Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Bǐbɛ́mɛ 19 - Genèse 19

Wɛnsagun Mawu tɔn we lɛ́ɛ wá Sodɔ́mu gbe nɛ́ gbe gbadanu. Lɔ̌ti ko ɖo ayǐjínjɔ́n ɖo hɔntogbó Sodɔ́mu tɔn ɔ́ jí hwenɛ́nu. Ée é mɔ wɛnsagun lɛ́ɛ ɔ́, é sí te bó yi kpé yě bó xwe agbɔ̌nnusú do.
19.1 Les deux anges arrivèrent à Sodome sur le soir; et Lot était assis à la porte de Sodome. Quand Lot les vit, il se leva pour aller au-devant d'eux, et se prosterna la face contre terre.

Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, é ɖɔ: “Mɛɖaxó ce lɛ́ɛ e mi, mi kɛnklɛ́n, mi wá mǐ yi nyɛ mɛsɛntɔ́ mitɔn ɔ́ sín xwé gbe. Mi ná klɔ́ afɔ bó dɔ́ ayǐ. Énɛ́ ɔ́, mi ná fɔ́n zǎn sɔ bó ná lɛ́ wlí ali mitɔn ɖidó.” Yě ká gbɛ́ bó ɖɔ: “Éeǒ, mǐ ná dɔ́ xwé towe gbe ǎ, alixo fí wɛ mǐ ná dɔ́.”
19.2 Puis il dit: Voici, mes seigneurs, entrez, je vous prie, dans la maison de votre serviteur, et passez-y la nuit; lavez-vous les pieds; vous vous lèverez de bon matin, et vous poursuivrez votre route. Non, répondirent-ils, nous passerons la nuit dans la rue.

Lo ɔ́, Lɔ̌ti dó tagba tɔn nú yě káká, bɔ yě gbɔ bó yi xwé tɔn gbe. Énɛ́ ɔ́, é yí jǒnɔ yětɔn, bó ɖa wɔ̌xúxú e mɛ è ma dó tɔ́n ǎ é, bɔ yě ɖu.
19.3 Mais Lot les pressa tellement qu'ils vinrent chez lui et entrèrent dans sa maison. Il leur donna un festin, et fit cuire des pains sans levain. Et ils mangèrent.

Yě kó mlɔ́ ayǐ cóbɔ Sodɔ́munu lɛ́ɛ wá xá xwé ɔ́ ǎ; súnnu e ɖo to ɔ́ mɛ lɛ́ɛ bǐ wɛ wá, bɛ́ sín yɔkpɔ́vú lɛ́ɛ jí káká yi degénɔ kpikpoe lɛ́ɛ jí. To ɔ́ bǐ wɛ xo zǐn bó wá.
19.4 Ils n'étaient pas encore couchés que les gens de la ville, les gens de Sodome, entourèrent la maison, depuis les enfants jusqu'aux vieillards; toute la population était accourue.

Ée mɛ lɛ́ɛ wá ɔ́, yě ylɔ́ Lɔ̌ti bó kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Fítɛ́ mɛ e wá gɔ̌n towe zǎn élɔ́ mɛ lɛ́ɛ ɖe? Đe yě tɔ́n bónú mǐ ná zé yě dó ɖu gbɛ.”
19.5 Ils appelèrent Lot, et lui dirent: Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions.

Lɔ̌ti ka tɔ́n bó yi mɔ yě ɖo hɔnto, bó sú hɔn dó éɖée ɖo gǔdo,
19.6 Lot sortit vers eux à l'entrée de la maison, et ferma la porte derrière lui.

bó ɖɔ nú yě ɖɔ: “Nɔví ce lɛ́ɛ e mi, mi kɛnklɛ́n, mi ma dó nǔ mɔ̌hunkɔtɔn sin ó.
19.7 Et il dit: Mes frères, je vous prie, ne faites pas le mal!

Mi ɖótó mì. Un ɖó vǐ nyɔ̌nu we bɔ yě kpo ɖo alɔjí; un ná kplá yě wá nú mi, bɔ nǔɖé jló mi ɔ́, mi ná zé yě dó wa. Amɔ̌, mi ma wa nǔ ɖěbǔ nú mɛ énɛ́ lɛ́ɛ ó, ɖó jǒnɔ ce lɛ́ɛ wɛ yě nyǐ
19.8 Voici, j'ai deux filles qui n'ont point connu d'homme; je vous les amènerai dehors, et vous leur ferez ce qu'il vous plaira. Seulement, ne faites rien à ces hommes puisqu'ils sont venus à l'ombre de mon toit.

