ́ɛ mi, étɛ́ wɛ un wa bɔ è sixú jlɛ̌ dó mitɔn wú? Kpɛ e mi bló ɔ́, é ma lɛ́ xɔ akwɛ́ hú ɖu e hɛ̌nnu ce e nyí Aviɛzɛ́ɛ tɔn ɔ́ ɖuɖéjí ɔ́ a?
8.2 Gédéon leur répondit : Qu'ai-je fait en comparaison de vous ? Le grappillage d'Éphraïm ne vaut-il pas mieux que la vendange d'Abiézer ?

Midɛɛ lɛ́ɛ wɛ Mawu jǒ Madiáani ví lɛ́ɛ sín axɔ́sú Olɛ́vu kpó Zéɛvu kpó ná. Un wa nǔ ɖěbǔ bɔ è sixú jlɛ́ d'é wú ǎ.” Xósin énɛ́ ɔ́ e Jedenyɔ́ɔ ná ɔ́ fá xomɛ nú Eflayímu sín mɛ lɛ́ɛ. Jedenyɔ́ɔ ɖo Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ sín zǎnzǎnhwe jí
8.3 C'est entre vos mains que Dieu a livré les chefs de Madian, Oreb et Zeeb. Qu'ai-je donc pu faire en comparaison de vous ? Lorsqu'il eut ainsi parlé, leur colère contre lui s'apaisa.

Jedenyɔ́ɔ kpó mɛ tɔn afɔɖé kanwe ko (300) lɛ́ɛ kpó wá jɛ Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ tó, bó dó asá tɔ ɔ́. Nǔ cikɔ nú yě có, yě ɖo kɛntɔ́ yětɔn lɛ́ɛ gúdo.
8.4 Gédéon arriva au Jourdain, et il le passa, lui et les trois cents hommes qui étaient avec lui, fatigués, mais poursuivant toujours.

Yě wǎ jɛ toxo e è nɔ ylɔ́ ɖɔ Sukɔ́tu ɔ́ mɛ, bɔ Jedenyɔ́ɔ ɖɔ nú to ɔ́ mɛ nu lɛ́ɛ ɖɔ: “Mi kɛnklɛ́n bó má wɔ̌xúxú nú mɛ e xwedó mì lɛ́ɛ, ɖó nǔ cikɔ nú yě. Madiáani ví lɛ́ɛ sín axɔ́sú Zɛváxi kpó Salumúna kpó gbé mɛ wɛ un ɖe.”
8.5 Il dit aux gens de Succoth : Donnez, je vous prie, quelques pains au peuple qui m'accompagne, car ils sont fatigués, et je suis à la poursuite de Zébach et de Tsalmunna, rois de Madian.

Gǎn e ɖo toxo ɔ́ mɛ lɛ́ɛ ka ɖɔ n'i ɖɔ: “Étɛ́wú mǐdɛɛ lɛ́ɛ wɛ ɖó ná ná nǔɖuɖu ahwangɔnu towe? Axɔ́sú Zɛváxi kpó Salumúna kpó kó ɖo acɛ towe mɛ nɛ́ a?”
8.6 Les chefs de Succoth répondirent : La main de Zébach et deTsalmunna est-elle déjà en ton pouvoir, pour que nous donnions du pain à  ton armée ?

Jedenyɔ́ɔ ka ɖɔ nú yě ɖɔ: “É nyɔ́! Nú Mawu Mavɔmavɔ ko wa jó Zɛváxi kpó Salumúna kpó nú mì ɔ́, un ná zé wun gbětótló mɛ tɔn lɛ́ɛ kpó vɛ̌wunkan lɛ́ɛ kpó dó tlɛ́n wǔtu mitɔn lɛ́ɛ.”
8.7 Et Gédéon dit : Eh bien ! lorsque l'Éternel aura livré entre mes mains Zébach et Tsalmunna, je broierai votre chair avec des épines du désert et avec des chardons.

Jedenyɔ́ɔ ka gosín fínɛ́, bó wá yi Pɛnuwɛ́li, bó byɔ́ nǔ ɖokpó ɔ́ to ɔ́ mɛ nu lɛ́ɛ. Lě e Sukɔ́tunu lɛ́ɛ ɖɔ xó gbɔn ɔ́ wɛ mɛ énɛ́ lɛ́ɛ lɔmɔ̌ ɖɔ gbɔn.
8.8 De là il monta à Penuel, et il fit aux gens de Penuel la même demande.  Ils lui répondirent comme avaient répondu ceux de Succoth.

Jedenyɔ́ɔ ka ɖɔ nú yě ɖɔ: “Hwenu e un ná ɖuɖéjí bó ná lɛ́ kɔ wá ɔ́, un ná mu ahohó e ɖo toxo mitɔn mɛ é.”
8.9 Et il dit aussi aux gens de Penuel : Quand je reviendrai en paix, je  renverserai cette tour.

