Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Jozuwée 14 - Josué 14
Vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ Eleazáa, kpódó Jozuwée Nuni ví ɔ́ kpó, kpódó hɛ̌nnugán akɔta lɛ́ɛ tɔn lɛ́ɛ kpó má Kanáa to ɔ́ nú Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ. Lě e è mǎ nú yě gbɔn ɔ́ ɖíe:
14.1 Voici ce que les enfants d'Israël reçurent en héritage dans le pays de Canaan, ce que partagèrent entre eux le sacrificateur Éléazar, Josué, fils de Nun, et les chefs de famille des tribus des enfants d'Israël.

È nyi akɔ dó ayǐkúngban e ɖo to ɔ́ mɛ ɔ́ bó má nú akɔta tɛ́nnɛ lɛ́ɛ, kpódó akɔta vlɔ́ Manasée tɔn kpó, lě e Mawu Mavɔmavɔ kó ɖɔ gbɔn nú Mɔyízi ɖ'ayǐ é.
14.2 Le partage eut lieu d'après le sort, comme l'Éternel l'avait ordonné par Moïse, pour les neuf tribus et pour la demi-tribu.

Mɔyízi ko má ayǐkúngban e ɖo Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ sín zǎnzǎnhwe jí ɔ́ nú akɔta we kpódó akɔta vlɔ́ Manasée tɔn ɔ́ kpó ɖ'ayǐ, é ká ná ɖě Levíi ví lɛ́ɛ ǎ.
14.3 Car Moïse avait donné un héritage aux deux tribus et à la demi-tribu  de l'autre côté du Jourdain ; mais il n'avait point donné aux Lévites d'héritage parmi eux.

Jozɛ́fu ví lɛ́ɛ bló akɔta we: yě wɛ nyí akɔta Manasée tɔn ɔ́ kpódó Eflayímu tɔn ɔ́ kpó. Levíi ví lɛ́ɛ ɔ́, è nǎ ayǐkúngban ɖě yědɛɛ lɛ́ɛ zɛ toxo e mɛ yě ɖe lɛ́ɛ, kpódó ayǐkúngban e lɛ́ lɛ̌ dó yě, bɔ kanlin yětɔn lɛ́ɛ ɖ'é jí lɛ́ɛ kpó wú ǎ.
14.4 Les fils de Joseph formaient deux tribus, Manassé et Éphraïm; et l'on  ne donna point de part aux Lévites dans le pays, si ce n'est des villes pour  habitation, et les banlieues pour leurs troupeaux et pour leurs biens.

Énɛ́ ɔ́, Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ má to ɔ́ lě e Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ gbɔn nú Mɔyízi ɔ́.
14.5 Les enfants d'Israël se conformèrent aux ordres que l'Éternel avait  donnés à Moïse, et ils partagèrent le pays.

Akɔta Judáa tɔn ɔ́ sín mɛɖé lɛ́ɛ yi mɔ Jozuwée ɖo Gilugalu gbe ɖokpó, bɔ Kalɛ́bu Yefunnɛ́ɛ ví Kenázi kúnkan ɔ́ ɖɔ n'i ɖɔ: “A ma flín nǔ e Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ nú Mɔyízi ɖɛ̌mɛnu tɔn ɔ́ dó nyɛ kpódó hwi kpó wú ɖo Kadɛ́ci-Baanɛ́ya ɔ́ a?
14.6 Les fils de Juda s'approchèrent de Josué, à Guilgal; et Caleb, fils de Jephunné, le Kenizien, lui dit : Tu sais ce que l'Éternel a déclaré à Moïse, homme de Dieu, au sujet de moi et au sujet de toi, à Kadès Barnéa.

Xwe kanɖé (40) wɛ un ɖó hwenu e mɛsɛntɔ́ Mawu Mavɔmavɔ tɔn Mɔyízi sɛ́ mì dó ɖɔ má yi ba do nú to ɔ́ é. Kadɛ́ci-Baanɛ́ya wɛ un gosín bó yi. Un ka yi bo wá ɖɔ lě e un mɔ to ɔ́ gbɔn ɔ́ nǔgbó tɔn n'i.
14.7 J'étais âgé de quarante ans lorsque Moïse, serviteur de l'Éternel, m'envoya de Kadès Barnéa pour explorer le pays, et je lui fis un rapport avec droiture de coeur.

Nɔví ce e kpó nyɛ kpó yi lɛ́ɛ ɔ́, yědɛɛ lɛ́ɛ wá dó awakanmɛ kú nú togun ɔ́. Amɔ̌, nyɛ ɔ́, un nɔ gbejí nú Mawu Mavɔmavɔ, Mawu ce yi fó.
14.8 Mes frères qui étaient montés avec moi découragèrent le peuple, mais  moi je suivis pleinement la voie de l'Éternel, mon Dieu.

