Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Kɛ́nsísɔ́ 22 - Nombres 22
Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ jɛ ali, bó yi ɖó gɔnu ɖó ayǐkúngban wɛnjɛ e ɖo Mɔwabu lɛ́ɛ jí, ɖo Judɛ́ɛn tɔ ɔ́ gúdo ɖo Jeliko toxo ɔ́ nukɔn.
22.1 Les enfants d'Israël partirent, et ils campèrent dans les plaines de Moab, au delà du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho.

Balaki Sipɔ́ɔ ví ɔ́ mɔ nǔ e Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ wa xá Amɔliti lɛ́ɛ é bǐ.
22.2 Balak, fils de Tsippor, vit tout ce qu'Israël avait fait aux Amoréens.

Énɛ́ ɔ́, ado ɖaxó ɖé jɛ Mɔwabunu lɛ́ɛ hu jí ɖó lě e togun Izlayɛ́li tɔn ɔ́ sukpɔ́ sɔ é wú, bɔ xɛsi ɖaxó ɖé jɛ yě jǐ ɖo Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ nukɔn.
22.3 Et Moab fut très effrayé en face d'un peuple aussi nombreux, il fut saisi de terreur en face des enfants d'Israël.

Énɛ́ ɔ́, Mɔwabunu lɛ́ɛ ɖɔ nú tomɛxó Madiáani tɔn lɛ́ɛ ɖɔ: “Ahwan wɔ̌buwɔ́bú élɔ́ ná vɔ nǔ e lɛ́ dó mǐ lɛ́ɛ bǐ, lě e nyibú nɔ́ jɛ fí ɖé bó nɔ́ ɖu ama e gbɔn fínɛ́ ɔ́ bǐ é ɖɔhun.” Hwenɛ́nu ɔ́, Balaki, Sipɔ́ɔ ví ɔ́, wɛ nyí Mɔwabu sín axɔ́sú.
22.4 Moab dit aux anciens de Madian: Cette multitude va dévorer tout ce qui nous entoure, comme le boeuf broute la verdure des champs. Balak, fils de Tsippor, était alors roi de Moab.

Balaki sɛ́ mɛ dó Baláamu, Beɔ́ɔ ví ɔ́, ɖo Petɔ́ɔ toxo mɛ. Balaki ɔ́, Efláti tɔ ɔ́ tó wɛ é nɔ́ nɔ, é kpódó mɛ tɔn lɛ́ɛ kpó. É sɛ́ mɛ dó ɖɔ è nǐ yi ɖɔ nú Baláamu ɖɔ: “Togun ɖé ɖíe gosín Ejípu bo wá fí, bó gba kpé to ɔ́ bǐ mɛ e; fí e yě ɖǒ gɔnu ɖó ɔ́ lín dó mǐ ɖěbǔ ǎ.
22.5 Il envoya des messagers auprès de Balaam, fils de Beor, à Pethor sur le fleuve, dans le pays des fils de son peuple, afin de l'appeler et de lui dire : Voici, un peuple est sorti d'Égypte, il couvre la surface de la terre, et il habite vis-à-vis de moi.

Kɛnklɛ́n bó wá dó alɔ mì; wǎ dó nu togun ɔ́, ɖó é syɛ́n hú mì; nú a yǐ gbe bo dó nu yě ɔ́, afɔ nyɔ́ ɔ́, un sixú ɖu ɖo yě jí, bó ná nya yě sín to ɔ́ mɛ. Đó un tunwun ɖɔ a xo ɖɛ dó mɛɖé jí ɔ́, mɛ ɔ́ nɔ́ mɔ nyɔ̌ná, a dǒ nu mɛɖé ɔ́, é nɔ́ ɖi mɛ ɔ́ wú.”
22.6 Viens, je te prie, maudis-moi ce peuple, car il est plus puissant que moi; peut-être ainsi pourrai-je le battre et le chasserai-je du pays, car je sais que celui que tu bénis est béni, et que celui que tu maudis est maudit.

Tomɛxó Mɔwabu tɔn lɛ́ɛ kpó Madiáani tɔn lɛ́ɛ kpó hɛn nǔ e yě ná yi ná nǔkantɔ́ Baláamu é. Yě yi Baláamu gɔ́n bó ɖɔ xó e Balaki ɖɔ lɛ́ɛ n'i.
22.7 Les anciens de Moab et les anciens de Madian partirent, ayant avec eux des présents pour le devin. Ils arrivèrent auprès de Balaam, et lui rapportèrent les paroles de Balak.

