Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Kɛ́nsísɔ́ 11 - Nombres 11
É wá su gbe ɖokpó, bɔ Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ jɛ gbɛvíhan dó sɛ́ dó Mawu Mavɔmavɔ jí, bɔ é nyɔ́ nukún tɔn mɛ ǎ. Ée Mawu Mavɔmavɔ se gbɛvíhan e dó wɛ yě ɖe ɔ́, xomɛ sin i, bɔ é sɛ́ myɔ dó yě, bɔ sin ɖa nǔ ɖo fí e yě ɖǒ gɔnu ɖó ɔ́ ɖo akpá ɖokpó.
11.1 Le peuple murmura et cela déplut aux oreilles l'Éternel. Lorsque l'Éternel l'entendit, sa colère s'enflamma; le feu de l'Éternel s'alluma parmi eux, et dévora l'extrémité du camp.

Bɔ togun ɔ́ sú xó ylɔ́ Mɔyízi, bɔ Mɔyízi sa vo nú Mawu Mavɔmavɔ, bɔ myɔ ɔ́ cí.
11.2 Le peuple cria à Moïse. Moïse pria l'Éternel, et le feu s'arrêta.

È sun nyǐ tɛn énɛ́ ɔ́ mɛ ɖɔ Taveéla, tínmɛ tɔn wɛ nyí “zo ji nǔ”, ɖó myɔ Mawu Mavɔmavɔ tɔn fyɔ́ nǔ ɖo tɛ́ntin yětɔn.
11.3 On donna à ce lieu le nom de Tabeéra, parce que le feu de l'Éternel s'était allumé parmi eux.

É su gbe ɖěvo gbe bɔ lan ɖuɖu jɛ nǔvɔ́nɔ e ɖo Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ tɛ́ntin lɛ́ɛ jló jí. Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖésú lɛ́ jɛ nǔ hlún ɖɔ jí ɖɔ: “Mɛ̌ wɛ ná ná lan mǐ bɔ mǐ ná ɖu?
11.4 Le ramassis de gens qui se trouvaient au milieu d'Israël fut saisi de convoitise; et même les enfants d'Israël recommencèrent à pleurer et dirent: Qui nous donnera de la viande à manger?

Mǐ ɖo nǔ e mǐ nɔ́ ɖu vɔ̌nu ɖ'ayǐ ɖo Ejípu lɛ́ɛ flín wɛ: hweví, kɔnkɔ́nbu, ayǐkpɛn, mǎ, ayomása, áyo.
11.5 Nous nous souvenons des poissons que nous mangions en Égypte, et qui ne nous coûtaient rien, des concombres, des melons, des poireaux, des oignons et des aulx.

Nǔ énɛ́ lɛ́ɛ ɖě ɖo fí ǎ; din ɔ́, lan ɖo mǐ jló wɛ, mǐ ká sɔ́ nɔ mɔ nǔɖé ɖu zɛ mǎna wú ǎ.”
11.6 Maintenant, notre âme est desséchée: plus rien! Nos yeux ne voient que de la manne.

Mǎna ɔ́ cí kolyandli sín kwín ɖɔhun, bó wé budeliyɔ́mu sín hǐnhɔ́n ɖɔhun.
11.7 La manne ressemblait à de la graine de coriandre, et avait l'apparence du bdellium.

Togun ɔ́ nɔ́ gbadó, bó nɔ́ yi bɛ́ mǎna zǎnzǎn. Yě nɔ́ li ɖo sé jí, abǐ yě nɔ́ só ɖo tomɛ; yě nɔ́ ɖa ɖo zɛ̌n mɛ, bó nɔ́ dó bló atá ná. Atá e è sɔ ɖo ami mɛ ɔ́ ɖɔhun wɛ mǎna ɔ́ nɔ́ cí ɖo nu mɛ.
11.8 Le peuple se dispersait pour la ramasser; il la broyait avec des meules, ou la pilait dans un mortier; il la cuisait au pot, et en faisait des gâteaux. Elle avait le goût d'un gâteau à l'huile.

