Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Hwɛɖɔtɔ́ 7 - Juges 7
Zǎnzǎn tɛɛn ɔ́, Jedenyɔ́ɔ e è nɔ lɛ́ ylɔ́ ɖɔ Yelubáalu ɔ́ jɛ ali kpó mɛ tɔn lɛ́ɛ kpó, bó yi ɖó gɔnu ɖó tɔjɔtɛn e è nɔ ylɔ́ ɖɔ Eyinu-Halɔ́di ɔ́ kpá. Fí e Madiáani ví lɛ́ɛ ɖó gɔnu ɖó ɔ́, ɖo to ɔ́ sín taligbé aga ɖo Mɔlée kpó ɔ́ kpá ɖo ayǐkúngban wɛnjɛ jí.
7.1 Jerubbaal, qui est Gédéon, et tout le peuple qui était avec lui, se levèrent de bon matin, et campèrent près de la source de Harod. Le camp de Madian était au nord de Gédéon, vers la colline de Moré, dans la vallée.

Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ nú Jedenyɔ́ɔ ɖɔ: “Ahwan towe lɛ́ɛ sukpɔ́ dín; nú un bló bɔ yě ɖu ɖo Madiáani ví lɛ́ɛ jí ɔ́, Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ na yí go ɖɔ hlɔ̌nhlɔ́n émí ɖésúnɔ tɔn wɛ zɔ́n bɔ émí ɖuɖéjí, lobɔ susu e nyí ce ɔ́, yě ná sɔ́ dó ɖó yětɔn ná.
7.2 L'Éternel dit à Gédéon : Le peuple que tu as avec toi est trop nombreux pour que je livre Madian entre ses mains ; il pourrait en tirer gloire contre moi, et dire : C'est ma main qui m'a délivré.

Hǔn, xó e a ná ɖɔ nú ahwan towe lɛ́ɛ ɖíe: ‘Mɛ e ɖo xɛsi ɖi wɛ bó ɖo sísɔ́sísɔ́ wɛ lɛ́ɛ bǐ ní sɛ yi zɔ nú Galadi só ɔ́, bó lɛ́ kɔ yi xwé yětɔn lɛ́ɛ gbe.’ ” Ée é ɖɔ mɔ̌ ɔ́, yě mɛ adɔ̌kpo afɔwó (22.000) lɛ́ kɔ yi xwé ɖo yě mɛ, bɔ é wá kpo mɛ děgba we afɔwó (10.000).
7.3 Publie donc ceci aux oreilles du peuple : Que celui qui est craintif et qui a peur s'en retourne et s'éloigne de la montagne de Galaad. Vingt-deux mille hommes parmi le peuple s'en retournèrent, et il en resta dix mille.

Mawu Mavɔmavɔ ka lɛ́ ɖɔ nú Jedenyɔ́ɔ ɖɔ: “Ahwan towe lɛ́ɛ lɛ́ sukpɔ́ dín. Kplá yě yi tɔsisa ɔ́ tó; énɛ́ ɔ́, un ná kpɔ́n mɛ lɛ́ɛ bó cyán nú we. Un ná ɖɔ mɛ e kpó hwi kpó ɖó ná yi lɛ́ɛ, kpó mɛ e kpó hwi kpó má ɖó ná yi ǎ lɛ́ɛ kpó nú we.”
7.4 L'Éternel dit à Gédéon : Le peuple est encore trop nombreux. Fais-les descendre vers l'eau, et là je t'en ferai le triage ; celui dont je te dirai : Que celui-ci aille avec toi, ira avec toi ; et celui dont je te dirai : Que celui-ci  n'aille pas avec toi, n'ira pas avec toi.

Ée Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ mɔ̌ ɔ́, Jedenyɔ́ɔ kplá ahwan tɔn lɛ́ɛ yi tɔsisa ɔ́ tó. Énɛ́ ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ n'i ɖɔ: “Mɛ e ná sɔ́ alɔ tɔn dó wún sin ɔ́ ná bó ná nu lě e cukú nɔ́ sɔ́ ɖɛ̌ dó nu sin ná gbɔn ɔ́ lɛ́ɛ ɔ́, a nǎ ɖe yě ɖó vo nú mɛ e ná jɛ kpo bó dó nu sin ɔ́ mɛ bó nu lɛ́ɛ.”
7.5 Gédéon fit descendre le peuple vers l'eau, et l'Éternel dit à Gédéon :  Tous ceux qui laperont l'eau avec la langue comme lape le chien, tu les  sépareras de tous ceux qui se mettront à genoux pour boire.