Bɔ Baláamu ɖɔ nú yě ɖɔ: “Mi dɔ́ fí, bónú é kó jɛ sɔ ɔ́, un ná ɖɔ xósin e Mawu Mavɔmavɔ ná ná mì ɔ́ nú mi.” Énɛ́ ɔ́, Mɔwabu sín gǎn lɛ́ɛ nɔ Baláamu gɔ́n.
22.8 Balaam leur dit : Passez ici la nuit, et je vous donnerai réponse, d'après ce que l'Éternel me dira. Et les chefs de Moab restèrent chez Balaam.

Mawu wǎ Baláamu gɔ́n, bó kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Mɛ̌ ká nyí mɛ élɔ́ lɛ́ɛ e a yǐ dó xwé towe gbe ɔ́?”
22.9 Dieu vint à Balaam, et dit : Qui sont ces hommes que tu as chez toi ?

Bɔ Baláamu yí gbe nú Mawu ɖɔ: “Balaki Sipɔ́ɔ ví e nyí axɔ́sú Mɔwabu tɔn ɔ́ wɛ sɛ́ yě dó, bó ɖɔ sɛ́ dó mì ɖɔ:
22.10 Balaam répondit à Dieu : Balak, fils de Tsippor, roi de Moab, les a envoyés pour me dire :

Togun ɖé gosín Ejípu bo gba kpé to ɔ́ bǐ mɛ. Kɛnklɛ́n bó wá dó nu i. Nú a yǐ gbe bo dó nu i ɔ́, afɔ nyɔ́ ɔ́, un ná sixú ɖu ɖo jǐ tɔn, bó nya ɛ.’ ”
22.11 Voici, un peuple est sorti d'Égypte, et il couvre la surface de la terre; viens donc, maudis-le ; peut-être ainsi pourrai-je le combattre, et le chasserai-je.

Mawu ká ɖɔ nú Baláamu ɖɔ: “A nǎ xwedó yě yi ǎ; a nǎ dó nu togun ɔ́ ǎ, ɖó un ko xo ɖɛ dó jǐ tɔn.”
22.12 Dieu dit à Balaam: Tu n'iras point avec eux ; tu ne maudiras point ce peuple, car il est béni.

Ée ayǐ hɔ́n ɔ́, Baláamu ɖɔ nú gǎn e Balaki sɛ́ dó e lɛ́ɛ ɖɔ: “Mi lɛ́ kɔ yi to mitɔn mɛ; Mawu Mavɔmavɔ gbɛ́ nú mì ɖɔ nyɛ ní má xwedó mi yi ó.”
22.13 Balaam se leva le matin, et il dit aux chefs de Balak : Allez dans votre pays, car l'Éternel refuse de me laisser aller avec vous.

Bɔ Mɔwabu sín gǎn lɛ́ɛ lɛ́ kɔ yi Balaki gɔ́n, bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Baláamu gbɛ́ ɖɔ émí kún ná xwedó mǐ wá ó.”
22.14 Et les princes de Moab se levèrent, retournèrent auprès de Balak, et dirent : Balaama refusé de venir avec nous.

Balaki ka lɛ́ sɛ́ gǎn ɖěvo lɛ́ɛ dó bɔ yě sukpɔ́ hú mɛ nukɔntɔn lɛ́ɛ, bó lɛ́ nyí gbɛtɔ́ nukúnɖéjí hú yě.
22.15 Balak envoya de nouveau des chefs en plus grand nombre et plus considérés que les précédents.

Bɔ yě yi Baláamu gɔ́n, bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Balaki Sipɔ́ɔ ví ɔ́ sɛ́ mǐ dó ɖɔ mǐ ní ɖɔ nú we ɖɔ mɛɖé ní má gbɛ́ nú we ɖɔ hwi ní má wá émí gɔ́n, bónú a ɖǒtó mɛ ɔ́ ó.
22.16 Ils arrivèrent auprès de Balaam, et lui dirent : Ainsi parle Balak, fils de Tsippor : Que l'on ne t'empêche donc pas de venir vers moi ;

É ɖɔ hwi wá ɔ́, émí ná wlí yɛ̌yi nú hwi ɖésú. Émí ná bló nǔ e hwi ná byɔ́ émí lɛ́ɛ bǐ. Hwi ní kɛnklɛ́n wá dó nu togun ɔ́ nú émí.”
22.17 car je te rendrai beaucoup d'honneurs, et je ferai tout ce que tu me diras ; viens, je te prie, maudis-moi ce peuple.