Ée Lɔ̌ti ɖɔ mɔ̌ nú yě ɔ́, yě ɖɔ n'i ɖɔ: “Bɛ̌ hwiɖée sín fínɛ́. Jǒnɔ wɛ a nyǐ bó ká ja acɛ kpa nú mǐ gbé. É nyɔ́, mǐ nǎ wa nǔ towe bɔ é ná syɛ́n hú nǔ e mǐ nǎ wa xá yědɛɛ lɛ́ɛ é.” Ée yě ɖɔ mɔ̌ ɔ́, yě sísɛ́ Lɔ̌ti kpó hlɔ̌nhlɔ́n kpó, bó ɖidó hɔn ɔ́ fó gbé.
19.9 Ils dirent: Retire-toi! Ils dirent encore: Celui-ci est venu comme étranger, et il veut faire le juge! Eh bien, nous te ferons pis qu'à eux. Et, pressant Lot avec violence, ils s'avancèrent pour briser la porte.

Énɛ́ ɔ́, wɛnsagun we lɛ́ɛ dlɛ́n alɔ bó dɔn Lɔ̌ti byɔ́ xwé ɔ́ gbe, bó sú hɔn ɔ́,
19.10 Les hommes étendirent la main, firent rentrer Lot vers eux dans la maison, et fermèrent la porte.

bó va nukún yě mɛ e ɖo hɔn ɔ́ ta lɛ́ɛ bǐ, bɛ́ sín mɛ e nyí yɔkpɔ́vú bǐ ɔ́ jí káká yi jɛ mɛ e nyí mɛxó bǐ ɔ́ jí, bɔ yě jɛ avi dlá jí, bó sɔ́ sixú mɔ hɔn ɔ́ ǎ.
19.11 Et ils frappèrent d'aveuglement les gens qui étaient à l'entrée de la maison, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, de sorte qu'ils se donnèrent une peine inutile pour trouver la porte

Wɛnsagun we lɛ́ɛ ɖɔ nú Lɔ̌ti ɖɔ: “Mɛ towe lɛ́ɛ ɖě sɔ́ kpo ɖo fí a? Vǐ towe sín asú wɛ a, vǐ towe súnnu abǐ nyɔ̌nu wɛ a, mɛ ɖěbǔ nyí towe ɖo to ɔ́ mɛ hǔn, ɖe bǐ tɔ́n sín fí.
19.12 Les hommes dirent à Lot: Qui as-tu encore ici? Gendres, fils et filles, et tout ce qui t'appartient dans la ville, fais-les sortir de ce lieu.

Đó mǐ ná gba to élɔ́. To ɔ́ mɛ nu lɛ́ɛ sín hwɛ e jɛ nú Mawu Mavɔmavɔ wɛ è ɖe lɛ́ɛ wá sukpɔ́ dín, bɔ é sɛ́ mǐ dó ɖɔ mǐ ní wá gba to ɔ́ hánnyá.”
19.13 Car nous allons détruire ce lieu, parce que le cri contre ses habitants est grand devant l'Éternel. L'Éternel nous a envoyés pour le détruire.

Énɛ́ ɔ́, Lɔ̌ti yi ɖɔ nú vǐ tɔn sín asúxɔ́ntɔn lɛ́ɛ ɖɔ: “Mi yá wǔ gosín fí, ɖó Mawu Mavɔmavɔ ná gba to ɔ́.” Lo ɔ́, yě vɛdó ɖɔ ayihún da wɛ é ɖe sín.
19.14 Lot sortit, et parla à ses gendres qui avaient pris ses filles: Levez-vous, dit-il, sortez de ce lieu; car l'Éternel va détruire la ville. Mais, aux yeux de ses gendres, il parut plaisanter.

