Retour aux chapitres

Retour à la page principale

La Bible en fongbe

Levíi ví 17 - Lévitique 17
Mawu Mavɔmavɔ ɖɔ nú Mɔyízi ɖɔ
17.1 L'Éternel parla à Moïse, et dit:

é ní ɖɔ nú Aalɔ́ɔn kpódó vǐ tɔn súnnu lɛ́ɛ kpó, kpódó Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ bǐ kpó ɖɔ:
17.2 Parle à Aaron et à ses fils, et à tous les enfants d'Israël, et tu leur diras: Voici ce que l'Éternel a ordonné.

“Izlayɛ́li ví ɖé jló ná zé nyibú, abǐ lɛ̌ngbɔ́, abǐ gbɔ̌ dó sá vɔ̌ ná ɖo fí e yě ɖó gɔnu ɖó ɔ́, abǐ é ná tɔ́n sín fí e yě ɖó gɔnu ɖó ɔ́,
17.3 Si un homme de la maison d'Israël égorge dans le camp ou hors du camp un boeuf, un agneau ou une chèvre,

bó má to zé wá goxɔ ɔ́ lihɛ́nnu, bó zé xwlé Mawu Mavɔmavɔ hwɛ̌ ǎ ɔ́, é hu hwɛ, ɖó hun e é kɔn nyi ayǐ é wú; è nǎ ɖe e sín togun ɔ́ mɛ.
17.4 et ne l'amène pas à l'entrée de la tente d'assignation, pour en faire une offrande à l'Éternel devant le tabernacle de l'Éternel, le sang sera imputé à cet homme; il a répandu le sang, cet homme-là sera retranché du milieu de son peuple.

Sɛ́n énɛ́ ɔ́ ná zɔ́n bɔ Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ná nɔ́ gbo gbe kanlin lɛ́ɛ ɖo fí ɖé kpowun ǎ; lo ɔ́, yě ná nɔ́ kplá yě wá nú vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́, ɖo goxɔ ɔ́ lihɛ́nnu, bɔ é ná dó sá kɔnɖókpɔ́ vɔ́ ɔ́ nú Mawu Mavɔmavɔ.
17.5 C'est afin que les enfants d'Israël, au lieu de sacrifier leurs victimes dans les champs, les amènent au sacrificateur, devant l'Éternel, à l'entrée de la tente d'assignation, et qu'ils les offrent à l'Éternel en sacrifices d'actions de grâces.

Vɔ̌sánú-xwlémawutɔ́ ɔ́ ná mi hun ɔ́ dó vɔ̌sákpe e ɖo goxɔ ɔ́ nukɔn ɔ́ wú, bó ná dó jǒ ɔ́ zo, bɔ wǎn tɔn ná nyɔ́ se nú Mawu Mavɔmavɔ.
17.6 Le sacrificateur en répandra le sang sur l'autel de l'Éternel, à l'entrée de la tente d'assignation; et il brûlera la graisse, qui sera d'une agréable odeur à l'Éternel.

Énɛ́ ɔ́, yě sɔ́ ná nɔ́ sá vɔ̌ nú nǔɖoyɛswímɛ e ɖo gběhan mɛ, bɔ yě nɔ́ sɛn gɔ́ nú mì lɛ́ɛ ǎ. Sɛ́n énɛ́ ɔ́ ná nɔ ayǐ nú yě kpódó kúnkan yětɔn lɛ́ɛ kpó káká sɔ́yi.
17.7 Ils n'offriront plus leurs sacrifices aux boucs, avec lesquels ils se prostituent. Ce sera une loi perpétuelle pour eux et pour leurs descendants.

“Hǔn, a nǎ ɖɔ nú yě ɖɔ nú Izlayɛ́li ví ɖé, abǐ jǒnɔ e ɖo mi mɛ lɛ́ɛ ɖě ná sá vɔ̌ e è nɔ dó zo ɔ́, abǐ vɔ̌ ɖěvo ɔ́,
17.8 Tu leur diras donc: Si un homme de la maison d'Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d'eux offre un holocauste ou une victime,

é ɖó ná zé wá goxɔ ɔ́ nukɔn, bɔ è nǎ xwlé Mawu Mavɔmavɔ; é má bló mɔ̌ ǎ ɔ́, è nǎ ɖe e sín mi mɛ.
17.9 et ne l'amène pas à l'entrée de la tente d'assignation, pour l'offrir en sacrifice à l'Éternel, cet homme-là sera retranché de son peuple.