Baláamu ka ɖɔ nú mɛ e Balaki sɛ́ dó e lɛ́ɛ ɖɔ: “Kpatágan kpó siká kpó ná bo gɔ́ Balaki sín xwé, bónú é ná xwé ɔ́ mì ɔ́, un sixú wa nǔ ɖěbǔ bɔ é ná gbɔn vo nú xó e Mawu Mavɔmavɔ, Mawu ce ɖɔ nú mì ɔ́ ǎ; é sixú nyí nǔ kpɛví, é sixú nyí nǔ ɖaxó, un sixú bló ǎ.
22.18 Balaam répondit et dit aux serviteurs de Balak : Quand Balak me donnerait sa maison pleine d'argent et d'or, je ne pourrais faire aucune chose, ni petite ni grande, contre l'ordre de l'Éternel, mon Dieu.

Amɔ̌, mi kɛnklɛ́n bó nɔ fí zǎn élɔ́ mɛ; énɛ́ ɔ́, un ná se xó e Mawu Mavɔmavɔ ná lɛ́ ɖɔ nú mì é.”
22.19 Maintenant, je vous prie, restez ici cette nuit, et je saurai ce que l'Éternel me dira encore.

Mawu wǎ Baláamu gɔ́n zǎn mɛ, bó ɖɔ n'i ɖɔ: “Ée é nyí ɖɔ mɛ élɔ́ lɛ́ɛ ɔ́, ylɔ̌ wɛ yě wǎ ylɔ́ we ɔ́, sɔ́ nǔ bó xwedó yě. Amɔ̌, nǔ e un ná ɖɔ nú we ɔ́ wɛ a nǎ bló."
22.20 Dieu vint à Balaam pendant la nuit, et lui dit : Puisque ces hommes sont venus pour t'appeler, lève-toi, va avec eux ; mais tu feras ce que je te dirai.

Ée ayǐ hɔ́n ɔ́, Baláamu blá akpa nú tócí tɔn, bó xwedó Mɔwabu sín gǎn lɛ́ɛ ɖidó. Tócí ɔ́, tócí asi wɛ.
22.21 Balaam se leva le matin, sella son ânesse, et partit avec les chefs de Moab.

Mawu sin xomɛ dó Baláamu, ɖó yi e é yi ɔ́ wú, bɔ wɛnsagun Mawu Mavɔmavɔ tɔn ɖokpó cí ali ɔ́ jí, bó ná gbo ali n'i. Baláamu xá tócí tɔn jí, bɔ mɛsɛntɔ́ tɔn we lɛ́ɛ xwedó e.
22.22 La colère de Dieu s'enflamma, parce qu'il était parti ; et l'ange de l'Éternel se plaça sur le chemin, pour lui résister. Balaam était monté sur son ânesse, et ses deux serviteurs étaient avec lui.

Tócí ɔ́ mɔ wɛnsagun Mawu Mavɔmavɔ tɔn ɔ́ ɖo te ɖo ali jí, bó hɛn hwǐ tɔn alɔ mɛ. Hwǐ ɔ́ sɔ́ ɖo akún mɛ ǎ, bɔ tócí ɔ́ zɛ, bó byɔ́ gběhan mɛ; lo ɔ́, Baláamu xo e bó lɛ́ kɔ n'i wá ali ɔ́ jí.
22.23 L'ânesse vit l'ange de l'Éternel qui se tenait sur le chemin, son épée nue dans la main ; elle se détourna du chemin et alla dans les champs. Balaam frappa l'ânesse pour la ramener dans le chemin.

Énɛ́ ɔ́, wɛnsagun Mawu Mavɔmavɔ tɔn yi cí yɛhwín ɖokpó jí ɖo vǐwungbo mɛ, bɔ dǒ ɖo ɖisí amyɔ.
22.24 L'ange de l'Éternel se plaça dans un sentier entre les vignes ; il y avait un mur de chaque côté.