Ée é jɛ ayǐtéhɔ̌nnu ɔ́, wɛnsagun Mawu tɔn lɛ́ɛ jɛ Lɔ̌ti kplɔ́ jí ɖɔ: “Yǎ wǔ kplá asi towe bó kplá vǐ towe nyɔ̌nu we lɛ́ɛ, bó gosín fí; é má nyí mɔ̌ ǎ ɔ́, hwenu e mǐ ná gba toxo ɔ́, ɖó hwɛ e é hu lɛ́ɛ wú ɔ́, mi ná kú kú e má nyí mitɔn ǎ é.”
19.15 Dès l'aube du jour, les anges insistèrent auprès de Lot, en disant: Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, de peur que tu ne périsses dans la ruine de la ville.

Yě ɖɔ mɔ̌ có Lɔ̌ti ka ɖo afɔ dɔn dó ayǐ wɛ, bɔ wɛnsagun lɛ́ɛ gbɔ bó hɛn éé kpó asi tɔn kpó, kpódó vǐ tɔn lɛ́ɛ kpó sín alɔ, bó dɔn yě tɔ́n sín toxo ɔ́ mɛ, ɖó Mawu Mavɔmavɔ jló ná hwlɛ́n ɛ gán.
19.16 Et comme il tardait, les hommes le saisirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car l'Éternel voulait l'épargner; ils l'emmenèrent, et le laissèrent hors de la ville.

Ée wɛnsagun lɛ́ɛ ɖe yě tɔ́n ɔ́, yě mɛ ɖokpó ɖɔ nú Lɔ̌ti ɖɔ: “Hɔn yi bó ná nɔ gbɛ. Ma kpɔ́n gǔdo ó, ma nɔ te fí ɖěbǔ ɖo ayǐkúngban wɛnjɛ ɔ́ jí ó, hɔn yi cí sókan mɛ; é má nyí mɔ̌ ǎ ɔ́, a nǎ kú.”
19.17 Après les avoir fait sortir, l'un d'eux dit: Sauve-toi, pour ta vie; ne regarde pas derrière toi, et ne t'arrête pas dans toute la plaine; sauve-toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses.

Bɔ Lɔ̌ti ɖɔ nú yě ɖɔ: “Mɛɖaxó, kɛnklɛ́n gbɔ.
19.18 Lot leur dit: Oh! non, Seigneur!

A ko nyɔ́ xomɛ dó nyɛ mɛsɛntɔ́ towe ɔ́ wú, bó kó hɛn mì ɖó gbɛ dó ɖe wǎn yíyí ɖaxó e a ɖǒ nú mì ɔ́ xlɛ́ mì. Amɔ̌, un ná sixú hɔn yi sókan ɔ́ mɛ, cóbónú nyladó ɔ́ ná kó wá mɔ mì ǎ, bɔ un ná kú.
19.19 Voici, j'ai trouvé grâce à tes yeux, et tu as montré la grandeur de ta miséricorde à mon égard, en me conservant la vie; mais je ne puis me sauver à la montagne, avant que le désastre m'atteigne, et je périrai.

A mɔ toxo kpɛví énɛ́ ɔ́ a? É yá fí ganjí bɔ un hɛn ɔ́, un ná kán wezun yi fínɛ́ bó ná gán; toxo kpɛví ɖé wɛ.”
19.20 Voici, cette ville est assez proche pour que je m'y réfugie, et elle est petite. Oh! que je puisse m'y sauver,... n'est-elle pas petite?... et que mon âme vive!

Bɔ wɛnsagun ɔ́ ɖɔ n'i ɖɔ: “É nyɔ́, un ná bló énɛ́ lɔ nú we; un ná kpɔ́n dó hwi wú, bó ná sɔ́ toxo e xó ɖɔ wɛ a ɖe ɔ́, bó húzú xwe ǎ.
19.21 Et il lui dit: Voici, je t'accorde encore cette grâce, et je ne détruirai pas la ville dont tu parles.

Hǔn, bó yá wǔ hɔn yi cí fínɛ́, ɖó a ma ko yi dɔ̌n ǎ ɔ́, un ná sixú wa nǔ ɖěbǔ ǎ.” Énɛ́ ɔ́ wú wɛ è nɔ ylɔ́ toxo énɛ́ ɔ́ ɖɔ Sowáa. Sowáa sín tínmɛ wɛ nyí toxo kpɛví.
19.22 Hâte-toi de t'y réfugier, car je ne puis rien faire jusqu'à ce que tu y sois arrivé. C'est pour cela que l'on a donné à cette ville le nom de Tsoar.