Hwenu e ahǔn nɔ́ ɖo jija wɛ zǎn mɛ kɔn nyi fí e yě ɖó gɔnu ɖó ɔ́, mǎna ɔ́ lɔ nɔ kɔn nyi ayǐ.
11.9 Quand la rosée descendait la nuit sur le camp, la manne y descendait aussi.

Mɛ ɖokpó ɖokpó ɖo hɛ̌nnu tɔn mɛ, ɖo Goxɔ tɔn lihɛ́nnu, bó ɖo nǔ hlún ɖɔ wɛ, bɔ Mɔyízi se. Énɛ́ ɔ́, xomɛ sin Mawu Mavɔmavɔ ɖésú. Wǔ kú Mɔyízi,
11.10 Moïse entendit le peuple qui pleurait, chacun dans sa famille et à l'entrée de sa tente. La colère de l'Éternel s'enflamma fortement.

bɔ é ɖɔ nú Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ: “Nɛ̌ wɛ ká gbɔn bɔ a ɖo ya dó nú nyɛ mɛsɛntɔ́ towe wɛ gbɔn lě? Aniwú wɛ a ma nyɔ́ xomɛ dó wǔ ce ǎ? Aniwú wɛ a jǒ togun élɔ́ bǐ sín agban nyi kɔ jí nú mì?
11.11 Moïse fut attristé, et il dit à l'Éternel: Pourquoi affliges-tu ton serviteur, et pourquoi n'ai-je pas trouvé grâce à tes yeux, que tu aies mis sur moi la charge de tout ce peuple?

Nyɛ wɛ hɛn togun élɔ́ sín adɔgo a? Nyɛ wɛ ji i, bɔ a nɔ ɖɔ nú mì ɖɔ nyɛ ní hɛn ɛ akɔ́nnu vǐnɔ ɖɔhun káká yi to e sín akpá a dǒ nú togun élɔ́ ɔ́ mɛ a?
11.12 Est-ce moi qui ai conçu ce peuple? est-ce moi qui l'ai enfanté, pour que tu me dises: Porte-le sur ton sein, comme le nourricier porte un enfant, jusqu'au pays que tu as juré à ses pères de lui donner?

Fítɛ́ un ka ná ba lan sín nú mɛ tobutóbú élɔ́ lɛ́ɛ e ɖo lan ví ya dó kɔ nú mì wɛ é?
11.13 Où prendrai-je de la viande pour donner à tout ce peuple? Car ils pleurent auprès de moi, en disant: Donne-nous de la viande à manger!

Nyɛ ɖokpónɔ sixú hɛn togun élɔ́ sín agban ǎ, ɖó é ɖo kpinkpɛn mì wɛ dín.
11.14 Je ne puis pas, à moi seul, porter tout ce peuple, car il est trop pesant pour moi.

Nú mɔ̌ jɛ́n a nǎ wa nǔ ce gbɔn hǔn, gbɔ bo hu mì; énɛ́ ɔ́, un ná mɔ ɖɔ a nyɔ̌ xomɛ dó wǔ ce, bɔ un sɔ́ ná ɖo gbɛ bo ná ɖo wǔvɛ́ élɔ́ mɔ wɛ ǎ.”
11.15 Plutôt que de me traiter ainsi, tue-moi, je te prie, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, et que je ne voie pas mon malheur.

Ée Mɔyízi ɖɔ mɔ̌ ɔ́, Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ n'i ɖɔ: “Kplé tomɛxó Izlayɛ́li tɔn e a tunwun ɖɔ yě nyí tomɛxó, bó ɖó acɛ ɖo togun ɔ́ jí lɛ́ɛ kanɖé gban (70). A nǎ kplá yě wá Goxɔ ɔ́ kɔn, bɔ yě kpódó hwi kpó ná nɔ nukɔn ce fínɛ́.
11.16 L'Éternel dit à Moïse: Assemble auprès de moi soixante-dix hommes des anciens d'Israël, de ceux que tu connais comme anciens du peuple et ayant autorité sur lui; amène-les à la tente d'assignation, et qu'ils s'y présentent avec toi.