Zɛváxi kpó Salumúna kpó, kpódó ahwangɔnu yětɔn e hú gbɛtɔ́ děgba atɔn afɔwó-afatɔ́n (15.000) ɔ́ kpó ko ɖo Kaakɔ́ɔ. Mɛ e kpo ɖo ahwangɔnu mɛ e gosín zǎnzǎnhwe jí tɔn ɔ́ mɛ lɛ́ɛ bǐ nɛ́, ɖó ahwanfuntɔ́ děgba atɔn (120.000) wɛ è hu ɖo yě mɛ.
8.10 Zébach et Tsalmunna étaient à Karkor et leur armée avec eux, environ quinze mille hommes, tous ceux qui étaient restés de l'armée entière des  fils de l'Orient ; cent vingt mille hommes tirant l'épée avaient été tués.

Jedenyɔ́ɔ wlí ali e yě mɛ e ma nɔ nɔ fí ɖokpó ǎ lɛ́ɛ mlɛ́ é, ɖo Nɔváxi kpó Yogibóxa kpó; é tɔ́n ahwan kɛntɔ́ lɛ́ɛ sín ahwangɔnu e lin ɖɔ émí ɖo vivo mɛ lɛ́ɛ é.
8.11 Gédéon monta par le chemin de ceux qui habitent sous les tentes, à  l'orient de Nobach et de Jogbeha, et il battit l'armée qui se croyait en  sûreté.

Madiáani ví lɛ́ɛ sín axɔ́sú we lɛ́ɛ, Zɛváxi kpó Salumúna kpó hɔn; lo ɔ́, Jedenyɔ́ɔ jɛ gǔdo yětɔn, bó wlí yě bɔ ahwangɔnu ɔ́ bǐ gba dó.
8.12 Zébach et Tsalmunna prirent la fuite ; Gédéon les poursuivit, il  s'empara des deux rois de Madian, Zébach et Tsalmunna, et il mit en  déroute toute l'armée. 

Ée Jedenyɔ́ɔ lɛ́ kɔ sín ahwangbénu bó gbɔn Ɛlɛ́si sín kpó ɔ́ ta ɔ́,
8.13 Gédéon, fils de Joas, revint de la bataille par la montée de Hérès.

é wlí dɔ̌nkpɛvú Sukɔ́tu tɔn ɖokpó, bó kan nǔ byɔ́ ɛ; dɔ̌nkpɛvú ɔ́ ka wlán togán lɛ́ɛ kpó tomɛxó lɛ́ɛ kpó sín nyǐkɔ n'i; yě bǐ bló gbɛtɔ́ kanɖé gbantɔ́n-nukún-we (77).
8.14 Il saisit d'entre les gens de Succoth un jeune homme qu'il interrogea, et qui lui mit par écrit les noms des chefs et des anciens de Succoth, soixante-dix-sept hommes.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, Jedenyɔ́ɔ wá yi Sukɔ́tunu lɛ́ɛ gɔ́n, bó ɖɔ nú yě ɖɔ: “Mi ma flín ɖɔ mi zun mì, bó ɖɔ nú mì ɖɔ étɛ́wú émí ɖó ná ná nǔɖuɖu mɛ nyɛtɔn e nǔ cikɔ ná lɛ́ɛ é jí a? Đɔ Zɛváxi kpó Salumúna kpó kó ɖo acɛ nyɛtɔn mɛ wɛ a jí a? É nyɔ́! Zɛváxi kpó Salumúna ɔ́ kpó ɖíe un kplá wá nú mi e.”
8.15 Puis il vint auprès des gens de Succoth, et dit : Voici Zébach et  Tsalmunna, au sujet desquels vous m'avez insulté, en disant : La main de  Zébach et de Tsalmunna est-elle déjà en ton pouvoir, pour que nous donnions du pain à tes hommes fatigués ?

Énɛ́ ɔ́, Jedenyɔ́ɔ zé wun kpó vɛ̌wunkan gbětótló mɛ tɔn lɛ́ɛ kpó dó dɔn tó nú tomɛxó Sukɔ́tu tɔn lɛ́ɛ.
8.16 Et il prit les anciens de la ville, et châtia les gens de Succoth avec des  épines du désert et avec des chardons.

É lɛ́ mu ahohó Pɛnuwɛ́li tɔn ɔ́, bó hu to ɔ́ mɛ nu lɛ́ɛ.
8.17 Il renversa aussi la tour de Penuel, et tua les gens de la ville.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, é kanbyɔ́ Zɛváxi kpó Salumúna kpó ɖɔ: “Nɛ̌ wɛ mɛ e mi hu ɖo Tabɔ́ɔ lɛ́ɛ cí?” Yě yí gbe ɖɔ: “Yě ɖi we. Yě mɛ ɖokpó ɖokpó ɖi axɔ́ví.”
8.18 Il dit à Zébach et à Tsalmunna : Comment étaient les hommes que  vous avez tués au Thabor? Ils répondirent : Ils étaient comme toi, chacun  avait l'air d'un fils de roi.

