Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Hwɛɖɔtɔ́ 4 - Juges 4
Ée Ehúdi kú gúdo ɔ́, Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ lɛ́ wa nǔ e ma nyɔ́ Mawu Mavɔmavɔ nukún mɛ ǎ é.
4.1 Les enfants d'Israël firent encore ce qui déplaît à l'Éternel, après qu'Éhud fut mort.

Mawu Mavɔmavɔ ka jó yě nú Yavíni, Kanáa xɔ́sú lɛ́ɛ ɖokpó. Hasɔ́ɔ wɛ é nɔ nɔ; ahwangán tɔn nɔ nyí Sisela, bó nɔ́ nɔ Halocɛ́ti-Goyímu.
4.2 Et l'Éternel les vendit entre les mains de Jabin, roi de Canaan, qui  régnait à Hatsor. Le chef de son armée était Sisera, et habitait à Haroscheth  Goïm.

Yavíni ɖó ahwankɛkɛ́ví gannɔ afɛnɛ kanwe ko (900), bó ɖo acɛ gannaganna kpa nú Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ wɛ sín xwe ko ɖíe. Énɛ́ ɔ́, Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ sú xó ylɔ́ Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ é ní wá gɔ́ alɔ nú émí.
4.3 Les enfants d'Israël crièrent à l'Éternel, car Jabin avait neuf cents chars de fer, et il opprimait avec violence les enfants d'Israël depuis vingt ans.

Gbeyíɖɔ Mawu tɔn Debola, Lapidɔ́ti sín asi ɔ́, wɛ nyí Hwɛɖɔtɔ́ hwenɛ́nu ɖo Izlayɛ́li.
4.4 Dans ce temps-là, Débora, prophétesse, femme de Lappidoth, était juge en Israël.

É nɔ́ jínjɔ́n hwɛɖiɖɔ yí ɖo dětín e è nɔ ylɔ́ ɖɔ Debola tɔn ɔ́ sá ɖo Hlama kpó Betɛ́li kpó tɛ́ntin, ɖo Eflayímu sókan ɔ́ mɛ; bɔ Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ nɔ yi gɔ̌n tɔn nú é ná ɖɔ hwɛ nú yě.
4.5 Elle siégeait sous le palmier de Débora, entre Rama et Béthel, dans la montagne d'Éphraïm; et les enfants d'Israël montaient vers elle pour être jugés.

É wá su gbe ɖokpó, bɔ Debola sɛ́ mɛ dó ɖɔ è nǐ yi ylɔ́ Balaaki, Avinɔwamu Kedɛ́ci-Nɛfutalinu ɔ́ sín ví ɔ́ wá; éé Balaaki wá ɔ́, Debola ɖɔ n'i ɖɔ, xó e Mawu Mavɔmavɔ, Mawu Izlayɛ́li tɔn ɖɔ ɔ́ ɖíe, é ɖɔ “Cyán súnnu děgba we afɔwó (10.000) ɖo Nɛfutali kpó Zabulɔ́ɔn kpó sín akɔta lɛ́ɛ mɛ, bó kplá yě yi Tabɔ́ɔ só tá.
4.6 Elle envoya appeler Barak, fils d'Abinoam, de Kédesch Nephthali, et elle lui dit : N'est-ce pas l'ordre qu'adonné l'Éternel, le Dieu d'Israël ? Va, dirige-toi sur le mont Thabor, et prends avec toi dix mille hommes des  enfants de Nephthali et des enfants de Zabulon ;

Un ná bló bɔ Sisela ahwangán Yavíni tɔn ɔ́ ná bɛ́ ahwankɛkɛ́ví tɔn lɛ́ɛ bó ná kplá ahwanfuntɔ́ tɔn lɛ́ɛ, bɔ yě ná wǎ tɔsisa Kicɔ́ni tɔn ɔ́ tó, bó ná tɔ́n ahwan we. Un ka ná jó e nú we.”
4.7 j'attirerai vers toi, au torrent de Kison, Sisera, chef de l'armée de Jabin,  avec ses chars et ses troupes, et je le livrerai entre tes mains.

Balaaki ka yí gbe nú Debola ɖɔ: “Nú a nǎ xwedó mì ɔ́, un ná yi; amɔ̌, nú a ma ná xwedó mì ǎ ɔ́, un ná yi ǎ.”
4.8 Barak lui dit :Si tu viens avec moi, j'irai; mais si tu ne viens pas avec  moi, je n'irai pas.