Un ná jɛ te, bó ná ɖɔ xó nú we ɖo fínɛ́; un ná yí yɛ e ɖo jǐ towe ɔ́ ɖě, bó ná sɔ́ ɖó yě jǐ, bónú yě ná hɛn togun ɔ́ sín agban xá we, bónú hwi ɖokpónɔ ní má hɛn ó.
11.17 Je descendrai, et là je te parlerai; je prendrai de l'esprit qui est sur toi, et je le mettrai sur eux, afin qu'ils portent avec toi la charge du peuple, et que tu ne la portes pas à toi seul.

A nǎ ɖɔ nú togun ɔ́ ɖɔ: ‘Mi slá wǔ nú sɔ! Mi ná mɔ lan ɖu; Mawu Mavɔmavɔ se nǔ e hlún ɖɔ wɛ mi ɖe é, bó ɖɔ: mɛ̌ wɛ ná ná mǐ lan bɔ mǐ nǎ ɖu? Đó hwenu e mǐ ɖo Ejípu ɔ́, mǐ ɖo ganjí.’ Mawu Mavɔmavɔ ná ná lan mi bɔ mi ná ɖu.
11.18 Tu diras au peuple: Sanctifiez-vous pour demain, et vous mangerez de la viande, puisque vous avez pleuré aux oreilles de l'Éternel, en disant: Qui nous fera manger de la viande? car nous étions bien en Égypte. L'Éternel vous donnera de la viande, et vous en mangerez.

É ká nyí ɖɔ azǎn ɖokpó géé, abǐ we, abǐ atɔ́ɔ́n, abǐ wǒ, abǐ ko wɛ mi ná ɖu lan ɔ́ xɔ ǎ;
11.19 Vous en mangerez non pas un jour, ni deux jours, ni cinq jours, ni dix jours, ni vingt jours,

lo ɔ́, mi ná ɖu xɔ sun ɖokpó kpíkpé; mi ná ɖu káká bɔ é ná kpé kɔ nú mi; mi ná ɖu káká bɔ é ná nɔ́ tɔ́n gbɔn awɔntín mɛ nú mi, ɖó mi gbɛ́ wǎn nú nyɛ Mawu Mavɔmavɔ e ɖo tɛ́ntin mitɔn ɔ́; mi hlún nǔ ɖɔ ɖo nukɔn ce, bó ɖɔ: ‘Aniwú wɛ mǐ ká tɔ́n sín Ejípu tawun?’ ”
11.20 mais un mois entier, jusqu'à ce qu'elle vous sorte par les narines et que vous en ayez du dégoût, parce que vous avez rejeté l'Éternel qui est au milieu de vous, et parce que vous avez pleuré devant lui, en disant: Pourquoi donc sommes-nous sortis d'Égypte?

Mɔyízi ɖɔ: “Togun e tɛ́ntin un ɖe ɔ́ bló súnnu adɔ̌kpo gban (600.000), bɔ a ka ɖɔ émí ná ná yě lan bɔ yě ná ɖu xɔ sun ɖokpó kpíkpé a!
11.21 Moïse dit: Six cent mille hommes de pied forment le peuple au milieu duquel je suis, et tu dis: Je leur donnerai de la viande, et ils en mangeront un mois entier!

Gbɔ̌ kpó nyibú kpó wɛ è nǎ hu nú yě, bɔ é ná kpé yě a, abǐ hweví e ɖo xu mɛ lɛ́ɛ bǐ wɛ è nǎ bɛ́ kplé nú yě bɔ é ná kpé yě a?”
11.22 Égorgera-t-on pour eux des brebis et des boeufs, en sorte qu'ils en aient assez? ou rassemblera-t-on pour eux tous les poissons de la mer, en sorte qu'ils en aient assez?