Tócí ɔ́ mɔ wɛnsagun Mawu Mavɔmavɔ tɔn ɔ́, bó sɛ dó dǒ ɔ́ wú, bɔ Baláamu sín afɔ glín dó dǒ wú, bɔ Baláamu ka lɛ́ xo e.
22.25 L'ânesse vit l'ange de l'Éternel; elle se serra contre le mur, et pressa le pied de Balaam contre le mur. Balaam la frappa de nouveau.

Wɛnsagun ɔ́ ká lɛ́ jɛ nukɔn nú yě, bó yi cí fí e ján bɔ è ma sixú zɛ dó ɖisíxwé abǐ amyɔxwé ǎ é.
22.26 L'ange de l'Éternel passa plus loin, et se plaça dans un lieu où il n'y avait point d'espace pour se détourner à droite ou à gauche.

Tócí ɔ́ lɛ́ mɔ wɛnsagun ɔ́, bó mlɔ́ ayǐ ɖo gǎn tɔn glɔ́. Ée tócí ɔ́ mlɔ́ ayǐ mɔ̌ ɔ́, Baláamu sin xomɛ ɖésú, bó ɖó kpo n'i.
22.27 L'ânesse vit l'ange de l'Éternel, et elle s'abattit sous Balaam. La colère de Balaam s'enflamma, et il frappa l'ânesse avec un bâton.

Mawu Mavɔmavɔ bló bɔ tócí ɔ́ jɛ xó ɖɔ jí, bó kanbyɔ́ Baláamu ɖɔ: “Étɛ́ un ka wa nú we bɔ a xo mì azɔn atɔn?”
22.28 L'Éternel ouvrit la bouche de l'ânesse, et elle dit à Balaam: Que t'ai je fait, pour que tu m'aies frappée déjà trois fois ?

Baláamu ka yí gbe nú tócí ɔ́ ɖɔ: “Nǔ e a wa xá mì ɔ́ wú wɛ un xo we. Nú hwǐ wɛ ɖo alɔ ce mɛ ɔ́, un ná kó hu we xóxó!”
22.29 Balaam répondit à l'ânesse : C'est parce que tu t'es moquée de moi ; si j'avais une épée dans la main, je te tuerais à l'instant.

Tócí ɔ́ ká ɖɔ nú Baláamu ɖɔ: “Tócí towe wɛ un nyí bɔ a nɔ xá káká wá jɛ égbé a cé? Un nɔ ko bló mɔ̌ ɖě ɖ'ayǐ wɛ a?” Bɔ Baláamu yí gbe n'i ɖɔ: “Éeǒ!”
22.30 L'ânesse dit à Balaam: Ne suis-je pas ton ânesse, que tu as de tout temps montée jusqu'à ce jour? Ai-je l'habitude de te faire ainsi ? Et il répondit : Non.

Hwenɛ́nu ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ hun nukún nú Baláamu bɔ é mɔ wɛnsagun ɔ́ ɖo te ɖo ali ɔ́ jí, bó hɛn hwǐ tɔn alɔ mɛ. Ée é mɔ mɔ̌ tlóló ɔ́, é xwe agbɔ̌nnusú do.
22.31 L'Éternel ouvrit les yeux de Balaam, et Balaam vit l'ange de l'Éternel qui se tenait sur le chemin, son épée nue dans la main ; et il s'inclina, et se prosterna sur son visage.

Bɔ Mawu Mavɔmavɔ kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Nɛ̌ ka gbɔn bɔ a xo tócí towe azɔn atɔn? Ali wɛ un wá gbo nú we, ɖó un mɔ ɖɔ to élɔ́ e mɛ a xwe ɔ́, dindɔn gbé wɛ a xwe.
22.32 L'ange de l'Éternel lui dit : Pourquoi as-tu frappé ton ânesse déjà trois fois ? Voici, je suis sorti pour te résister, car c'est un chemin de perdition qui est devant moi.