Mɛ afɔɖé kanwe ko (300) jɛ́n wún sin ɔ́ dó alɔgogo mɛ bó nu; yě mɛ e kpo lɛ́ɛ bǐ wɛ jɛ kpo bó dó nu sin ɔ́ mɛ bó nu.
7.6 Ceux qui lapèrent l'eau en la portant à la bouche avec leur main furent au nombre de trois cents hommes, et tout le reste du peuple se mit à  genoux pour boire.

Bɔ Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ nú Jedenyɔ́ɔ ɖɔ: “Mɛ afɔɖé kanwe ko (300) e wún sin ɔ́ dó alɔgogo mɛ bó nu lɛ́ɛ wɛ un ná zé dó hwlɛ́n togun Izlayɛ́li tɔn ɔ́ ná, lobo ná jó Madiáani ví lɛ́ɛ nú we. Mɛ e kpo lɛ́ɛ bǐ ní lɛ́ kɔ yi xwé yětɔn lɛ́ɛ gbe.”
7.7 Et l'Éternel dit à Gédéon : C'est par les trois cents hommes qui ont  lapé, que je vous sauverai et que je livrerai Madian entre tes mains. Que  tout le reste du peuple s'en aille chacun chez soi.

Jedenyɔ́ɔ ɖó Izlayɛ́li ví afɔɖé kanwe ko (300) lɛ́ɛ te, bó ka nyi mɛ ɖě lɛ́ɛ sɛ́ dó xwé yětɔn lɛ́ɛ gbe; lo ɔ́, é yí nǔɖuɖu yětɔn lɛ́ɛ kpó lanzo yětɔn lɛ́ɛ kpó ɖ'ayǐ. Madiáani ví lɛ́ɛ ɖó gɔnu ɖó ayǐkúngban wɛnjɛ jí. Fí e yě ɖó gɔnu ɖó ɔ́ ɖo do nú fí e Jedenyɔ́ɔ ɖó gɔnu ɖó é. Nǔ e ɖe ɖuɖéjí ɔ́ xlɛ́ é
7.8 On prit les vivres du peuple et ses trompettes. Puis Gédéon renvoya  tous les hommes d'Israël chacun dans sa tente, et il retint les trois cents hommes. Le camp de Madian était au-dessous de lui dans la vallée.

Zǎn énɛ́ ɔ́ mɛ ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ nú Jedenyɔ́ɔ ɖɔ: “Sí te, jɛ te bó yi tɔ́n ahwan Madiáani ví lɛ́ɛ ɖó un jó yě nú we.
7.9 L'Éternel dit à Gédéon pendant la nuit : Lève-toi, descends au camp, car je l'ai livré entre tes mains.

Ényí a ɖo xɛsi ɖi wɛ bó má sixú yi tɔ́n ahwan yě ǎ hǔn, hwi kpó mɛsɛntɔ́ towe Púla kpó ní to jɛ te yi hwɛ̌.
7.10 Si tu crains de descendre, descends-y avec Pura, ton serviteur.

Énɛ́ ɔ́, a nǎ se nǔ e ɖɔ wɛ yě ɖe ɖo dɔ̌n ɔ́, bó ná ɖó akɔ́nkpinkpan bó ná yi tɔ́n ahwan yě.” Ée Mawu ɖɔ mɔ̌ ɔ́, Jedenyɔ́ɔ kpó mɛsɛntɔ́ tɔn ɔ́ kpó jɛ te bó yi káká fí e yě bɛ̌ gɔnu ɖíɖó sín é.
7.11 Tu écouteras ce qu'ils diront, et après cela tes mains seront fortifiées :  descends donc au camp. Il descendit avec Pura, son serviteur, jusqu'aux  avant-postes du camp.

Madiáani ví lɛ́ɛ kpó Amalɛ́ki ví lɛ́ɛ kpó, kpódó mɛ e gosín zǎnzǎnhwe jí lɛ́ɛ kpó gba kpé ayǐkúngban wɛnjɛ ɔ́ jí, bó sukpɔ́ ɖésú wɛn ɖɔhun. Lǎkúnmí yětɔn lɛ́ɛ nyí maxamaxa, xuta nyɛ́kɛ́n ɖɔhun.
7.12 Madian, Amalek, et tous les fils de l'Orient, étaient répandus dans la vallée comme une multitude de sauterelles, et leurs chameaux étaient  innombrables comme le sable qui est sur le bord de la mer.