Cóbónú Lɔ̌ti ná byɔ́ Sowáa toxo ɔ́ mɛ ɔ́, wun ko ɖo kinkɛn wɛ.
19.23 Le soleil se levait sur la terre, lorsque Lot entra dans Tsoar.

Énɛ́ ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ɖésú sɛ́ hwemí kpó zo kpó dó sín jǐxwé bɔ yě ja kɔn nyi Sodɔ́mu kpó Gomɔ́ɔ kpó jí.
19.24 Alors l'Éternel fit pleuvoir du ciel sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, de par l'Éternel.

Mawu Mavɔmavɔ sɔ́ toxo énɛ́ lɛ́ɛ bǐ, bó húzú yě xwe; é sú mɛ e ɖo toxo énɛ́ lɛ́ɛ mɛ lɛ́ɛ sín kún dó, bó sɔ́ ayǐkúngban wɛnjɛ ɔ́ bǐ, kpó nǔ e wú ɖ'é jí lɛ́ɛ bǐ kpó bó húzú yě xwe.
19.25 Il détruisit ces villes, toute la plaine et tous les habitants des villes, et les plantes de la terre.

Lɔ̌ti sín asi ka kpɔ́n gǔdo, bó húzú jɛ sín bǒcyɔ.
19.26 La femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel.

Ablaxámu fɔ́n zǎn bó yi fí e é nɔ Mawu Mavɔmavɔ nukɔn ɖe é.
19.27 Abraham se leva de bon matin, pour aller au lieu où il s'était tenu en présence de l'Éternel.

É kpɔ́n Sodɔ́mu kpó Gomɔ́ɔ kpó sɛ́ dó, bó kpɔ́n to e ɖo ayǐkúngban wɛnjɛ ɔ́ jí lɛ́ɛ bǐ sɛ́ dó, bó mɔ ɖɔ azɔ ɖo sisi wɛ myɔkpó ɖɔhun.
19.28 Il porta ses regards du côté de Sodome et de Gomorrhe, et sur tout le territoire de la plaine; et voici, il vit s'élever de la terre une fumée, comme la fumée d'une fournaise.

Énɛ́ ɔ́, ée Mawu sɔ́ toxo e ɖo gbě e jí Lɔ̌ti nɔ nɔ lɛ́ɛ bó húzú xwe ɔ́, é wɔn Ablaxámu ǎ, bó ɖe Lɔ̌ti sín nǔ baɖabaɖa e jɛ nɛ́ ɔ́ mɛ.
19.29 Lorsque Dieu détruisit les villes de la plaine, il se souvint d'Abraham; et il fit échapper Lot du milieu du désastre, par lequel il bouleversa les villes où Lot avait établi sa demeure.

Lɔ̌ti gosín Sowáa bó yi cí sókan mɛ kpó vǐ tɔn nyɔ̌nu we lɛ́ɛ kpó, ɖó é ɖo xɛsi ɖi wɛ ɖo toxo ɔ́ mɛ. É kpó vǐ tɔn we lɛ́ɛ kpó yi nɔ sónu mɛ.
19.30 Lot quitta Tsoar pour la hauteur, et se fixa sur la montagne, avec ses deux filles, car il craignait de rester à Tsoar. Il habita dans une caverne, lui et ses deux filles.

É su gbe ɖokpó, bɔ vǐ mɛxó ɔ́ ɖɔ nú kpɛví ɔ́ ɖɔ: “Tɔ́ mǐtɔn kó kpo; súnnu ɖě ká ɖo gbě jí fí bó ná wá ɖó xó xá mǐ lě e è nɔ bló gbɔn é ǎ.
19.31 L'aînée dit à la plus jeune: Notre père est vieux; et il n'y a point d'homme dans la contrée, pour venir vers nous, selon l'usage de tous les pays.

Wǎ nú mǐ ná ɖó vɛ̌ɛn kɔ jí nú tɔ́ mǐtɔn, bɔ é ná nu mú bó ɖó xó xá mǐ, bɔ mǐ ná ji vǐ n'i dó hɛn kún tɔn ɖó te.”
19.32 Viens, faisons boire du vin à notre père, et couchons avec lui, afin que nous conservions la race de notre père.