Jedenyɔ́ɔ ka sú xó ɖɔ: “Nɔví ce tɔ́jinɔji lɛ́ɛ wɛ. Un xwlé Mawu nú mi ɖɔ: Mawu Mavɔmavɔ ɖo gbɛ! Nú é má nyí ɖɔ mi hu yě wɛ din ǎ ɔ́, nyɛ lɔmɔ̌ ɖo mi ná hu wɛ ǎ.”
8.19 Il dit : C'étaient mes frères, fils de ma mère. L'Éternel est vivant ! si  vous les eussiez laissés vivre, je ne vous tuerais pas.

Énɛ́ ɔ́, é ɖɔ nú Yɛtɛ́ɛ, vǐ súnnu tɔn ɖaxó ɔ́ ɖɔ: “Sí te bó hu yě.” Lo ɔ́, é glá bó ɖe hwǐ tɔn tɔ́n ǎ, ɖó é kpo ɖo kpɛví, bó ɖo xɛsi ɖi wɛ.
8.20 Et il dit à Jéther, son premier-né : Lève-toi, tue-les ! Mais le jeune  homme ne tira point son épée, parce qu'il avait peur, car il était encore un  enfant.

Zɛváxi kpó Salumúna kpó ka ɖɔ nú Jedenyɔ́ɔ ɖɔ: “Hwi ɖésúnɔ ní gbɔ bó hu mǐ, ɖó súnnu glegbenu wɛ hɛn ɔ́, é ná bló nǔ énɛ́!” Bɔ Jedenyɔ́ɔ hu axɔ́sú we lɛ́ɛ, bó bɛ́ acɔ́nú e ɖo lǎkúnmí yětɔn sín kɔ lɛ́ɛ.
8.21 Zébach et Tsalmunna dirent : Lève-toi toi-même, et tue-nous ! car tel est l'homme, telle est sa force. Et Gédéon se leva, et tua Zébach et Tsalmunna. Il prit ensuite les croissants qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖɔ nú Jedenyɔ́ɔ ɖɔ: “Nyǐ gǎn nú mǐ, bɔ vǐ towe kpó vǐvú towe kpó ná jɛ tɛn towe mɛ; ɖó a hwlɛ̌n mǐ sín Madiáani ví lɛ́ɛ sí.”
8.22 Les hommes d'Israël dirent à Gédéon : Domine sur nous, et toi, et ton  fils, et le fils de ton fils, car tu nous as délivrés de la main de Madian.

Jedenyɔ́ɔ ka ɖɔ nú yě ɖɔ: “Éeǒ! Un ná nyí gǎn mitɔn ǎ, vǐ ce lɔmɔ̌ ɖo gǎn mitɔn ná nyí wɛ ǎ. Mawu Mavɔmavɔ wɛ ná nyí gǎn mitɔn.”
8.23 Gédéon leur dit : Je ne dominerai point sur vous, et mes fils ne  domineront point sur vous ; c'est l'Éternel qui dominera sur vous.

É lɛ́ ɖɔ: “Un ka jló ná byɔ́ nǔɖé mi: mi mɛ ɖokpó ɖokpó ní ná mì ganví e mi sɔ́ ɖo nǔ e mi hɛn wá sín ahwangbénu lɛ́ɛ mɛ lɛ́ɛ ɖokpó ɖokpó.” Nǔgbó ɔ́, Madiáani ví lɛ́ɛ nɔ dó siká ganví súnnu e nɔ́ nɔ gbětótló mɛ lɛ́ɛ bǐ ɖɔhun.
8.24 Gédéon leur dit : J'ai une demande à vous faire : donnez-moi chacun les anneaux que vous avez eus pour butin. -Les ennemis avaient des  anneaux d'or, car ils étaient Ismaélites. -

Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖɔ: “Mǐ ná ná we kpó jlǒ ɖagbe kpó.” Ée yě ɖɔ mɔ̌ ɔ́, yě tɛ́ awu ɖaxó ɖokpó nyi kɔ́ mɛ, bɔ mɛ ɖokpó ɖokpó nɔ sɔ́ ganví e ɖo nǔ e é hɛn wá sín ahwangbénu lɛ́ɛ mɛ lɛ́ɛ ɖokpó nyi jí.
8.25 Ils dirent : Nous les donnerons volontiers. Et ils étendirent un manteau, sur lequel chacun jeta les anneaux de son butin.