Hwenu e Jedenyɔ́ɔ wá ɔ́, nya ɖé ɖo dlɔ̌ e é kú ɔ́ ɖɔ nú hǎgbɛ́ tɔn ɖokpó wɛ ɖɔ: “Un kú dlɔ̌, bó mɔ wɔ̌xúxú ɖokpó ɖo blǐblí wɛ gbɔn ahwankpá mǐtɔn mɛ, bó wá xo dó goxɔ lɛ́ɛ ɖokpó wú, bó mu goxɔ ɔ́ lobo flí i jɛ wɛn.”
7.13 Gédéon arriva ; et voici, un homme racontait à son camarade un  songe. Il disait : J'ai eu un songe ; et voici, un gâteau de pain d'orge roulait  dans le camp de Madian ; il est venu heurter jusqu'à la tente, et elle est  tombée ; il l'a retournée sens dessus dessous, et elle a été renversée.

Hǎgbɛ́ tɔn ɔ́ ɖɔ n'i ɖɔ: “Nǔ énɛ́ ɔ́ sɔ́ nyí nǔ ɖěvo zɛ Jedenyɔ́ɔ Izlayɛ́li ví, Yoaci ví ɔ́ sín hwǐ wú ǎ. Mawu ko jó mǐ kpó ahwankpá ɔ́ bǐ kpó n'i.”
7.14 Son camarade répondit, et dit : Ce n'est pas autre chose que l'épée de Gédéon, fils de Joas, homme d'Israël; Dieu a livré entre ses mains Madian et tout le camp.

Ée Jedenyɔ́ɔ se dlɔ̌ ɔ́ kpó tínmɛ tɔn kpó ɔ́, é jɛ kpo bó dó kú nú Mawu. Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, é lɛ́ kɔ wá yi ahwankpá Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ tɔn mɛ, bó sú xó ɖɔ: “Mi sí te! Mawu Mavɔmavɔ jó ahwankpá Madiáani ví lɛ́ɛ tɔn nú mi!”
7.15 Lorsque Gédéon eut entendu le récit du songe et son explication, il se prosterna, revint au camp d'Israël, et dit : Levez-vous, car l'Éternel a livré  entre vos mains le camp de Madian.

Jedenyɔ́ɔ má mɛ afɔɖé kanwe ko (300) lɛ́ɛ ɖó gbɛ̌ta atɔn; é zé lanzo kpó tɔyizɛ́n vɔ̌tɔ́ kpó nú mɛ ɖokpó ɖokpó, bɔ zohwín ɖo tɔyizɛ́n lɛ́ɛ mɛ.
7.16 Il divisa en trois corps les trois cents hommes, et il leur remit à tous  des trompettes et des cruches vides, avec des flambeaux dans les cruches.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, é ɖɔ nú yě ɖɔ: “Nú un jɛ ahwankpá ɔ́ sín dogbó jí tlóló ɔ́, mi ná kpɔ́n mì bó ná wa nǔ e wa wɛ un ɖe ɔ́ pɛ́pɛ́pɛ́.
7.17 Il leur dit : Vous me regarderez et vous ferez comme moi. Dès que  j'aborderai le camp, vous ferez ce que je ferai ;

Hwenu e nyɛ kpó mɛ e xwedó mì lɛ́ɛ bǐ kpó ná kún lanzo ɔ́, mi lɔmɔ̌ ná kún lanzo lɛ́ lɛ̌ dó ahwankpá ɔ́, bó ná ɖɔ: ‘Susu nú Mawu Mavɔmavɔ! Susu nú Jedenyɔ́ɔ!’ ”
7.18 et quand je sonnerai de la trompette, moi et tous ceux qui seront avec moi, vous sonnerez aussi de la trompette tout autour du camp, et vous direz : Pour l'Éternel et pour Gédéon !

Ée gan wěwe ɖo nǎ xo wɛ bɔ è ɖyɔ̌ ahwanfuntɔ́ e ɖo kɛntɔ́ lɛ́ɛ cɔ́ wɛ lɛ́ɛ tlóló ɔ́, Jedenyɔ́ɔ kpó ahwanfuntɔ́ tɔn kanwe ko (100) e xwedó e lɛ́ɛ kpó wá jɛ ahwankpá ɔ́ sín dogbó jí. Ée yě jɛ fínɛ́ ɔ́, yě kún lanzo ɔ́, bó gba tɔyizɛ́n e yě hɛn lɛ́ɛ.
7.19 Gédéon et les cent hommes qui étaient avec lui arrivèrent aux abords du camp au commencement de la veille du milieu, comme on venait de  placer les gardes. Ils sonnèrent de la trompette, et brisèrent les cruches  qu'ils avaient à la main.

Gbɛ̌ta we ɖě lɛ́ɛ bló nǔ ɖokpó ɔ́. Yě bǐ zé amyɔlɔ dó zé zohwín lɛ́ɛ ná, bó zé ɖisílɔ dó zé lanzo lɛ́ɛ ná, bó ná kún, bó ná sú xó ɖɔ: “Mi wá mǐ ní tɔ́n ahwan yě dó sɔ́ Mawu Mavɔmavɔ kpó Jedenyɔ́ɔ kpó su.”
7.20 Les trois corps sonnèrent de la trompette, et brisèrent les cruches ; ils  saisirent de la main gauche les flambeaux et de la main droite les  trompettes pour sonner, et ils s'écrièrent : Épée pour l'Éternel et pour Gédéon !