Yě ɖǒ vɛ̌ɛn kɔ jí nú tɔ́ yětɔn nǔgbó ɖo zǎn énɛ́ ɔ́ mɛ, bɔ vǐ nyɔ̌nu mɛxó ɔ́ yi mlɔ́ akpá tɔn. Tɔ́ yětɔn ká tunwun nǔ e jɛ lɛ́ɛ ɖě ǎ; é tlɛ tunwun hwenu e vǐ tɔn wá mlɔ́ akpá tɔn dó ɔ́, kpó hwenu e é fɔ́n dó ɔ́ kpó ǎ.
19.33 Elles firent donc boire du vin à leur père cette nuit-là; et l'aînée alla coucher avec son père: il ne s'aperçut ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva.

Ayǐhɔ́ngbe tɔn ɔ́, mɛxó ɔ́ ɖɔ nú mɛ kpɛví ɔ́ ɖɔ: “Nyɛ kpó tɔ́ mǐtɔn kpó ɖɔ éé ɖo mɔ̌ é zǎn mɛ. É jɛ zǎn mɛ ɔ́, mǐ ná lɛ́ ɖó vɛ̌ɛn kɔ jí n'i, bɔ é ná nu mú, bɔ a nǎ yi mlɔ́ akpá tɔn, bɔ hwi lɔ ná sixú hɛn tɔ́ mǐtɔn sín kún ɖó te.”
19.34 Le lendemain, l'aînée dit à la plus jeune: Voici, j'ai couché la nuit dernière avec mon père; faisons-lui boire du vin encore cette nuit, et va coucher avec lui, afin que nous conservions la race de notre père.

Bɔ yě lɛ́ ɖó vɛ̌ɛn kɔ jí nú tɔ́ yětɔn ɖo zǎn énɛ́ ɔ́ mɛ, bɔ é nu mú, bɔ vǐ kpɛví ɔ́ yi mlɔ́ akpá tɔn. Tɔ́ yětɔn ká tunwun nǔ e jɛ lɛ́ɛ ɖě ǎ; é tlɛ tunwun hwenu e vǐ tɔn yi mlɔ́ akpá tɔn dó ɔ́ kpó hwenu e é fɔ́n dó ɔ́ kpó ǎ.
19.35 Elles firent boire du vin à leur père encore cette nuit-là; et la cadette alla coucher avec lui: il ne s'aperçut ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva.

Énɛ́ ɔ́, Lɔ̌ti sín vǐ nyɔ̌nu we lɛ́ɛ mɔ xo nú tɔ́ yětɔn.
19.36 Les deux filles de Lot devinrent enceintes de leur père.

Mɛxó ɔ́ ja vǐ ji gbé bó ji vǐ súnnu ɖokpó, bó sun nyǐ i ɖɔ Mɔwabu. É wɛ nyí Mɔwabunu lɛ́ɛ sín tɔ́gbó. Togun yětɔn kpo ɖo te káká wá jɛ égbé.
19.37 L'aînée enfanta un fils, qu'elle appela du nom de Moab: c'est le père des Moabites, jusqu'à ce jour.

Mɛ kpɛví ɔ́ lɔmɔ̌ ja vǐ ji gbé bó ji vǐ súnnu ɖokpó, bó sun nyǐ i ɖɔ Bɛni-Amíi; é wɛ nyí Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ sín tɔ́gbó19.38 Bɛni-Amíi ɔ́ “togun ce sín vǐ” abǐ “hɛ̌nnumɔ ce sín vǐ” wɛ nyí mɔ̌ dó Ebléegbe mɛ. Amumɔ́ɔ ví lɛ́ɛ ɔ́, Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ sín zǎnzǎnhwe jí wɛ yě nɔ, bɔ nɔví yětɔn Mɔwabunu lɛ́ɛ nɔ Xu Kúkú ɔ́ sín zǎnzǎnhwe jí.. Togun yětɔn kpo ɖo te káká wá jɛ égbé.
19.38 La plus jeune enfanta aussi un fils, qu'elle appela du nom de Ben Ammi: c'est le père des Ammonites, jusqu'à ce jour.