“Nú Izlayɛ́li ví ɖé abǐ jǒnɔ e ɖo mi mɛ lɛ́ɛ ɖě ɖu hun ɔ́, é ná bó nyí hun alɔkpa ɖěbǔ wɛ ɔ́, nyɛ Mawu Mavɔmavɔ ná húzú kpan nukɔn ɛ, bó ná ɖe e sín Izlayɛ́li togun ɔ́ mɛ.
17.10 Si un homme de la maison d'Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d'eux mange du sang d'une espèce quelconque, je tournerai ma face contre celui qui mange le sang, et je le retrancherai du milieu de son peuple.

Đó hun mɛ wɛ gbɛ ɖe. Nyɛ Mawu Mavɔmavɔ ɔ́, un ná mi bɔ mi ná zán ɖo vɔ̌sákpe jí, bɔ é ná súnsún hwɛ sín kɔ nú mi, bɔ mi ná nɔ gbɛ. Nǔgbó ɔ́, hun wɛ è nɔ dó súnsún hwɛ sín kɔ nú mɛ, ɖó é mɛ wɛ gbɛ ɖe.
17.11 Car l'âme de la chair est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel, afin qu'il servît d'expiation pour vos âmes, car c'est par l'âme que le sang fait l'expiation.

Énɛ́ ɔ́ wú wɛ nyɛ Mawu Mavɔmavɔ ɔ́ ɖo ɖiɖɔ nú mi Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ wɛ ɖɔ, mi mɛ ɖěbǔ ní má ɖu hun ó, jǒnɔ e ɖo mi mɛ lɛ́ɛ lɔ ɖěbǔ ní má ɖu ó.
17.12 C'est pourquoi j'ai dit aux enfants d'Israël: Personne d'entre vous ne mangera du sang, et l'étranger qui séjourne au milieu de vous ne mangera pas du sang.

“Nú Izlayɛ́li ví ɖé, abǐ jǒnɔ e ɖo mi mɛ lɛ́ɛ ɖě nya gbě, bó hu kanlin abǐ xɛ e má vɛ́ mɛ ǎ ɔ́ ɖě ɔ́, é ná lúlú hun tɔn kɔn nyi kɔ́ mɛ, bó kplɔ́ kɔ́ d'é jí.
17.13 Si quelqu'un des enfants d'Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d'eux prend à la chasse un animal ou un oiseau qui se mange, il en versera le sang et le couvrira de poussière.

Đó nǔ ɖo gbɛ lɛ́ɛ ɔ́, hun e ɖo lan yětɔn mɛ ɔ́ mɛ wɛ gbɛ yětɔn ɖe. Énɛ́ ɔ́ wú wɛ nyɛ Mawu Mavɔmavɔ ɔ́, un ɖɔ nú Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖɔ yě kún ɖó ná ɖu nǔ ɖo gbɛ ɖěbǔ sín hun ó, ɖó hun e ɖo nǔ ɖo gbɛ ɖěbǔ sín lanmɛ ɔ́ mɛ wɛ gbɛ tɔn ɖe. Mɛ ɖěbǔ ɖu hun ɔ́, è nǎ ɖe e sín Izlayɛ́li togun ɔ́ mɛ.
17.14 Car l'âme de toute chair, c'est son sang, qui est en elle. C'est pourquoi j'ai dit aux enfants d'Israël: Vous ne mangerez le sang d'aucune chair; car l'âme de toute chair, c'est son sang: quiconque en mangera sera retranché.

“Nú Izlayɛ́li ví lɛ́ɛ ɖě, abǐ jǒnɔ e ɖo mi mɛ lɛ́ɛ ɖě ɖu kanlin e nɔ é ɖóɖó bó kú, abǐ éé gběkanlin ɖé vún ɖu ɔ́ sín lan ɔ́, mɛ ɔ́ ɖó ná nya avɔ tɔn lɛ́ɛ, bó ná lɛ wǔ; é ká ná nyí mɛ blíblí káká jɛ gbadanu. Énɛ́ ɔ́ gúdo ɔ́, é ná húzú mɛ mímɛ́.
17.15 Toute personne, indigène ou étrangère, qui mangera d'une bête morte ou déchirée, lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau, et sera impure jusqu'au soir; puis elle sera pure.

Nú é má ka nya avɔ tɔn lɛ́ɛ, bó lɛ wǔ ǎ ɔ́, hwɛ tɔn ná nɔ kɔ n'i.”
17.16 Si elle ne lave pas ses vêtements, et ne lave pas son corps, elle portera la peine de sa faute.