Azɔn atɔn wɛ tócí ɔ́ mɔ mì bó lɛ́ kɔ sín nukɔn ce. Nú é má nɔ́ lɛ́ kɔ sín nukɔn ce ǎ ɔ́, un ná ko hu we, bó ná jó éyɛ́ dó nyi gbɛ.”
22.33 L'ânesse m'a vu, et elle s'est détournée devant moi déjà trois fois ; si elle ne fût pas détournée de moi, je t'aurais même tué, et je lui aurais laissé la vie.

Baláamu ɖɔ nú wɛnsagun Mawu Mavɔmavɔ tɔn ɔ́ ɖɔ: “Un hu hwɛ, ɖó un tunwun ɖ'ayǐ ɖɔ a ɖo nukɔn ce ɖo ali ɔ́ jí ǎ; din ɔ́, nú a ma jló ɖɔ má yi to ɔ́ mɛ ǎ ɔ́, un ná lɛ́ kɔ yi xwé.”
22.34 Balaam dit à l'ange de l'Éternel : J'ai péché, car je ne savais pas que tu te fusses placé au-devant de moi sur le chemin ; et maintenant, si tu me désapprouves, je m'en retournerai.

Wɛnsagun ɔ́ ɖɔ nú Baláamu ɖɔ: “Ma lɛ́ kɔ yi xwé ó; xwedó nya lɛ́ɛ yi, amɔ̌, xó e un ná ɖɔ nú we lɛ́ɛ kɛ́ɖɛ́ wɛ a nǎ vɔ́ ɖɔ.” Énɛ́ ɔ́, Baláamu lɛ́ jɛ ali xwedó gǎn e Balaki sɛ́ dó lɛ́ɛ.
22.35 L'ange de l'Éternel dit à Balaam: Va avec ces hommes; mais tu ne feras que répéter les paroles que je te dirai. Et Balaam alla avec les chefs de Balak.

Balaki se ɖɔ Baláamu jǎwe, bó tɔ́n yi kpé e ɖo káká Mɔwabu sín toxo e ɖo Aanɔ́ni tɔ ɔ́ tó, ɖo to ɔ́ sín dogbó jí e mɛ.
22.36 Balak apprit que Balaam arrivait, et il sortit à sa rencontre jusqu'à la ville de Moab qui est sur la limite de l'Arnon, à l'extrême frontière.

Ée Balaki mɔ Baláamu ɔ́, é kanbyɔ́ ɛ ɖɔ: “Un sɛ́ wɛn dó we ɖ'ayǐ ɖɔ hwi ní wá gɔ̌n ce a cé? Nɛ̌ ka gbɔn bɔ a ma wá ǎ? Hǔn a tunwun ɖɔ un kpé wú bó ná wlí yɛ̌yi nú we a cé?”
22.37 Balak dit à Balaam : N'ai-je pas envoyé auprès de toi pour t'appeler? Pourquoi n'es-tu pas venu versmoi ? Ne puis-je donc pas te traiter avec honneur ?

Baláamu ká ɖɔ n'i ɖɔ: “Nyɛ ɖíe wá e. Un ka ɖó acɛ e ɖɔ xó e jló mì ɔ́ ǎ. Xó e Mawu ná sɔ́ dó nu nú mì ɔ́ wɛ un ná ɖɔ.”
22.38 Balaam dit à Balak : Voici, je suis venu vers toi ; maintenant, mesera-t-il permis de dire quoi que ce soit ? Je dirai les paroles que Dieumettra dans ma bouche.

Baláamu xwedó Balaki, bɔ yě yi Kiliyati-Usɔ́ti toxo mɛ.
22.39 Balaam alla avec Balak, et ils arrivèrent à Kirjath Hutsoth.

Balaki zé nyibú kpó gbɔ̌ kpó dó sá vɔ̌ ná, bó sɛ́ ɖě dó Baláamu kpó gǎn e xwedó e lɛ́ɛ kpó.
22.40 Balak sacrifia des boeufs et des brebis, et il en envoya à Balaamet aux chefs qui étaient avec lui.

Ayǐhɔ́ngbe zǎnzǎn ɔ́, Balaki kplá Baláamu, bɔ yě fán kpó yi Bamɔ́ti-Baalu toxo mɛ, bɔ Baláamu mɔ togun ɔ́ hǎbǔ ɖo fínɛ́.
22.41 Le matin, Balak prit Balaam, et le fit monter à Bamoth Baal, d'où Balaam vit une partie du peuple.