Mawu Mavɔmavɔ ka yí gbe nú Mɔyízi ɖɔ: “Nyɛ Mawu Mavɔmavɔ ɔ́, un hwe dó nǔ wú wɛ a? Nú nǔ e un ɖɔ nú we ɔ́ ná jɛ kpódó é má ná jɛ kpó ɔ́, a nǎ mɔ din.”
11.23 L'Éternel répondit à Moïse: La main de l'Éternel serait-elle trop courte? Tu verras maintenant si ce que je t'ai dit arrivera ou non.

Mɔyízi gosín Mawu Mavɔmavɔ nukɔn, bó yi ɖɔ xó e Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ ɔ́ nú togun ɔ́. É kplé tomɛxó togun ɔ́ tɔn lɛ́ɛ kanɖé gban (70), bo to yě lɛ́ lɛ̌ dó Goxɔ ɔ́.
11.24 Moïse sortit, et rapporta au peuple les paroles de l'Éternel. Il assembla soixante-dix hommes des anciens du peuple, et les plaça autour de la tente.

Mawu Mavɔmavɔ jɛ te ɖo akpɔ́kpɔ́ mɛ, bó ɖɔ xó nú Mɔyízi. É yí Yɛ e ɖo Mɔyízi jí ɔ́ ɖě, bó sɔ́ ɖó tomɛxó kanɖé gban (70) lɛ́ɛ jí, bɔ ée Yɛ ɔ́ jɛ yě jí lě tlóló ɔ́, yě jɛ xó e Mawu sɔ́ dó nu nú yě ɔ́ ɖɔ jí; yě ká ɖɔ sɔ́ yi nukɔn ǎ.
11.25 L'Éternel descendit dans la nuée, et parla à Moïse; il prit de l'esprit qui était sur lui, et le mit sur les soixante-dix anciens. Et dès que l'esprit reposa sur eux, ils prophétisèrent; mais ils ne continuèrent pas.

Mɛ we ɖo tomɛxó kanɖé gban (70) lɛ́ɛ mɛ, Ɛlidádi kpó Mɛdadi kpó. Yědɛɛ lɛ́ɛ yi Goxɔ Mawu tɔn ɔ́ kɔn ɖě ǎ, yě cí fí e Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖó gɔnu ɖó é. Yɛ Mawu tɔn jɛ yě lɔ jí, bɔ yě jɛ xó e Mawu sɔ́ dó nu nú yě ɔ́ ɖɔ jí ɖo fí e yě ɖǒ gɔnu ɖó é.
11.26 Il y eut deux hommes, l'un appelé Eldad, et l'autre Médad, qui étaient restés dans le camp, et sur lesquels l'esprit reposa; car ils étaient parmi les inscrits, quoiqu'ils ne fussent point allés à la tente; et ils prophétisèrent dans le camp.

Nyaví dɔ̌nkpɛvú ɖokpó kán wezun yi ɖɔ nú Mɔyízi ɖɔ: “Ɛlidádi kpó Mɛdadi kpó ɖo Mawuxó ɖɔ wɛ ɖo fí e mǐ ɖó gɔnu ɖó ɔ́.”
11.27 Un jeune garçon courut l'annoncer à Moïse, et dit: Eldad et Médad prophétisent dans le camp.

Jozuwée e nyí Nuni sín vǐ súnnu, bo nyí mɛsɛntɔ́ Mɔyízi tɔn sín dɔ̌nkpɛvú mɛ tɔn ɖokpóó ɔ́ yí xó, bó ɖɔ nú Mɔyízi ɖɔ: “Gǎn ce, yi gbɛ́ nú yě!”
11.28 Et Josué, fils de Nun, serviteur de Moïse depuis sa jeunesse, prit la parole et dit: Moïse, mon seigneur, empêche-les!