Ée é ɖɔ mɔ̌ ɔ́, Debola ɖɔ n'i ɖɔ: “Hǔn un ná xwedó we. Amɔ̌, ahwangbénu élɔ́ e a xwe ɔ́, é ná nyí susu ɖěbǔ nú we ǎ, ɖó nyɔ̌nu ɖé wɛ Mawu Mavɔmavɔ ná jó Sisela ná.” Bɔ Debola kpó Balaaki kpó yi Kedɛ́ci.
4.9 Elle répondit : J'irai bien avec toi ; mais tu n'auras point de gloire sur la voie où tu marches, car l'Éternel livrera Sisera entre les mains d'une femme. Et Débora se leva, et elle se rendit avec Barak à Kédesch.

Balaaki ylɔ́ Nɛfutali kpó Zabulɔ́ɔn kpó sín akɔta lɛ́ɛ kplé; súnnu děgba we afɔwó (10.000) yí gbe bó ná xwedó e yi ahwangbénu, bɔ Debola ɖésú xwedó e yi.
4.10 Barak convoqua Zabulon et Nephthali à Kédesch ;dix mille hommes marchèrent à sa suite, et Débora partit avec lui.

Hebɛ́ɛ Keni ví ɔ́ ɖo Kedɛ́ci kpá. Đ'ayǐ ɔ́, é kó klán xá nɔví tɔn Keni ví ɖě lɛ́ɛ. Mɔyízi sín asitɔ́ Hobabu wɛ ka dó kún yětɔn. Hebɛ́ɛ ɔ́ yi bló goxɔ tɔn nyi cɛ́nitín ɖé kpá ɖo Saanánimu.
4.11 Héber, le Kénien, s'était séparé des Kéniens, des fils de Hobab, beau- père de Moïse, et il avait dressé sa tente jusqu'au chêne de Tsaannaïm, près de Kédesch.

Sisela se ɖɔ Balaaki Avinɔwamu ví ɔ́ yi Tabɔ́ɔ só jí.
4.12 On informa Sisera que Barak, fils d'Abinoam, s'était dirigé sur le  mont Thabor.

Énɛ́ ɔ́, é sɛ ahwankɛkɛ́ví tɔn afɛnɛ kanwe ko (900) lɛ́ɛ kpó gbɛtɔ́ tɔn lɛ́ɛ kpó kplé ɖo Halocɛ́ti-Goyímu; énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, yě gosín fínɛ́ bó yi tɔsisa Kicɔ́ni tɔn ɔ́ tó.
4.13 Et, depuis Haroscheth Goïm, Sisera rassembla vers le torrent de  Kison tous ses chars, neuf cents chars de fer, et tout le peuple qui était avec lui. 

Bɔ Debola ɖɔ nú Balaaki ɖɔ: “Jɛ ali! Égbé wɛ Mawu Mavɔmavɔ ná jó Sisela nú we. Mawu Mavɔmavɔ ɖésú ɖo nukɔn towe.” Balaaki jɛ te sín Tabɔ́ɔ só jí, bó ɖo nukɔn nú ahwanfuntɔ́ tɔn děgba we afɔwó (10.000) lɛ́ɛ.
4.14 Alors Débora dit à Barak : Lève-toi, car voici le jour où l'Éternel livre  Sisera entre tes mains. L'Éternel ne marche-t-il pas devant toi ? Et Barak descendit du mont Thabor, ayant dix mille hommes à sa suite.

É tɔ́n ahwan Sisela bɔ Mawu Mavɔmavɔ bló bɔ Sisela hɔn ɖo nukɔn tɔn, é kpó ahwankɛkɛ́ví tɔn lɛ́ɛ bǐ kpó, kpódó ahwanfuntɔ́ tɔn lɛ́ɛ bǐ kpó. Sisela jó ahwankɛkɛ́ví tɔn dó, bó zɔn afɔ bó hɔn.
4.15 L'Éternel mit en déroute devant Barak, par le tranchant de l'épée, Sisera, tous ses chars et tout le camp. Sisera descendit de son char, et  s'enfuit à pied.

Balaaki jɛ ahwankɛkɛ́ví lɛ́ɛ kpó ahwanfuntɔ́ kɛntɔ́ yětɔn lɛ́ɛ kpó gúdo káká yi Halocɛ́ti-Goyímu. È hu ahwanfuntɔ́ Sisela tɔn lɛ́ɛ; é sɔ́ kpo mɛ ɖokpó géé ǎ.
4.16 Barak poursuivit les chars et l'armée jusqu'à Haroscheth Goïm; et  toute l'armée de Sisera tomba sous le tranchant de l'épée, sans qu'il en  restât un seul homme.

