Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Hwɛɖɔtɔ́ 5 - Juges 5
Gbe nɛ́ ɔ́ gbe ɔ́, Debola kpó Balaaki Avinɔwamu ví ɔ́ kpó ji han élɔ́:
5.1 En ce jour-là, Débora chanta ce cantique, avec Barak, fils d'Abinoam :

Mɛ ɖokpó ɖokpó ɖo gbesisɔ mɛ ɖo Izlayɛ́li bó ná fun ahwan; togun ɔ́ yí gbe nú ahwanfunfun: Mi bo dó kú nú Mawu Mavɔmavɔ.
5.2 Des chefs se sont mis à la tête du peuple en Israël, Et le peuple s'est montré prêt à combattre : Bénissez-en l'Éternel !

Axɔ́sú lɛ́ɛ mi, gǎnhúnǔtɔ́ lɛ́ɛ mi, mi ɖótó ganjí. Un ná ji han dó kpa susu nú Mawu Mavɔmavɔ, Mawu Izlayɛ́li tɔn ɔ́.
5.3 Rois, écoutez ! Princes, prêtez l'oreille ! Je chanterai, oui, je chanterai à  l'Éternel, Je chanterai à l'Éternel, le Dieu d'Israël.

Mawu Mavɔmavɔ, hwenu e a gosín Edɔ́mu wá ɔ́, hwenu e a jɛ te sín Seyíi só lɛ́ɛ jí ɔ́, ayǐkúngban jɛ wǔ dán jí. Akpɔ́kpɔ́ lɛ́ɛ húzú sin, jǐ ɖaxó ɖé ja sín jǐxwé;
5.4 O Éternel ! quand tu sortis de Séir, Quand tu t'avanças des champs d'Édom, La terre trembla, et les cieux se fondirent Et les nuées se fondirent en eaux ;

só lɛ́ɛ sísɔ́ ɖo nukɔn towe, Mawu Mavɔmavɔ Sinayíi só ɔ́ tɔn, Mawu Izlayɛ́li tɔn.
5.5 Les montagnes s'ébranlèrent devant l'Éternel, Ce Sinaï devant l'Éternel, le Dieu d'Israël.

Đo Camugáa Anáti ví ɔ́ hwenu ɔ́, ɖo Yaɛ́li hwenu ɔ́, mɛɖé sɔ́ nɔ gbɔn ali ɖaxó ɖaxó lɛ́ɛ jí ǎ; mɛ ɖé xwe tomɛ ɔ́, é nɔ́ gbɔn yɛhwín lɛ́ɛ.
5.6 Au temps de Schamgar, fils d'Anath, Au temps de Jaël, les routes  étaient abandonnées, Et ceux qui voyageaient prenaient des chemins détournés.

Gǎn ɖě sɔ́ tíin ǎ; gǎn ɖěbǔ sɔ́ tíin ɖo Izlayɛ́li ǎ, káká bɔ nyɛ Debola wá ɖe nyɛɖée xlɛ́, bó cí nɔ ɖɔhun nú Izlayɛ́li.
5.7 Les chefs étaient sans force en Israël, sans force, Quand je me suis levée, moi, Débora, Quand je me suis levée comme une mère en Israël.

Togun ɔ́ ɖɔ émí ná sɛn vodún lɛ́ɛ, tlóló kpowun ɔ́, ahwan tɔ́n. Lo ɔ́, afɔ wɛ nɔ nyɔ́ bɔ è nɔ mɔ gǎglónú ɖokpó ɖo Izlayɛ́li afɔ wɛ nɔ nyɔ́ bɔ è nɔ mɔ hwǎn ɖokpó nú gbɛtɔ́ adɔ̌kpo we (40.000) ɖo Izlayɛ́li.
5.8 Il avait choisi de nouveaux dieux: Alors la guerre était aux portes ; On ne voyait ni bouclier ni lance Chez quarante milliers en Israël.

Ayi ce ɖo ahwangán Izlayɛ́li tɔn lɛ́ɛ jí, ayi ce ɖo mɛ e yí gbe ɖo togun ɔ́ mɛ, bó ná fun ahwan lɛ́ɛ jí. Mi bo dó kú nú Mawu Mavɔmavɔ.
5.9 Mon coeur est aux chefs d'Israël, A ceux du peuple qui se sont montrés prêts à combattre. Bénissez l'Éternel!