Mɔyízi ka yí gbe n'i ɖɔ: “Wǔ hwan dó ta ce mɛ wɛ a ɖe a? É jló mì ɖɔ Mawu Mavɔmavɔ ní gba Yɛ tɔn kɔn nyi togun tɔn bǐ jǐ, bɔ yě bǐ ná húzú gbeyíɖɔ tɔn.”
11.29 Moïse lui répondit: Es-tu jaloux pour moi? Puisse tout le peuple de l'Éternel être composé de prophètes; et veuille l'Éternel mettre son esprit sur eux!

Ée Mɔyízi ɖɔ mɔ̌ ɔ́, é kpó tomɛxó Izlayɛ́li tɔn kanɖé gban lɛ́ɛ kpó lɛ́ kɔ yi fí e yě ɖǒ gɔnu ɖó é.
11.30 Et Moïse se retira au camp, lui et les anciens d'Israël.

Mawu Mavɔmavɔ bló bɔ jɔhɔn ɖé jɛ nyinyi sín xu mɛ jí, bó dɔn káyi lɛ́ɛ wá kɔn nyi fí e Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖó gɔnu ɖó ɔ́. Yě lɛ́ lɛ̌ dó fí e yě ɖǒ gɔnu ɖó ɔ́ káká yi fó dó fí ɖé, bɔ è nǎ gosín fí e yě ɖǒ gɔnu ɖó ɔ́ yi fí ɔ́, è nǎ ɖi zɔnlin nú kéze ɖokpó. Jǐ yiyi yětɔn ná ɖó mɛ̌tlu ɖokpó mɔ̌.
11.31 L'Éternel fit souffler de la mer un vent, qui amena des cailles, et les répandit sur le camp, environ une journée de chemin d'un côté et environ une journée de chemin de l'autre côté, autour du camp. Il y en avait près de deux coudées au-dessus de la surface de la terre.

Gbe énɛ́ ɔ́ gbe bǐ kpó zǎn tɔn mɛ bǐ kpó, kpódó ayǐhɔ́ngbe tɔn bǐ kpó ɔ́, káyi cyán wɛ jɛ́n togun ɔ́ nɔ́ ɖe. Mɛ e bɛ́ kpɛɖé ɖo yě mɛ ɔ́ tɔn hú kilóo afɔwó-afatɔ́n (3.000). È xyá yě lɛ́ lɛ̌ dó fí e yě ɖǒ gɔnu ɖó ɔ́, bónú yě ná xú.
11.32 Pendant tout ce jour et toute la nuit, et pendant toute la journée du lendemain, le peuple se leva et ramassa les cailles; celui qui en avait ramassé le moins en avait dix homers. Ils les étendirent pour eux autour du camp.

Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ sɔ́ xɛ nɛ́ lɛ́ɛ sín lan dó nu mɛ ɔ́, yě kó tɛ aɖǔ jí cóbónú Mawu Mavɔmavɔ sin xomɛ ɖaxó ɖé dó yě, bó dɔn jɛmɛjí baɖabaɖa ɖé dó yě jǐ ǎ.
11.33 Comme la chair était encore entre leurs dents sans être mâchée, la colère de l'Éternel s'enflamma contre le peuple, et l'Éternel frappa le peuple d'une très grande plaie.

È sun nyǐ tɛn énɛ́ ɔ́ mɛ ɖɔ Kivlɔti-Taawa, tínmɛ tɔn wɛ nyí “Yɔdo nǔ jló mɛ díngan tɔn”, ɖó fínɛ́ wɛ è ɖi mɛ e ɖó lan ɖuɖu sín jlǒ díngan lɛ́ɛ ɖó.
11.34 On donna à ce lieu le nom de Kibroth Hattaava, parce qu'on y enterra le peuple que la convoitise avait saisi.

Togun ɔ́ gosín Kivlɔti-Taawa, bo yi Haselɔ́ti, bó ɖó gɔnu ɖó fínɛ́.
11.35 De Kibroth Hattaava le peuple partit pour Hatséroth, et il s'arrêta à Hatséroth.