Yě ɖo te lɛ́dó ahwankpá ɔ́, bɔ mɛ ɖokpó ɖokpó ɖo tɛn tɔn mɛ. Lo ɔ́, mɛ e ɖo ahwankpá ɔ́ mɛ lɛ́ɛ bǐ wlí wezun; yě ɖo xó sú wɛ, lobo hɔn.
7.21 Ils restèrent chacun à sa place autour du camp, et tout le camp se mit  à courir, à pousser des cris, et à prendre la fuite.

Hwenu e sunnú afɔɖé kanwe ko (300) lɛ́ɛ ɖo lanzo kún wɛ ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ bló bɔ Madiáani ví lɛ́ɛ húzú kpan nukɔn yěɖée, bó hu yěɖée, ɖo ahwankpá ɔ́ bǐ mɛ. Wǎgbɔ tɔn ɔ́, yě mɛ e wá kpo lɛ́ɛ hɔn káká yi Bɛti-Cíta ɖo Selela kpáxwé, bó hɔn káká yi toxo e è nɔ ylɔ́ ɖɔ Avɛ́li-Mɛhola ɔ́ mɛ, ɖo Tabati kpá.
7.22 Les trois cents hommes sonnèrent encore de la trompette ; et, dans  tout le camp, l'Éternel leur fit tourner l'épée les uns contre les autres. Le camp s'enfuit jusqu'à Beth Schitta vers Tseréra, jusqu'au bord d'AbelMehola près de Tabbath.

Jedenyɔ́ɔ sɛ́ wɛn dó Izlayɛ́li ví e ɖo akɔta Nɛfutali tɔn mɛ lɛ́ɛ, ée ɖo Acɛ́ɛ tɔn mɛ lɛ́ɛ kpó ée ɖo Manasée tɔn mɛ lɛ́ɛ bǐ kpó; bɔ yě wǎ, bó jɛ Madiáani ví lɛ́ɛ gúdo.
7.23 Les hommes d'Israël se rassemblèrent, ceux de Nephthali, d'Aseret  de tout Manassé, et ils poursuivirent Madian.

Jedenyɔ́ɔ sɛ́ wɛn dó Eflayímu sókan ɔ́ bǐ mɛ ɖɔ: “Mi bǐ ní jɛ te bó wá cí fí e è nɔ dó asá Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ ɖe ɔ́, bó to gbɔn tɔ ɔ́ tó káká yi Bɛti-Baláa bó dó sú ali dó Madiáani ví lɛ́ɛ.” Énɛ́ ɔ́, è ylɔ̌ súnnu e ɖo Eflayímu sín akɔta mɛ lɛ́ɛ, bɔ yě cí fí e è nɔ dó asá Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ ɖe ɔ́, bó to gbɔn tɔ ɔ́ tó káká yí Bɛti-Baláa.
7.24 Gédéon envoya des messagers dans toute la montagne d'Éphraïm, pour dire: Descendez à la rencontre de Madian, et coupez-leur le passage  des eaux jusqu'à Beth Bara et celui du Jourdain. Tous les hommes d'Éphraïm se rassemblèrent et ils s'emparèrent du passage des eaux jusqu'à  Beth Bara et de celui du Jourdain.

Yě wlǐ Madiáani ví lɛ́ɛ sín gǎn we. Mɛ ɖokpó nɔ́ nyí Olɛ́vu, bɔ mɛ ɖě ɔ́ nɔ nyí Zéɛvu; yě hu Olɛ́vu ɔ́ ɖo awǐnnya e è nɔ ylɔ́ ɖɔ Olɛ́vu wínnya din ɔ́ kɔn, bó hu Zéɛvu ɔ́ ɖo vǐwunto e è nɔ ylɔ́ ɖɔ Zéɛvu vǐwunto din ɔ́ kɔn. Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, yě lɛ́ jɛ Madiáani ví lɛ́ɛ gúdo; yě zé Olɛ́vu kpó Zéɛvu kpó sín ta wá nú Jedenyɔ́ɔ ɖo Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ sín zǎnzǎnhwe jí.
7.25 Ils saisirent deux chefs de Madian, Oreb et Zeeb ; ils tuèrent Oreb au  rocher d'Oreb, et ils tuèrent Zeeb au pressoir de Zeeb. Ils poursuivirent  Madian, et ils apportèrent les têtes d'Oreb et de Zeeb à Gédéon de l'autre  côté du Jourdain.