Bɔ gbe énɛ́ gbe ɔ́, Mɔyízi dó akpá nú mì ɖɔ: ‘Ayǐkúngban e jí a tɛ afɔ ɔ́ ná nyí hwi kpódó vǐ towe lɛ́ɛ kpó tɔn káká sɔ́yi, ɖó gbejí e a nɔ nú Mawu Mavɔmavɔ, Mawu ce ɔ́ wú.’
14.9 Et ce jour-là Moïse jura, en disant : Le pays que ton pied a foulé sera ton héritage à perpétuité, pour toi et pour tes enfants, parce que tu as pleinement suivi la voie de l'Éternel, mon Dieu.

Din ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ná jidɔ́ mì, lě e é ɖɔ gbɔn é. Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ xó énɛ́ ɔ́ nú Mɔyízi ɔ́, xwe kanɖé atɔ́ɔ́n (45) ɖíe. Hwenɛ́nu ɔ́, Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ kpo ɖo yiyi wɛ ɖo gbětótló mɛ. Égbé din ɔ́, xwe kanwe atɔ́ɔ́n (85) wɛ un ɖó.
14.10 Maintenant voici, l'Éternel m'a fait vivre, comme il l'a dit. Il y a  quarante-cinq ans que l'Éternel parlait ainsi à Moïse, lorsqu'Israël marchait  dans le désert; et maintenant voici, je suis âgé aujourd'hui de quatre-vingt cinq  ans.

Hlɔ̌nhlɔ́n ka lɛ́ kpo ɖo wǔ ce gbe e gbe Mɔyízi sɛ́ mì dó to ɔ́ mɛ ɔ́ ɖɔhun. Un lɛ́ ɖó hlɔ̌nhlɔ́n din hwe énɛ́ ɔ́ nu ɖɔhun, bó ná dó fun ahwan, abǐ bó ná dó wa azɔ̌ bǐ.
14.11 Je suis encore vigoureux comme au jour où Moïse m'envoya ; j'ai  autant de force que j'en avais alors, soit pour combattre, soit pour sortir et  pour entrer.

Hǔn bo ná mì sókan mɛ yíkúngban élɔ́ e sín akpá Mawu Mavɔmavɔ dó nú mì gbe nɛ́ gbe ɔ́, ɖó a se ɖɔ Anáki ví lɛ́ɛ wɛ ɖo fínɛ́, bɔ toxo ɖaxó ɖaxó e è mɛ ahohó lɛ́ lɛ̌ dó lɛ́ɛ ɖo fínɛ́. Nú Mawu Mavɔmavɔ kó sixú ɖo kpɔ́ xá mì kpowun ɔ́, un ná yí to ɔ́ sín yě sí, lě e Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ gbɔn é.”
14.12 Donne-moi donc cette montagne dont l'Éternel a parlé dans ce  temps-là ; car tu as appris alors qu'il s'y trouve des Anakim, et qu'il y a des  villes grandes et fortifiées. L'Éternel sera peut-être avec moi, et je les  chasserai, comme l'Éternel a dit.

Ée Jozuwée se xó énɛ́ lɛ́ɛ ɔ́, é xo ɖɛ nú Kalɛ́bu Yefunnɛ́ɛ ví ɔ́, bó sɔ́ Eblɔ́n to ɔ́ jó n'i, bɔ é nyí étɔn.
14.13 Josué bénit Caleb, fils de Jephunné, et il lui donna Hébron pour héritage.

Lě e Eblɔ́n to ɔ́ nyí Kalɛ́bu Yefunnɛ́ɛ Kenázi ví ɔ́ tɔn gbɔn káká wá jɛ égbé ɔ́ nɛ́; ɖó gbejí e é nɔ nú Mawu Mavɔmavɔ, Mawu Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ tɔn ɔ́ yi fó ɔ́ wú.
14.14 C'est ainsi que Caleb, fils de Jephunné, le Kenizien, a eu jusqu'à ce jour Hébron pour héritage, parce qu'il avait pleinement suivi la voie de  l'Éternel, le Dieu d'Israël.

Eblɔ́n to ɔ́, Kiliyati-Aaba wɛ é nɔ nyí ɖ'ayǐ. Aaba sɔ́ avɔ hú Anáki ví lɛ́ɛ bǐ. Énɛ́ ɔ́, Izlayɛ́li togun ɔ́ gbɔjɛ́, bó sɔ́ fun ahwan ɖě ǎ.
14.15 Hébron s'appelait autrefois Kirjath Arba : Arba avait été l'homme le  plus grand parmi les Anakim. Le pays fut dès lors en repos et sans guerre.