Sisela ka zɔn afɔ bó hɔn, bó kán wezun káká yi Yaɛ́li ɖo Hebɛ́ɛ Keni ví ɔ́ sín asi sín goxɔ mɛ, ɖó Hebɛ́ɛ Keni ví ɔ́ sín xwédo kpó axɔ́sú Hasɔ́ɔ tɔn Yavíni sín xwédo kpó ɖo ganjí.
4.17 Sisera se réfugia à pied dans la tente de Jaël, femme de Héber, le  Kénien ; car il y avait paix entre Jabin, roi de Hatsor, et la maison de  Héber, le Kénien.

Yaɛ́li tɔ́n bó wá Sisela nukɔn, bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Gǎn ce, byɔ́ fí! Byɔ̌ xɔ mɛ. Ma ɖi xɛsi ó.” Bɔ Sisela byɔ́ xɔ ɔ́ mɛ, bɔ é sɔ́ ɛ hwlá ɖó avɔ ɖé glɔ́.
4.18 Jaël sortit au-devant de Sisera, et lui dit : Entre, mon seigneur, entre chez moi, ne crains point. Il entra chez elle dans la tente, et elle le cacha  sous une couverture.

Sisela ɖɔ nú Yaɛ́li ɖɔ: “Kɛnklɛ́n, nǎ sin kpɛɖé mì má nu ɖó kɔ xú mì.” Yaɛ́li ka hun anyǔglo e mɛ nyibúnɔ́sin ɖe ɔ́, bó ná ɛ bɔ é nu, bɔ é lɛ́ dɔn avɔ ɔ́ cyɔ́n n'i.
4.19 Il lui dit : Donne-moi, je te prie, un peu d'eau à boire, car j'ai soif. Elle ouvrit l'outre du lait, lui donna à boire, et le couvrit.

É lɛ́ ɖɔ n'i ɖɔ: “Nɔ goxɔ ɔ́ sín ali nu. Ényí è wǎ kanbyɔ́ we ɖɔ mɛ ɖé ɖo fí a jí ɔ́, a nǎ gbɛ̌”.
4.20 Il lui dit encore : Tiens-toi à l'entrée de la tente, et si l'on vient t'interroger en disant : Y a-t-il ici quelqu'un ? tu répondras : Non.

Nǔ cikɔ nú Sisela, bɔ é dɔ́ amlɔ bǐ gbídígbídí. Yaɛ́li ka sɔ́ zǔn kpó goxɔ ɔ́ sín só ɖokpó kpó, bó wa dɛ̌dɛ̌ bó sɛ yá ɛ, bó xwe só ɔ́ dó ta tɔn mɛ bɔ goxɔ tín ɔ́ xo ta tɔn zlɛ́ byɔ́ ayǐkúngban lanmɛ. Bɔ Sisela kú.
4.21 Jaël, femme de Héber, saisit un pieu de la tente, prit en main le marteau, s'approcha de lui doucement, et lui enfonça dans la tempe le pieu, qui pénétra en terre. Il était profondément endormi et accablé de fatigue ; et il mourut.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, Balaaki e ɖo Sisela nya wɛ ɔ́ wá, Yaɛ́li ka tɔ́n wá kpé e, bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Wǎ má xlɛ́ mɛ e ba wɛ a ɖe ɔ́ we.” Balaaki byɔ́ goxɔ ɔ́ mɛ, bó mɔ Sisela sín cyɔ ɖo kɔ́ mɛ, bɔ só ɔ́ xo ta tɔn zlɛ́.
4.22 Comme Barak poursuivait Sisera, Jaël sortit à sa rencontre et lui dit : Viens, et je te montrerai l'homme que tu cherches. Il entra chez elle, et voici, Sisera était étendu mort, le pieu dans la tempe.

Gbe énɛ́ ɔ́ gbe ɔ́, Mawu blǒ bɔ Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖu ɖo Yavíni Kanáa xɔ́sú ɔ́ jí.
4.23 En ce jour, Dieu humilia Jabin, roi de Canaan, devant les enfants  d'Israël.

Yě jɛ gǒ mɛ nú Yavíni káká bó wá sú kún tɔn dó.
4.24 Et la main des enfants d'Israël s'appesantit de plus en plus sur Jabin,  roi de Canaan, jusqu'à ce qu'ils eussent exterminé Jabin, roi de Canaan.