Mi mɛ e xá tócí asi wěwé jí lɛ́ɛ, mi mɛ e jínjɔ́n akwɛ́núvɔ kpinkpɛn lɛ́ɛ jí lɛ́ɛ, mi mɛ e ɖo zɔnlin ɖi wɛ ɖo ali jí lɛ́ɛ, mi ní ɖɔ nǔ e Mawu Mavɔmavɔ wa lɛ́ɛ.
5.10 Vous qui montez de blanches ânesses, Vous qui avez pour sièges des  tapis, Et vous qui marchez sur la route, chantez !

Mɛ e ɖo sinnutɛn lɛ́ɛ kpá, bó ɖo sin má nú mɛ wɛ lɛ́ɛ ɖo azɔ̌ ɖagbe e Mawu Mavɔmavɔ wa lɛ́ɛ kpa wɛ; azɔ̌ ɖagbe e é wa nú Izlayɛ́li sín gǎn lɛ́ɛ é. Énɛ́ ɔ́, togun ɔ́ wá hɔntogbó toxo ɔ́ tɔn lɛ́ɛ jí.
5.11 Que de leur voix les archers, du milieu des abreuvoirs, Célèbrent les bienfaits de l'Éternel, Les bienfaits de son conducteur en Israël ! Alors le  peuple de l'Éternel descendit aux portes.

Debola, fɔ́n bó bló nǔɖé; sí te, dǒ han e è nɔ ji ɖo ahwangbénu lɛ́ɛ ɖokpó. Balaaki Avinɔwamu ví, sí te; kplá ahwankannumɔ towe lɛ́ɛ wá.
5.12 Réveille-toi, réveille-toi, Débora ! Réveille-toi, réveille-toi, dis un  cantique ! Lève-toi, Barak, et emmène tes captifs, fils d'Abinoam !

Énɛ́ ɔ́, mɛ e kpo ɖo gbɛ lɛ́ɛ yi jɛ gǎn lɛ́ɛ jí; togun Mawu Mavɔmavɔ tɔn ɔ́ kplé ɖo gɔ̌n tɔn; yě ɖo gbesisɔ mɛ bó ná fun ahwan.
5.13 Alors un reste du peuple triompha des puissants, L'Éternel me donna  la victoire sur les héros.

Mɛ e ɖu ɖo Amalɛ́ki ví lɛ́ɛ jí lɛ́ɛ gosín Eflayímu wá. Bɛnjamɛ́ɛ xwedó yě byɔ́ ahwanfuntɔ́ yětɔn lɛ́ɛ mɛ. Makíi sín hɛ̌nnu ɔ́ ná togán lɛ́ɛ. Bɔ Zabulɔ́ɔn sín akɔta ɔ́ ná ahwangán lɛ́ɛ.
5.14 D'Éphraï m'arrivèrent les habitants d'Amalek. A ta suite marcha  Benjamin parmi ta troupe. De Makir vinrent des chefs, Et de Zabulon des commandants.

Gǎn e ɖo akɔta Isakáa tɔn mɛ lɛ́ɛ yi gɔ́ nú Debola. Isakáa ka ɖo gbejí nú Balaaki; é hwlɛ́n dó bó jɛ gǔdo tɔn ɖo ayǐkúngban wɛnjɛ ɔ́ jí. Lo ɔ́, è ɖo nǔ dɔn wɛ magbokɔ ɖo Hwlibɛ́ni sín hɛ̌nnu lɛ́ɛ mɛ.
5.15 Les princes d'Issacar furent avec Débora, Et Issacar suivit Barak, Il fut envoyé sur ses pas dans la vallée. Près des ruisseaux de Ruben, Grandes furent les résolutions du coeur !

Étɛ́wú wɛ mi ka cí gbɔ̌kpó lɛ́ɛ kpá, bó ɖo tó xɔ́ gbɔ̌nyitɔ́ e ɖo gbɔ̌ yětɔn lɛ́ɛ ylɔ́ wɛ lɛ́ɛ wɛ? Ɛɛn! È ɖo nǔ dɔn wɛ magbokɔ ɖo Hwlibɛ́ni sín hɛ̌nnu lɛ́ɛ mɛ.
5.16 Pourquoi es-tu resté au milieu des étables A écouter le bêlement des  troupeaux ? Aux ruisseaux de Ruben, Grandes furent les délibérations du  coeur !