Siká ganví e Jedenyɔ́ɔ byɔ́ bɔ è nǎ ɛ lɛ́ɛ bǐ ɖibla da kilóo ko. É lɛ́ yí acɔ́nú lɛ́ɛ, tógbé lɛ́ɛ kpó awu vɔvɔ ɖagbe ɖagbe e axɔ́sú Madiáani ví lɛ́ɛ nɔ́ dó lɛ́ɛ kpó. Mɔ̌ ɖokpó ɔ́, é yí wlɔ e yě sɔ́ dó lǎkúnmí yětɔn lɛ́ɛ sín kɔ, bó dó ɖó acɔ́ nú yě lɛ́ɛ é.
8.26 Le poids des anneaux d'orque demanda Gédéon fut de mille sept  cents sicles d'or, sans les croissants, les pendants d'oreilles, et les  vêtements de pourpre que portaient les rois de Madian, et sans les colliers  qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Jedenyɔ́ɔ zé siká ɔ́ dó bló bǒcyɔ ɖokpó ná, bó sɔ́ ɖó gletoxo tɔn e è nɔ ylɔ́ ɖɔ Ɔfla ɔ́ mɛ. Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ jɛ vodún énɛ́ ɔ́ sɛn jí, bɔ é húzú afɔklɛ́nnú nú Jedenyɔ́ɔ kpó hɛ̌nnu tɔn kpó.
8.27 Gédéon en fit un éphod, et il le plaça dans sa ville, à Ophra, où il devint l'objet des prostitutions de tout Israël ; et il fut un piège pour Gédéon et pour sa maison.

Sín hwenu e Jedenyɔ́ɔ ɖu ɖo Madiáani ví lɛ́ɛ jí ɔ́, yě nɔ acɛkpikpa Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ tɔn glɔ́; Madiáani ví lɛ́ɛ sɔ́ zé ta gbeɖé ǎ. To ɔ́ nɔ vivo mɛ xɔ xwe kanɖé, xwe nabí e Jedenyɔ́ɔ nɔ gbɛ xɔ é.
8.28 Madian fut humilié devant les enfants d'Israël, et il ne leva plus la tête. Et le pays fut en repos pendant quarante ans, durant la vie de Gédéon.

Jedenyɔ́ɔ Yoaci ví e è nɔ lɛ́ ylɔ́ ɖɔ Yelubáalu ɔ́ lɛ́ kɔ yi xwé tɔn gbe.
8.29 Jerubbaal, fils de Joas, s'en retourna, et demeura dans sa maison.

É ɖó vǐ súnnu kanɖé gban (70), ɖó asi gěgé wɛ é ɖó.
8.30 Gédéon eut soixante-dix fils, issus de lui, car il eut plusieurs femmes.

Asi tɔn e nɔ Sikɛ́mu ɔ́ lɔ ji vǐ súnnu ɖokpó n'i, bɔ é sun nyǐ vǐ ɔ́ ɖɔ Abimɛlɛ́ki.
8.31 Sa concubine, qui était à Sichem, lui enfanta aussi un fils, à qui on donna le nom d'Abimélec.

Kpikpoxɔmɛ nyɔ́ nú Jedenyɔ́ɔ ganjí, cóbɔ é wá kú, bɔ è yi ɖi ɖó Ɔfla, hɛ̌nnu Aviɛzɛ́ɛ tɔn ɔ́ sín toxo mɛ, ɖo tɔ́ tɔn Yoaci ɔ́ sín yɔdo mɛ.
8.32 Gédéon, fils de Joas, mourut après une heureuse vieillesse ; et il fut  enterré dans le sépulcre de Joas, son père, à Ophra, qui appartenait à la famille d'Abiézer.

Ée Jedenyɔ́ɔ kú ɔ́, Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ lɛ́ jɛ vodún Baalu sɛn jí. Baalu-Bɛlíti wɛ yě sɔ́ dó ɖó vodún ná.
8.33 Lorsque Gédéon fut mort, les enfants d'Israël recommencèrent à se prostituer aux Baals, et ils prirent Baal Berith pour leur dieu.

Yě wɔn Mawu Mavɔmavɔ, Mawu yětɔn e hwlɛ́n yě sín kɛntɔ́ e lɛ́dó yě lɛ́ɛ bǐ sí é.
8.34 Les enfants d'Israël ne se souvinrent point de l'Éternel, leur Dieu, qui  les avait délivrés de la main de tous les ennemis qui les entouraient.

Nǔ ɖagbe e Jedenyɔ́ɔ e nɔ lɛ́ nyí Yelubáalu ɔ́ wa nú Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɔ́, yě wa nǔ ɖěbǔ dó tunwun nú hɛ̌nnu tɔn ǎ.
8.35 Et ils n'eurent point d'attachement pour la maison de Jerubbaal, de  Gédéon, après tout le bien qu'il avait fait à Israël.