Đo Galadi, ɖo Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ sín zǎnzǎnhwe jí ɔ́, akɔta lɛ́ɛ sɛ tɛn ǎ. Akɔta Dan tɔn ɔ́ cí tɔjíhún tɔn lɛ́ɛ kpá; akɔta Acɛ́ɛ tɔn ɔ́ lɔmɔ̌ nɔ xuta, ɖo tɔjíhúnglíntɛn lɛ́ɛ kpá.
5.17 Galaad au delà du Jourdain n'a pas quitté sa demeure. Pourquoi Dan  s'est-il tenu sur les navires ? Aser s'est assis sur le rivage de la mer, Et s'est reposé dans ses ports.

Zabulɔ́ɔn sín mɛ lɛ́ɛ ɔ́, ɖi Nɛfutali sín mɛ lɛ́ɛ ɖɔhun ɔ́, yědɛɛ lɛ́ɛ yí gbe bó ná li za xá kú ɖo ahwangbénu.
5.18 Zabulon est un peuple qui affronta la mort, Et Nephthali de même,  Sur les hauteurs des champs.

Axɔ́sú e nyí kɛntɔ́ yětɔn lɛ́ɛ ɔ́, axɔ́sú Kanáa tɔn lɛ́ɛ wɛ, yě tɔ́n ahwan Tanaki ɖo tɔjɔtɛn Mɛgido tɔn lɛ́ɛ kpá; lo ɔ́, yě mɔ akwɛ́ bɛ́ ǎ.
5.19 Les rois vinrent, ils combattirent, Alors combattirent les rois de Canaan, A Thaanac, aux eaux de Meguiddo ; Ils ne remportèrent nul butin,  nul argent.

Sunví lɛ́ɛ lɔmɔ̌ fun ahwan ɔ́ sín jǐxwé; yě nɔ fí e yě nɔ́ gbɔn lɛ́ɛ bó fun ahwan xá Sisela.
5.20 Des cieux on combattit, De leurs sentiers les étoiles combattirent  contre Sisera.

Tɔ e ko ɖo sisa wɛ tɛgbɛ ɔ́, Kicɔ́ni tɔ ɔ́, kplɔ́ kɛntɔ́ lɛ́ɛ yi. Mǐ ní zun zɔnlin kpó ta syɛ́nsyɛ́n kpó yi ahwangbénu.
5.21 Le torrent de Kison les a entraînés, Le torrent des anciens temps, le torrent de Kison. Mon âme, foule aux pieds les héros !

Énɛ́ ɔ́, sɔ́ lɛ́ɛ ɖo lǐnlɔ́n wá yi wɛ, bɔ afɔ yětɔn lɛ́ɛ nɔ zín ayǐkúngban ɔ́.
5.22 Alors les talons des chevaux retentirent, A la fuite, à la fuite précipitée de leurs guerriers.

Wɛnsagun Mawu Mavɔmavɔ tɔn ɔ́ ɖɔ: “Mi dó nu Mɛlɔzu toxo ɔ́, mi dó nu i, mi dó nu toxo ɔ́ mɛ nu lɛ́ɛ; ɖó yě wǎ dó alɔ Mawu Mavɔmavɔ ǎ; yě wá gɔ́ nú ahwanfuntɔ́ syɛ́nsyɛ́n lɛ́ɛ, bó fun ahwan ǎ.
5.23 Maudissez Méroz, dit l'ange de l'Éternel, Maudissez, maudissez ses habitants, Car ils ne vinrent pas au secours de l'Éternel, Au secours de l'Éternel, parmi les hommes vaillants.

Yaɛ́li, Hebɛ́ɛ Keni ví ɔ́ sín asi ɔ́, nǔ ní nyɔ́ n'i ɖo nyɔ̌nu lɛ́ɛ bǐ mɛ. Ɛɛn, ɖo nyɔ̌nu e ɖo goxɔ mɛ lɛ́ɛ bǐ mɛ ɔ́, Mawu ní kɔn nyɔ̌ná dó jǐ tɔn.
5.24 Bénie soit entre les femmes Jaël, Femme de Héber, le Kénien ! Bénie  soit-elle entre les femmes qui habitent sous les tentes !

Sisela byɔ́ ɛ sin, bɔ é ná ɛ nyibúnɔ́sin; é ná ɛ nyibúnɔ́sin ɖagbe ɔ́ dó kɔ́fu ɖagbe ɖagbe ɖé mɛ.
5.25 Il demanda de l'eau, elle a donné du lait, Dans la coupe d'honneur elle a présenté de la crème.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, é zé alɔ tɔn ɖokpó dó zé goxɔ só, bo zé alɔ tɔn ɖě ɔ́ dó sɔ́ azɔ̌watɔ́ lɛ́ɛ sín zǔn, bó xwe só ɔ́ dó taká mɛ nú Sisela. É fɛ́n ahɔnká ɛ. É tɔ́n ta ɛ.
5.26 D'une main elle a saisi le pieu, Et de sa droite le marteau des travailleurs ; Elle a frappé Sisera, lui a fendu la tête, Fracassé et transpercé la tempe.

Sisela yi do ɖo Yaɛ́li nukɔn; é hɔ́ jɛ ayǐ; é ɖo dlɛ̌ndlɛ́n ɖo kɔ́ mɛ ɖo afɔ tɔn lɛ́ɛ kpá; é yi do, é hɔ́ jɛ ayǐ, é kú.
5.27 Aux pieds de Jaël il s'est affaissé, il est tombé, il s'est couché ; A ses pieds il s'est affaissé, il est tombé ; Là où il s'est affaissé, là il est tombé sans vie.

Hwenɛ́nu ɔ́, nɔ tɔn ka ɖo ali kpɔ́n n'i wɛ gbɔn flɛtɛ́li nu, é ɖo ali kpɔ́n n'i wɛ gbɔn ganja lɛ́ɛ nu, bó sú xó ɖɔ: ‘Nɛ̌ ka gbɔn bɔ ahwankɛkɛ́ví tɔn sín wǐwá ɖo lǐnlín wɛ? Nɛ̌ ka gbɔn bɔ ahwankɛkɛ́ví tɔn lɛ́ɛ ɖo dɛ̌dɛ̌ zɔn wɛ mɔ̌?’
5.28 Par la fenêtre, à travers le treillis, La mère de Sisera regarde, et s'écrie : Pourquoi son char tarde-t-il à venir? Pourquoi ses chars vont-ils si  lentement ?

Nyɔ̌nu nukúnɖéjí e nɔ́ nɔ kpɔ́ xá ɛ lɛ́ɛ ɔ́, mɛ e nyɔ́ nǔ i hú yě bǐ ɖo yě mɛ ɔ́ yí gbe n'i ɖɔ:
5.29 Les plus sages d'entre ses femmes lui répondent, Et elle se répond à  elle-même :

‘Ahwanfuntɔ́ lɛ́ɛ wɛ ná ko ɖo nǔ e yě mɔ ɖo to e yě gba lɛ́ɛ mɛ lɛ́ɛ bɛ́ wɛ; yě ná ko ɖo nǔ lɛ́ɛ má wɛ; ahwanfuntɔ́ ɖokpó ɖokpó ná yí ɖyɔ̌vǐ ɖokpó abǐ we. Sisela na yí avɔ e è dǒ ahǒ bó kó lɛ́ɛ. Mɛ e ɖuɖéjí ɔ́ ná yí avɔ e è zě kan tɛnmɛ tɛnmɛ dó kó ná ɔ́ dó blá kɔ ná.’
5.30 Ne trouvent-ils pas du butin? ne le partagent-ils pas ? Une jeune fille,  deux jeunes filles par homme, Du butin en vêtements de couleur pour Sisera, Du butin en vêtements de couleur, brodés, Un vêtement de couleur, deux vêtements brodés, Pour le cou du vainqueur.

Mawu Mavɔmavɔ, kɛntɔ́ towe lɛ́ɛ bǐ ní kú lě e Sisela kú gbɔn é; lo ɔ́, xɔ́ntɔn towe lɛ́ɛ ní cí hwe ɖɔhun. Hwe e tɔ́n kpó wěziza tɔn bǐ kpó é ɖɔhun!” To ɔ́ nɔ vivo mɛ xɔ xwe kanɖé.
5.31 Périssent ainsi tous tes ennemis, ô Éternel ! Ceux qui l'aiment sont  comme le soleil, Quand il paraît dans sa force. Le pays fut en repos pendant quarante ans.